FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Petetin

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54455
Date d'inscription : 05/05/2005

Petetin  Empty
MessageSujet: Petetin    Petetin  EmptyDim 23 Avr - 5:09

Sujets Petetin

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54455
Date d'inscription : 05/05/2005

Petetin  Empty
MessageSujet: Je vais vous montrer une rareté... La montre d'Honoré Petetin horloger militant.   Petetin  EmptyDim 23 Avr - 5:55

Cette montre m'a donné du fil à retordre pour en reconstituer l'histoire et cette de son horloger créateur. Le travail d'enquête a commencé logiquement par internet et google mais comme il n'a pas apporté les fruits attendus, il a fallu aller beaucoup plus loin d'abord pour comprendre la pièce (merci Arno) puis pour, de fil en aiguille, "retrouver sur zone" des documents de nature à m'éclairer.  

Concrètement cela s'appelle partir de presque rien et avancer d'abord avec des fausses pistes (les indications d'un catalogue de vente publique) et rectifier ensuite les données dans une enquête à la Sherlock Holmes qui s'est avérée passionnante.  

L'enquête complète sera publiée un peu plus tard car je souhaite avoir un élément complémentaire mais voici déjà la pièce. C'est une montre de poche à échappement à détente et spiral cylindrique. Ce dernier se différencie du spiral plat par sa forme en hauteur.  

Pour ce qui est de l'échappement à détente, classiquement, pas d'alternances mais une seule impulsion lors du déplacement du balancier qui freine l'échappement, ce dernier étant la pièce qui donne l'impulsion.

L'horloger s'appelait Honoré Petetin, il exerça à Givors où il fut l'un des fondateurs de la chambre syndicale des horlogers de Lyon aux alentours de 1890 et fit partie des experts qui statuèrent pour récompenser les meilleurs horlogers susceptibles de livrer à la Marine Française des chronomètres de marine. Il travailla dans ce cadre avec l'observatoire de Lyon créé en 1878. Sa proximité avec ces chronomètres de marine l'inspira sans doute pour intégrer dans une montre de poche un échappement à détente sur l'une de ses ébauches. D'apparence simple, la pièce est d'une finition soignée avec ce balancier bimétallique fait à la main avec 4 vis de réglages qui se substituent à la raquette classique.
Honoré Petetin fut très engagé politiquement contre Louis Napoléon Bonaparte et milita pour l'école laïque priorisant tour à tour son activité d'horloger bijoutier et celle d'homme politique et de défenseur de sa profession. Petetin vécut de 1818 à 1896. Il ne figure presque nulle part dans les livres horlogers et fait partie en tant qu'horloger de ces centaines d'horlogers quasi oubliés dont seules les pièces permettent de pérenniser la mémoire, une motivation de plus pour aller un peu plus loin à sa rencontre dans le temps.  

Le personnage est atypique comme sa pièce dont un expert me disait il y a deux jours que cette montre était un "document", un témoignage exceptionnel sur un instrument de mesure du temps et sur son créateur ou ses créateurs si l'échappement fut greffé par un second horloger...

Place aux images ...

Petetin  Datent13

Petetin  Datent14

Petetin  Datent15

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54455
Date d'inscription : 05/05/2005

Petetin  Empty
MessageSujet: Honoré Petetin Horloger militant à Givors   Petetin  EmptyLun 21 Aoû - 21:52

Honoré Petetin Horloger militant à Givors


Petetin  Petein10


Plus qu’une montre, un document qui témoigne d’un art et d’une culture horlogère.


Il est des pièces d'horlogerie qui sont avant d'être des montres, des documents, des démonstrations par l'exemple de ce que la passion et le savoir-faire d'un horloger peuvent conduire à créer. A une époque où les horlogers avaient cette immense humilité qui leur faisait oublier d'apposer leur nom sur les cadrans, Honoré Petetin, maître horloger à Givors depuis les années 1850, fut l'un des fondateurs puis membre éminent de la chambre syndicale des horlogers de Lyon aux alentours de 1890. Il fait alors partie des experts qui statuent pour récompenser les meilleurs horlogers susceptibles de livrer à la Marine Française des chronomètres de marine. Il travaille dans ce cadre avec l'observatoire de Lyon créé en 1878 par un décret du 11 mars signé du président de la République Mac Mahon. Dans sa boutique d'horloger bijoutier du 30 de la grande rue du port à Givors, Honoré Petetin, est aussi vendeur de tournebroches, réveils, lunettes en tous genres. Sa curiosité scientifique et son goût des choses bien faites le conduisent à sélectionner de beaux objets de qualité pour ses clients. Il fabrique des pendules d'une très honorable qualité. Il exerce ses talents et sa passion sur des montres un peu plus rarement. Il se plait à démontrer la précision de ses pièces, expression symbolique d'un art et d'un savoir faire qui font des horlogers indépendants et autonomes de la fin du 19ème siècle des artistes atypiques, dans un univers où l'industrie a déjà organisé la parcellisation des tâches et la production en volumes de mouvements dont l'interchangeabilité des pièces relève d'une conquête technologique ultime.



Petetin  G702r10





Un personnage hors du temps


Honoré Petetin est hors du temps. Il travaille dans son atelier loin des manufactures qui s'implantent les unes après les autres et qui connaissent un essor exceptionnel en cette fin de 19ème siècle. Les manufactures participent à la conquête sociale de l'acquisition individuelle de l'heure par le plus grand nombre et les horlogers indépendants dépouillés d'une clientèle qui faisait leurs beaux jours auparavant, exercent leur art sereinement sur des pièces uniques. Lui qui a vendu dans sa boutique d'horloger bijoutier des montres à cylindre s'est, comme tous les bons horlogers, converti à la montre à ancre qui va apporter la précision dans les montres de grande diffusion, celles faites par Omega, Zenith, Longines et d'une manière générale par toutes les grandes manufactures suisses qui prospèrent en cette seconde moitié du siècle.

Petetin  Dytent10


Communard de la première heure, il avait adopté la tenue des communards de 1871 en bon doctrinaire rigide qu’il fut. Blouse blanche, chapeau aux bords larges, barbe fleuve, Honoré Petetin était une figure militante. Victime affichée du 2 décembre 1851, date du coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte et de la restauration de l'Empire, il représenta la commune de Givors aux obsèques de Victor Hugo. Militant, commerçant, cet horloger engagé avait conscience que l'instruction devait toucher toutes les couches sociales de la jeunesse. Lors d'un discours de 1872, il déclara en militant du parti Radical "Vieux Républicains de 1848, vous me pardonnerez si je ne parle pas correctement mon français, mais ce que je dis part du cœur. Reconnaissant tous les torts que l'ignorance a causés à la République, je viens vous dire : Instruisez-vous, faites instruire vos enfants, non par cette instruction cléricale qui abrutit, mais par l'instruction laïque et libre, la seule qui fasse les bons citoyens." L'homme est opiniâtre, convaincu de ses idées et prêt à les défendre à tout prix. Il n'est guère étonnant qu'il ait voulu aller plus loin dans le façonnage de pièces horlogères spéciales même si parfois l'horloger s'effaçait derrière le militant.


Une inspiration née des pièces de marine

Est-ce l'intérêt de l'époque pour les chronomètres de marine, la diffusion large des travaux de John Harrison qui un siècle plus tôt réussit d'excellents chronomètres de marine, nul ne le sait. Nul ne sait non plus si sur une ébauche de cet horloger lui-même tardivement ou un autre passionné sera venu greffer un échappement à détente et un spiral en forme de cylindre. L'exécution est artisanale mais soignée. Elle démontre que pour implanter le balancier à vis dans cette boite, il a fallu rogner sur l'argent pour dégager l'espace indispensable à la mobilité de la pièce. Ce balancier est exceptionnel. Il faut une forte loupe pour détecter qu'il est bien bimétallique. Le réglage du mouvement se fait au moyen de quatre vis dans l'axe des deux bras du balancier. Les roues sont façonnées à la main minutieusement, les bras sont terminés à la lime sans arrêtes vives.

Petetin  Dytent11

Petetin  Dytent12



Le spiral en hauteur à la différence du spiral plat est plus courant dans les chronomètres de marine que dans les montres. Finition suprême, l'empierrement de l'échappement, le contre pivot sur l'axe de balancier, les vis bleuies, les anglages soignés, le dorage sablé parfait, tout concourt à élever le niveau de cette montre au rang de document, de synthèse de connaissances et probablement d'aboutissement de centaines d'heures de travail.

La montre offre un statut social

Petetin  Dytent13


Honoré Petetin qui a aujourd'hui une grande rue de Givors à son nom, sans doute davantage pour son passé militant que pour ses pièces horlogères même si elles le méritent, a placé dans cette montre une somme de connaissances accumulées au fil de l'expérience. Faut-il considérer cette pièce à l'échappement complexe et atypique avec un balancier élaboré unitairement comme un acte de résistance à la fabrication industrielle ? Ce qui est certain est que les montres depuis le dix-huitième siècle, sont considérées comme un signe de richesse, une marque d'appartenance à une couche sociale supérieure que l'on expose sur ses habits comme un signe qui distingue le riche du pauvre, le rural de l'urbain.

Petetin  Dytent14

L'ère industrielle de l'horlogerie va battre en brèche cette caractéristique en généralisant à tous l'usage de la montre.
Il reste assez peu d’informations sur Honoré Petetin. Ses pendules et pendulettes, ses horloges souvent attribuées à tort au 18ème siècle et quelques rares montres soit dont il n’était que le marchand, soit dont il était le concepteur. Ces pièces ont pérennisé son souvenir davantage que son engagement militant auprès des communards. Une preuve sans doute que le temps a raison de tout, sauf peut-être de ce qui le sert…

L'échappement à détente


Réputé pour son rendement mécanique, l’échappement à détente est contemporain des chronomètres de marine au 18ème siècle. Sa fiabilité et sa précision en firent le type d’échappement le plus répandu dans ces pièces de marines destinées à faciliter le calcul des longitudes pour les bateaux en mer. Rattaché à la catégorie des échappements libres, l’échappement à détente diffère des échappements à ancre suisses, les plus fréquents, en ce qu’il sert à arrêter la roue d’échappement pour en réguler la mobilité.


Petetin  Dytent15


En outre, alors que l’on parle d’alternances dans un échappement à ancre, le balancier muni d’un échappement à détente ne subit qu’une impulsion par oscillation. Enfin, c’est dans ce type d’échappement la roue d’échappement qui donne l’impulsion et non l’ancre comme sur les échappements à ancre. Ce type d’échappement est le plus souvent associé à un balancier doté d’un spiral cylindrique par opposition avec le spiral plat de Breguet. Le spiral cylindrique est destiné à fournir une force constante mieux répartie.


Remerciements de l’auteur au service des archives municipales de la ville de Givors.


Droits réservés - Forumamontres- Août 2017 - Joël Duval

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Petetin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honoré Petetin Horloger militant à Givors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Thèmes de l'Admin-
Sauter vers: