FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Le cabinet de curiosités

Aller en bas 
+21
Doudou-GTi
Panini
Eric67
Jownz
Papa Bib
py3.14
Raxevis Arcofin
skeleton31
frbou
ak
Pat51
barney
seikoman
Petit Ktac
chrispare
stmartin
McQ
Trava
Milannimes
Virgile
ChristopheH
25 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
McQ
Animateur
McQ


Nombre de messages : 898
Date d'inscription : 04/06/2020

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptySam 13 Nov 2021 - 21:36

Les chutes d’eau de Schaffhouse...
Merci de nous régaler avec cette brume, ces clair-obscurs et ces rayons de soleil diffus mais qui nous éclairent. 

Chinois
Revenir en haut Aller en bas
py3.14
Membre référent
py3.14


Nombre de messages : 7303
Localisation : Prague
Date d'inscription : 17/12/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 14 Nov 2021 - 18:29

Merci beaucoup! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 14 Nov 2021 - 19:47

4. Artificialia 

Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2579
Ordalie 

Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2580
Astérisque et Obélisque
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
anno69
Passionné absolu
anno69


Nombre de messages : 2666
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/11/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 14 Nov 2021 - 20:08

Bonjour Eric
Que ce soit tes textes, tes photos ou tes interventions très souvent drôles et pertinentes 
Il n’y a pas à dire tu sais faire et avec les formes!
Change rien thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Panini
Passionné absolu
Panini


Nombre de messages : 2817
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 01/08/2018

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 14 Nov 2021 - 21:57

Une plume toujours bien aiguisée Eric thumright
Elle a l'air d'être cool ta planète Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyVen 24 Déc 2021 - 14:14

5. Le temps des Hommes, Acte III : Seiko SLA017

2017 est une année charnière pour Seiko. 

C’est Seiko qui, en 1969, présente la première montre à quartz, en l’espèce la Seiko Astron. Seiko est souvent qualifiée de « marque d’ingénieurs », cela est peut-être vrai, mais on pourrait aussi bien dire que Seiko est une marque focalisée sur le produit. Seiko n’est pas culturellement une marque de luxe. Ainsi, éblouie par l’évidente supériorité du quartz sur la mécanique, et croyant au progrès technique, Seiko a abandonné toute ambition dans l’horlogerie mécanique. On peut en effet, dès lors, avoir pour une poignée de devises une montre bien meilleure qu’auparavant. L’avenir appartient au quartz. Seiko en est encore là en 2017, peu ou prou. La production mécanique de Seiko est une production d’entrée de gamme, parfois de bas de gamme. Seiko n’a pas cru à la montre mécanique, elle l’a abandonnée. Seiko s’apprécie sur les étals des galeries marchandes.
En 2017, il est donc patent que Seiko n’a pas su monter dans le train du renouveau de la montre mécanique. C’est qu’il est lancé à toute vitesse, ce train, et c’est l’horlogerie suisse qui l’a affrété. Devant le désastre électrique, au bord de l’abîme, celle-ci a su faire montre d’une capacité de rebond inattendue, inouïe. Le travail a été colossal. Une réponse dont l’efficacité et la réussite laissent perplexe de stupeur, si ce n’est d’admiration. Les premiers tremblements de ce repositionnement ont consisté en une phase de démonstrations techniques et esthétiques, et ont vu une déferlante de tourbillons et autres joyeusetés mécaniques, parfois jusqu’à l’extravagance. Il a fallu redorer le blason de la mécanique, lui rendre ses lettres de noblesse. Montrer la beauté, l’exposer, l’étaler. Etonner, surprendre, émerveiller. Faire ce que le quartz ne sait pas faire. Repositionner la montre mécanique dans un monde plus subtil, plus accessoire, plus contingent, le monde noble et immaculé du luxe, débarrassée de toute cette utilité poisseuse, de toute cette nécessité gluante. Du goudron et quelques plumes, et l’infâmie de la montre à quartz sera consommée. Afin d’infuser cette idée bientôt certitude, puis vérité, dès lors incontestable, dans l’esprit du consommateur bientôt amateur qu’une montre de qualité se doit, nécessairement, d’être mécanique, et rien que mécanique. Afin d’instiller cette idée que la montre mécanique a toute sa place dans la panoplie des objets positionnels. L’ère de la conquête du temps est désormais révolue. L’ère du luxe est dorénavant ouverte. Il n’y a plus qu’à récolter les fruits de cette semaison. Le besoin n’est plus de justifier la valeur de l’objet par des raffinements, par des démonstrations. Plus besoin de mettre en exergue ce que la mécanique a de spécifique. La montre mécanique est un objet positionnel, un objet de luxe. Point. Fin de l’histoire. On peut dès lors vendre des mécanismes mécaniques industriels, emboîtés dans des montres en acier, elles-mêmes industrielles, à des prix totalement absurdes.
 
Il y a bien eu en 1998 le retour d’une Grand Seiko mécanique, et le retour d’un mouvement haut de gamme avec le 9S55. Mais, en 2017, GrandSeiko reste une marque méconnue, essentiellement cantonnée à son marché natif. Oh, il est vrai que des bribes ont transparu, et ont commencé à se faire connaître. On murmure des mots à peine compréhensibles: Zaratsu, Grammaire du design, bientôt hi-beat, Spring Drive, 44GS… Dans nos contrées incultes, des missionnaires s’investissent du mandat de propager la bonne parole. Les informations sont distillées goutte à goutte. Il paraît que là-bas, dans l’orient extrême, il existe des montres dont les finitions, dont la qualité mécanique sont sans-pareilles. C’est du jamais vu. C’est sans précédent. Là-bas, on ne se paye pas de mots, de marketing, de story-telling, de fadaises, on a ce pour quoi l’on paye. Dans une ambiance de bougies tamisées, des zélotes encapuchonnés, masqués de virtualité, des dominos furtifs, revêtus de mystère, tiennent la messe rituelle qui commémore la geste de cette montre venue des années 60, morte et ressuscitée, le mythe ésotérique de GrandSeiko. C’est qu’on ne peut pas tout dire, chacun se doit de faire son initiation. On susurre que là-bas, cachées, irisées de la rosée d’un soleil levant, on trouve des choses encore plus merveilleuses. Le secret, dévoilé à demi-mots, est bien gardé. GrandSeiko, pour ceux qui savent. Mais une GrandSeiko en 2017 n’est jamais qu’une Seiko hors de prix.
Avec son pragmatisme, avec son absence totale de culture du luxe, Seiko n’a pas su négocier ce virage. Le Shinkansen est passé et Seiko est resté sur le quai. D’autant que la bête longtemps restée tapie dans l’ombre aiguise ses crocs, et compte bien lui-aussi croquer la pomme. Cette pomme qui est encore le cœur de marché de Seiko, les montres à petit prix.
 
2017 est une année charnière pour Seiko. Seiko doit tout changer. Le repositionnement est nécessaire. Il y a péril en la demeure. Seiko veut sa part du gâteau. Il faut monter en gamme. Le monde horloger a changé. GrandSeiko devient une marque a part entière, afin d’être lancée sur un marché désormais mondial. Et Seiko doit se réinventer. Seiko, encore une fois répète l’ancien motto : Rattraper et dépasser la Suisse. On part de loin, et le chemin pourrait bien être sans fin… 
 
La SLA017 est le premier jalon de cette nouvelle stratégie. Elle ouvre le bal de la commémoration. Bientôt suivront les SLA025, SLA033.... Comme pour GrandSeiko, où les First, 44GS, 62GS, 57GS ont été rééditées, Seiko veut travailler son image, asseoir sa légitimité, et puiser aux sources de son histoire. Car le luxe est aussi affaire d’histoires. Seiko choisit donc la 62mas, sa première plongeuse, longtemps laissée à l’abandon, comme inspiration, pour l’emblème. Mais la 62mas est une montre qui a été développée dans l’urgence, afin d’équiper la Japanese Antarctic Research Expedition. Une montre professionnelle, une montre simple, fruste, exempte de touts raffinements. La SLA017 ne sera donc pas une réplique, mais une réinterprétation. Afin de s’inscrire, au-delà la volonté de profondeur historique, dans une stratégie de montée en gamme, de dorure d’image. Les différences sont notables dans les détails: dimensions (diamètre et épaisseur), mouvement bien sûr, matériaux, lunette brillante, taille des index, logo, fond de boîte, présence d’un réhaut surtout, qui change du tout au tout les proportions de la montre… pour un rendu global qui se veut plus qualitatif, plus luxueux.
 
Le cabinet de curiosités - Page 2 116
Le cabinet de curiosités - Page 2 311
Le cabinet de curiosités - Page 2 411
Le cabinet de curiosités - Page 2 213
Le cabinet de curiosités - Page 2 510


Le boîtier, en acier 316l, revêtu de son traitement diashield qui lui confère cet aspect sombre, gris soutenu, est un classique boîtier de skindiver. Les lignes sont simples, les arrêtes vives, les cornes, percées, larges et intégrées. Le dessus des cornes reçoit un brossage circulaire, tandis que le reste du boîtier est poli. La tranche miroite de son polissage zaratsu.

Le boîtier fait 39,9mm de diamètre pour une épaisseur plutôt conséquente de 14,1mm. Toutefois, la présence du verre saphir bombé, et l'habile étagement de la construction entre le fond de boite, la carrure, le léger rehaut et la lunette, rendent cette épaisseur peu perceptible.

L'étanchéité est de 200m.

Le cabinet de curiosités - Page 2 615
Le cabinet de curiosités - Page 2 811
Le cabinet de curiosités - Page 2 915
Le cabinet de curiosités - Page 2 712

Le verre saphir, bombé, imitant le plexiglas de la 62mas, est particulièrement déformant sur les bords, allongeant démesurément les index et les aiguilles. Il est loin en outre d'être avare de reflets.

Le cadran est gris soleillé. Il varie d'un noir profond a un gris clair, en passant par toutes les nuances de gris, et parfois de brun.

Le cabinet de curiosités - Page 2 9b10
Le cabinet de curiosités - Page 2 1010

Les index sur dimensions, rectangulaires, sont embossés. Les bords sont mollement arrondis, les côtés laissés bruts, tandis que le dessus est poli miroir, de sorte qu'ils semblent s'allumer quand la lumière vient les frapper. La manière luminescente, dont l'homogénéité de l'application est discutable, a une forme trapézoïdale.

Le cabinet de curiosités - Page 2 1110

Les aiguilles des heures et minutes, d'un dessin tout-à-fait banal, sont polis, et ont la coquetterie d'être biseautées sur leur longueur. Leur forme s'harmonise parfaitement avec celle des index.

Le cabinet de curiosités - Page 2 1210
Le cabinet de curiosités - Page 2 1310
Le cabinet de curiosités - Page 2 1410
Le cabinet de curiosités - Page 2 1510

Le logo Seiko n'est pas appliqué mais peint en argenté.

Le cabinet de curiosités - Page 2 1610

La date sur fond argenté a un contour embossé.

Le cabinet de curiosités - Page 2 1710

Entre le soleillage, les index, les aiguilles, les déformations du verre, le rehaut trop poli, le cadran propose une variété chromatique presque infinie.

La lunette est en titane carboné, noire, brillante. Le repère lumineux à 12 heures y est intégré. Les marquages sont argentés.

Le cabinet de curiosités - Page 2 1810
Le cabinet de curiosités - Page 2 1910

La couronne est gravée du logo SEIKO.

Le cabinet de curiosités - Page 2 2010

Le fond de boîte, vissé, est gravé au laser d'un dauphin.

Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2614
Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2612
Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2611

Le mouvement embarqué est le 8L35 (192 pièces, 26 rubis). C'est un mouvement de manufacture automatique à remontage bi-directionnel avec magic lever, stop seconde, avec une fréquence de 28800 alternances par heure. La réserve de marche est de 50 heures. Il est équipé d'un système anti-choc Diashock.
 Le spiral est en SPRON, alliage breveté par Seiko, et des pièces (notamment l'échappement) sont réalisées par technologie MEMS.
Ce mouvement est basé sur le GrandSeiko 9S55 modifié pour augmenter le couple nécessaire aux aiguilles plus lourdes des plongeuses, assemblé à la main à Morioka, mais non décoré et surtout non ajusté, ce qui lui vaut une précision annoncée médiocre de -10 à +15 secondes par jour.

Le cabinet de curiosités - Page 2 Seiko-15



 
On ne saurait dénier une part de candeur, ou de maladresse dans le résultat du travail de Nobuhiro Kosugi. A bien des égards, la SLA017 échoue à incarner un produit véritablement abouti, vue à travers le prisme du luxe. Seiko ne sera peut-être jamais une marque de luxe. D’ailleurs une plongeuse a-t-elle jamais été un objet un luxe ? La SLA017 est autre chose. Parfois les actes manqués finissent par être les plus belles réussites, les échecs des succès. Elle est l’évidence d’un dessin, brut, hérité de ses origines. Elle est un souci de qualité. Elle est tous ses manquements aussi, toutes ses inconséquences, tous ses excès aussi. Elle a ce que le rationaliste qualifiera volontiers de singularité, le romantique de charme. Elle redit comme dans un lapsus ce qu’est Seiko, et ce que Seiko n’est pas, mais elle le dit mieux. Elle est un bégaiement au moment de la reconquista. Peu importe à la fin les stratégies et les marchés, cela ne concerne que ceux qui s’y intéressent. Elle est juste une montre bigrement attachante.

Le cabinet de curiosités - Page 2 4111
Le cabinet de curiosités - Page 2 3811
Le cabinet de curiosités - Page 2 3710
Le cabinet de curiosités - Page 2 3910Le cabinet de curiosités - Page 2 4010
Le cabinet de curiosités - Page 2 4210


Dernière édition par Eric67 le Ven 24 Déc 2021 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Trava
Animateur
Trava


Nombre de messages : 1169
Date d'inscription : 03/11/2020

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyVen 24 Déc 2021 - 14:37

En v'la un de sacré papelar dit. Mr. Green

Toujours aussi chouette à lire, surtout quand il s'agit d'une manufacture de coeur. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyVen 24 Déc 2021 - 16:07

6. Scientifica 


Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2615

Alchimie 


Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2616

La mécanique des sphères
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
anno69
Passionné absolu
anno69


Nombre de messages : 2666
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/11/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyVen 24 Déc 2021 - 22:19

Très beau billet d'un grand raffinement pour un vrai 4x4 moderne sur un châssis à l’ancienne 
Bravo Éric tu parles comme un livre Le cabinet de curiosités - Page 2 Blunt_gi

Hâte de lire la suite sur cette noble PP flower
Revenir en haut Aller en bas
py3.14
Membre référent
py3.14


Nombre de messages : 7303
Localisation : Prague
Date d'inscription : 17/12/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptySam 25 Déc 2021 - 6:28

Superbe billet et photos, merci Eric Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptySam 26 Fév 2022 - 13:48

Merci aux quelques uns qui ont laissé un commentaire, ainsi qu'aux quelques autres qui ont tenu jusqu'ici.  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
KrissBZH
Animateur
KrissBZH


Nombre de messages : 877
Date d'inscription : 15/12/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptySam 26 Fév 2022 - 14:24

De chouettes papiers où l’on sent le vrai plaisir à partager… Ca vaut le coup de passer un peu de temps dans ton cabinet de curiosités.

Maintenant j’avoue que sur les photos de macro, je reste un peu sur ma faim et j’aimerais vraiment que tu descendes au niveau atomique. Car une question jusqu’ici sans réponse nous taraude tous : qu’est-ce qui pèse le plus lourd tout en offrant la meilleurs alternance poli-brossé : un molécule de Seiko, ou une molécule de Rolex ?

Encore merci.

Stéph.
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2022 - 16:04

7. Le temps des Héros, Acte I : Grandeur de Suisse et Grandesse d’Espagne
           
 Le regard balaye la plaine, autour de Grenade. Le point de vue est neuf, le regard inédit du chevalier chrétien remplace celui du Maure séculaire. Dans la plaine tout autour la poussière retombe à peine, lestée de ce goût de sang qui fait suite aux batailles. Les corps déchiquetés jonchent le sol, tandis que le ciel s’emplit d’une clameur. La victoire, comme le luxe, a l’odeur du sang. Là-dessus, du haut des remparts, flottent les drapeaux : d’or à une croix de gueules fleurdelisées, d’or à une croix de sinople fleurdelysée, et l’épée de Saint Jacques fichée sur l’Alhambra. La justice est du côté des vainqueurs, ne serait-ce qu’un temps, qu’importe, gloire et louanges sont le suc des toubadours. Les remparts ont cédé, Grenade, mure, est tombée, le vers est dans le fruit. La prise de Grenade, en 1492, signe le dernier acte de la Reconquista. L’Ordre de Calatrava en fut l’un des protagonistes. Et ce fut son dernier acte de bravoure. Les temps changent, comme on dit, et bientôt l’esprit chevaleresque,  religieux et militaire, finira en distinction honorifique. Les biens confisqués, puis sécularisés.`
            L’histoire de l’Ordre n’est qu’une suite de hauts faits. De la conquête au milieu du xiie siècle, dans la plaine du Campo de Calatrava de la forteresse musulmane de Gal'at Rabah (en espagnol: Calatrava), bâtie au bord du fleuve Guadiana, à l’échec des Templiers face aux Almohades, à la fondation par Raymond, abbé du monastère cistercien de Santa María la Real de Fitero, en Navarre, petite-fille de l'abbaye de Morimond, et l’érection en ordre militaire par une bulle du pape Alexandre III en date du 14 septembre 1164. La défaite, aussi en 1195 à Alarcos, et la prise du château de Salvatierra, aux confins de la Sierra Morena, dont l’ordre prendra temporairement le nom. Et la grande victoire à la bataille de Navas de Tolosa en 1212 et l’installation à Calatrava la Nouvelle. En passant par l‘épisode des frères Carvajal, enfermés dans une cage en fer dont les bords sont couverts de pointes affilées puis jetés du sommet de la Pena de Martos, pour l’assassinat du chevalier Jaun de Benavides, favori du roi Ferdinand IV. Pour cette exécution, pour cette injustice, le roi sera enjoint  de comparaitre devant Dieu sous trente jours. Ce qu’il fit. Décidément le temps est assassin. Les hommes aussi, parfois, mais moins certainement. Ferdinand l’Ajourné. Comme tout-un-chacun.
            Et c’est ainsi que l’histoire de Calatrava se dissipe dans la brume des temps, comme une silhouette blanche, et chaste, et pauvre, et obéissante, vouée au silence du sommeil par la règle reçue du Pape, et de Cîteaux. Les troubadours s’en sont allés, leurs chants demeurent.
 
 
Au début des années trente Patek Philippe, l’entreprise héritée d’Antoni Patek Prawdzic et de Jean Adrien Philippe, est en situation de faillite. Depuis la Première Guerre Mondiale, les marchés européens se sont refermés. Le Brésil n’est plus que souvenir de Gondolo & Labouriau. Puis, suite à la crise de 1929 et à la Grande Dépression, les rapports venus d’Amérique se font de plus en plus alarmants. C’est finalement un consortium mené par les frères Charles Henri et Jean Stern, alors cadraniers et fournisseurs de Patek Philippe qui est préféré à Lecoultre, fournisseur d’ébauches, pour reprendre en mains les destinées de Patek Philippe.
            Ce n’est pas seulement la crise économique qui a conduit Patek Philippe dans pareil abîme. Mais la firme s’était assoupie, notamment face à cette mutation née des champs de bataille, ou symbolisée par le poignet de ce Brésilien, cet Alberto Santos-Dumont, sillonnant Paris de son dirigeable et faisant étape dans quelque café parisien. Au début de la Première Guerre Mondiale, 7% des montres produites par Patek Philippe sont des montres bracelets, essentiellement pour dames, 28% en 1924, et 13% en 1928. C’est à cette époque que l’horloger met la dernière main à la Graves.
Patek Philippe a besoin d’être relancée, si ce n’est refondée. Cela se fera sous l’égide d’hommes nouveaux. Jean Pfister est nommé directeur technique de la manufacture en 1933. Le fleuron, le fer de lance en sera la 96. 
            En ce début du XXème siècle, l’art nouveau est moribond. Les lauriers sont fanés. Les inflorescences se délitent, et l’ombre des  charmilles n’est plus rafraichissante. Les plantes se flétrissent, les arabesques se dénouent en lignes tendues, les nœuds du bois sont tranchés. C’est une nouvelle saison qui succède aux quatre anciennes. C’est l’art déco qui étend ses ramifications. Les magnats américains n’ont d’yeux que pour le style Rockefeller. Le design, ici, s’appelle Bauhaus. Aux manettes, David Penney. Sur la table de dessin, le papier à l'odeur de l'élan créatif. Ça ne sent pas le parfum des fleurs mais le papier et le crayon. L'encre n'est pas de pollen, mais de craie. Point de sève qui coule en arabesques et circonvolutions,  mais les lignes de l'équerre et du compas. Fi des décorations, la forme suit la fonction. En épurant ses formes, en tendant ses lignes, la 96 sera une émanation de ces conceptions nouvelles. La lunette se fait plate, les cornes intégrées, les index appliqués, les aiguilles dauphines. Ce faisant, la 96 invente l’épure de la montre bracelet, l’archétype, et comme un miracle, son expression la plus achevée, tout de go, son paradygme. Lancée avec une ébauche Lecoultre de 12 lignes, elle recevra bientôt le mouvement de manufacture 12”’120.
 . 
La manufacture genevoise fit enregistrer officiellement la croix de Calatrava comme logo le 27 avril 1887. Ce dépôt fut renouvelé le 25 janvier 1908, Patek Philippe faisant alors également protéger le terme de « croix de Calatrava ». C’est le nom qu’allait porter cette montre, comme celles qui allaient lui succéder, jusqu’à nos jours. Elle allait prendre sur ses épaules toute cette histoire, tout cet héritage, qui passe par les médailles aux Expositions Universelles, celles aux Concours de Chronométries, par les têtes couronnées, par les industriels des Amériques, par la campagne de publicité Générations, et qui allait faire de Patek Philippe une marque presque sacrée, le Temple de l’Horlogerie, le summum de l’objet positionnel de poignet.
 
            Dans le train qui relie Ciudad Real à Albacete, dans le sud de la Castille, un voyageur mostrophile, à moitié assoupi, à moins que ce ne soit à moitié rêveur, laisse aller son regard par la fenêtre du train. Ce n’est certes pas n’importe quel voyageur, nous nous voudrions de ne pas lui rendre justice, et la marche du train, la monotonie du roulement sur les rails, la scansion toute mécanique des lieues qui défilent comme des heures, ne sauraient manquer d’avoir quelque effet sur une complexion tournée vers la méditation. Les arbres fruitiers épars dans la plaine infinie se déplacent à toute allure. Plus le regard se perd dans les lointains et plus une sorte de torpeur semble gagner le paysage, ahuri de soleil. Ce moulin à vent, tout là-bas paraît immobile, ou presque. A la limite, tout au loin, on dirait que rien ne bouge. A l’extrême, à perte de vue, on pourrait croire que rien ne bouge, que le temps s’arrête, mirage d’éternité. Parallaxe.
            Pourtant, quelque chose le gêne. Il ne saurait dire quoi. C’est comme le bourdonnement du moustique dans la chambre où l’on cherche le repos, c’est comme une tache sur le plafond blanc immaculé qui n’est qu’un défaut du cristallin, ou une illusion, c’est comme une permanence rétinienne, une rémanence… Dans cette historique Castille, dans ses longues plaines, ou sur ses plateaux arides, il lui semble deviner du coin de l’oeil une ombre qui la parcourt depuis peut-être toujours. Elle peut bien s’estomper sous le soleil de plomb, orthogonal, à son zénith, ou dans la fraîcheur de la nuit obscure, elle réapparaît dès que les rayons se font plus obliques, moins francs, moins directs, plus perspicaces, soir ou matin. C’est que ce voyageur a ses lettres, non pas de noblesse, mais d’images nourries de son imaginaire.
            Ce dont il ne peut se défaire, cet onirique voyageur, c’est de d’une étrange silhouette, ubiquitaire en cette Castille, et bien indifférente aux effets de manche de notre plaidoirie, une étrange silhouette, dont on peine à fixer les contours. Il y verra comme un centaure, efflanqué, haut, dégingandé. Et à sa suite sa réplique seconde plus petite, plus ronde. Quelque chose comme une noire lueur de folie doublée d’une ombre de bon sens.
            C’est comme un aiguillon qui lui rappelle que les choses ne sont jamais ce qu’elles paraissent être, c’est comme une dyslexie qui conteste la conventionalité des mots, comme le grain de sable qui enraye les rouages, Un legs de bénédiction. C’est comme une contrepèterie dans un vers de Racine, et la généalogie de Solal del Solal ne passe-t-elle pas par Mangeclous ? C’est comme un Capitaine des Vents dans le fondement, comme un choix dans la date. Comme un accroc au voile de Maya, qui a des jours, et surtout des nuits grêlées de constellations menteuses falla-cieuses, déchirées, désespérées… Le dithyrambe n’est-il pas un chant de satyre ?
Ce n’est sans doute pas un hasard si c’est en cette terre de Castille où comme peut-être nulle part ailleurs on ne comprend mieux ce que sont la noblesse et la grandeur, qu’il s’est trouvé un manant qui put se croire chevalier, qui fit d’un moulin un géant, d’une vielle rosse un destrier, d’une gueuse une princesse. Il y a des chevaliers métaphysiques comme il y a des mendiants métaphysiques. 
            Et qui laisse à pe(a)nser, ou à rêver, que sous les travestissements, sous les apparats, sous les oripeaux, un Garde-Temps n’est jamais qu’une montre, une Icône itou, un Salon jamais qu’une boutique, un Collectionneur un client, une Histoire un story-telling, un Horloger un artisan. Mais aussi que la grandeur est ambiguë, équivoque. Et si elle peut être un déguisement, a contrario elle peut aussi être une aspiration vers le mieux, une volonté de dépasser sa condition, une transcendance, une quête d’Absolu. C’est aussi une aspiration. Il y a autant de grandeur dans la folie qu’il y a de folie dans la grandeur. Le rire qu’inspire le chevalier est cristallin de bienveillance, tout autant qu’il part en éclats, coupants. Une montre n’est que bien peu de choses dans le Grand Schème des Choses.
Au lointain, le voyageur on voit poindre l’aurore aux doigts de rose, presque assoupi. Tout est affaire de perspective. Le matin, l’ombre s’étend à l’ouest, le soir à l’est. Il y a un matin, il y aura un midi, il y eut un soir. Il y eut la Graves, il y a la Calatrava et il y aura la Thiffany, aussi. Le jour se lève, et le voyageur n’est seul que de ses chimères. Et Chiron, médecin, est fils de Chronos.


Le cabinet de curiosités - Page 2 Unknow11

Croix de Calatrava

Le cabinet de curiosités - Page 2 D23x6d11
Patek Philippe 96


[size=500]Le cabinet de curiosités - Page 2 03-pp-11
[/size]
Mouvement 12'''120

Le cabinet de curiosités - Page 2 Cr_40_11
Une ombre
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2022 - 16:14

8. Artificialia 


Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2734

Le cadavre exquis...


Le cabinet de curiosités - Page 2 Pxl_2736



...boira le vin nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
anno69
Passionné absolu
anno69


Nombre de messages : 2666
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/11/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2022 - 19:37

Merci Éric pour ce voyage dans l’esprit et à travers l’histoire Chinois
Revenir en haut Aller en bas
py3.14
Membre référent
py3.14


Nombre de messages : 7303
Localisation : Prague
Date d'inscription : 17/12/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyDim 4 Sep 2022 - 19:57

C'est beau et instructif.. merci Eric (enfin du style et du serieux, pas comme le monceau d'âneries que je  raconte. Fais gaffe je serais capable de reecrire tes textes Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.
Eric67


Nombre de messages : 10403
Date d'inscription : 02/10/2011

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyMer 21 Sep 2022 - 20:02

anno69 a écrit:
Merci Éric pour ce voyage dans l’esprit et à travers l’histoire Chinois

Tout le plaisir est pour moi.  Chinois

py3.14 a écrit:
C'est beau et instructif.. merci Eric (enfin du style et du serieux, pas comme le monceau d'âneries que je  raconte. Fais gaffe je serais capable de reecrire tes textes Mr. Green

Dans ce cas je serai ton premier lecteur.  Le cabinet de curiosités - Page 2 Blunt_gi Boutade mise à part, j'ai pris beaucoup d'intérêt à ta revue de la Marine. Les histoires de marins ont toujours quelque chose d'à la fois étrange et passionnant pour un bouseux comme moi.  Chinois Et l'image des amateurs de Grand Seiko (dont je suis) en lévitation en train de déféquer sur les autres amateurs en-dessous ne laisse pas de me faire sourire.  Shocked Le cabinet de curiosités - Page 2 Blunt_gi
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
broncos
Membre éminent.
broncos


Nombre de messages : 24119
Age : 56
Localisation : dans le 76...
Date d'inscription : 15/09/2008

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 5:46

Toujours un plaisir à te lire mon cher Eric...  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
anno69
Passionné absolu
anno69


Nombre de messages : 2666
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/11/2016

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 7:20

py3.14 a écrit:
C'est beau et instructif.. merci Eric (enfin du style et du serieux, pas comme le monceau d'âneries que je  raconte. Fais gaffe je serais capable de reecrire tes textes Mr. Green

Moi j’aime bien tes pavés d’âneries aussi épais que rafraîchissants à lire Le cabinet de curiosités - Page 2 Blunt_gi
Revenir en haut Aller en bas
Pat51
Membre Hyper actif
Pat51


Nombre de messages : 709
Age : 59
Date d'inscription : 04/05/2020

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 16:59

Beau, agréable à lire et instructif, ça fait plaisir ...
bravohap
Revenir en haut Aller en bas
hercule poirot
Passionné absolu
hercule poirot


Nombre de messages : 2627
Age : 47
Date d'inscription : 16/10/2014

Le cabinet de curiosités - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le cabinet de curiosités   Le cabinet de curiosités - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2022 - 20:19

C est beau, instructif, mais incompréhensible sans dico  pale
Revenir en haut Aller en bas
 
Le cabinet de curiosités
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Actu : Cabinet de curiosités
» Mosbilo s'enferme au cabinet ministériel
» Audemars Piguet Tradition of Excellence Cabinet No.5
» nouveu blog de curiosités horlogères... un de plus...
» [Postez ICI les demandes d'IDENTIFICATION et RENSEIGNEMENTS de vos montres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: