FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Les aiguilles "Le Succés" Fermeture ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57508
Date d'inscription : 05/05/2005

Les aiguilles "Le Succés" Fermeture ? Empty
MessageSujet: Les aiguilles "Le Succés" Fermeture ?   Les aiguilles "Le Succés" Fermeture ? EmptyVen 9 Déc - 0:40

Citation :
La Chaux-de-Fonds: le fabricant d’aiguilles Le Succès a mis la clé sous le paillasson. D’après le syndicat, cinq personnes sur une quinzaine sont sur le carreau. Un repreneur dit qu’il aurait pu sauver l’essentiel.

La fabrique d’aiguilles de montres Le Succès ne répond plus au téléphone. Face à son surendettement, elle a déposé son bilan le 22 novembre. Rue de la Paix 133, à La Chaux-de-Fonds, les scellés sont posés, selon la procédure. Les aiguilles du Succès tournaient depuis 1923.
«Cinq employés se retrouvent sur le carreau», décompte le secrétaire syndical d’Unia Pascal Crespin. Il n’est cependant pas trop catastrophé: la bonne marche de l’horlogerie a déjà permis la reprise d’une majorité d’employés. «Leur minutie est transférable», note le responsable industriel du syndicat.
Pourquoi le fabricant d’aiguilles en est-il arrivé là? Pour Pascal Crespin, Le Succès a tablé sur une montée en gamme salvatrice. Sur le plan du marché, le choix était bon. Mais le savoir-faire de la petite entreprise n’a pas suivi. Le Succès aurait misé sur les aiguilles diamantées, une technique difficile. Une trop grande partie de la production serait partie en déchets, au «tonneau», comme disent les horlogers. «Malheureusement, ça n’a pas été une success story», joue sur les mots le syndicaliste.
Le directeur, Jean-Marie Junod, confirme l’analyse dans ces grandes lignes. «Passer du moyen au haut de gamme, c’est comme apprendre un nouveau métier.» Les importants investissements consentis par de nouveaux actionnaires en 2002 n’ont pu être rentabilisés.
Hier, Unia a porté à l’Office des faillites les dossiers des employés, pour qu’ils puissent prétendre à ce que l’entreprise leur doit: dédites, vacances, 13e salaire, etc. Avec une certaine rogne au ventre. «Le secrétaire patronal de la branche a brillé par son absence lors des négociations», dit Pascal Crespin, dénonçant le manque de clarté absolu dans lequel s’est déroulée cette fin. Evoquée plus tôt, l’éventualité d’une reprise s’est envolée. Le Succès est mort.


Le Succès était l’un des quelques fabricants d’aiguilles qui restent
en Suisse, à côté d’Universo. Il a voulu passer du moyen au haut de gamme en utilisant une technique difficile.
Tout n’est pas forcément perdu.


Dans l’histoire, il y avait pourtant plusieurs repreneurs potentiels, dont le dernier en date se dit aussi très déçu, mais de l’Office des faillites cette fois-ci. «Ma société donne de l’oxygène à plusieurs entreprises de la région en sursis concordataire. J’ai fait une offre intéressante pour tout le monde, avec reprise d’une partie du personnel. L’Office des faillites n’a pas accepté mon contrat», dit l’entrepreneur, qui préfère garder l’anonymat. A la clé: de meilleurs résultats pour les créanciers, au rang desquels figurent les employés, mais aussi le bailleur de la petite usine. Hier, le directeur de l’office en question n’était pas là pour répondre.
Aux dernières nouvelles, il y aurait tout de même un espoir, celui d’une nouvelle société née des cendres du Succès. A suivre donc.

L'Impartial - Robert Nussbaum

www.impartial.ch

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Les aiguilles "Le Succés" Fermeture ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "fermeture d'épine" .....
» "Peindre" ses aiguilles
» comment sont "bleuies" les aiguilles..?
» Peut-on "récupérer" des aiguilles oxydées.
» Tissot "Le Locle" ou Hamilton "Jazzmaster"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: