FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?

Aller en bas 
+11
Fulgurochat
Boc21
Daniel.Lohill
phip_3l2
Pierre-Yves
Necro
Scipion
dedune
foversta
osswald
ZEN
15 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 9:09

Les années 2004 à 2009 ont fait connaître à l'horlogerie ce qu'on a appelé une "bulle". Cette bulle a entraîné des chiffres d'affaires élevés, des versements de dividendes confortables et les CEO sont devenus des "Dieux vivants" dont chaque décision entraînait, croyait-on, des bénéfices fantastiques totalement consécutifs à des choix judicieux. Les groupes actionnaires des plus grandes maisons ont laissé exploser les budgets de communication, les actions les plus exotiques et la montre est devenue un accessoire de mode, presque un consommable du luxe. Combien d'amateurs achetaient alors 3 ou 4 montres haut de gamme par an ? On parlait même dans les milieux autorisés de "bons investissements". Et puis le début des années 2010 a fait connaître la décrue des amours, la décroissance des chiffres d'affaires et des ventes. Il était trop tard pour arrêter la machine des dépenses faites par certaines maisons qui avaient investi à tour de bras dans le renouvellement de leur outil de production.
On parlait alors de doubler la surface de production des manufactures, d'ouvrir de nouveaux ateliers, d'embaucher, bref de profiter de la croissance alors que pourtant, les montres se vendaient moins.

On arrive à aujourd'hui. Il faut rentabiliser des investissements excessifs, revenir à la raison, constater la baisse des ventes quelle qu'en soit la cause. Les cadres de Richemont ont fait les frais de cette période "facile", les amateurs d'horlogerie aussi, eux qui peinent à revendre leurs pièces à 50% de leur prix catalogue.  Quand J-C Babin sortait une nouveauté ultra-technologique chaque année à Baselworld, J-C Biver doit se battre pour faire passer la montre connectée.  
La manufacture Jaeger LeCoultre est devenue bien trop grande pour les employés qui y travaillent moins nombreux que prévu. Certains sous-traitants sont toujours en grande difficulté. Les Zenith s'inventent chez Tag-Heuer, Une Panerai peut sortir des atelier de Baume et Mercier ou de chez JLC.

C'est l'heure des synergies à l'intérieur des groupes voire au delà des groupes comme l'accord de Tudor et Breitling le démontre pour la diffusion de calibres communs.
La synergie sonne le glas des manufactures telles que nous les avons connues et telles qu'elles n'avaient quasiment pas "bougé" depuis le 19ème siècle. Le calibre in House est devenu un mythe et si cela était déjà parfois vrai dans les années 1960, c'est devenu quasi systématique aujourd'hui. Plus personne ne produit seul ses pièces soit par manque de savoir faire, soit pour des raisons économiques. Il faudrait 100 000 pièces par an dit-on pour amortir un calibre. Les vieilles manufactures doivent "rouler" avec des mouvements déjà amortis. On rafistole, on "améliore", on reconditionne et on "fait évoluer" mais en interne on ne fait plus grand-chose car c'est bien ailleurs qu'on va chercher la rentabilité. "La manufacture à papa" a vécu, définitivement sans doute. Terminée la discussion des régleurs pour trouver une solution afin de mieux régler un calibre, fini le travail concerté des développeur et des prototypistes. On leur dit même qu'on n'a plus besoin d'eux.

Les manufactures font le ménage, les départements de développement se désertent. Le silicium réduit les réglages car le spiral et l'échappement moulés et taillés au laser ne se règlent plus. La pièce est bonne ou non. On vide les SAV des pièces liées aux pièces anciennes, on jette, on ne référence plus car le stockage ça coûte.
Plus on soigne les musées et l'image de manufacture, plus on en dégrade la nature par ailleurs. Plus on communique sur son histoire et plus le présent repose sur des fondations qui sont ailleurs.

La manufacture à l'ancienne a vécu, elle sera la partie visible d'un iceberg dont 90% est enfoui, caché par un marketing savant qui place en avant l'horloger avec sa loupe sur l'œil pendant qu'en arrière plan, la main et l'œil sont remplacés par des technologies avancées. Nous vivons la fin d'une époque et anesthésiés par la communication voulons croire aux jolies histoires. Les vieilles manufactures deviennent des mythes, des musées et des centres touristiques, un peu comme si le cacao était encore concassé à la meule et à la main pour faire le chocolat. L'horlogerie est en train d'inventer la laitière de Danone, la mamie Nova de la micromécanique. Ce n'est pas le futur, c'est le présent, celui qui risque de ne plus transporter beaucoup de rêve. C'est bien là le risque principal. Il faudra faire rêver dans ce nouveau contexte mais qui va encore y croire ?

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
osswald
Animateur



Nombre de messages : 798
Localisation : Gap
Date d'inscription : 27/11/2006

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 10:29

c'est triste ton histoire Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
foversta
Passionné de référence
foversta


Nombre de messages : 3438
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/06/2009

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 11:31

Mais ne sommes nous pas responsables aussi de cette situation? L'industrie horlogère suisse n'était pas par nature organisée en "manufacture" tel qu'on l'entend aujourd'hui. Le développement du in-house était finalement contre-nature pour une industrie grandement basée sur la sous-traitance et les "motoristes". Alors oui les clients se sont laissées bercés par les fables racontées par les marques qui expliquaient du jour au lendemain qu'une vraie montre devait avoir un mouvement "in-house". Mais on a été aussi complices. il suffisait de lire les forums du monde entier. Les mêmes rengaines: on veut du "in-house" etc..., on ne veut pas payer x pour de l'ETA etc... et on a fait qu'amplifier ce mouvement. Le seul signe de véritable révolte que j'ai vu provenait des fans de Panerai qui n'en avaient que faire des mouvements "in-house".

Les synergies groupe existent depuis longtemps. Lange a été relancé dans un contexte de synergie groupe (JLC-IWC). Les mouvements Panerai viennent de chez Val-Fleurier. Piaget utilise des mouvements Cartier, ETA développe pour Longines, les mouvements Blancpain équipent les HW et les JD etc...

Je pense que la mort de l'industrie horlogère suisse traditionnelle ne date pas d'aujourd'hui mais d'il y a bien 15 ans quand le mouvement du développement du "in-house" (notez bien les guillemets) s'est enclenché. A partir de là, les synergies groupe ont démarré et la structure traditionnelle de sous-traitance s'est fragilisée. Mais bon, cela ne change pas grand chose au bout du compte puisque je fais le même constat que toi sur la situation actuelle.

Revenir en haut Aller en bas
http://equationdutemps.blogspot.com
dedune
Animateur
dedune


Nombre de messages : 1109
Date d'inscription : 10/03/2008

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 17:52

Je suis bien d'accord avec toi mais je pense que feu Hayek est un des principaux responsables... Beaucoup de marques n'ont pas les moyens de concevoir et produire leur propres calibres et l'alternative a ETA a mis du temps a de concrétiser. Maintenant le consommateur se trouve devant une offre pléthorique, chère et dont la fiabilité est difficile à démontrer...
Voulait il forcer une consolidation? Swatch n'a pas l'air de vouloir étendre son ptf de marques. Encourager l'innovation? Il faut avoir une certaine masse critique pour le faire (je ne parle pas de produire un énième calibre sans vrai breakthrough)...

Revenir en haut Aller en bas
Scipion
Membre Hyper actif
Scipion


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 15/08/2012

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 17:54

" breakthrough" ?
Revenir en haut Aller en bas
Necro
Passionné de référence



Nombre de messages : 3483
Date d'inscription : 24/12/2015

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 19:35

Y'en a de moins en moins mais y'en a jamais eu beaucoup non plus.

ETA existe et vend des calibres depuis des décennies. Breitling/Tudor c'est un changement de fournisseur, après Vénus, Lemania, ETA,... Rolex du Zenith. On trouve des mouvements des autres dans les plus grandes marques suisses au fil de l'histoire.

Omega emboîte depuis des lustres (à commencer par la Speed). Tag Heuer aussi. Et je parle que des marques qui existent encore. Etc, etc,...

La fin d'un monde oui, clairement, mais qui n'a pas non plus existé tant que ça quand on regarde de près. Ou alors avant la seconde guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Yves
Modérateur
Pierre-Yves


Nombre de messages : 15120
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 07/05/2005

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptySam 2 Sep - 22:17

foversta a écrit:
Mais ne sommes nous pas responsables aussi de cette situation?
...
Mais on a été aussi complices. il suffisait de lire les forums du monde entier. ...

Des "influenceurs" en quelque sorte Wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
phip_3l2
Passionné de référence
phip_3l2


Nombre de messages : 3145
Date d'inscription : 06/11/2011

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 1:02

Heureusement, il reste Seiko Smile
Revenir en haut Aller en bas
Daniel.Lohill
Membre super actif
Daniel.Lohill


Nombre de messages : 457
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2012

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 1:08

Plus je regarde les nouvelles collections, plus je me passionne pour les montres du passé...
Revenir en haut Aller en bas
Boc21
Animateur



Nombre de messages : 874
Date d'inscription : 30/09/2010

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 1:36

Triste épitaphe sur la tombe de l'horlogerie que nous aimions mais globalement défunte depuis quelques temps déjà Crying or Very sad
Il y aura un avenir pour l'horlogerie, mais en ce qui me concerne, un avenir qui se fera sans moi.
Le monde change, l'horlogerie également...pour devenir un truc qui ne me plait globalement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Fulgurochat
Animateur Chevronné
Fulgurochat


Nombre de messages : 1498
Date d'inscription : 09/04/2009

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 2:09

Ne l'enterrez pas trop vite, cette horlogerie des années 2000. Elle est en état de mort cérébrale mais peut encore prélever deux-trois organes et sauver quelques sous-traitants Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Manivel
Membre éminent.
Manivel


Nombre de messages : 14698
Localisation : proximité Genève
Date d'inscription : 11/11/2009

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 3:49

Depuis quelques temps déjà le marketing a pris la place de la technique dans bien des domaines et particulièrement dans le luxe.

Ce qui faisait le luxe c'etait la qualité du produit et l’éthique de fabrication. Désormais il suffit de faire croire que l'on fait de la qualité et que l'on a de l'éthique.
La différence est d'importance. Il y a "tromperie" sur le mode et le site de production (on ne le cache pas, on ne le dis juste pas...). Il y a recherche non plus de qualité des pièces mais de qualités des moyens de productions (je schématise hein...). Donc de plus en plus d'automatisation, sur des machines de plus en plus efficaces, si efficace que les jeux de fonctionnement se réduisent et la mécanique se grippe pour un résidu de flatulence survenu au montage.

Mais qu'importe, tant que le client y croit...
...le marketing est la pour ça.

L'horlogerie a au contraire de beaux jours devant elle. Moins elle produit, plus elle gonfle les prix et dégage de bénéfices.
L'avenir est a l’insouciance de la fortune. Si la clientèle se réduit, elle est de plus en plus riche et n'a que faire de ce qui se cache derrière tant qu'elle ressent un sentiment d'exclusivité.
L'accord parfait en somme...

CQFD?
Revenir en haut Aller en bas
gasteropode
Pilier du forum
gasteropode


Nombre de messages : 1739
Date d'inscription : 29/01/2014

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 5:43

C'est sur que le passage d'un tissu historique (et intimement lié à la production horlogère classique) de sous-traitants qualifiés à des logiques de gros groupes pseudo verticaux a d'une part mis à mal la concurrence, d'autre part augmenté la vulnérabilité de ces gros trucs, que ce soit au desiderata de leurs actionnaires ou aux retournements de conjoncture...

C'est triste à pleurer, et parfaitement abscons quand tu entends cet argument ridicule, "manuf", utilisé pour discriminer deux montres - je me souviens de certains en faisant un argument définitif pour acheter une 116520 plutôt qu'une 16520  affraid (et ce en dépit de l'accident de design évident survenu entre les deux modèles Mr. Green)

Ce qui fait en partie la force de l'économie allemande, ou de ses extensions suisses ou nord-italiennes, c'est précisément ce tissu de PME sous traitantes performantes et réparties sur un territoire qu'elles animent et font vivre...
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné absolu
jacno1977


Nombre de messages : 2504
Localisation : Entre Nice et Lyon
Date d'inscription : 15/03/2016

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 7:26

C'est un constat, triste, en même temps, je m'inquiète pas trop pour la suite.
C'est pareil pour tout, la parfumerie, y compris les plus prestigieux, presque tous, ne font que de l'industriel, les parfums, ce ne sont pas les fleurs, mais de la pure chimie, le flacon en prix de revient hors com, c'est 90 centimes d'euro, ils vendent ça prés de 100 euros. La com, la pub à la télé, permet ça, les acheteurs continuent à acheter ces parfums qui les font rêver, certes, ils font leur job, même si c'est du 100% pur synthèse, ça sent ( à peu près ) bon.
Les industries de la montre relèveront le défi aussi, la com, ils poursuivront leurs ventes.
Idem pour les autos, les marques premium des grands groupes sont fabriquées avec les mêmes normes, les mêmes aciers, que leurs modèles des marques low cost, bien compensé par un chouette design, quelques finitions et options de plus, et hop, ça se vend.
Comme disait l'artiste, "qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse".
Revenir en haut Aller en bas
DUF
Puits de connaissances
DUF


Nombre de messages : 4090
Localisation : Vive les ravioles et la pogne!
Date d'inscription : 20/07/2010

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyLun 4 Sep - 10:29

Interessant constat et qui semble tellement vrai! Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Boc21
Animateur



Nombre de messages : 874
Date d'inscription : 30/09/2010

Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? Empty
MessageSujet: Re: Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?   Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ? EmptyMar 5 Sep - 12:16

jacno1977 a écrit:
C'est un constat, triste, en même temps, je m'inquiète pas trop pour la suite.
C'est pareil pour tout, la parfumerie, y compris les plus prestigieux, presque tous, ne font que de l'industriel, les parfums, ce ne sont pas les fleurs, mais de la pure chimie, le flacon en prix de revient hors com, c'est 90 centimes d'euro, ils vendent ça prés de 100 euros. La com, la pub à la télé, permet ça, les acheteurs continuent à acheter ces parfums qui les font rêver, certes, ils font leur job, même si c'est du 100% pur synthèse, ça sent ( à peu près ) bon.
Les industries de la montre relèveront le défi aussi, la com, ils poursuivront leurs ventes.
Idem pour les autos, les marques premium des grands groupes sont fabriquées avec les mêmes normes, les mêmes aciers, que leurs modèles des marques low cost, bien compensé par un chouette design, quelques finitions et options de plus, et hop, ça se vend.
Comme disait l'artiste, "qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse".

Oui sauf que nous, droles d'individus que nous sommes, ce n'est pas le parfum (l'heure) qui nous interresse, mais le flacon (mécanisme, mouvement, boite...) Crying or Very sad
Le seul intéret que je vois à suivre l'actualité de la com des groupes horlogers c'est à la limite parce qu'ils sont involontairement droles tellement ils tapent à coté...mais c'est limite morbide, car j'aime réellement et sincèrement l'horlogerie Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
 
Les groupes financiers actionnaires sonnent-ils le glas des manufactures ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ventes ratées de montres vintages sonnent-elles le glas des collections ?
» Actu: La direction de Swatch Group rassure ses actionnaires
» Marques qui sonnent mal...
» question sur les montres qui sonnent
» Actu : Le glas a sonné pour Technotime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: