FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Forte hausse des effectifs dans l'horlogerie en 2005

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Forte hausse des effectifs dans l'horlogerie en 2005 Empty
MessageSujet: Forte hausse des effectifs dans l'horlogerie en 2005   Forte hausse des effectifs dans l'horlogerie en 2005 EmptyMer 21 Juin - 22:12

Citation :
LA CHAUX-DE-FONDS - Les effectifs dans l'industrie horlogère et microtechnique se sont fortement accrus en 2005, reflet de la bonne santé de la branche. Les valeurs se rapprochent ainsi du niveau atteint voici 25 ans.

Au 30 septembre, le secteur comptait 41'728 employés, soit une hausse de 4,3% ou de 1730 personnes par rapport à 2004. Après une fluctuation de plusieurs années autour des 40'000 travailleurs, la hausse s'avère très marquée, note la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse, en publiant mercredi ses statistiques.

Il faut remonter à 1981 pour retrouver de tels chiffres (45'885). Reste qu'à l'époque, la courbe était sur la pente descendante, note l'association faîtière. La branche était alors au beau milieu d'une mutation, qui l'a fait passer de quelque 90'000 personnes en 1970 à moins de 30'000 en 1987.

Du côté du nombre d'entreprises, la tendance est plutôt à la stabilisation, même si quatre maisons supplémentaires sont venues grossir les rangs. Au total, la branche comptait 593 entreprises à fin septembre 2005.

La plus grande partie des effectifs (91,4%) se concentre sur un arc constitué par sept cantons. Neuchâtel est en tête (11'142 travailleurs, soit 26,7%), suivi de Berne (8684 personnes ou 20,8%) et de Genève (7111 personnes, 17%). Viennent ensuite le Jura (4078), Soleure (3688 employés), Vaud (3454) et Bâle (902).

En dehors de cet aire, seuls le Tessin (1278 employés), le Valais (547), Schaffhouse (428) et Fribourg (248) ont une activité horlogère significative, note la Convention patronale.

Vu que l'industrie horlogère occupe essentiellement du personnel de production, les trois quarts des employés (74,3%) sont actifs dans les ateliers des entreprises, auxquels s'ajoute 1,2% d'employés à domicile. L'administration est assurée par 21,1% des employés, tandis que 3,4% des personnes font partie de la direction.

La proportion hommes-femmes est plutôt homogène dans le milieu horloger, qui compte 22 659 collaborateurs (54,3%) et 19'069 collaboratrices (45,7%).

Le niveau de formation ne cesse de gagner en importance dans une industrie toujours plus active dans le haut de gamme. Désormais, 8,4% des collaborateurs en production bénéficient d'une formation supérieure et 42% possèdent un diplôme de métier (CFC suisse ou titre étranger équivalent).

(ats / 21 juin 2006 09:36)

http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20060621093632663172194810700.XML&associate=PHF0534



Citation :
L'horlogerie et la microtechnique suisses se portent au mieux, comme le montre le nombre record d'employés affiché par ce secteur l'an dernier.

Les effectifs s'approchent de ceux d'il y a 25 ans, l'époque où l'horlogerie helvétique est sortie de la terrible crise des années 70.


Au 30 septembre 2005, le secteur horloger et microtechnique comptait 41'728 employés, soit une hausse de 4,3% ou de 1730 personnes par rapport à 2004.

Après plusieurs années qui avaient vu les effectifs fluctuer autour des 40'000 travailleurs, la hausse s'avère très marquée, note la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse, en publiant mercredi ses statistiques.
Il faut remonter à 1981 pour retrouver des chiffres comparables. Les effectifs étaient alors de 45'885 personnes. Reste qu'à l'époque, la courbe était sur la pente descendante, note l'association faîtière. La branche était alors au beau milieu d'une mutation, qui l'a fait passer de quelque 90'000 employés en 1970 à moins de 30'000 en 1987.

Du côté du nombre d'entreprises, la tendance est plutôt à la stabilisation, même si quatre maisons supplémentaires sont venues grossir les rangs. Au total, la branche comptait 593 entreprises à fin septembre 2005.


Sur l'arc jurassien

La plus grande partie des effectifs (91,4%) se concentre sur l'arc jurassien, qui traverse le territoire de sept cantons de l'Ouest de la Suisse.

Neuchâtel est en tête (11'142 travailleurs, soit 26,7%), suivi de Berne (8684 personnes ou 20,8%) et de Genève (7111 personnes, 17%). Viennent ensuite le Jura (4078), Soleure (3688 employés), Vaud (3454) et Bâle (902).

En dehors de cette zone, seuls le Tessin (1278 employés), le
Valais (547), Schaffhouse (428) et Fribourg (248) ont une activité
horlogère significative, note la Convention patronale.

Vu que l'industrie horlogère occupe essentiellement du personnel de production, les trois quarts des employés (74,3%) sont actifs dans les ateliers des entreprises, auxquels s'ajoute 1,2% d'employés à domicile. L'administration est assurée par 21,1% des employés, tandis que 3,4 % des personnes ont des fonctions de direction.

La proportion hommes-femmes est plutôt homogène dans le milieu horloger, qui compte 54,3% de collaborateurs et 45,7% de collaboratrices.


Qualification essentielle

Le niveau de formation ne cesse de gagner en importance dans une industrie toujours plus active dans le haut de gamme. Désormais, 8,4% des collaborateurs en production bénéficient d'une formation supérieure et 42% possèdent un diplôme professionnel (CFC suisse ou titre étranger équivalent).

Les effectifs des personnes non qualifiées ou semi-qualifiées diminuent. Ils représentent 47,9% du personnel de production et 39,9% de l'ensemble des effectifs.

A l'instar de la construction, la branche horlogère se caractérise par un fort degré de couverture de l'emploi. La convention collective de travail (CCT) du secteur coiffe 83,3% des travailleurs, soit 416 entreprises affiliées (70,2% des maisons horlogères), occupant ensemble 34'767 personnes


http://www.swissinfo.org/fre/a_la_une/detail/Le_secteur_horloger_a_le_vent_en_poupe.html?siteSect=105&sid=6831797&cKey=1150884979000

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Forte hausse des effectifs dans l'horlogerie en 2005
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actu: Horlogerie: effectifs en hausse en 2014 dans l'industrie horlogère suisse
» Contrefaçons en forte hausse
» Actu : Les attaques de bijouteries en forte hausse
» Actu : En forte hausse: la haine de l'Occident!
» Actu : LVMH anticipe une forte hausse de ses ventes de montres en Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: