FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Actu: Quand horlogerie rime avec écologie

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 57166
Date d'inscription : 05/05/2005

Actu: Quand horlogerie rime avec écologie Empty
MessageSujet: Actu: Quand horlogerie rime avec écologie   Actu: Quand horlogerie rime avec écologie EmptyLun 25 Fév - 7:26

Citation :
Quand horlogerie rime avec écologie


A l'aube de ses 175 ans, Jaeger-LeCoultre annonce la plus grande extension de son histoire. Un développement qui se fera de manière écologique. Explications.

Il fallait s'y attendre. A force d'augmenter leurs affaires, les manufactures horlogères se voient contraintes d'accroître leur capacité. En 2007, Piaget annonçait ainsi une extension de son site à Plan-les-Ouates. L'horloger indépendant genevois deWitt, lui, s'est carrément vu forcé de changer de locaux et de migrer vers Satigny quelques mois à peine avoir déménagé de Vandoeuvres à Vernier. La faute à une demande toujours plus forte dans le segment du très haut de gamme, coeur de cible de deWitt.

«Green» attitude

Et voici que Jaeger-LeCoultre entame la même démarche à l'aube de ses 175 ans. Répondant à sa très forte croissance de ces dernières années, la Grande Maison annonce ainsi la plus grande extension de son histoire. Une extension qui, enracinement historique oblige, se fera à la vallée de Joux, dans le plus grand respect de la région.

Une conscience écologique décidément de plus en plus développée dans les stratégies d'entreprise. En particulier dans l'horlogerie. Au départ, il y a eu Nicolas Hayek qui, sitôt après avoir contribué à sortir le secteur horloger de son marasme, s'est lancé dans un combat acharné pour les énergies renouvelables.

Tous, depuis, ont adopté la «green» attitude. Début 2007, Audemars Piguet associait ainsi le regroupement de ses activités sur un seul site au lieu de sept à l'heure actuelle à la renaturation du Brassus, le ruisseau local. En Suisse alémanique, le magazine économique Bilan relevait il y a quelques mois que la marque IWC se lançait dans un vaste programme de rénovation de ses usines situées le long du Rhin. Objectif: parvenir à un bilan environnemental positif.

Pour Jaeger-LeCoultre, la préservation de l'environnement dans lequel la manufacture est installée depuis sa création est une évidence depuis plusieurs années. L'entreprise a ainsi édifié l'une des premières stations d'épuration de la région, afin de préserver la nappe phréatique et les eaux du lac de Joux.

Optant pour une intégration naturelle dans son environnement géographique, la filiale du groupe Richemont prévoit ainsi d'articuler son extension en portant son attention sur les paysages de la région ainsi que le lac de Joux, situé juste en face de la manufacture. «La prospérité de notre marque a toujours été intimement liée à son cadre naturel», souligne Jérôme Lambert, patron de Jaeger-LeCoultre.

Protection des eaux

Au total, le site de Jaeger-LeCoultre - actuellement de 16 000 mètres carrés - sera étendu d'une surface de 9000 mètres carrés avec un nouveau bâtiment dont la construction démarrera cet été.

D'ici 2010, il devrait intégrer un restaurant d'entreprise et permettre le redéploiement des ateliers, aujourd'hui trop à l'étroit pour répondre à la croissance de la marque. L'atelier des célèbres pendules Atmos, excentré au Sentier, devrait également revenir au sein de la manufacture.

Côté écologie, l'accent sera mis sur la protection des eaux. La station d'épuration sera adaptée afin d'assurer que l'activité industrielle supplémentaire induite par le développement de la société n'exerce aucun impact sur l'environnement. La clarté des rejets devrait être également garantie. Mis en oeuvre il y a dix ans, un projet fondé sur différents processus de récupération sera en outre encore amélioré, permettant notamment le refroidissement du parc machines en circuit fermé.

Objectif: réduire encore et toujours la consommation d'eau, sans oublier l'énergie: bénéficiant déjà d'une consommation de mazout stable malgré l'augmentation de sa production, Jaeger-LeCoultre projette de doter son nouveau bâtiment d'un coefficient thermique très élevé afin de récupérer et réutiliser la chaleur excédentaire.

Responsabilité sociale

Autant dire que la manufacture tient à sa Vallée. «La vallée de Joux connaît un
essor économique depuis le XIXe siècle auquel Jaeger- LeCoultre a beaucoup contribué. Nous sommes en effet le principal employeur de la Vallée», explique Jérôme Lambert.

Qui tient également à affirmer la responsabilité sociale de l'entreprise. «L'un ne va pas sans l'autre. Nous avons actuellement 1200 collaborateurs et l'agrandissement de la manufacture impliquera l'augmentation de notre personnel dans un lieu géographiquement limité en termes d'habitat et donc sujet à la pollution», note encore le patron de la Grande Maison.

Après avoir financé une halte de chemin de fer sur la ligne Le Pont-Le Brassus et facilité le covoiturage, la société a mis en place en octobre dernier un système de bus permettant d'éviter les problèmes de trafic. Aujourd'hui, près de 800 personnes travaillant en majorité dans le secteur de la production bénéficie de ce moyen de transport entièrement pris en charge par la manufacture. Le mois prochain, deux lignes supplémentaires seront créées avec un horaire décalé, entraînant l'économie d'une circulation induite par 270 voitures chaque année.

http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/l_actu/economie/detail_economie/(contenu)/198084/(offset_article_detail)/11

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Actu: Quand horlogerie rime avec écologie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: