FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 55708
Date d'inscription : 05/05/2005

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptySam 1 Fév 2020 - 16:59

Première publication : 22 juin 2017

Citation :
Le hasard, cet incroyable hasard ...

C'était il y a deux ans, mais je n'ai pu avoir de certitudes que très récemment car comme je l'ai déjà expliqué ici, une montre peut m'emmener dans des recherches longues et infructueuses entre les fausses pistes et les mauvaises intuitions. Je ne vais pas vous montrer le chronographe aujourd'hui ni vous raconter son histoire mais vous raconter comment de fil en aiguille, j'ai pu et avoir la pièce et reconstituer son origine.

Tout commence par un mail. C'est un Anglais qui m'écrit et me dit "As-tu vu ce chrono ? Il est superbe..." La pièce est effectivement jolie et elle est entre les mains d'un vendeur professionnel qui ne veut pas la vendre. Il explique qu'il le trouve "chouette". Ce qui m'interpelle est que le propriétaire explique qu'il tient cette montre d'une personne dont l'ascendant était aviateur et qu'il a séjourné à Reims. La montre est datable facilement de 1914/1915. J'insiste auprès du vendeur qui fermement refuse de discuter avec moi car il dit qu'il refusera toute vente et que je finirai par le lui demander. De fait, il a raison car telle est mon intention.

Je décide d'abandonner l'idée d'achat mais je lui explique que je souhaite reconstituer l'histoire de la montre en vue d'un livre en cours d'écriture. Il s'adoucit et trouve l'idée amusante. Il finit par me vendre la pièce (cher) car le chrono dysfonctionne et son horloger lui a dit que ce serait irréparable. Effectivement, il faudra l'intervention d'un as de l'horlogerie pour lui redonner vie.

Je continue à discuter avec le vendeur et il finit par me communiquer le nom de la personne qui a vendu la montre. Je la contacte et j'ai par ailleurs de plus en plus la certitude quant au nom de l'aviateur. J'explique que je prépare un livre sur les montres et que l'histoire du chrono m'intéresse. Elle me répond  "Je tiens cette montre d'une amie anglaise dont la mère était mariée à un Français qui l'a rachetée à une dame qui avait des dettes dans les années 20, je crois, et qui a dû se séparer de plusieurs objets suite à la mort de son mari qui était aviateur. Le nom de l'aviateur, je ne le sais pas mais mon amie pourrait sans doute vous le donner."

Je prends donc contact avec la fille de l'amie qui m'indique n'avoir aucune idée du nom de l'aviateur. Les initiales AP gravées au fond de la montre et mes déductions me conduisent pourtant systématiquement vers Adolphe Pégoud. Surnommé le voltigeur, il fut une véritable vedette des premières heures de l'aviation autant qu'un Blériot.  Le 31 août 1915 lors d’un simple vol de reconnaissance dans l’est de la France, à Petit-Croix il tombe sous les balles d’un Aviatik allemand. Adolphe Pégoud est tué sur le coup d’une balle en plein cœur. C'est l'un des plus grands pilotes de son temps. Il a inventé le Looping. Le chrono aurait été sa propriété et il en aurait fait cadeau avant sa mort à un autre pilote (celui qui était le mari de la dame endettée) car il était naturellement très généreux avec son entourage ou ce chrono aurait été cédé après sa mort en règlement de dettes mais la dame qui l'a revendu n'était pas l'épouse de Pégoud.


. Extrait du site de France 3



Les deux pistes sont possibles car les pilotes avaient en général plusieurs chronos. La dernière personne contactée confirme que le chrono a appartenu à un pilote français très connu abattu le 31 aout 1915. Elle est certaine de la date car elle figurait sur un papier qui était glissé sous le couvercle du chrono. Elle a jeté ce papier hélas mais se souvient de la mention d'un pilote du nom de ... et de la date.  Il lui manque juste le nom.

Dès lors mes recherchent portent sur les pilotes "connus" qui sont morts le 31 août 1915. Il n'y en a qu'un seul. C'est Adolphe Pégoud. Je reprends donc contact pour essayer d'en savoir plus sur ce papier ... "Ah oui ! Il y a avait la mention du groupe d'aviateurs de Reims dessus, oui ça c'est sur..."  

2 ans, il aura fallu 2 ans pour arriver enfin à la conclusion qui me réjouit ... Je vais enfin pouvoir raconter l'histoire de ce chrono et de son illustre propriétaire. J'en ai froid dans le dos maintenant que je sais ...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/histoires-14-18-celestin-adolphe-pegoud-le-premier-927655.html

Seconde publication le 9 décembre 2018
Citation :

Le chronographe de Célestin Adolphe Pégoud
As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre





Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Les_3_10

Un intrépide courageux

Célestin Adolphe Pégoud est né à Montferrat dans le département de l'Isère le 13 juin 1889. Il est le troisième enfant d'une famille d'agriculteurs. Enfant, il est remarqué pour son ingéniosité et son intelligence supérieures aux gamins de son âge. Célestin Adolphe ne rêve que d'aventures. D'un naturel intrépide il est très jeune un casse cou qui épate son entourage autant qu'il inquiète ses parents. Il ne porte que peu d'intérêt au travail agricole et décide à 14 ans de monter à Paris pour "tenter sa chance" comme on dit à l'époque. Trop jeune pour s'engager dans l'armée, il multiplie les "petits boulots" et dès ses 18 ans, il intègre l'armée. Il se fait appeler alors, Adolphe Pégoud, oubliant son premier prénom. Comme il est sportif et prêt à tout, c'est comme cavalier qu'il débute sa carrière le 8 août 1907 au 5e régiment de chasseurs d'Afrique en Algérie, puis au Maroc.

En janvier 1909, il rentre en métropole où il est affecté au 12e régiment de hussards à Gray en Haute-Saône puis, un an plus tard, au 3e régiment d'artillerie coloniale de Toulon. Il y fait la rencontre du capitaine Louis Carlin, un officier passionné d'aviation. Ce dernier transmet sa passion à Pégoud. Très vite, il se lie d'amitié avec le capitaine Carlin et les deux hommes sont mutés au camp de Satory, près de Versailles où Pégoud fait son premier vol comme passager en octobre 1911. De retour à la vie civile à la fin de son engagement de cinq ans en février 1913, il apprend le pilotage, obtient son brevet le 1er mars 1913 et il est engagé par Louis Blériot une semaine plus tard ! Blériot admiratif de son culot fait de Pégoud son pilote d'essais pour tester toutes les dernières améliorations techniques et inventions que Blériot développe sur ses aéronefs. Il va notamment essayer l'aéroplane à trolley, système qui permet à un avion de s'arrimer à un câble tendu le long de la coque des navires. Le système est délicat et il faut un Pégoud pour oser s'aventurer sur ce genre d'essai.


Le "Voltigeur"

Pégoud ne recule devant aucune cascade. Le 19 août 1913, il est le premier pilote à sauter en parachute de l'avion qu'il pilote ! Il décolle ce jour-là de l'aérodrome de Châteaufort dans les Yvelines et sacrifie au-dessus du domaine de la Geneste un vieux Blériot XI pour réaliser ce test. Frédéric Bonnet a mis au point ce système de parachute fixé sur le fuselage. Avec cet essai les deux hommes démontrent l'efficacité d'un tel dispositif en cas d'avarie dans les airs. Pendant que Pégoud descend en parachute, son avion sans pilote s'écrase.  



Pégoud se convainc ainsi qu'un pilote peut multiplier des manœuvres quasi-inimaginables jusqu'alors en préservant sa vie grâce à ce système de sauvetage. Le 1er septembre 1913, Pégoud exécute à Juvisy-sur-Orge dans l'Essonne en présence d'un Louis Blériot sidéré, le premier vol « tête en bas » de l’histoire, sur 400 mètres ! Le lendemain, à Buc dans les Yvelines, il recommence cette fois sur 700 mètres face aux représentants de l’aviation civile et militaire. Quelques semaines plus tard, toujours à Buc, il réalise le 21 septembre 1913 une série de figures acrobatiques et termine son programme en « bouclant la boucle », l'un des tout premiers loopings.

Pégoud surnommé "le voltigeur" est un pionnier de l'aviation moderne et contribue par son courage et son intrépidité à porter l'évolution de l'aviation. Comme tous les pilotes, Pégoud a avec lui une montre qui lui sert essentiellement non pas à mesurer ses temps de vol mais à mesurer les temps de chauffe du moteur des avions qu'il pilote. Cette mesure est essentielle pour ne pas risquer de se retrouver en vol avec un moteur à l'arrêt faute d'avoir suffisamment tourné avant le décollage. Si Pégoud n'est pas homme à s'encombrer d'un grand nombre de mesures de sécurité, il est comme tous les pilotes chevronnés très à cheval sur le fonctionnement du moteur de son avion. La majorité des pilotes sont aussi d'excellents mécaniciens. Pégoud sait qu'un moteur qui s'arrête intempestivement a peu de chance de redémarrer en vol et que cela peut être catastrophique.


Pégoud est un excellent communicant. S'il apprécie d'être à bord des avions et de les piloter en voltigeur de l'impossible, il aime aussi se montrer dans les salons où il distille ses histoires de pilotage et rend compte de ses aventures qui passionnent son auditoire. Pégoud est plus qu'un pilote, c'est aussi un héros moderne auquel la presse attribue un énorme capital de sympathie. Il faut dire qu'il se prête volontiers à se laisser photographier ou interviewer et facilite ainsi la mission des journalistes. C'est qu'à l'époque la presse fait encore des photographies des héros mais elle va plus loin et les filme pour les actualités cinématographiques. Pégoud est ainsi l'un des premiers aviateurs dont les exploits sont aussi filmés !  

La réussite de ses loopings fait de Pégoud un héros qui offre un spectacle visuel à ses vols de démonstration. La presse diffuse des images de Pégoud en vol, la tête en bas et ajoute pour illustrer ses loopings un sillage qui retrace les figures de son avion. Son succès est immense et sa popularité énorme. Ses exhibitions sont plébiscitées partout en Europe jusqu’en Russie. Pégoud connait un succès sans précédent et popularise l'aviation en déchainant les passions. Au moment où il s'apprête à partir à la conquête des Etats-Unis avec ses démonstrations, il reçoit un ordre de mobilisation : la Première Guerre mondiale qui vient d’éclater met à un coup d'arrêt à ses figures spectaculaires.

Un chronographe indispensable

Il est dans un premier temps affecté à la défense de Paris et reçoit sa première citation en octobre 1914 pour une mission de renseignement à Maubeuge. Le mois suivant, son avion est touché en vol et il doit planer sur plus de 10 km pour rejoindre les lignes françaises. L'exploit est à la hauteur des capacités du pilote. Le 5 février 1915 il abat deux avions ennemis et force le troisième à atterrir côté français. Il est cité en exemple partout ! En avril 1915, il est affecté à l'escadrille MS 49 à Belfort. Le 18 juillet, il remporte sa sixième victoire aérienne qui lui vaut une seconde citation à l'ordre de l'armée. Pégoud est le premier « as » de la guerre de 1914-1918. Il reçoit cette année là en cadeau un chronographe Zenith marqué à ses initiales.

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Chrono20



Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Chrono19

Ce chronographe est une création présentée par Zenith depuis 1911. La manufacture Zenith réputée pour ses montres a créé son premier calibre de chronographe et la fiabilité de celui-ci en fait un instrument particulièrement fiable pour les pilotes automobiles mais aussi pour les aviateurs. Pégoud adopte donc son chronographe sur lequel ses initiales sont gravées en lettres énormes qui occupent l'intégralité de l'espace du couvercle.

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Chrono21


La pièce est en argent et son numéro de série démontre qu'elle a été fabriquée peu de temps avant d'être offerte à Adolphe Pégoud. On ignore qui lui a fait ce présent mais il n'a pas eu le temps d'utiliser beaucoup cette pièce. L'intérêt du chronographe Zenith pour les aviateurs était sa robustesse et une résistance particulière aux chocs. Là où d'autres chronographes pouvaient se dérégler, le chronographe Zenith restait imperturbable dans ses mesures. C'est au poignet que Pégoud porte ses montres qui sont des modèles de poche adaptés sur un bracelet en cuir qui peut les accueillir ce qui lui offre une montre très lisible au poignet.


Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Pegoud10


Le vol ultime

Au matin du 31 août 1915, il ignore qu'il décolle pour la dernière fois. Lors d'un simple vol de reconnaissance pour ce qui devait être une mission de routine, il est seul face au caporal Otto Kandulski qui fut son élève et au mitrailleur lieutenant Von Bilitz. Pégoud est abattu d'une balle en plein cœur à 2 000 m d'altitude au-dessus de Petit-Croix, à l'est de Belfort, à l'âge de 26 ans.

L'ironie du sort veut qu'il vienne d'être nommé chevalier de la Légion d'honneur et de se voir attribuer la croix de guerre avec palmes ce qu'il ne sut jamais. Le 6 septembre, l'équipage allemand revient sur les lieux du combat et y lance depuis son avion une couronne de laurier portant l'inscription « À Pégoud, mort en héros pour sa Patrie ». Le 18 mai 1916, le pilote français Roger Ronserail abat lors d'un combat aérien l'Allemand Otto Kandulski et venge ainsi la mort d'Adolphe Pégoud. L'exploit de Roger Ronserail lui vaudra l'appellation « du vengeur de Pégoud ». Adolphe Pégoud repose au cimetière Montparnasse à Paris où sa dépouille a été transférée en octobre 1920 avec une cérémonie à Notre-Dame. Un monument commémoratif fut érigé le 23 septembre 1917 à l'emplacement exact où il s'est écrasé. Ce monument a été  transféré le 15 mai 1982 au centre du village de Petit-Croix.


Nota : L'histoire de cette montre a été reconstituée à partir de témoignages indirects sans qu'il ait été possible de vérifier plus en amont les faits. Alphonse Pégoud décédé à l'âge de 26 ans dans le cadre d'une mission militaire semble bien avoir reçu ce chronographe en cadeau mais il n'a pu être mis la main sur aucun document attestant de la propriété de cette montre par lui-même. La fiabilité des témoignages n'a pas de motifs pour être mise en cause mais par transparence, je souhaite signaler cette particularité
.


Je renvoie par ailleurs à ce post de l'an dernier qui situe l'époque de mes recherches : Histoire d'une enquête palpitante


Droits réservés - Forumamontres - Joël Duval - Décembre 2018

Nous en étions restés là avec une marge d'incertitude. Un mail m'a sorti de ma torpeur cette semaine:

Citation :
Cher monsieur

J'ai lu les sujets que vous avez ouvert sur le site de forumamontres concernant Célestin Adolphe Pégoud connu sous le nom d'Adolphe Pégoud. C'est très intéressant et émouvant mais je pense que vous commettez peut-être une petite erreur car je connais bien la vie de ce pilote que j'ai pu étudier. Il n'est toujours pas totalement certain que la balle mortelle qu'il a reçue soit celle qui lui a atteint le cœur. Plusieurs auteurs ont repris cette information mais il semble qu'il ait pu continuer quelques instants à piloter malgré sa blessure et avec une balle dans le cœur cela aurait été impossible...
...Etes-vous le propriétaire de ce chrono ?

Très cordialement

xxx

J'ai contacté un amateur collectionneur d'images des pilotes pionniers d'avant 1920 pour une recherche iconographique … Voici sa réponse" Mon ami, Pégoud est introuvable avec une montre visible sur mes photos. Je doute que tu trouves ça un jour mais sait-on jamais ? Une trouvaille relèverait du hasard mais il serait moins étonnant pour la photo que pour la montre…. "

Je clos donc après 2 ans de recherche cette enquête palpitante menée au rythme d'une enquête de l'inspecteur Derryck . Plus de 105 ans après sa disparition, Adolphe Pégoud m'aura donc transmis ce relais… Ce chrono est un cas particulier car découvert par hasard et bouche à oreille. Nous n'en saurons sans doute jamais davantage… Chinois

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Noalio
Membre super actif
Noalio

Nombre de messages : 487
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/03/2018

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptySam 1 Fév 2020 - 19:52

Merci ZEN pour nous cette histoire intéressante Chinois
Revenir en haut Aller en bas
jaeger92
Modérateur
jaeger92

Nombre de messages : 18937
Age : 41
Localisation : Lausanne .... mais c'est bête de mettre son département en pseudo, quand on déménage ça fout tout en vrac :D :D
Date d'inscription : 26/04/2008

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptySam 1 Fév 2020 - 20:36

Incroyable ! Superbe histoire de ce héros et de sa montre.
Tu as réussi à la réparer ?

_________________
Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Marsup10
Revenir en haut Aller en bas
caput
Membre référent
caput

Nombre de messages : 5418
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 26/08/2008

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptyDim 2 Fév 2020 - 10:26

Encore un bien beau récit. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Razgriz
Animateur
Razgriz

Nombre de messages : 1060
Age : 27
Localisation : Bahrein
Date d'inscription : 29/08/2017

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptyDim 2 Fév 2020 - 13:50

Tres bel hommage pour une tres belle piece.
Revenir en haut Aller en bas
dynion
Membre Actif
dynion

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 23/06/2006

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptyJeu 20 Fév 2020 - 10:58

Quelle belle histoire de ce héros oublié.  thumleft 
Très instructif.
Merci ZEN
Revenir en haut Aller en bas
Biglolle
Animateur
Biglolle

Nombre de messages : 799
Localisation : Au Soleil ☀️
Date d'inscription : 02/09/2016

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptyJeu 20 Fév 2020 - 11:42

Superbe histoire, quel plaisir de lire ce type de sujet . Merci Zen de nous faire partager cette " enquête " passionnante .  thumright
Revenir en haut Aller en bas
Hervé911
Animateur
Hervé911

Nombre de messages : 1062
Age : 48
Localisation : mexique
Date d'inscription : 19/01/2016

Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre Empty
MessageSujet: Re: Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre   Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre EmptyJeu 20 Fév 2020 - 17:29

Quand les objets prennent une autre dimension, chargé d'histoire.

 Moi qui adore l'aviation et plus encore cette époque je suis resté enchanté par ce récit bien qu'un peu triste.
Revenir en haut Aller en bas
 
Célestin Adolphe Pégoud : As de l'aviation, gentleman et héros de la 1ère guerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum ZENITH Forum Officiel Francophone-
Sauter vers: