FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Franck Muller s’étendra dans le Jura

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Franck Muller s’étendra dans le Jura Empty
MessageSujet: Franck Muller s’étendra dans le Jura   Franck Muller s’étendra dans le Jura Empty15/12/2005, 23:38

Citation :
Alors que le projet du groupe Franck Muller a été plébiscité lundi soir devant le Conseil gé­néral de la commune juras­sienne des Bois, le canton de Genève doit-il se faire du souci par rapport au projet dévoilé par la Tribune de Genève en juin dernier qui prévoyait de créer environ 250 emplois sup­plémentaires à Genthod?
Il est vrai que, dans le Jura, les autorités font le maximum pour soutenir la création d’em­plois. Elles ont ainsi accepté de vendre un terrain d’environ 25 000 m2 (dont 8000 m2 desti­nés à du logement) au prix de 20 francs le m2, lequel corres­pond au prix d’achat de la com­mune.
Il faut dire que le groupe Franck Muller emploie déjà une centaine de personnes aux Bois, via deux sociétés: l’entreprise de cadrans «Les Fils d’Arnold Lin­der » et «Rodolphe Montres et Bijoux».

Une centaine d’emplois
Si la population accepte les 4 et 5 février 2006 la vente à ce prix au lieu des 68 francs habi­tuels dans la région, alors le chantier s’ouvrira avant l’été 2006. Une centaine d’emplois devraient y voir le jour, sans compter ceux liés à des entre­prises tiers à qui sera louée une partie des surfaces à construire. «L’idée est d’en faire un parc industriel. Nous y mettrons l’étampage, les métiers du ca­dran et le montage des mouve­ments », nous a confié hier Di­dier Decker, le directeur opéra­tionnel du groupe. Des activités qui sont réalisées actuellement pour moitié à Genthod, le reste étant actuellement sous-traité. «Il s’agit surtout de répondre au développement de nouvelles marques, Rodolphe et Barthe­lay », complète Vartan Sirmakes, le cofondateur du groupe. Cela étant, il se veut «rassurant»: «Nous ne voulons pas délocali­ser en Chine, contrairement à d’autres. Si le projet des Bois est allé plus vite, cela ne veut pas dire que nous ne ferons rien à Genève. Le projet genevois n’est pas aux oubliettes. Nous allons nous agrandir et il y en aura pour tout le monde», assure le dirigeant.
Mais il y a un hic, relevé par Didier Decker: «Nous n’arrivons plus à attirer des gens ici à Genève, du fait du coût de la vie, de la crise du logement, etc. Alors nous devons aussi aller là où se trouvent ceux qui possè­dent le savoir-faire indispensa­ble. » Cela étant, Vartan Sirma­kes croit toujours en Genève. Il vient de créer un atelier d’ap­prentissage dans l’arcade Pierre Kunz de la rue du Mont-Blanc.




Tribune de Genève / SERGE GUERTCHAKOFF / www.tdg.ch



Franck Muller plébiscité
Le projet du groupe de Genthod a fait l’unanimité devant le Conseil général des Bois.
Il générerait plus de cent emplois et des millions d’investissements


A projet extraordinaire, séance extraordinaire. C’est en effet dans la halle des fêtes que le Conseil général des Bois s’est réuni hier soir, pour aborder la vente d’une parcelle de plus de 21.000 m2 au groupe Franck Muller pour son développement industriel et de l’habitat groupé. Applaudis par l’assemblée, les conseillers généraux ont plébiscité ce projet d’une manière unanime. C’est une véritable aubaine pour la commune...
Comme l’a indiqué Sabine Cattin, conseillère en charge du dossier, une séance d’information pour la population interviendra le 17 janvier, alors que le souverain se rendra aux urnes les 4 et 5 février. En effet, le terrain vendu (il se situe dans le secteur de l’Orée, à la sortie est du village) le serait au prix de 20 fr. le m2, au lieu des 68 fr. habituels. C’est ce que la commune des Bois met dans la corbeille des mariés.

En délégation

Le groupe Franck Muller – son directeur Vartan Sirmakes en tête – s’était déplacé en force, hier soir aux Bois, pour expliquer son projet. Directeur opérationnel, Didier Decker a indiqué que le choix du Jura, des Bois, ne tenait pas au hasard puisque le groupe possède déjà plusieurs entreprises (pour une centaine d’employés dans le Jura), dont Poli-Indus, les Fils d’Arnold Linder et Rodolphe. Il a expliqué que le groupe était en pleine extension, qu’il se trouve à l’étroit à Genève, qu’il tend vers une verticalisation de sa production (95% actuellement), que plusieurs types d’activités (étampage, glace de saphir, montage...) étaient projetés notamment aux Bois, avec, à la clé, la création d’au moins une centaine d’emplois.
Franck Muller entend aussi créer dans la zone mixte de l’habitat groupé et mettre à disposition des locaux industriels (qui font cruellement défaut actuellement aux Bois), ceci dans un projet cohérent. C’est l’architecte de La Chaux-de-Fonds Philippe Langel qui est chargé du projet. Il a présenté cet ensemble modulable, séduisant, intégré dans son environnement, répondant ainsi au slogan de la commune, «Les Bois dans la nature». A titre d’exemple, ce parc industriel s’ouvrirait sur sa pointe par un chauffage aux copeaux de bois qui desservirait l’ensemble. Délégué au développement économique du Jura, Jean-Claude Lachat a indiqué qu’il s’agissait d’un projet novateur et d’envergure pour le canton, qu’il va créer plus de cent postes de travail, alors que les investissements seront de l’ordre de 30 à 45 millions.
Le groupe a accepté les conditions posées par la commune (droit de réméré, droit de préemption, construction dans les dix ans...). La société immobilière (elle dépendrait de la holding basée au Luxembourg) qui va porter cette réalisation est prête à intégrer un membre du Conseil communal dans le conseil d’administration. Bref, la confiance est de mise.
Les quatre groupes politiques du Conseil général ont tous salué ce projet industriel, en se disant prêts à collaborer étroitement avec les nouveaux arrivants. Comme il a été répondu avec clarté à toutes leurs questions, le vote final n’a réservé aucune surprise.


L'Impartial Michel Gogniat

www.impartial.ch

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Franck Muller s’étendra dans le Jura
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» INFO: Franck Muller ferme une usine dans le Jura
» Un article dans LeMonde : Dans le Jura suisse, la vallée des horlogers
» Du bon temps dans le Jura
» de retour d'une semaine dans le Jura
» Actu : Timex ne s’implantera pas dans le Jura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: