FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Revue Oris BCPD 403

Aller en bas 
+15
jacno1977
Eric677
Peulo
Thibault83
redflag31
Piotr65
Basyl177
BLM
Avangogo
Kox
Maiscqui
Cartman
rimkus
ChristopheH
Ajax
19 participants
AuteurMessage
Ajax
Nouveau
Ajax


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/05/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyDim 5 Juin 2022 - 18:56

Je me lance.


Ma première revue sera consacrée à l’Oris Big Crown Pointer Date dotée du calibre 403.
Aucune photo personnelle dans cette revue, je ne suis pas bien équipé pour.
J’ai pris le temps de porter cette montre assez longtemps et de prendre de nombreuses notes avant de rédiger ce post.
J’espère que cette accumulation n’est ni trop pompeuse, ni barbante.


Revue Oris BCPD 403 403_110


Je suis en possession de cette version depuis le début de l’année 2022.
Initialement tenté par une Cervo Volante (parce qu’en diamètre 38), je n’ai pas su résister à l’attrait du nouveau calibre et de la petite trotteuse.
Ce modèle 403 Bleu a été précédé de quelques mois par une série très limitée Holstein, identique sauf un cadran gris mat et un fond acier décoré. Possiblement un test de l’appétit du marché ?
 

Séquence histoire (autrement dit : ce que j’ai pu glaner sur le net, donc sans garantie !)


La 403 est une nouvelle itération d’une lignée de style fonctionnel, souvent appelée « militaire ».
Je connaissais l’existence du premier modèle de 1938, mais sur les sites des marchands d’occasions on rencontre toute une petite bande dans le même style.
Les caractéristiques sont globalement les suivantes :
·         Cadran sombre
·         Petite trotteuse
·         Aiguilles bâton
·         Lunette lisse
·         Pointer date à flèche

Ci-dessous une brochette de petites sœurs, avec une proposition de classement dans l’ordre chronologique, de 1938 au début des années 1960. Au-delà, il semble qu’Oris adopte la seconde centrale.
Elles sont vraiment petites selon les critères actuels, leur diamètre va de 31 à 34 selon les modèles, sauf la dernière qui est en … 28 mm !
Petites montres d’une qualité toute relative, pas étonnant qu’il n’en subsiste plus beaucoup.

La première photo (très retouchée par Oris) est le modèle « fondateur » de 1938. J’ai lu à plusieurs reprises qu’elle était utilisée par certains équipages de bombardiers US. Oris ne confirme pas dans ses publications.
La troisième photo est troublante : enlevez le pointer date et cela ressemble à une « dirty dozen ».
La cinquième photo illustre une réédition de la version de 1938, sans doute début des années 50, car Oris avait changé le dessin de ses cornes. On remarquera le T qui semble souligner l’utilisation de Tritium à la place du Radium de la première génératio


Revue Oris BCPD 403 403_210Revue Oris BCPD 403 403_310Revue Oris BCPD 403 403_410Revue Oris BCPD 403 403_510Revue Oris BCPD 403 403_611Revue Oris BCPD 403 403_710Revue Oris BCPD 403 403_810

Bien entendu il y aussi eu de nombreux modèles à cadran clair, mais ils ne sont d’habitude pas qualifiés de « militaires » sachant que cela fait référence à un style, possiblement à un usage réel, mais pas à des référencements officiels pour des commandes des forces armées.
 
Le pointer date n’est pas une spécificité d’Oris. Les deux exemples ci-dessous montrent que dans les années 30/40 cette complication était bien dans l’air du temps.
La Tissot (de 1947 ?) est vraiment magnifique. Je ne suis pas sûr mais je crois que la complication pointer date a précédé de beaucoup le guichet date.

Revue Oris BCPD 403 403_910Revue Oris BCPD 403 403_1010


Revenons à la nouvelle 403.
 
Oris a un peu tergiversé entre héritage vintage et « sport-chic » contemporain, avec à la clef quelques incohérences.
Revue de détail : tout ceci n’est que amha bien sûr !
 
·         Diamètre de 38 : Oris a su garder des diamètres plus contenus à son catalogue. Cela fait partie des petites choses qui font que j’aime cette marque. J’ai l’impression que d’autres maisons y reviennent après des années de XL.
La relative compacité accentue l’impression de solidité pour une montre assez en rondeur. La lunette biseautée fait paraître la montre plus petite qu’elle n’est.
 
·         Verre saphir. C’est un dôme aplati sans effet loupe.
La pente est parfaitement alignée sur le biseau de la lunette (du beau travail !) et s’arrête juste au-dessus du chemin de fer, ensuite le centre est plat. Difficile d’apprécier son épaisseur réelle, mais il donne une sérieuse impression de solidité.
 
·         Epaisseur 12,25 mm :
Comme la forme générale de la boîte est douce, ça parait moins. Je sais bien qu’un saphir en dôme ça prend de la place, mais tout de même Oris ne s’est vraiment pas foulé là. Plus de 12 mm, c’est une épaisseur de plongeuse ça !
 
·         Cornes : Le dessus est légèrement dépoli par un brossage très fin.
Forme sobre sans arrondi ni chanfrein. C’est fonctionnel et participe de l’impression générale de solidité. Ce sont bien les cornes d’une tool-watch, toutefois suffisamment recourbées pour assurer une bonne stabilité sur le poignet.
Elles sont un peu longues pour laisser assez de place entre la boîte et les pompes (utile pour un Zulu ou un Nato cuir). Peut-être un peu trop longues ?.
Mais elles ne sont pas percées ! C’est décevant d’avoir omis ce détail peu coûteux et qui collait parfaitement avec l’ADN de cette montre. Sans cornes percées impossible d’utiliser des pompes longues vraiment plus sûres, et le démontage est tellement plus facile.
 
·         Boitier acier poli : En 316L, du très classique. Ça ne veut pas dire grand-chose car il y a beaucoup de variantes de 316L. Celui-là ne semble pas être le plus dur que j’ai rencontré, il « marque » assez vite.
Beau travail de polissage réalisé par Oris, même entre les cornes. Pas d’économies de bouts de chandelle de ce côté. Je crois que j’aurais préféré une finition brossée comme les Propilot.
 
·         Entre-cornes de 19 mm : 18 fait un peu trop années 60-70 sur une montre de 38. 
19 c’est mieux selon les canons actuels mais ça limite un peu le choix pour un bracelet de remplacement. Pourquoi ne pas avoir fait du 20 ?.
 
·         Bracelet d’origine : Noir 19-14 en cuir gras (110/80) avec boucle en acier poli.
Pour le coup, c’est un look très militaire. De bonne qualité mais beaucoup trop étroit (14 mm) coté boucle ; je trouve que ça donne une sensation un peu désagréable. Un 19-18 aurait plus été dans le style et surtout plus confortable.
Pompes rapides : c’est commode, mais … La pompe est intégrée au bracelet au moment de sa fabrication si bien qu’il peut être difficile de la changer plus tard si elle est endommagée.
 
·         Fond de boîte saphir :  Un gimmick marketing à reconsidérer ?
Il n’y a pas grand-chose à admirer, le calibre n’est pas bien beau et n’est pas décoré. S’il y avait un indicateur de réserve de marche on pourrait dire qu’il y a au moins une justification à ce fond transparent.
Le saphir peut sembler un peu fragile, c’est un bouchon simple pan qui dépasse du pourtour métallique. Ce fond donne une impression assez quelconque et des montres « swiss made » plus que moitié moins chères font aussi bien. La Holstein 403 a un fond métal, mais qui semble en deux parties, une plaque décorée venant s’insérer dans l’évidement à la place d’un saphir.

Revue Oris BCPD 403 403_1110

·         Petite seconde : vraiment petite et décentrée contre le chemin de fer.
Revue Oris BCPD 403 403_1210

C’est une particularité conforme aux anciens modèles, une sorte de signature. Le décentrement est une bonne chose car les petites secondes trop près de l’axe central sont peu lisibles.
L’aiguille des secondes est très fine et en métal, elle manque de présence sur le fond bleu. Une aiguille blanche aurait été bienvenue.
La version Holstein a une petite seconde rouge en rappel de l’aiguille de date ; c’est aussi une bonne idée.
Revue Oris BCPD 403 403_1310


·         Pointer date à pointe de flèche rouge : Ici encore une signature.
La pointe bien rouge apporte beaucoup de peps ; cette couleur est une réussite sur le fond bleu. Sa forme très allongée masque un peu l’index des heures.
Revue Oris BCPD 403 403_1410


Soit il faudrait soit une pointe large et courte qui ne déborde pas sur les chiffres des heures, soit une fourche plus affirmée, comme sur l’exemple ci-dessous un U qui encadre plus nettement le chiffre.
Revue Oris BCPD 403 403_1510


L’aiguille elle-même est en métal poli ; elle est assez discrète sur le fond sombre, mais elle peut accrocher la lumière.
Elle aurait pu être de la même couleur que le fond pour disparaitre dans le paysage, ou alors à l’inverse comme la Tissot ou la Doxa s’affirmer complètement en rouge mat.

·         Index des dates : La graduation de date est fine, bien sûr non lumineuse.
Ce pourtour du chemin de fer est discret et la lisibilité est un peu en retrait par rapport aux anciennes BCPD, mais ça permet de gagner un peu de place et contribue à l’impression générale d’aération du cadran.

·         Aiguilles heure et minute : Priorité à la lisibilité.
Ce sont de simples bâtons sans cloisonné. L’heure affleure l’index des heures et la minute va jusqu’à couvrir le chemin de fer.
La minute est plus fine que l’heure. Le cadran aurait peut-être supporté des aiguilles un peu plus affirmées (un poil plus larges ?).  Luminova jaune-vert, merci à Oris d’avoir évité la couleur beige du faux tritium vieilli, ça n’aurait pas marché sur le fond bleu nuit laqué.

·         Index des heures et chemin de fer : Très lisible, un régal.
Les chiffres et les petits triangles du chemin de fer ont un peu de Luminova plus blanc que celui des aiguilles.
 
·         Cadran bleu : Même si le bleu est une couleur de cadran assez « tendance », la teinte choisie par Oris est assez clivante.
Pas facile à décrire : un bleu vif et brillant qui s’affiche fort, souligné par le contraste du lettrage bien blanc. Apparemment pas le même bleu que celui des BCPD classiques, mais la balance couleur des photos du site d’Oris est peut-être trompeuse.
C’est dense et profond mais pas sombre, un laqué parfait presque métallique, sans moirure ni ensoleillement. C’est froid, luisant et brillant comme de l’émail.
Il prend fort la lumière et attire l’œil.  Suivant l’éclairage, la palette hésite entre bleu marine, bleu nuit, bleu outremer, parfois on voit du bleu pétrole.
Bref c’est joliment fait, ça brille, ça ose et ça claque, mais c’est voyant comme une carrosserie de voiture de luxe. J’ai hésité au moment de l’acquisition ; c ’est très beau sur un présentoir, mais à porter au quotidien c’est une autre histoire. Ah, si ça avait été mat.

La Holstein fait un peu tristounette en comparaison, presque « stealth ».

Revue Oris BCPD 403 403_1610Revue Oris BCPD 403 403_1710


·         Couronne vissée : C’est apparemment la même que sur toutes les autres versions récentes de la BCPD et elle n’est pas si grosse en comparaison de certaines Flieger.
Elle est agréable à manipuler. Le tube n’est pas bien gros et son filetage est très fin. Est-ce un point faible ? On verra dans le temps, mais le pas de vis fragile de certaines couronnes est une rente pour les horlogers.
Cette couronne est gravée au nom d’Oris. Le texte n’est pas parfaitement aligné au serrage. Un petit point de finition à améliorer ? A moins que ce ne soit une anticipation par Oris du rodage du joint qui amènera à un alignement parfait ? 
 
·         Etanchéité. Donnée pour 5 bars.
C’est vraiment le service minimum de nos jours, un étanchéité « de ville ». Pour le coup, tant qu’à dépoussiérer le concept, j’aurais apprécié 10 bars comme les Propilot.
 
·         Effet d’ensemble : Paradoxalement à la fois lisible, visible et discrète.
Malgré le cadran très contrasté, la montre reste d’aspect classique et n’attire pas trop le regard des non-initiés (ouf !).  Sa principale qualité : on peut lire l’heure d’un seul coup d’œil et de loin (les presbytes sont enchantés).
 

Parlons un peu du calibre 403 : le 403 est une déclinaison du 400 avec pointer date et petite seconde.
Le 400 a une seconde centrale et un guichet date, le 401 une petite seconde et pas de date. Le numéro 402 ne sera peut-être pas attribué, car c’est une désignation déjà utilisée par IWC.

En dehors des articles qui copient/collent le verbatim du service communication d’Oris, je n’ai pu trouver qu’une analyse technique du calibre 400 (sur le site ProfessionalWatches), j’y renvoie les connaisseurs. Apparemment Oris a pensé aux horlogers et a balisé certaines étapes du démontage par un marquage spécifique.
Pas mal d’info aussi sur le 400 dans ce fil https://forumamontres.forumactif.com/t249223-nouveau-calibre-oris?highlight=oris
On remarque qu’Oris indique aussi bien pour la série 100 que la 400 qu’il s’agit de calibres « développés » en interne, mais n’écrit jamais qu’ils sont fabriqués en interne. Le mot manufacture n’est pas utilisé, mais il est précisé que tout est fait en Suisse. Je laisse les connaisseurs commenter cette subtilité.

·         Aspect général : Oris est très fier, à juste titre, des performances de cette série 400 qui est sans doute appelée à devenir son tracteur standard en lieu et place des braves SW200 (SW 221 pour l’automatique pointer date).  Mais sa finition basique ne mérite guère d’être mise en vitrine. Seul le rotor a eu droit à une décoration minimale (un logo gravé, un petit brossage et un ajourage). Le rouge a disparu et ça n’est pas plus mal. Le reste est en alliage gris d’aspect uniformément sablé. Le marquage (gravure au laser ?) non coloré est à peine lisible. C’est propre, net, très industriel, et ça ne fait pas rêver. Le pont de barillets (il y en a deux) non ajouré recouvre presque tout sauf l’échappement.

Revue Oris BCPD 403 403_1810

Ça n’est pas une comparaison fair play (surtout le prix) mais Oris sait faire bien plus show-off comme par exemple le calibre 115.
Revue Oris BCPD 403 403_1910


·         Réglage : Une petite particularité, la minute a tendance à sauter en arrière au moment où on enfonce la couronne.
Ce point est signalé par Oris et facile à contourner. Pour la mise à l’heure il faut avancer la minute au-delà du point désiré puis revenir en arrière.
La couronne présente les 3 positions classiques : 1 Remontage/ 2 réglage date/ 3 stop seconde et mise à l’heure. Les crans sont peu écartés et il faut du « doigté » pour ne pas dépasser la position de réglage date. J’ai des montres sur lesquelles les crans sont plus faciles à trouver.  

·         Protection contre les chocs :  Oris ne donne pas d’information spécifique sur ce point et c’est bien dommage.
La raquetterie est très travaillée et c’est la partie vraiment coûteuse de ce calibre : Incabloc « top » à double cônes, et réglages par crémaillère, choix techniques assez sophistiqués que l’on trouvait déjà sur les calibres à remontage manuel de la série 100. Oris a-t’ il mis en œuvre d’autres protections ? Je suis une personne qui a tendance à dérégler rapidement ses montres (dixit mon horloger). On verra si celle-ci supporte mieux mes brusqueries. Je rêve toujours d’un calibre suspendu à un joint souple comme la Defy de la grande époque, ou le DS de Certina.


Revue Oris BCPD 403 403_2010


·         Amagnétisme : La magnétisation des montres est une plaie qui a progressé ; - il y aurait tout un inventaire à faire : téléphones portables, enceintes bluetooth, chargeurs divers dont à induction, cages de détection aux portes des boutiques, fermetures à aimant des sacs et étuis divers, dont à lunettes, etc. Un calibre moderne doit être plus résistant au magnétisme que les générations précédentes et c’est bien la moindre des choses qu’Oris ait intégré ce sujet dans son développement. Oris indique avoir utilisé 30 pièces en matériau non ferreux, dont le spiral, l’ancre et la roue, sans toutefois évoquer une réalisation entièrement amagnétique comme l’Oméga Aqua-Terra. Des chiffres de mesure sont mis en avant, mais sans base de comparaison il est difficile de se rendre compte de la performance. J’ai déjà eu entre les mains une Guinand Flight Engineer qui est une amagnétique conçue avec des moyens classiques et éprouvés. Outre des modifications du calibre (balancier en Glucydur, spiral en Nivarox, etc), il y a une véritable double boîte formée par le cadran, un cache-poussière de fond de boîte et une chemise interne, le tout en mu-métal.  Oris a manifestement pris une autre direction. Comme ce sont des gens sérieux, je suppose qu’il ne s’agit pas uniquement d’une petite amélioration rebaptisée progrès majeur par le marketing.
 
·         Autonomie de 120 heures et remontage automatique. : Avec son double barillet Oris place la barre très haute dans la course à l’autonomie des automatiques et ce sans réduire la fréquence de battement (4 Hz). Mais il y a un mais !
Le rotor semble extrêmement léger et, très démultiplié le mécanisme n’a pas une grande puissance de remontage.
Oris évoque un mécanisme mono-sens et sans roulement à bille, qui serait un progrès … Je dois avouer que je ne comprends pas très bien l’argumentation technique. C’est possiblement très fiable (en témoigne la garantie à 10 ans), mais est-ce efficace ?
J’ai constaté que ce rotor sans bille semblait avoir besoin d’un peu de rodage. Neuf, le rotor ne tourne pas très facilement lorsque l’on incline le boitier. Cela devient ensuite très fluide après environ un mois.
Une montre automatique portée quotidiennement devrait toujours être armée à fond. Mais ici ce ne semble pas être le cas.

Avec une activité modeste ou faible (télétravail sur ordinateur, on passe directement de sa chambre à coucher à son « bureau » !) , le port de la journée compense juste la perte de la nuit, voire moins … , avec pour conséquence une perte de précision. Dans des circonstances comparables, je ne constate pas la même faiblesse sur des montres avec du Selitta ou de l’ETA dont le remontoir doit être plus efficace.
Dommage qu’il n’y ait pas d’indicateur de réserve de marche. Il faut donc compter sur le remontage manuel en support du remontage automatique.


Ce remontage manuel est étonnamment doux. La première fois est une expérience un peu angoissante car cela semble sans fin avant de sentir enfin une toute petite de résistance, et on se demande si l’on a rien abimé. Oris précise que le remontage complet fait 210 tours de couronne, mais comme il y a une bride glissante impossible de sentir si l’on est à fond ou pas. Quand on remonte manuellement, seule une des deux roues de barillet tourne ; si on regarde attentivement sous les roues, on voit que les deux barillets tournent effectivement de concert.
 
·         Précision : Oris indique que la série 400 dépasserait les exigences du label Chronomètre.
Sous réserve d’une charge suffisante (au moins 50% de la charge max ?),  la précision de mon exemplaire est effectivement absolument épatante, entre +2 et +4  sec/jour constaté dans la durée et sans effet marqué de la position nuit, sur tranche ou à plat.
J’espère qu’un autre acquéreur doté d’un Timegrapher pourra vérifier plus sérieusement que moi.
 
Pour terminer, la très désagréable question du prix !
Le prix plein pot officiel TTC de la 403 en France est de 2900 € alors qu’une BCPD standard ( boitier acier/ bracelet cuir) est à 1600 €. Pour les Aquis, l’écart entre modèle normal et modèle 400 est du même ordre.
Le supplément de plus de 1000 € serait donc uniquement justifié par le nouveau calibre. Il est certes difficile pour une maison indépendante d’investir dans la conception et l’industrialisation d’un calibre de « grande » série. Oris n’a sans doute pas l’envergure financière suffisante pour attendre longuement un retour sur investissement, mais je trouve tout de même que le rapport q/p pique un peu. Oris était justement réputé pour ses montres d’horloger aux prix équilibrés. La question se pose de savoir si à l’avenir avec la généralisation du calibre série 400 Oris reviendra vers un positionnement tarifaire plus raisonnable de son cœur de gamme ou si un pas est franchi vers la montre de luxe.     
 
Voilà, malgré toutes ces observations parfois nuancées, je ne regrette absolument pas cette acquisition.
Ce n’est pas une « beauté » facile mais c’est une montre originale et attachante, techniquement très intéressante. Je suis toujours en train de chercher la couleur de bracelet qui ira avec. Ah ce foutu bleu !
  
Revenir en haut Aller en bas
ChristopheH
Puits de connaissances
ChristopheH


Nombre de messages : 4143
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyDim 5 Juin 2022 - 19:21

Un grand bravo pour la somme d'informations que tu nous fais partager Chinois
Respect !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
rimkus
Membre Actif
rimkus


Nombre de messages : 115
Localisation : en haut a droite
Date d'inscription : 07/06/2011

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyDim 5 Juin 2022 - 20:59

Excellente ta revue. Elle est bien belle ta Oris que je ne connaissais pas.
Son chemin de fer et la typo des chiffres lui donne un look militaire classe.
Belles proportions , simplicité et surtout 120 heures … peuvent se rhabiller les autres.
Et je découvre le 115 qui est bien beau.
Félicitations pour cette belle tocante et merci de partage .
Revenir en haut Aller en bas
Cartman
Animateur
Cartman


Nombre de messages : 1135
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/02/2017

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyDim 5 Juin 2022 - 23:31

Merci d’avoir pris le temps de rédiger cette revue très complète et félicitations pour ton acquisition  Bulles Bulles
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maiscqui
Membre Hyper actif
Maiscqui


Nombre de messages : 519
Date d'inscription : 05/12/2015

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyDim 5 Juin 2022 - 23:34

Merci Mr Oris
Revenir en haut Aller en bas
Kox
Membre Hyper actif
Kox


Nombre de messages : 709
Localisation : Plus à l'ouest de l'Helvétie
Date d'inscription : 25/03/2018

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyLun 6 Juin 2022 - 1:46

Merci du partage  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Avangogo
Nouveau
Avangogo


Nombre de messages : 47
Localisation : Hauts de France
Date d'inscription : 14/02/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyLun 6 Juin 2022 - 7:22

Hello !

Un grand bravo et un grand merci pour cette revue.

Je m'intéresse de + en + à Oris et ton post est une mine d'informations pour moi 👍

Effectivement, le prix sort un peu de la fourchette habituelle d'Oris (et accessoirement de mon budget 😅)

Belle journée, profite bien de ta belle tocante !
Anthony
Revenir en haut Aller en bas
Avangogo
Nouveau
Avangogo


Nombre de messages : 47
Localisation : Hauts de France
Date d'inscription : 14/02/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyLun 6 Juin 2022 - 7:23

Hello !

Un grand bravo et un grand merci pour cette revue.

Je m'intéresse de + en + à Oris et ton post est une mine d'informations pour moi 👍

Effectivement, le prix sort un peu de la fourchette habituelle d'Oris (et accessoirement de mon budget 😅)

Belle journée, profite bien de ta belle tocante !
Anthony
Revenir en haut Aller en bas
BLM
Puits de connaissances
BLM


Nombre de messages : 4605
Date d'inscription : 15/07/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMar 7 Juin 2022 - 7:42

Merci beaucoup pour cette revue passionnante.
On note le travail et la passion dans ces lignes. 
Un modèle avec une réelle histoire à l’image de cette marque. Oris m’a toujours plu mais jusqu’à présent je ne suis jamais allé plus loin…
Profite bien de cette montre en tout cas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Basyl177
Membre éminent.
Basyl177


Nombre de messages : 16827
Age : 56
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/07/2005

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMar 7 Juin 2022 - 8:14

Magnifique revue ! Bravo ! thumleft
.... et merci ! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Piotr65
Membre Hyper actif
Piotr65


Nombre de messages : 532
Age : 56
Localisation : Helvétie
Date d'inscription : 17/11/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMar 7 Juin 2022 - 21:19

Merci pour la belle revue (ou la revue de la belle). Je l'ai passée au poignet et je n'ai pas été entièrement charmé, je l'ai trouvée un peu "flashy". Du coup, je te rejoins sur le boîtier, que j'aurais préféré brossé. Et puis le bracelet noir ne m'a pas totalement emballé non plus (pourquoi noir, d'ailleurs ?).  Faut peut-être quand même que je l'essaie à nouveau  Revue Oris BCPD 403 1f607
Revenir en haut Aller en bas
Piotr65
Membre Hyper actif
Piotr65


Nombre de messages : 532
Age : 56
Localisation : Helvétie
Date d'inscription : 17/11/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMar 7 Juin 2022 - 21:20

Merci pour la belle revue (ou la revue de la belle). Je l'ai passée au poignet et je n'ai pas été entièrement charmé, je l'ai trouvée un peu "flashy". Du coup, je te rejoins sur le boîtier, que j'aurais préféré brossé. Et puis le bracelet noir ne m'a pas totalement emballé non plus (pourquoi noir, d'ailleurs ?), de même que l'étanchéité, qui est la même que sur les Pointer Date classiques: c'est peu. Bon je vais quand même la réessayer à l'occasion  Revue Oris BCPD 403 1f607
Profite-en bien thumleft
Revenir en haut Aller en bas
redflag31
Nouveau
redflag31


Nombre de messages : 19
Age : 43
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 24/04/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMer 8 Juin 2022 - 0:10

Merci beaucoup pour cette synthèse vraiment complète et qui donne plein de point à réfléchir.

Moi qui regarde avec envie cette marque depuis longtemps!
La dernière sortie du calibre 400 avec la propilot X me fait un peu tourner la tête.
Un bon commentaire et me voila remis en bonne réflexion.
Ca n’enlève rien à la passion d'un bel objet
Revenir en haut Aller en bas
Thibault83
Passionné absolu
Thibault83


Nombre de messages : 2835
Age : 34
Localisation : Var
Date d'inscription : 12/03/2011

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyMer 8 Juin 2022 - 14:04

Très belle pièce et magnifique présentation !
Félicitations  Chinois Chinois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ajax
Nouveau
Ajax


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/05/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyJeu 9 Juin 2022 - 3:30

Merci de ces encouragements

La voici en vrai. Le bracelet change la donne.

Revue Oris BCPD 403 Pxl_2011
Revenir en haut Aller en bas
Peulo
Membre super actif
Peulo


Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 02/04/2020

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyJeu 16 Juin 2022 - 18:10

Magnifique revue, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire toutes ces informations, merci à toi d'avoir pris le temps de nous transmettre ton savoir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Eric677
Nouveau



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/12/2021

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyVen 17 Juin 2022 - 17:57

Très belle, merci pour la revue !
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Permanent passionné
jacno1977


Nombre de messages : 2407
Localisation : Entre Nice et Lyon
Date d'inscription : 15/03/2016

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyVen 17 Juin 2022 - 18:21

Chouette revue, je parle de cette montre sur un autre fil, je trouve le 38mm trop petit, pour mon poignet de "bûcheron" il est vrai, cependant au delà de ça, je n'ai pas aimé les proportions, cette montre est beaucoup trop épaisse par rapport à son 38mm de diamètre.
Au niveau des diamètres, Oris va sur du plus en plus petit, leur dernière montre est en 36,5mm, ce qui peut se comprendre puisque leurs collections vise désormais tous les genres ....
Par ailleurs, leur mouvement, est effectivement très performant, mais par rapport au perçu qualitatif de la montre que je n'ai pas trouvé exceptionnel, je trouve qu'Oris à la main lourde sur le supplément à payer pour avoir ce calibre. Il en demeure pas moins vrai que c'est une belle montre bien dans le style de la marque.
Revenir en haut Aller en bas
Piotr65
Membre Hyper actif
Piotr65


Nombre de messages : 532
Age : 56
Localisation : Helvétie
Date d'inscription : 17/11/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyVen 17 Juin 2022 - 21:41

J’ai eu la confirmation de la part d’Oris: malgré la couronne vissée, l’immersion même tranquille n’est pas sa tasse de thé. Un peu dommage.
Revenir en haut Aller en bas
ladislas
Animateur
ladislas


Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 11/12/2010

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptySam 18 Juin 2022 - 15:20

Ajax a écrit:
Je me lance.


Ma première revue sera consacrée à l’Oris Big Crown Pointer Date dotée du calibre 403.
Aucune photo personnelle dans cette revue, je ne suis pas bien équipé pour.
J’ai pris le temps de porter cette montre assez longtemps et de prendre de nombreuses notes avant de rédiger ce post.
J’espère que cette accumulation n’est ni trop pompeuse, ni barbante.

Ce compte-rendu est remarquable.
Bravo et merci.
Revenir en haut Aller en bas
Mc
Animateur
Mc


Nombre de messages : 1174
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2011

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptySam 18 Juin 2022 - 15:56

Merci pour cette revue si détaillée. C’est un modèle auquel je m’intéresse depuis un moment, c’est donc intéressant d’avoir le sentiment d’un possesseur de la montre. D’ailleurs, je n’avais pas fait attention à certains points que tu mentionnes. Comme quoi rien ne remplace l’usage prolongée de la montre.

Cela étant et malgré l’augmentation tarifaire, je trouve toujours que ce modèle présente un bon rapport qualité prix compte tenu des spécifications techniques du mouvement et la qualité globale de l’habillage.
Revenir en haut Aller en bas
Lokean
Membre Actif



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 09/03/2018

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptySam 18 Juin 2022 - 16:40

Merci pour cette revue détaillée, notamment concernant ce nouveau calibre.
Revenir en haut Aller en bas
Ajax
Nouveau
Ajax


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/05/2022

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptySam 18 Juin 2022 - 18:39

Pour ceux qui s'intéressent aux aspects techniques du calibre de la série 400

https://www.youtube.com/watch?v=SyFmCNz2pug   (en anglais)
Revenir en haut Aller en bas
Pat51
Membre super actif
Pat51


Nombre de messages : 427
Age : 59
Date d'inscription : 04/05/2020

Revue Oris BCPD 403 Empty
MessageSujet: Re: Revue Oris BCPD 403   Revue Oris BCPD 403 EmptyJeu 23 Juin 2022 - 12:18

Hé bien, pour une première revue , chapeau bas ...
Merci encore pour cette revue hyper documentée et riche d'informations et félicitations pour ton acquisition...
Bulles
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Revue Oris BCPD 403
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (revue) Oris Diver 65
» [Revue] Oris Artelier Skeleton
» REVUE Oris BC3 Sportsman Day Date
» Revue ORIS BC3 Sportman Day Date
» Revue - ORIS ARTELIER COMPLICATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: