FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Seiko Prospex Flightmaster Automatic

Aller en bas 
+7
PIFPAF
Poissounet76
Graf von Richthofen
raph
ftikai
Chonum
Panama
11 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
alemmar
Passionné de référence
alemmar


Nombre de messages : 3129
Localisation : marseille
Date d'inscription : 24/12/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:08

et rien que pour toi un condensé de l'histoire de Seiko (j'ai oublié qq trucs mais tout ça est au point mort actuellement) !
Citation :
XIXe siècle. En 1853, le Japon se voit contraint d'ouvrir ses frontières au commerce occidental. Les milieux horlogers suisses interviennent rapidement. Les fabricants des Montagnes neuchâteloises, regroupés au sein de l’Union horlogère, ouvrent un premier comptoir horloger à Yokohama (1860), qui est bientôt repris par James Favre-Brandt, du Locle, qui accompagne Aimé Humbert lors de la première mission diplomatico-commerciale helvétique au Japon (1863).
A cette époque, le transfert de technologie horlogère européenne à destination du Japon remonte au milieu du 16e siècle, lorsque les missionnaires jésuites y introduisent des pendules en provenance de Grande-Bretagne et de France. Après la fermeture du Japon aux influences étrangères (1603), on assiste à une adaptation des horloges européennes au mode nippon de calcul du temps (division de la journée en deux parties dont la durée respective évolue au cours de l’année, le jour et la nuit, elles-mêmes divisées en douze parties égales) Cette hybridation mène alors à la réalisation de wadokei (pendules japonaises), dont la production, centrée dans la région de Nagoya, connaît un certain essor au cours du 18e siècle.
Le Japon entre en 1868 dans l'ère Meiji qui marque le début de l'ouverture du pays à l'Occident. L’empereur a adopté un calendrier solaire, calqué sur le système utilisé dans la plupart des autres pays du monde. Il remplace le calendrier lunaire d’une grande complexité utilisé dans l’archipel depuis plus de huit siècles. Cette réforme entre en vigueur le 1er janvier 1873. Ce nouveau calendrier signifie que l’Empire vit désormais au même rythme et dans le même temps que le reste de la planète. Il symbolise aussi l’entrée du pays dans la modernité industrielle. Car le Japon connaît lui aussi la fulgurante expansion du chemin de fer. Et les trains imposent précision et exactitude. Le temps est devenu unique et commun sur tout l’archipel. Les horloges et les montres ne sont plus des articles de luxe mais des instruments indispensables dans la vie de tous les jours des citoyens ordinaires.

Kintaro Hattori n’est âgé que de 18 ans lorsqu’il crée son propre atelier d’horlogerie, chez lui à Tokyo, le 1er septembre 1877. Il vend alors de l'horlogerie suisse et l'affaire se développe (création de la première boutique K. Hattori & Co.Ltd Clock and watch en 1881): Hattori obtient dans les années 1900 la distribution au Japon des produits Waltham et Longines. Son réseau de distribution dans tout le pays -le meilleur à l'époque déjà-, les connaissances techniques acquises et l'argent gagné lui permettent de fonder la Seikosha Co. Ltd en 1892, première unité de production de la marque. La jeune société fabrique des pendules puis sort sa première montre de poche en 1895: la "time keeper".



En 1899, K. Hattori effectue un voyage qui le mène aux Etats-Unis et en Europe où il visite de nombreuses manufactures. Il décide alors d'adopter le modèle américain, soit produire en quantité un petit nombre de modèles en utilisant l'automatisation des tâches.

Il y eu donc à cette époque un véritable transfert de technologie horlogère vers le Japon, par le biais d'horlogers japonais formés en Suisse, par l'acquisition de machines et d'outils en Suisse et en Allemagne et par le fait de la politique technico-commerciale de Hattori lui-même.
Dès lors, la croissance ne s'arrête plus (malgré le séisme dévastateur de 1923 qui détruit l'outil de production) : dans son n o u vel établissement de Honjo, Seikosha fabrique et assemble non seulement les composants des mécanismes horlogers, mais aussi les cadrans, les aiguilles et les boîtiers. En 1913, création de la première montre-bracelet japonaise, la Laurel. Le nombre d’employés passe d’un peu plus de 300 dans les années 1901-1904 à plus de 3'500 en 1935. Ils représentent environ la moitié des employés de l’industrie horlogère nippone dans les années 1930. La production journalière de montres passe de 80-90 pièces en 1909 à 350-400 en 1913 et plus d’un millier en 1920.
En 1924, apparaît la marque "Seiko" et en 1937 (après le décès de K. Hattori en 1934) ses fils Genzo et Shoji mettent sur pied une nouvelle société chargée de produire uniquement des montres, Daini Seikosha, tandis que la société Suwa Seikosha à Nagano se concentre sur la production d’horloges. Les deux sont partenaires et concurrentes.


Quelques dates marquent la croissance et l'évolution de la Société Seiko:

-1941 : premier chronographe de poche
-1955/56 : première montre automatique
-Années 60 : montres-réveil Bellmatic, les worldtime, Seiko5, et, pour lutter sur le terrain de la qualité et de la précision avec les Suisses, les Marvel (56/59) King Seiko et surtout Grand Seiko (61 GS , 45 GS entre autres);
-1965 : première "plongeuse" (6217)
-1967 : seiko 300m diver pro
-1969 : premier chronographe automatique au monde avec El Primero de Zénith et commercialisation de la première montre à quartz de l'histoire, l'Astron.
-1973/1974 :un chronographe 6139 est le premier chrono automatique dans l'espace; première montre quartz à affichage par LCD
-1975: première montre au monde à boitier en titane (600m diver pro)
-1978: Seiko "twin quartz", précise à +/- 5secondes par an
-1984: Seiko "Wrist Computer", première montre-ordinateur
-1986-1988: premières montres Kinétic (quartz à recharge mécanique)
-1990: première plongeuse avec profondimètre et tables
-1998/99: kinétic auto-relay, chronographe Kinétic,premières spring-drive
-2005: Kinétic auto-relay, calendrier perpétuel
-2007: Kinétic direct-drive (remontage manuel et rdm)
Actuellement, le Groupe Seiko comprend:
- Seiko Corp ( markéting et vente)
- Seiko Instruments Ink. - ex Daini- (production de montres)
- Seiko Epson Corp. - ex Suwa- (nouvelles technologies)

Premier producteur mondial de montres, Seiko est une véritable manufacture puisqu'elle produit tout les composants de ses montres elle-même -y compris les spiraux, verres saphirs, rubis- à l'exception des bracelets. A cette production de masse aux gammes très variées, quartz surtout mais aussi mécaniques et électromécaniques, s'ajoute une production presque confidentielle (+/- 15000/an) de montres mécaniques de haut de gamme, et une micro production artisanale pour les Crédor Sonnerie (8 horlogers pour 5 pièces par an!)
Ancrée dans la tradition, Seiko n'oublie pas pour autant ses "gènes" technologiques, avec la maîtrise prochaine du silicium pour des organes tels que spiraux et autres.

Liens: histoire de Seiko, "un voyage dans le temps" (pdf)
suisse et japon (pdf)
Revenir en haut Aller en bas
Poissounet76
Passionné de référence
Poissounet76


Nombre de messages : 3036
Age : 46
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 25/09/2007

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:11

sissou a écrit:


une maison comme seiko est comparable à festina ,d'ailleurs ils se tirent la bourre avec la même clientèle .

Peut-être qu'ils se tirent la bourre avec la même clientèle et je ne pense pas d'ailleurs, tout du moins les acheteurs de Festina pourrait se payer aussi des Seiko. En parlant des daubes vendues en France (chrono quartz qu'on trouve dans 12 000 bijouteries par exemple) je suis assez d'accord mais pas avec des modèles comme la Sumo, la diver's 200m et d'autres. Seiko est une manufacture, Festina est je ne sais quoi....De plus, les acheteurs de Festina ne connaissent pour la plupart rien de rien en horlogerie et préfèrent avoir une bouse ultra-brillante avec 12 boutons poussoirs, une belle alarme, de jolies couleurs de cadran, en bref, tu ne leur ferais jamais acheter ni aimer une Diver de chez Seiko qui leur semble terne, trop banale etc etc....Cdlt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:23

je pense que cela ne sert à rien et que je vais arrêter là.

dans 99.99% des cas les acheteurs de bouses,tiennent Festina pour l'équivalent de seiko puisque les deux marque se partage les vitrines avec débauche de bouton, cadran et excroissance en tout genre.

bon stop, la comparaison s'arrêtait là.
Revenir en haut Aller en bas
alemmar
Passionné de référence
alemmar


Nombre de messages : 3129
Localisation : marseille
Date d'inscription : 24/12/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:33

sissou, si j'ai compris ce que tu dis je pense que tu as raison sur un point: la marque seiko ici en France n'est connue que pour ses modèles quartz vendus en galeries marchandes; toi qui ne fait pas partie de la masse bêlante, tu sais donc que seiko fait aussi du méca, abordable, moins abordable, voire cher ou très cher, qui a ses afficionados de par le monde, et ce n'est pas pour rien. Pourquoi s'étonner, avec tes connaissances, du prix de certaines de ces montres? Ce ne sont rien de plus que des montres de qualité avec des calibres mécaniques certes peu décorés mais extrêmement fiables et précis, souvent emballés dans des boitiers plus que bien finis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:50

alemmar a écrit:
sissou, si j'ai compris ce que tu dis je pense que tu as raison sur un point: la marque seiko ici en France n'est connue que pour ses modèles quartz vendus en galeries marchandes; toi qui ne fait pas partie de la masse bêlante, tu sais donc que seiko fait aussi du méca, abordable, moins abordable, voire cher ou très cher, qui a ses afficionados de par le monde, et ce n'est pas pour rien. Pourquoi s'étonner, avec tes connaissances, du prix de certaines de ces montres? Ce ne sont rien de plus que des montres de qualité avec des calibres mécaniques certes peu décorés mais extrêmement fiables et précis, souvent emballés dans des boitiers plus que bien finis.

je suis enterrement d'accord et je n'ai jamais mis en cause la qualité des produits seiko ni de leurs succès en mécanique et je les tiens comme faisant de la très bonne horlogerie.

ce n'est par contre pas pour mon maigre budget montre une priorité par rapport aux montres suisses.
Revenir en haut Aller en bas
alemmar
Passionné de référence
alemmar


Nombre de messages : 3129
Localisation : marseille
Date d'inscription : 24/12/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 19:54

Bulles et bien à la tienne alors et vive la concorde!

(et un bon débat sans anicroches c'est tjs sympa!)
Wink
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai


Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 20:28

Une chance que la France ne fait que 550 milles km2 et que Festina n'existe qu'en Europe (surtout en France, merci Tour de France).
Revenir en haut Aller en bas
PIFPAF
Membre référent
PIFPAF


Nombre de messages : 5335
Age : 44
Localisation : parc de sceaux, avec les écureuils, dans le maquis...
Date d'inscription : 24/04/2007

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 21:07

sissou a écrit:
PIFPAF a écrit:



Sissou Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 781367
Citation :
, hublot et Mille c'est de la supercherie car il ne font pas de l'horlogerie mais de la communication sur des produits faibles.
j'ai peu etre tort mais j'essais d'argumenter mes positions.


Tu peux dévelloper? Qu'entend tu par faiblesse?

si je dois développer vous pouvez charger vos flingues et le sujet déraperait immédiatement, ce qui une nouvelle fois ferais verrouiller un sujet.
et on en à pas besoin actuellement il a eu suffisamment de polémique ces derniers temps sur le forum et je ne souhaite pas que cela vienne de moi.

Je souhaitais absolument pas faire de la provoq, c'était un débat intérréssant.

Pour la seiko et pour te plussoyer, en dehors de qualité évidente, il est est clair qu'un positionnement tarifaire trop concurentiel et une gamme franchement dispersé ne donne pas une image lisible et "haut de gamme" de la marque.

Mon boss qui possé une PO et une PAM176 s'appréte à se payer une grand seiko dans les 2000€. Les finitions sont superbes au dessus de ce qui ce fait dans cette gamme de prix.

Le problème de Seiko, c'est qu'en dehors d'un manque flagrant de style reconnaissable cette marque n'arrive pas à construire une image luxe...

Dommage pour des montres possédant autant de qualités intrasèques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bashfr.org/?sort=latest , www.paraletpiped.info/10.ht
alemmar
Passionné de référence
alemmar


Nombre de messages : 3129
Localisation : marseille
Date d'inscription : 24/12/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 21:13

pifpaf, l'image de marque que tu évoques c'est pour la France (l'Europe) pas pour le rest e dumonde...dommage pour nous ( ou tant mieux pour ceux qui peuvnet s'offrir une GS!)
Revenir en haut Aller en bas
PIFPAF
Membre référent
PIFPAF


Nombre de messages : 5335
Age : 44
Localisation : parc de sceaux, avec les écureuils, dans le maquis...
Date d'inscription : 24/04/2007

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 21:21

Certes oui...

Selon les site d'amateurs américains, si les GS étaient estampillés de grande marque suisses elles seraient vendus 3 fois plus cher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bashfr.org/?sort=latest , www.paraletpiped.info/10.ht
alemmar
Passionné de référence
alemmar


Nombre de messages : 3129
Localisation : marseille
Date d'inscription : 24/12/2006

Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Seiko Prospex Flightmaster Automatic   Seiko Prospex Flightmaster Automatic - Page 2 EmptyJeu 11 Oct 2007 - 21:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Seiko Prospex Flightmaster Automatic
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Seiko Flightmaster Titanium Cal. 6S37
» SEIKO Flightmaster Panda
» SEIKO Pilot Flightmaster
» SEIKO Yin & Yang Flightmaster
» SEIKO Flightmaster 7T34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: