FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptySam 21 Déc 2019, 7:16 pm

Citation :
La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans

Entre la concurrence des smart watch, l'affaiblissement de la demande à Hong Kong et le développement du marché de l'occasion, les exportations de montres suisses sont tombées à leur plus bas depuis 35 ans.



Comme un petit grain de sable dans les parfaits rouages de l'horlogerie suisse. La fédération helvète de cette industrie a publié les chiffres des exportations de montres suisses dans le monde : 18,9 millions unités de janvier à novembre, soit une baisse de 13% par rapport à l'année précédente. A la fin de l'année, le chiffre devrait atteindre 20,7 millions de ventes à l'étranger contre 23,7 millions en 2018, 24,3 millions en 2017 et 25,4 millions en 2016.

En réalité, le pays est tombé à son point le plus bas depuis 1984, lorsque l'industrie traversait une crise majeure provoquée par l'arrivée des montres à quartz. Swatch Group, premier acteur mondial, avait alors réussi à retrouver un nouveau souffle en proposant une nouvelle gamme, justement baptisée Swatch, en plastique. Autant dire que ce retour en arrière inquiète dans le pays de l'horlogerie.

En réalité, toutes les gammes de montres ne sont pas touchées de la même façon. Celles qui souffrent réellement sont les premiers prix qui affichent un inexorable déclin depuis une dizaine d'années. Et le véritable concurrent n'est pas la contrefaçon mais bien la "smart watch" (la montre connectée), en particulier celle d'Apple. La marque à la pomme vendra ainsi plus de 28 millions de montres cette année, bien au-dessus des exportations suisses. Evidemment, ce constat doit être tempéré : l'horlogerie suisse peut compter sur le secteur du luxe et ses marges importantes. Mais sur l'entrée de gamme, le croisement de courbe a été fait depuis longtemps et l'empire Swatch ne semble pas capable d'apporter la bonne solution.

L'occasion prend son essor

D'autant plus que le pays a mis en place un label "Swiss Made" qui s'avère très contraignant pour les fabricants et fait gonfler les prix. Pendant ce temps, la Chine a augmenté la cadence, en proposant une qualité équivalente voire meilleure, selon l'aveu du journal suisse Le Temps.

C'est donc vers le luxe et le haut de gamme que l'industrie helvète tente de sauver sa peau. Plutôt bien même puisque, si les volumes globaux sont en baisse, des marques comme Rolex, Omega ou Patek Philippe se maintiennent et dégagent d'importantes marges. Mais les premiers signes de faiblesse apparaissent, y compris pour ces valeurs sûres.

D'abord parce que l'un des premiers marchés est Hong Kong. Or les mouvements sociaux ont fait drastiquement chuter les ventes : -16,4% en nombre de pièces et -2,5% en valeur en novembre dernier. Mais aussi parce qu'une nouvelle forme de consommation touche directement le marché de la montre de luxe : l'occasion.

La mode vintage aidant, les anciens modèles cartonnent. L'occasion de s'offrir une Rolex pour quelques milliers d'euros ou, pour les plus fortunés, de s'approprier pour des sommes insensées les modèles les plus cotés du 20ème siècle. La vente en ligne a aussi eu un impact significatif pour démocratiser l'occasion. D'autant plus qu'une montre vieillit plutôt bien.

En septembre dernier, le détaillant Bucherer a même brisé un tabou en installant un étage entier à Genève dédié au "second hand", pudiquement rebaptisé "certified pre-owned watches".

Passer de l'Apple Watch à la Rolex?

Alors, la fin du triomphe de la montre suisse? Pas si vite. Les horlogers n'ont pas dit leur dernier mot. Face à la smart watch, le haut de gamme reste optimiste, espérant même y voir un nouveau levier de croissance. "Tous ces jeunes qui ne portaient pas de montre vont s’habituer à porter quelque chose au poignet et, vous verrez, ils passeront ensuite à la montre suisse!" glisse au journal Le Temps le patron d'une marque de Swatch Group. D'autant plus que la maîtrise des Suisses reste encore sans pareil, sur le luxe.

Pour l'entrée de gamme, ça se complique. Le patron de Swatch Group expliquait, en octobre dernier, que son entreprise n'avait pas encore compensé la fermeture de milliers de boutiques dans le monde. Mais le e-commerce est en croissance de 40%, affirme Nick Hayek, qui estime que les ventes vont reprendre un nouveau souffle dès 2020.

Un redressement indispensable car chaque gamme est un marchepied pour celle du dessus, explique sur son blog Olivier R. Müller, spécialiste de l'horlogerie. Tudor avec Rolex, Tissot avec Longines, Longines avec Omega… En clair, le luxe ne pourra pas durablement faire tenir l'industrie entière.

Un choix va aussi rapidement devenir indispensable pour les Suisses : Faut-il s'engouffrer dans la smartwatch pour tenter de gagner des parts de marché au risque de diluer le "Swiss Made" dans des gammes qui seront forcément fabriquées en Chine? Ou prendre le contre-pied en jouant la tradition? L'année dernière, un petit collectif d'horloger a présenté la X-One, une montre connectée et...mécanique, à la fois. Et si c'était la bonne voie

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/la-suisse-n-a-jamais-exporte-aussi-peu-de-montres-depuis-plus-de-35-ans-1827830.html

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Tass2909
Membre référent
Tass2909


Nombre de messages : 9765
Age : 31
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 07/01/2016

Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Re: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptySam 21 Déc 2019, 10:20 pm

« Tous ces jeunes qui ne portaient pas de montre vont s’habituer à porter quelque chose au poignet et, vous verrez, ils passeront ensuite à la montre suisse! »

Faut bien un peu d’espoir même si je ne crois pas qu’un jeune ou adulte ayant une montre connectée va s’intéresser à l’horlogerie.
Revenir en haut Aller en bas
falconbmw
Membre éminent.
falconbmw


Nombre de messages : 27367
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 11/11/2015

Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Re: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptyDim 22 Déc 2019, 12:37 am

Avec le temps qui passe, il s'intéressera à la vraie horlogerie, à l'Art horloger et en aura marre des objets technologique à obsolescence programmée... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Re: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptyDim 22 Déc 2019, 2:23 am

Passer d’un objet utile et fonctionnel a une montre non précise, cher, sans autre fonctionnalité que donner l’heure?

J’y crois pas une seule seconde. Ils se rassurent comme ils peuvent
Revenir en haut Aller en bas
jc221173
Membre éminent.
jc221173


Nombre de messages : 15756
Localisation : دبي Dubai
Date d'inscription : 04/03/2014

Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Re: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptyDim 22 Déc 2019, 6:13 am

C’est vrai que le pre-owned fait de plus en plus un tabac. Ici à Dubai, The Watch Box s’est associée à Seddiqi, l’un des plus vieux AD Rolex (entre autres) du Moyen Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Kox
Animateur
Kox


Nombre de messages : 861
Localisation : Plus à l'ouest de l'Helvétie
Date d'inscription : 25/03/2018

Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  Empty
MessageSujet: Re: Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans    Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans  EmptyDim 22 Déc 2019, 10:12 am

Tass2909 a écrit:
« Tous ces jeunes qui ne portaient pas de montre vont s’habituer à porter quelque chose au poignet et, vous verrez, ils passeront ensuite à la montre suisse! »

Faut bien un peu d’espoir même si je ne crois pas qu’un jeune ou adulte ayant une montre connectée va s’intéresser à l’horlogerie.

Il y a effectivement une bonne part de naïveté. La smart watch n'est pas générique, il s'agit quasi uniquement de la montre d'Apple. La petite quantité restante étant des montres destinées aux activités sportives.

Cela signifie donc qu'une majorité d'utilisateurs possède une smart watch en lien avec un système d'exploitation et que c'est bien l'intégration qui intéresse ces utilisateurs avant même l'objet. On peut ajouter qu'Apple parvient, de manière assez étonnante à mon sens, dans toutes ses gammes d'appareils, à uniformiser le design, rendant toute notion de différence non pertinente. Et pour ceux qui portent une montre de "monitoring" sportif, ayant au travail plus d'un sportif autour de moi, cela devient une habitude journalière, tant ils se montrent curieux de leurs performances, que ce soit sur le terrain sportif ou le terrain professionnel...

Bref, j'ai le sentiment qu'il faudrait à l'horlogerie suisse inventé un "nouvel objet montre", mais que la marge de manoeuvre est bien restreinte. Il serait bien plus facile à Garmin ou Suunto de faire un pas vers une montre connectée à la présentation horlogerie de luxe que l'inverse. Il faut donc bien un nouvel objet, mais lequel ?

Et pour ce qui est de l'obsolescence des batteries, j'imagine que d'ici peu la charge solaire en plus du câble permettra de bons progrès et que les batteries seront tout simplement accessibles, comme c'est déjà le cas dans la gamme G-Shock et certaines Suunto. Ces produits vont atteindre une certaine maturité et l'horlogerie suisse en sera encore à se demander par quel bout prendre le problème.
Revenir en haut Aller en bas
 
Actu: La Suisse n'a jamais exporté aussi peu de montres depuis plus de 35 ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Suisse crée des emplois comme jamais depuis 20 ans
» Actu : Les exportations s'emballent: du jamais-vu depuis dix-huit ans!
» Actu: Première baisse de l’horlogerie depuis un an et demi en Suisse
» Actu: Dans l'horlogerie, la qualité suisse se fabrique même depuis Shenzhen
» L'île Maurice exporte vers la Suisse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: