FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie

Aller en bas 
+7
mccmontreal
jc221173
Zoltar1572
knightofcydonia
Sugarloaf
M ONE HUNDRED
ZEN
11 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyDim 22 Nov 2020 - 17:26

Citation :
À l'aube de 2020, rares étaient ceux qui auraient pu prédire ce que cette année nous réserverait. Le sentiment d'espoir et d'optimisme qu'une nouvelle année apporte a été rapidement anéanti par le Covid-19, tuant plus d'un million de morts et affectant d'innombrables emplois dans le monde.




Le coronavirus a également nécessité des changements sans précédent dans de nombreuses industries, notamment dans l'industrie horlogère. Pour survivre, comme beaucoup d’autres, elle a été forcée de s’adapter face aux turbulences provoqués par la pandémie, au risque de sombrer complètement. Les vents, cependant, ont soufflé plus violemment sur certains que sur d'autres.


"L'impact sur l'industrie n'est pas le même pour tout le monde", a déclaré à Euronews Georges Kern, PDG de Breitling.

"Il y aura probablement de moins en moins de marques qui réussiront, donc le gagnant remportera tout, ou les gagnants prendront tout", dit-il. "Et quand je regarde autour de moi qui fait vraiment des affaires, c'est encore moins de marques qu’il y a trois ou quatre ans. Vous avez malheureusement le même phénomène dans n'importe quel secteur".

Des faillites à venir

Rien qu'en Suisse, entre 30 et 60 horlogers devraient faire faillite d'ici la fin de la pandémie, les ventes de montres ayant déjà chuté d'environ 25% cette année.

Selon M. Kern, l'héritage de la pandémie sera une pléthore de problèmes qui devront être surmontés, notamment le manque de diversité.


"Vous avez un gros problème de mondialisation de la chaîne d'approvisionnement, mais je pense que de l'autre côté, vous avez une mondialisation du goût encore plus importante", a-t-il estimé. "Le goût est influencé par la marque, par le dynamisme de la marque, par le budget investi dans la communication de votre produit".

Le coronavirus a également modifié les priorités des consommateurs et ce qui importe le plus à leurs yeux, en particulier le respect de l’environnement et le développement durable. "Je pense que les valeurs du consommateur ont changé pendant la pandémie de Covid-19", a déclaré Kern. "Ils avaient commencé à changer avant, mais ce phénomène a été amplifié avec le Covid. Je dirais que les choses qui étaient 'cool' avant COVID ne le sont plus".


Breitling a été en mesure de surmonter le pire des retombées économiques en adoptant l'inclusivité comme valeur, explique M. Kern, ainsi que le luxe décontracté, un phénomène qui a pris son essor avec la montée du télétravail.

Cela s’est aussi observé dans l'évolution de certaines marques : habituées aux boutiques conceptuelles avec tapis en velours omniprésents et décors ostentatoires, les marques de montres ont opté pour des décors informels avec des tables de billard et des comptoirs de café, par exemple.

Comme pour de nombreuses marques lors du premier pic du virus, la pandémie a forcé la fermeture des ateliers et boutiques de Breitling, avec comme seul ressort le commerce en ligne.

Mais, comme M. Kern s'efforce de l'expliquer, le passage au tout numérique de l'industrie horlogère ne devrait pas uniquement concerner le fait de se tourner vers le commerce en ligne.

Chez Breitling, l'utilisation d'outils numériques de prise de rendez-vous par exemple, a permis de couvrir la baisse de fréquentation et d'achats spontanés dans ses boutiques. Plus compatibles avec la distanciation sociale et les mesures de sécurité, les rendez-vous en personne se traduisent également par des ventes plus élevées, car ces plages horaires de réservation sont dédiés aux clients qui souhaitent acheter une montre.

Lancement de produit en ligne

Au-delà de la vente en ligne, les outils numériques sont devenus une bouée de sauvetage vitale pour de nombreuses marques prises dans la tourmente de la tempête coronavirus. La marque Ulysse Nardin, par exemple, a fait preuve de créativité dans son utilisation des plateformes numériques pour rester en lien avec les consommateurs, notamment en lançant en ligne un nouveau concept de montre.

"Nous avons organisé des vidéoconférences et des conférences de presse sur Zoom", raconte Françoise Bezzola, directrice marketing (CMO) de la marque. "Par exemple, la semaine dernière, nous avons lancé un nouveau concept qui s'appelle le Diver NET et nous l'avons fait à travers une énorme réunion Zoom où des gens se sont retrouvés pour parler du concept".


Dévoiler le Diver NET, dont le boîtier est entièrement fabriqué à partir de plastiques recyclés et de filets de pêche récupérés du fond de l'océan, lors d'une réunion Zoom serait généralement une approche peu orthodoxe.

La pandémie, cependant, met temporairement un frein aux pratiques habituelles et forçant l'annulation de la plupart des événements de l'industrie, y compris le salon annuel Watches and Wonders à Genève.

"Une fois par an se tenait un grand rendez-vous pour tous les vendeurs, tous les médias - et cela a tout simplement disparu", déplore Mme Bezzola. "Nous avons donc dû trouver de nouvelles façons de contacter nos employés, les médias et tout le monde, et ça a été le changement majeur".

L'annulation du salon Watches and Wonders a contraint la marque à changer de cap. Face à la pandémie, Ulysee Nardin a utilisé des investissements initialement prévus pour l'événement pour financer une campagne digitale à grande échelle, visant à accroître la visibilité de la montre Blast lancée en août.

La marque s’est également rapidement tourné vers le e-commerce, avec l'ouverture de ses collections en ligne sur les marchés américain et britannique en juin, précipitée en partie par l'effondrement de l'un des principaux marchés de l'industrie - le tourisme. "Les achats durant les voyages étaient vraiment, vraiment importants", a déclaré M. Bezzola. "Maintenant qu'il n'y a plus de voyages, ce type de vente a disparu. Nous avons dû orienter tous nos efforts vers la consommation domestique plutôt que vers les ventes touristiques au détail".

Petit mais puissant

Les limitations de déplacements s'avèrent certainement être un obstacle pour les petits horlogers, comme l'Atelier de Chronométrie à Barcelone.

Fondée en 2015, la marque en est encore à ses débuts et dépend fortement des voyages à l'étranger pour faire le lien avec les clients.




Lire la suite

https://fr.euronews.com/2020/11/13/comment-le-coronavirus-a-remis-les-pendules-de-l-industrie-de-l-horlogerie-a-l-heure

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
M ONE HUNDRED
Passionné de référence
M ONE HUNDRED


Nombre de messages : 3855
Age : 51
Localisation : French West Coast
Date d'inscription : 10/10/2006

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyLun 23 Nov 2020 - 17:27

La pandémie COVID-19 a probablement accéléré la crise que commençait à connaître l'industrie horlogère, avec des marchés plus impactés que d'autres.

Le système de vente en ligne mis en place par certaines maisons horlogères l'a été avant la pandémie, probablement en raison d'une chute des ventes déjà effective tant en Boutique que chez les AD.
Avant la pandémie, Georges KERN (CEO de BREITLING) avait déjà fait des coupes dans son réseau de distributeurs, probablement dans un but de meilleure efficacité et de rentabilité.

Certaines maisons horlogères s'en sortiront mieux que d'autres, l'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyLun 23 Nov 2020 - 18:42

ZEN a écrit:
"Il y aura probablement de moins en moins de marques qui réussiront, donc le gagnant remportera tout, ou les gagnants prendront tout"

Il y a beaucoup de Breitling dans cet article, mais c'est général et je relève ce seul point car il concerne beaucoup de secteurs. L'autre soir, au JT, après la seconde fermeture des restaurants et bars genevois, un patron qui avait une vingtaine d'établissements en ville disait que cette crise lui donnait une sacrée opportunité pour acheter de nouveaux établissements dans des endroits où il n'aurait jamais pu imaginer le faire. Il prévoyait de passer de 20 à 50 restaurants après la crise, et il est en pleine activité d'acquisitions pendant que tout est à l'arrêt.

Pour ce qui est du titre du sujet, je le trouve un peu malvenu, car on pourrait dire pareil pour plein d'autres activités : Comment le coronavirus a remis les pendules à l'heure des compagnies aériennes / Agences de voyages / produits de luxes non essentiels, etc.

On est donc dans une situation bien plus globale que l'horlogerie stricto sensus.
Revenir en haut Aller en bas
Sugarloaf
Animateur
Sugarloaf


Nombre de messages : 871
Age : 46
Localisation : FL410
Date d'inscription : 15/06/2015

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 24 Nov 2020 - 9:39

-Pierre- a écrit:


Pour ce qui est du titre du sujet, je le trouve un peu malvenu, car on pourrait dire pareil pour plein d'autres activités : Comment le coronavirus a remis les pendules à l'heure des compagnies aériennes / Agences de voyages / produits de luxes non essentiels, etc.

On est donc dans une situation bien plus globale que l'horlogerie stricto sensus.

Je vois un jeu de mot pas forcément marrant dans le titre
Revenir en haut Aller en bas
knightofcydonia
Nouveau



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 14/04/2012

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 24 Nov 2020 - 15:57

La concentration du business n'échappe pas à l'industrie horlogère.

D'un côté l'industrie de masse qui va continuer de se développer pour ses bas coûts (je ne crois pas un seul instant au changement de paradigme, il n'y a qu'a regarder les soubresauts des marchés financiers à l'annonce d'un vaccin...). 

De l'autre côté les marchés de "niches" pour lesquels l'excellence sera une condition de réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Zoltar1572
Animateur Chevronné
Zoltar1572


Nombre de messages : 1261
Date d'inscription : 07/08/2010

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 1 Déc 2020 - 14:10

« ... en adoptant l'inclusivité comme valeur »

😂😂😂😂😂😂

Le joli mot fourre-tout, à la mode des rézauxsociaux...

Non, sérieusement. Il y a dix ans Breitling avait un site qui faisait rêver, des photos hallucinantes, une image...et un beau logo ailé.

Aujourd’hui on a l’impression d’être sur Zalando. « L’inclusif » en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 1 Déc 2020 - 15:11

l'inclusivité n'est pas un mot fourre tout, quelle idée saugrenue.
Des hommes blancs et vieux on n'a vu que ça dans les pubs, dans les brochures et autres comme si un jeune homme/femme/whatever noir/vert/arc-en-ciel ne pouvait acheter ce genre d'objet et, allons plus loin, le fabriquer. Si cela ne vous dérange pas, ok. Moi si et je trouve bien que l'industrie le prenne enfin en compte, de manière sincère (ou poussée parfois) à l'image de la nouvelle bond qui porte super bien son omega. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Zoltar1572
Animateur Chevronné
Zoltar1572


Nombre de messages : 1261
Date d'inscription : 07/08/2010

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 1 Déc 2020 - 15:36

Mouais, de la part d'une marque qui a déjà bien de la peine à concevoir une montre pour femmes _exclusivement pour femmes- j'avoue ne pas vous suivre dans votre raisonnement. Concernant le consommateur vert ou arc-en-ciel...Comment dire...
Revenir en haut Aller en bas
jc221173
Membre éminent.
jc221173


Nombre de messages : 15756
Localisation : دبي Dubai
Date d'inscription : 04/03/2014

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMar 1 Déc 2020 - 15:41

"... tuant plus d’un million de morts..."
Ils sont forts ces journalistes...
Revenir en haut Aller en bas
mccmontreal
Nouveau
mccmontreal


Nombre de messages : 9
Age : 51
Localisation : Canada
Date d'inscription : 16/09/2020

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Opportunités ou Chant du Cygne.   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 6:24

Je suis encore nouveau ici mais plus de vingt années d'achat de montres sont derrière moi.

L'industrie Horlogère est en mutation depuis longtemps... Avec des périodes plus ou moins fastes. Mais la tendance de fond est quand même à l'augmentation perpétuelle des Prix. Personnellement, je me souviens d'avoir acheté un Rolex Submariner 16610LV pour moins de 3500€ et une Rolex 116710BLNR pour 6000€ chez un distributeur que en avait 5 en stock. Et aujourd'hui, rien à moins de 9000€ (si vous en trouvez)... Je ne parle pas non plus de ma Nautilus ou de ma Overseas.... Sans commentaire...

Malheureusement, comme dans toutes les industries, un jour, tout tombe ou s'arrête....

Certains me diront que Les Belles Maisons ne risquent rien... que l'Ultra-Luxe est à l'abri de toutes les tempêtes. Mais sommes-nous convaincu que la prochaine génération vénèrera les Mêmes Maisons ?

Êtes-vous certains que nos enfants aimeront autant ces grandes maisons !? Seront-il même intéressés par l'Horlogerie Mécanique.

Je fais partie de cette génération passionnée par la belle mécanique, le son, le mouvement....l'odeur parfois quand vous démontez un boitier ou un moteur.

Mais quand je vois qu'une Industrie aussi passionnante que l'Automobile passe aussi rapidement dans le Standard sans couleur, sans odeur,  sans saveur avec l'avénement des Voitures Tesla. Je me permet d'avoir des doutes sur l'Avenir de l'Horlogerie...

Je pourrais ajouter à ma comparaison, les Autres univers de collectionneurs : Meubles d'Antiquité, Tableaux des Grands Maîtres....
Lequel d'entre vous pourrait envisager d'acheter un fauteuil  Louis XVI à 500'000€ ou un tableau de Picasso à 2'000'000€... 

Même si vous aviez ces moyens, ne seriez-vous pas tenté par une Patek à Répétition de Minutes ! ou un double Tourbillon de Breguet voir une RM McLarenP1 (pour ceux aiment, of course).

Je connais certains collectionneurs qui possèdent des fortunes colossales en Mobilier Vintage des Années 50-60 mais même leurs enfants n'en veulent plus.

Même la notion de propriété semble disparaître avec les nouvelles générations, Ils veulent tout, tout de suite, puis ils passent à la nouveauté du jour. Ne rien garder, changer tous les jours. Passer à autre chose. Oui, ils sont préoccupés par l'Avenir... La planète, les arbres, les océans mais après ils changent de  baskets car les Réseaux Sociaux ont présenté la nouvelle Jordan Limited Edition !

Attention, ne vous méprenez pas, j'ai fait la même chose...  avec les montres et j'ai aussi beaucoup aimé la Pub de IWC sur les RS (Kurt Klaus).

Alors est-ce que posséder un Garde-Temps a vraiment un sens pour cette génération. Je ne vais pas citer de chiffres ici mais les ventes mondiales de Smart-bidules en 1 année sont supérieurs à toutes les productions de maisons Horlogères du monde depuis la création de la montre de poche !!!

Bien sûr, il reste quelques personnes dans le monde qui achètent des tableaux de Basquiat à plus de 100 M€ ! mais combien sont-ils ?!? Et surtout, quel est  le point commun de tous ces records ! : Ils achètent des Oeuvres de Personnes décédées....

Je sais, vous me direz que certaines pièces d'horlogerie ont atteint des sommets (Rolex Daytona, Patek Grande complication) 

Alors si vous êtes en possession d'une des pièces les plus rares du Monde, je vous invite à la conserver....

Sinon, alors je vous enjoint à considérer que l'Univers des Montres est actuellement au Sommet de l'Age d'Or. Et que le futur de l'horlogerie est plus que sombre.

Les maisons horlogères devraient rapidement changer de stratégie commerciale car le Marché Gris et cette perpétuelle augmentation de prix sans justification va finir par fatiguer même les plus passionnés d'entre nous...

J'invite ces Maisons à plus de clarté dans leur distribution (arrêtons avec ces listes d'attente qui n'existent pas!) et à engager le dialogue avec les passionnés et les collectionneurs. Il est si simple de voir qui achète pour revendre et qui achètent par passion.

  Certaines le feront... et d'autres disparaîtront...

Je finirai mon commentaire par un message personnel en plus de mon Avis.... Je préfère une bonne discussion avec un Horloger pour me vendre une Montre qu'une Pub (Virale ou pas sur les RS, Réseaux qui me fatiguent beaucoup.... et je reste polis)

Bonne Journée à tous et à toutes 

PS: Dites rassurez moi, il y a bien quelques membres féminins dans ce Forum!?!? Car j'ai 2 filles et j'aime l'idée qu'un jour je pourrais les convertir à ma passion !!

Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
jc221173
Membre éminent.
jc221173


Nombre de messages : 15756
Localisation : دبي Dubai
Date d'inscription : 04/03/2014

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 6:38

Je rajouterais que beaucoup d’enfants de la génération actuelle ne savent pas lire l’heure sur une montre analogue. Dans les écoles en GB, ils ont dû mettre des horloges digitales car les horloges analogues généraient du stress chez les élèves, surtout pendant les examens (car ils n’ont plus leur smartphone à portée de main... sad!). 
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Virgile
Membre éminent.
Virgile


Nombre de messages : 16647
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2010

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 7:17

mccmontreal a écrit:
PS: Dites rassurez moi, il y a bien quelques membres féminins dans ce Forum!?!? Car j'ai 2 filles et j'aime l'idée qu'un jour je pourrais les convertir à ma passion !!

Je suis complètement d'accord avec l'ensemble de ton post Wink

Pour les femmes, il y en a très peu sur ce forum.

Je tente moi même de convertir mes 3 filles aux montres ; bien qu'encore petites ; ce n'est pas gagné Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/virgilefontaine
ZenethaaR
Membre référent
ZenethaaR


Nombre de messages : 6913
Localisation : Sud-Ouest où l'on fait du vin - Sud Est sur une île
Date d'inscription : 05/11/2018

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 11:43

Petit témoignage d'un jeune homme de 26 ans : 

Il y a des gens de ma génération et de celle qui suit qui s'intéressent aux belles choses, qui y prennent goût petit à petit, qui s'éduquent par eux mêmes notamment grâce à ce genre de forum. Nous existons, tout espoir n'est pas perdu ! 

Pour le reste, j'y vois personnellement un parallèle avec l'évolution du marché du costume : les ventes ont commencé à baisser dans les années 90 car il avait perdu son statut d'uniforme de travail, et donc perdu le marché de ceux qui s'en procuraient par obligation/pression sociale/nécessité de prouver un statut. 

Cependant, aujourd'hui, il revient petit à petit, car les gens s'en procurent non plus par obligation, mais par goût.

Il est probable que l'horlogerie connaisse le même destin, en conservant en plus son statut de marqueur de réussite sociale. Ceux qui achetaient une montre par obligation pour avoir l'heure n'en achèteront plus. Resteront ceux qui l'achètent comme bijoux, marqueur social, ainsi que les vrais passionnés. Et ce marché là sera, je pense, assez stable.

L'industrie va (doit) connaître une mutation au niveau de ses canaux de distribution et de sa politique de prix, c'est certain. Il y aura bien sûr des perdants qui n'auront rien anticipé et des gagnants qui l'auront fait. J'ai envie de dire, tant pis pour les premiers.

L'achat internet est un plus et n'empêche pas à mon avis l'essayage. Certaines marques ont des politiques de retour très avantageuses. 
Quand à la discussion avec l'horloger pour décider un achat, c'est aussi bien à mon avis de lire et poser des questions à des communautés comme FAM avant une commande par internet, parfois sur le site de l'horloger du quartier. 

Pour les prix, c'est selon moi aussi dû au fait qu'avec la masse d'informations disponible de nos jours, il est assez facile de se faire une idée du juste prix d'une tocante, et de voir quand les marques nous prennent pour des volatiles urbains. Et effectivement, ça n'est pas tenable à long terme si le public se restreint à des acheteurs informés, qui achètent autre chose qu'une simple marque à statut. 

Je rejoins pleinement le ressenti sur les pubs virales et les réseaux, c'est fatiguant, inutile, et peu vrai.

Quant aux examens de ces pauvres petits anglais, si le problème était l'analogique, il me semble qu'une casio digitale est très abordable... Ne sont ils pas plutôt stressé par l'absence de smartphone qui les oblige par conséquent à utiliser leur cerveau ?

In fine, les marques doivent je pense changer leur communication, adapter leur mode de distribution, pour éduquer, attirer et toucher leur nouveau public, qui change lui petit à petit de motivation pour consommer. Cependant, il consomme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/thevaluedcitizen/?hl=fr
Ishtar
Membre super actif
Ishtar


Nombre de messages : 417
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/01/2017

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 17:17

mccmontreal a écrit:

PS: Dites rassurez moi, il y a bien quelques membres féminins dans ce Forum!?!? Car j'ai 2 filles et j'aime l'idée qu'un jour je pourrais les convertir à ma passion !!

Il y en a ! Et même des jeunes !

Petit témoignage d'une jeune femme de 25 ans  jocolor jocolor

Je travaille dans un milieu relativement conservateur mais où la technique et l'innovation ont une grande place, et bien, les plus âgés ne portent pas de montre non plus. Les deux ou trois belles montres (une Tudor, une B&R) sont des montres d'hommes qui n'apprécient pas les montres "non, ça ne m'intéressse pas, je n'y connais rien !". Et beaucoup de femmes avec des montres, sans aucun intérêt horloger. 


L'horlogerie traditionnelle est bloquée dans ses clivages hommes/femmes.
Les montres de femmes ? Des diamants et du quartz (de toute façon, elles ne comprennent rien à la mécanique !) ! Des montres d'hommes ? Qu'elle soit large, en mode explorateur viril ! Bref, comment parlent-ils aux hommes et femmes de notre génération ? De la même manière qu'à celle de nos parents : les hommes sont forts, les filles portent des trucs qui brillent. 

Sauf que notre génération remet beaucoup en question ce schéma-là. Toutes mes montres sont des montres classées chez les hommes, et je ne suis pas la seule... Le discours est souvent inadapté à des femmes de ma génération. 
Petite anecdote du début de semaine : avec une amie, nous rentrons dans une horlogerie pour que je lui montre celle que j'envisage à Noël. Le vendeur s'adresse à nous, très cordial, je demande à voir la montre en question. Il commence à me dire que la montre est automatique et donc se recharge avec le mouvement du poignet et puis il s'arrête au milieu de sa phrase : "non, je ne rentre pas plus dans les détails. Vous, les femmes, la mécanique ce n'est pas votre truc !". Je suis ingénieure, mon amie est mécanicienne.  clown clown clown  

Alors évidemment, toutes les femmes n'aiment pas la mécanique, il y a plein de femmes de ma génération qui préfèrent les diamants, mais bon... C'est dommage d'avoir un discours marketing tellement formaté, en France en tout cas, que l'on passe à côté de cette population parce qu'on ne sait pas lui parler (et ce profil jeune/femme/aimant la mécanique/niveau de vie relativement confortable, c'est vraiment une partie de la population qui achèterait). On peut voir ça aussi dans les tentatives de faire appel à des sportives, pour Breitling (Stephanie Gilmore et Sally Fitzgibbons) ou Tag (avec Ashlynn Harris et Ali Krieger), dans les pays anglo saxons.  



Bref, au delà de ça, il ne faut pas oublier que les marques de prestige ont des prix extrêmement élevés. Quand on commence une carrière avec des petits contrats, mettre une moitié ou même un quart de son salaire dans une montre, sachant qu'on ne sait pas ce que l'entreprise fera de nous 6 mois plus tard, c'est compliqué... Combien de temps faut il économiser pour acheter "une belle montre connue" ? Rolex, Omega, Breitling, peut être... Réponse : longtemps. D'autant que notre génération est aussi une génération qui -quand l'argent est là- ne rogne pas sur ses loisirs : voyage, resto, soirée, sport (quand c'est évidement possible  batman batman ). 
J'ai des amis de 25-30 ans qui gagnent très bien leur vie, mais qui préfère acheter des bons alcools que des montres : "c'est plus convivial, je vois pas l'intéret d'une montre !"


Et la vraie question, une fois qu'on a parlé de tout ça ? Etre jeune et acheter une montre comme marqueur sociétal, ça nécessite beaucoup d'argent (et donc une minorité de personnes). Alors pourquoi acheter une montre

Ma génération, il faut arriver à passionner. Et aujourd'hui rare sont les maisons qui parviennent à le faire... 


Pour l'anecdote, mon côté ingé qui ressort, ce qui m'attire dans une montre, après sa tête, c'est sa technicité. Je suis assez imperméable au côté historique. Je ne fais peut être pas partie de la majorité des consommateurs, mais aujourd'hui quelle grande maison parle de technique à des prix pouvant être mis par des jeunes diplômés ? 

ZenzthaaR a écrit:
In fine, les marques doivent je pense changer leur communication, adapter leur mode de distribution, pour éduquer, attirer et toucher leur nouveau public, qui change lui petit à petit de motivation pour consommer. Cependant, il consomme toujours.

Je suis entièrement d'accord avec toi. 
Le problème c'est que peut être, justement, nous ne sommes plus le public...  Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ZenethaaR
Membre référent
ZenethaaR


Nombre de messages : 6913
Localisation : Sud-Ouest où l'on fait du vin - Sud Est sur une île
Date d'inscription : 05/11/2018

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 21:04

Ishtar a écrit:
Et la vraie question, une fois qu'on a parlé de tout ça ? Etre jeune et acheter une montre comme marqueur sociétal, ça nécessite beaucoup d'argent (et donc une minorité de personnes). Alors pourquoi acheter une montre

Ma génération, il faut arriver à passionner. Et aujourd'hui rare sont les maisons qui parviennent à le faire... 


Pour l'anecdote, mon côté ingé qui ressort, ce qui m'attire dans une montre, après sa tête, c'est sa technicité. Je suis assez imperméable au côté historique. Je ne fais peut être pas partie de la majorité des consommateurs, mais aujourd'hui quelle grande maison parle de technique à des prix pouvant être mis par des jeunes diplômés ? 

Je suis en accord complet avec ton message, et l'anecdote sur le vendeur qui pense qu'une femme n'est pas intéressée par la mécanique démontre un niveau de réflexion affligeant de sa part... Au delà de l'aspect sexiste proprement scandaleux, il a commercialement échoué en ratant très certainement une vente... 

Il est vrai que les maisons horlogères ne s'adressent que peu au marché féminin, et on est très souvent dans le cliché de la montre à quartz avec des diamants... Après on trouve aussi pas mal de modèles sobres et de dimensions contenues en creusant un peu, mais c'est pas une écrasante majorité.

Plus particulièrement sur le passage cité, je suis encore une fois d'accord. Ce n'est souvent pas lorsqu'on est jeune que l'on peut investir un budget conséquent dans une montre si l'on n'est pas passionné plus que ça. Et même en étant passionné, tout n'est pas accessible tout de suite, mais dans ce cas là, la chasse fait aussi partie du plaisir (cf la notion de graal ^^).

Beaucoup de mes amis et connaissances qui ne sont pas forcément passionnés par l'horlogerie recherchent malgré tout à posséder UNE belle montre qui va leur durer quelques années, et le budget dépasse rarement les 500 euros. Quand au cap psychologique des 1000, même chez ceux qui en ont largement les moyens, il reste difficile à franchir si l'on n'a pas la passion de ces objets. 
Un de mes amis proches me faisait remarquer en s'offrant une PRS à 2k qu'il aurait du mal à mettre plus de 30% de cette somme dans une montre. Chacun ses passions ! 

Les grandes maisons suisses n'arrivent plus à toucher ma génération, c'est aussi mon sentiment. Bien sûr qu'une Sub ou une Seamaster feront toujours rêver, mais si rien ne laisse entendre que le rêve peut un jour devenir réalité pour celui qui n'est pas non plus un passionné 100% pur jus avec plus d'une tocante dans son patrimoine, et bien cette personne consommera un autre produit (montre moins onéreuse, ou pas de montre du tout). 

Enfin, je te suis entièrement sur l'attrait pour la technique de la tocante. Et à ce niveau, de mon point de vue, les révolutions à tarif accessible (disons 4k max, en économisant quelques années pour LA montre) sont proposées par les horlogers du Pays du Soleil Levant : les quartz HP, le spring drive, le solaire, le GPS, le radiopilotage, le kinetic etc... Au dessus de 3k, les montres qui me font rêver sont toutes japonaises, Aquaterra mise à part  Mr. Green 
J'en arrive donc à mon humble conseil, à toi qui aime la technicité : une GS ou une Chronomaster (Citizen, not Zenith), c'est accessible à un jeune diplômé qui économise quelques temps, c'est de la top technicité, c'est sobre, élégant, passe partout, bref, la perfection si elle existait ! Mais bien sûr elle n'existe pas  Incompréhensible Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Blunt_gi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/thevaluedcitizen/?hl=fr
Ishtar
Membre super actif
Ishtar


Nombre de messages : 417
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/01/2017

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyMer 2 Déc 2020 - 23:13

ZenethaaR a écrit:

Il est vrai que les maisons horlogères ne s'adressent que peu au marché féminin, et on est très souvent dans le cliché de la montre à quartz avec des diamants... Après on trouve aussi pas mal de modèles sobres et de dimensions contenues en creusant un peu, mais c'est pas une écrasante majorité.

C'est vrai, il y a des montres sans diamant même pour les femmes Wink Mais comme tu dis, il faut les chercher. Sans prendre mon cas, puisque je suis passionnée. Mon amie que j'ai emmené au début de semaine est rentrée dans une horlogerie généraliste seule, en demandant à voir des montres "sportives, robustes mais polyvalentes". On va lui montrer d'abord les "brillants quartz", ensuite si le vendeur connait un peu ses gammes, on l'entrainera peut être vers Hamilton et ses military, mais ensuite ? Et bien, dans la majorité des cas "après, il y a des montres pour hommes mais ce n'est pas ce que vous souhaitez, Mademoiselle"... Et : vente perdue... 
Ou le très classique (vécu il n'y a pas très longtemps) : "bonjour, est ce qu'il serait possible de voir tel modèle de tel marque, s'il vous plait ? Est ce que vous pouvez me confirmer que c'est tel calibre parce qu'en fonction des générations, ce n'est pas le même qui est emboité "  Arrow  "Ah ! C'est pour votre compagnon ?"  Ziad Ziad Ziad On est peut être susceptible, hein, c'est possible, mais  Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie 781367 Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie 781367 Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Blunt_gi Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Blunt_gi (il suffisait éventuellement de demander "c'est pour un cadeau ?")... Alors dans la vente, ça se joue à un mot, et là...


Citation :

Ce n'est souvent pas lorsqu'on est jeune que l'on peut investir un budget conséquent dans une montre si l'on n'est pas passionné plus que ça. Et même en étant passionné, tout n'est pas accessible tout de suite, mais dans ce cas là, la chasse fait aussi partie du plaisir (cf la notion de graal ^^).

C'est vrai aussi, que quand on est jeune, on a aussi envie de découvrir les choses et donc se concentrer sur une montre à plus de 1000e/2000e c'est compliqué. On préfère d'abord mettre cette somme sur plusieurs montres. Et, dans les montres à 400/600e, il n'y a pas trop de montres de grande maison (c'est le moins que l'on puisse dire  Rolling Eyes). 

Citation :
Beaucoup de mes amis et connaissances qui ne sont pas forcément passionnés par l'horlogerie recherchent malgré tout à posséder UNE belle montre qui va leur durer quelques années, et le budget dépasse rarement les 500 euros. Quand au cap psychologique des 1000, même chez ceux qui en ont largement les moyens, il reste difficile à franchir si l'on n'a pas la passion de ces objets. 
Un de mes amis proches me faisait remarquer en s'offrant une PRS à 2k qu'il aurait du mal à mettre plus de 30% de cette somme dans une montre. Chacun ses passions ! 

Tu as raison, autour de moi, même des jeunes avec des situations confortables, ils ne mettent pas 500€ dans une montre. Et la barrière psychologique de 1000€, elle est énorme... 

Citation :
Enfin, je te suis entièrement sur l'attrait pour la technique de la tocante. Et à ce niveau, de mon point de vue, les révolutions à tarif accessible (disons 4k max, en économisant quelques années pour LA montre) sont proposées par les horlogers du Pays du Soleil Levant : les quartz HP, le spring drive, le solaire, le GPS, le radiopilotage, le kinetic etc... Au dessus de 3k, les montres qui me font rêver sont toutes japonaises, Aquaterra mise à part  Mr. Green 
J'en arrive donc à mon humble conseil, à toi qui aime la technicité : une GS ou une Chronomaster (Citizen, not Zenith), c'est accessible à un jeune diplômé qui économise quelques temps, c'est de la top technicité, c'est sobre, élégant, passe partout, bref, la perfection si elle existait ! Mais bien sûr elle n'existe pas  Incompréhensible Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Blunt_gi


Alors, complètement d'accord : Citizen et Seiko  Fier 2
Après, j'ai un "problème" : je suis une sportive, je bosse dehors une partie du temps, il me faut une montre technique et solide, de préférence une montre avec une lunette graduée. L'un de mes graals, c'est mon dernier achat : Damasko DA42 ! Niveau technique, c'est top !  Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ZenethaaR
Membre référent
ZenethaaR


Nombre de messages : 6913
Localisation : Sud-Ouest où l'on fait du vin - Sud Est sur une île
Date d'inscription : 05/11/2018

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyJeu 3 Déc 2020 - 0:14

"sportive, robuste et polyvalente", moi je pense à Gshock et aux baby G 😁
Mais effectivement, il est dommage qu'un vendeur préfère entendre sa vision de "montre pour femme" alors qu' on lui donne un cahier des charges assez précis.
Car des tocantes abordables, sportives, robustes et polyvalentes, il en existe pas mal, et de tous les diamètres ^^

Sur le segment 400/600, tout dépend in fine de ce qu'on appelle "grande maison" : on ne verra pas de rolex dans ces prix, mais des marques comme Tissot, Certina, Mido sont des maisons réputées. Après faut aimer le SG ^^
Mais c'est sur que si on veut une vraie maison horlogère qui fait du in house, en suisse et dans ces prix c'est peine perdue.

Damasko, la fameuse Deutsch qualitat, c'est du tout bon 😁
Félicitations pour ton Graal !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/thevaluedcitizen/?hl=fr
-Slayer-
Pilier du forum
-Slayer-


Nombre de messages : 1865
Localisation : 臺北市
Date d'inscription : 21/08/2018

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: ll   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyJeu 3 Déc 2020 - 3:27

ZenethaaR a écrit:


Un de mes amis proches me faisait remarquer en s'offrant une PRS à 2k qu'il aurait du mal à mettre plus de 30% de cette somme dans une montre. Chacun ses passions ! 
Aller chez PRS avec 2k c'est comme aller chez Breguet avec 15k.  Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
mccmontreal
Nouveau
mccmontreal


Nombre de messages : 9
Age : 51
Localisation : Canada
Date d'inscription : 16/09/2020

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyJeu 3 Déc 2020 - 4:40

Ishtar a écrit:


C'est vrai aussi, que quand on est jeune, on a aussi envie de découvrir les choses et donc se concentrer sur une montre à plus de 1000e/2000e c'est compliqué. On préfère d'abord mettre cette somme sur plusieurs montres. Et, dans les montres à 400/600e, il n'y a pas trop de montres de grande maison (c'est le moins que l'on puisse dire  Rolling Eyes). 



Tu as raison, autour de moi, même des jeunes avec des situations confortables, ils ne mettent pas 500€ dans une montre. Et la barrière psychologique de 1000€, elle est énorme... 

Alors, complètement d'accord : Citizen et Seiko  Fier 2
Après, j'ai un "problème" : je suis une sportive, je bosse dehors une partie du temps, il me faut une montre technique et solide, de préférence une montre avec une lunette graduée. L'un de mes graals, c'est mon dernier achat : Damasko DA42 ! Niveau technique, c'est top !  Mr. Green Mr. Green
Bonsoir, 

Après lecture de vos messages, je suis circonspect. Et en même temps ravi de voir des femmes et des hommes jeunes s'intéresser à l'Horlogerie.

Lorsque vous citez votre entourage pour parler de prix psychologique, de limites au-delà de laquelle vos connaissances ne souhaitent pas dépenser plus. 1000 ou 2000€ voir parfois moins 600€.

Pouvez vous me dire dans quelle mesure, ces mêmes personnes dépensent pour un Smartphone, Une Smart Watch, pour une PS5, ou une paire de baskets ?

De même, pouvez vous me dire si il est concevable qu'une de vos connaissances fassent des économies durant plusieurs mois pour acheter une montre à plus de 3000 € ?

Mon souvenir (je sais ça fait vieux con !) : avec mes premiers salaires (6500 Francs en ce temps soit près de 1000€) il m'a fallu attendre plus de 6 mois sans faire aucune dépense pour acheter ma 1ere TAG (que j'ai encore) et encore j'ai utilisé une Amie Libanaise avec son passeport pour faire sauter la TVA ! (Oups)

Certes à cette époque, c'est pas le budget Smartphone qui me coûtait cher !. Mais déjà à cette époque, nous n'étions pas plus de 2 personnes dans mon entourage à vouloir acheter une tocante.

Aujourd'hui, je vois beaucoup plus de personnes avec une Apple Watch et je trouve son Prix excessif.

Mais surtout, je vois beaucoup moins d'intérêt pour la technique. Et vu le niveau des Ventes pour des Smart-tocante sans couleur sans saveur, je crois que nous vivons l'âge d'Or de l'horlogerie.

Merci pour vos réponses.

Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
ZenethaaR
Membre référent
ZenethaaR


Nombre de messages : 6913
Localisation : Sud-Ouest où l'on fait du vin - Sud Est sur une île
Date d'inscription : 05/11/2018

Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie Empty
MessageSujet: Re: Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie   Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie EmptyJeu 3 Déc 2020 - 10:01

mccmontreal a écrit:
Bonsoir, 

Après lecture de vos messages, je suis circonspect. Et en même temps ravi de voir des femmes et des hommes jeunes s'intéresser à l'Horlogerie.

Lorsque vous citez votre entourage pour parler de prix psychologique, de limites au-delà de laquelle vos connaissances ne souhaitent pas dépenser plus. 1000 ou 2000€ voir parfois moins 600€.

Pouvez vous me dire dans quelle mesure, ces mêmes personnes dépensent pour un Smartphone, Une Smart Watch, pour une PS5, ou une paire de baskets ?

De même, pouvez vous me dire si il est concevable qu'une de vos connaissances fassent des économies durant plusieurs mois pour acheter une montre à plus de 3000 € ?

Mon souvenir (je sais ça fait vieux con !) : avec mes premiers salaires (6500 Francs en ce temps soit près de 1000€) il m'a fallu attendre plus de 6 mois sans faire aucune dépense pour acheter ma 1ere TAG (que j'ai encore) et encore j'ai utilisé une Amie Libanaise avec son passeport pour faire sauter la TVA ! (Oups)

Certes à cette époque, c'est pas le budget Smartphone qui me coûtait cher !. Mais déjà à cette époque, nous n'étions pas plus de 2 personnes dans mon entourage à vouloir acheter une tocante.

Aujourd'hui, je vois beaucoup plus de personnes avec une Apple Watch et je trouve son Prix excessif.

Mais surtout, je vois beaucoup moins d'intérêt pour la technique. Et vu le niveau des Ventes pour des Smart-tocante sans couleur sans saveur, je crois que nous vivons l'âge d'Or de l'horlogerie.

Merci pour vos réponses.

Mathieu

Effectivement, en ce qui me concerne, ces mêmes membres de mon entourage sont prêts à dépenser ce genre de somme pour d'autres objets d'agrément que des montres. C'est pour cela que je mentionnais mon ami investissant 2000 euros très facilement dans une guitare (@-Slayer- ils ont des choses sympas pour ce prix quand même  Mr. Green), alors qu'investir une fraction de cette somme dans une montre lui semble impossible. 

C'est une question de choix et de priorités dictées par le goût. La plupart des gens que je connais ont les moyens d'économiser des sommes conséquentes pour s'offrir ce qui leur fait envie, mais ce ne sont pas forcément des montres.
Je fais personnellement le choix d'avoir un smartphone entrée de gamme (très correct au demeurant), pour mettre mes sous dans des tocantes parce que j'aime ça. D'autres feront d'autres choix, c'est leur liberté. 

Quand à ton premier souvenir, c'est loin de faire vieux con car c'est aussi mon cas plusieurs années plus tard ^^ 2020 a été ma première année rémunéré, et je mets de côté pour m'offrir fin 2021 (une occasion particulière aura lieu à ce moment là pour moi) la montre (enfin, surtout le mécanisme) qui me fait envie depuis que je m'intéresse à l'horlogerie : une GS spring drive Wink 

Finalement, tu soulignes bien le fait que les gens qui mettent leur argent dans d'autres objets que des belles montres étaient déjà là il y a 30 ans. Ce ne sont donc pas eux qui constituent le public que l'horlogerie est en train de perdre ^^

Je ne suis pas persuadé que l'apple watch, qui est effectivement surtariffée du simple fait d'appartenir à une marque prestigieuse (c'est le cas aussi de certaines tocantes traditionnelles provenant de maisons reconnues), prenne des ventes à l'horlogerie classique. 
AMHA, les motivations qui poussent à l'achat d'une AW, outre l'attrait de la marque, sont plutôt un goût pour le gadget et la technologie, quand ce qui guide un achat horloger plus traditionnel c'est à mon sens un goût pour les belles choses bien dessinées, les prouesses mécaniques, la sensation d'avoir quelque chose de raffiné au poignet. Je ramène encore la comparaison avec les instruments de musique, mais c'est je pense la différence entre une guitare MIDI et un instrument de luthier. On peut faire de la musique avec les deux, mais la guitare de luthier offrira un plus grand plaisir au musicien. 

Je ne suis pas persuadé non plus que l'intérêt pour la technique soit en baisse. 
Déjà parce que les smartwatches sont des objets qui sont techniquement très poussés, et notre aversion commune pour ces objets vient je pense du fait qu'on leur attribue le nom de montre à tort car elles se portent au poignet. Le terme bracelet connecté eut été plus judicieux je pense. 
Ensuite parce que quand je lis l'article partagé par ZEN sur "cette rolex qu'on ne peut pas acheter", je me dis que la majorité des acheteurs de pièces horlogères, toutes générations confondues, s'en contrefiche éperdument et cherche simplement à arborer un objet réalisé par une marque reconnue au poignet, comme symbole d'une réussite, d'un achèvement dans leur vie personnelle ou professionnelle.
Ce que l'acheteur moyen regarde d'abord chez une montre c'est, AMHA et dans l'ordre de priorité : 

- L'allure générale
- Le design du cadran
- La matière du bracelet
- Le prix
- Le niveau d'entretien requis pour conserver l'objet en état de marche
Ensuite et uniquement ensuite viendront les questions sur la technique, et beaucoup n'iront pas jusque là. 

La réalité c'est que les gens sont loin d'être tous aussi passionnés que la communauté FAM ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/thevaluedcitizen/?hl=fr
 
Actu: Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie de l’horlogerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Actu] Comment le coronavirus a remis les pendules de l’industrie[..]
» Actu: Coronavirus. L’horlogerie est à l’arrêt en Suisse
» Actu: L'horlogerie heurtée de plein fouet par le coronavirus
» Comment se porte l’industrie de l’Horlogerie en France
» Comment l'industrie suisse a dupé les amateurs d'horlogerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: