FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » Empty
MessageSujet: IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »   IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » EmptySam 18 Aoû - 8:58

Citation :
IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »


Jeune manager ventes et marketing pour Kraft Jacobs Suchard à Neuchâtel, son premier emploi, Georges A. Kern était responsable de la distribution de produits alimentaires. Suivie, en 1992, par sa première incursion dans l’horlogerie chez Tag Heuer. Pendant huit ans, il prend en charges les opérations marketing avant d’être appelé par Franco Cologni, du groupe Richemont, pour devenir son adjoint. Il travaillera, après la fusion, à l’intégration des marques IWC, Jaeger-LeCoultre et A. Lange & Söhne. Au début 2002, il est nommé CEO.

Françoise Lafuma


Laureus Sport for Good Fondation
« Le sport va bien avec notre marque dont l’image est masculine : IWC a du « fit » avec les produits sportifs », explique Georges Kern, CEO de l’horloger de Schaffhouse. Mécène depuis 2005 de Laureus Sport for Good Fondation, l’entreprise est parfaitement en ligne avec les objectifs de cette institution (voir encadré). C’est sous son égide que sera officiellement lancée, en juin prochain, l’antenne suisse de la Fondation Laureus.

« Nous essayons de faire un marketing qui a du sens » poursuit-il, jugeant que les collaborateurs, les clients et tout autre partenaire de la marque comprennent et approuvent cette philosophie. IWC s’investit donc dans des projets de bienfaisance dont la Fondation Laureus en Suisse sera un nouvel exemple. Dans ce partenariat, qui unit IWC à Mercedes, la marque horlogère de Schaffhouse a d’ailleurs pris l’initiative. « Nous considérons qu’il y a un énorme potentiel pour rassembler de l’argent en Suisse, l’un des pays les plus riches de la planète », considère Georges Kern. Le Conseil de la Fondation Laureus déterminera ses choix en fonction des critères qui, partout dans le monde, motivent le soutien à des actions sportives tournées vers les jeunes en difficulté.



Un budget de 1 à 1,5 million
Un à deux projets suisses et un troisième international, probablement au Kenya, devraient pour la première année d’exercice être financés par la Fondation Laureus Suisse prochainement constituée. Sans compter les donations et les fonds rapportés lors de certains événements tels que des ventes aux enchères, celle-ci va fonctionner avec un budget de 1 à 1,5 million de francs.

« Les différents partenaires, dont IWC, devraient apporter entre 250’000 et 300’000 francs à chacun des projets qui seront choisis ». Très engagé à titre personnel, Georges Kern est également directement impliqué dans la lutte contre les gaz à effet de serre dans le cadre de Earth Love Movement. « Notre politique consiste à tout faire pour que la fabrication des montres IWC soit complètement neutre en termes de gaz à effet de serre dans les prochains dix-huit mois. Tous ces investissements en matière d’environnement ont eux aussi un sens pour tous nos partenaires et ceux qui apprécient la marque. »



Des investissements de 40 millions
En quelques années, l’horloger de Schaffhouse a affirmé une stratégie d’expansion clairement motivée par des gains de parts de marché. « Cette croissance est solide et profonde et doit renforcer tous les aspects de la marque IWC. Nous voulons figurer parmi les horlogers les plus reconnus au monde pour leur succès économique. Faire partie des key-players », commente Georges Kern.

Avec ses presque 700 collaborateurs dans le monde, dont 450 au moins en Suisse, IWC dispose d’une force de frappe sur laquelle s’appuie cette démarche offensive et conquérante. Dans sa manufacture de Schaffhouse, la Maison aura investi en cinq ans quelque 40 millions de francs dans l’extension et la modernisation des locaux de production, ainsi que dans le parc machines. Un nouveau bâtiment pour la fabrication des boîtes et des mouvements est opérationnel depuis 2006. Les travaux en cours dans l’unité de montage des montres s’achèveront en 2008.



Création d’emplois
Plus d’une soixantaine de postes a été créée sur le site de fabrication, complètement remis à neuf pour 2008. « Nous recrutons au minimum 20 à 25 collaborateurs par année à Schaffhouse. Nous pourrions faire plus mais il n’y pas assez de personnel disponible sur le marché du travail. » La formation d’horlogers - de 15 à 20 chaque année pour un cycle de trois années - et de personnel de vente dans l’école intégrée d’IWC ne suffit pas à faire face aux besoins de la marque.

« Toute la création est centralisée à Schaffhouse, sauf la publicité qui est confiée à une agence allemande, basée à Hambourg. » Maillon essentiel de son succès, le centre de création a été implanté sur le site de production dès la nomination de Georges Kern à la direction en 2002. « La marque contrôle absolument tout ce qui la concerne, y compris les aspects du design et du graphisme. Nos campagnes de publicité, orientées produits, peuvent toutefois avoir des adaptations locales. »



Expansion tous azimuts
IWC, dont la production est estimée à plus de 65’000 unités par an, réalise la moitié de ses ventes en Europe, avec l’Italie comme premier débouché. Elle se développe bien en Asie, qui pèse pour 30% du chiffre d’affaires total, Japon y compris. La marque a également réalisé une percée remarquée sur le marché nord-américain et accroît sa présence au Moyen-orient. Elle va prochainement ouvrir une seconde boutique à Dubaï, après avoir pris pied à Abu Dhabi, Koweit City et au Liban. « Le marché de l’Arabie saoudite est plus complexe », souligne Georges Kern.

IWC a étendu son réseau de distribution avec des boutiques en propre, principalement dans les pays émergents, « là où la distribution spécialisée n’est pas encore très développée », notamment à Singapour, Bangkok et Hong Kong. A Shanghaï, où elle a créé sa propre filiale il y a quelques mois, IWC dispose d’une structure commerciale et d’un service après-vente lui permettant d’aborder le vaste marché chinois, tout en s’appuyant sur le groupe Richemont propriétaire de la marque.

Aux Etats-Unis, après une première boutique à Las Vegas, IWC songe désormais à la Californie. Par ailleurs, elle s’est offerte deux prestigieuses vitrines en Suisse, à Zurich sur la Bahnofstrasse, et à Genève, rue du Rhône. « Nous devrons un jour être implantés dans toutes les capitales du luxe », considère le directeur général de la marque.



Jubilée pour l’an prochain
En attendant de fêter son 140ème anniversaire en 2008, IWC prépare activement le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), au cours duquel la marque a le temps et les moyens de s’occuper de ses clients et de la presse. La prochaine édition du salon, qui se déroulera du 16 au 21 avril à Genève, sera l’occasion pour IWC de présenter son premier chronographe entièrement manufacturé par la marque. « Nous relançons la ligne Da Vinci qui, avec la Portugaise, représente la partie haut de gamme de notre marque », explique Georges Kern, confiant sur le succès de ce garde-temps qui en préfigure certainement d’autres.

« Le SIHH et le groupe Richemont nous ont beaucoup aidés, offrant à IWC un double levier très important. Le management a été largement renforcé avec une moyenne d’âge qui reste basse et tourne autour des 30-35 ans », se félicite le patron de l’entreprise. Lui-même, qui conduit la destinée de la Maison depuis un peu plus de cinq ans, a tout juste 42 ans. ■



LA FONDATION LAUREUS EN AIDE AUX ENFANTS EN DIFFICULTÉ

Lancée en 1999 par DaimlerChrysler et le groupe Richemont, la Fondation Laureus se consacre entièrement au sport. Chaque année, elle honore des sportifs de haut niveau qui apportent leur soutien à des projets destinés à aider des jeunes en difficulté par la pratique d’un sport. Aujourd’hui, Laureus Sport for Good Fondation accompagne plus de 150’000 enfants de par le monde.

« Le sport a le pouvoir de changer le monde », déclarait, en 2000, Nelson Mandela à Monaco, lors de la séance inaugurale des Laureus World Sports Awards décernés chaque année. Grâce au football, les jeunes Bosniaques d’ethnies différentes renouent le dialogue, après des années de conflits fratricides. C’est aussi grâce à ce sport que des milliers de jeunes africains s’impliquent dans la prévention et la protection de la santé.


Deux marques pour un partenariat
Dans les grandes villes telles que New York, l’abus de drogues et la criminalité poussent toujours plus de jeunes dans la rue. A travers le programme « After school, All stars », la fondation Laureus leur apporte de l’aide au travail scolaire, de la nourriture et surtout un accès aux terrains de basket ou de volley. Au travers du sport, ils retrouvent des valeurs fortes telles que la discipline, l’esprit d’équipe et le travail. Un peu partout dans le monde, les exemples foisonnent avec pas moins de 48 projets soutenus par la Fondation Laureus.

Les deux sponsors ont chacun choisi une marque pour incarner ce partenariat. Il s’agit de Mercedes-Benz pour DaimlerChrysler et d’IWC pour Richemont, depuis 2005. Une montre spéciale de l’horloger de Schaffhouse est fabriquée chaque année pour le compte de la Fondation. Le produit des ventes - 2000 exemplaires d’une Portugaise en 2006 - y compris des ventes aux enchères, est reversé à la Fondation Laureus. En 2007, c’est une série limitée de Spitfire qui sera proposée aux collectionneurs. De nouvelles actions seront déployées dans le cadre de l’antenne suisse de la Fondation Laureus, qui sera lancée en juin à Zurich par une dizaine d’ambassadeurs de la marque, dont plusieurs sportifs. ■


http://journal.hautehorlogerie.org/fr/points-vue/interview/iwc-investit-dans-un-marketing-qui-sens/660.html

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » Empty
MessageSujet: Re: IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »   IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » EmptySam 18 Aoû - 8:59

Et quand IWC redeviendra manufacture à 100% ?

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Invité
Invité




IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » Empty
MessageSujet: Re: IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »   IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » EmptySam 18 Aoû - 9:08

ZEN a écrit:
Et quand IWC redeviendra manufacture à 100% ?

IWC, c'est comme les méchants dans Goldorak. Je m'explique.

Tout le monde dit que Lange n'existerait pas sans l'équipe IWC, qu'ils les ont aidé à concevoir les calibres etc... Fort bien.

Mais alors que depuis 1994, Lange n'a que des calibres in-house, IWC n'en a que bien peu : le 8 jours, le manuel de la jones et quelques autres (nouvelle da vinci ?).

Les méchants de Goldorak construisent leur meilleur robot, se le font piquer et sont incapables de le refaire puisqu'à chaque fois, ils envoient une machine moins puissante se faire exploser par Goldorak.

Voilà pourquoi, pour moi, IWC, c'est le syndrome des méchants de Goldorak.

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » Empty
MessageSujet: Re: IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »   IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » EmptySam 18 Aoû - 9:21

foversta a écrit:
ZEN a écrit:
Et quand IWC redeviendra manufacture à 100% ?

IWC, c'est comme les méchants dans Goldorak. Je m'explique.

Tout le monde dit que Lange n'existerait pas sans l'équipe IWC, qu'ils les ont aidé à concevoir les calibres etc... Fort bien.

Mais alors que depuis 1994, Lange n'a que des calibres in-house, IWC n'en a que bien peu : le 8 jours, le manuel de la jones et quelques autres (nouvelle da vinci ?).

Les méchants de Goldorak construisent leur meilleur robot, se le font piquer et sont incapables de le refaire puisqu'à chaque fois, ils envoient une machine moins puissante se faire exploser par Goldorak.

Voilà pourquoi, pour moi, IWC, c'est le syndrome des méchants de Goldorak.

Mr. Green

avoir déjà 3 mouvement manufacturé c'est très bien (si c était réellement le cas) regarde ce que zenith sont capable avec seulement deux mouvement el priméro et élite, ainsi que GP avec le 3000 et et le 3100.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » Empty
MessageSujet: Re: IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »   IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens » EmptySam 18 Aoû - 9:25

sissou a écrit:

avoir déjà 3 mouvement manufacturé c'est très bien (si c était réellement le cas) regarde ce que zenith sont capable avec seulement deux mouvement el priméro et élite, ainsi que GP avec le 3000 et et le 3100.

Certes, mais chez zenith, 100% des montres qui sortent ont le calibre de manufacture alors que chez IWC 95% des montres qui sortent ont un calibre eta. Seule une petite partie de la gamme chez IWC profite des calibres maison.
Revenir en haut Aller en bas
 
IWC s’investit dans un marketing qui « a du sens »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actu: Richemont investit dans une maison de couture
» Actu: Fossil investit dans les montres connectées
» Jaquet Droz investit dans un nouveau site
» Actu : Patek Philippe investit dans la vallée de Joux
» Actu: L'horloger genevois Constant investit dans la smartwatch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: