FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Patek Philippe Nautilus 5711/1A

Aller en bas 
AuteurMessage
FGB
Permanent passionné
FGB


Nombre de messages : 2147
Date d'inscription : 02/10/2008

Patek Philippe Nautilus 5711/1A Empty
MessageSujet: Patek Philippe Nautilus 5711/1A   Patek Philippe Nautilus 5711/1A EmptyVen 02 Juil 2010, 11:16

NAUTILUS 5711/1A

Pour commencer, un peu d’histoire :

C’est en 1976 que la première Nautilus est apparue, dessinée par le génial Gérald Genta. A l’époque ce modèle de 42mm était assez décalé (la mode était aux montre plus petites) et de plus proposée à un tarif très élevé pour de l’acier. Ce décalage dans le paysage horloger de l’époque attira tout de suite l’attention sur elle.

La volonté de PP était d’offrir à sa clientèle une montre élégante mais robuste et facile à porter tous les jours, en toutes circonstances, même pour faire du sport. Le monde changeait, la clientèle aussi et PP voulait accompagner ces mutations.

Audemars Piguet avait quand même largement ouvert la voie 4 ans plus tôt avec la RO (elle aussi dessinée par G. Genta) dont le succès avait dépassé les espérances de la manufacture.

Pour assoir ce positionnement sport mais chic, le slogan des premières pubs affirmait qu’elle se mariait aussi bien avec un smoking qu’avec une combinaison de plongée :

Patek Philippe Nautilus 5711/1A Smoking

Les références au monde aquatique sont d’ailleurs nombreuses pour cette montre dont l’un des points fort était son étanchéité.

Son nom d’abord : Nautilus

Patek Philippe Nautilus 5711/1A 250px-Nautilus_pompilius1

Le Nautilus pompilius est un céphalopode marin.
Les Nautilus pompilius sont des mollusques céphalopodes (poulpes, seiches et calmars), aux caractéristiques particulières :
Leur coquille est développée et enroulée vers l'avant, en forme de spirale. L'intérieur est cloisonné en différentes loges. Le corps du nautile occupe la dernière loge, qui est la plus grande. Un siphon traverse les cloisons. Les loges que n'occupe pas l'animal contiennent un mélange de gaz et de liquide. En faisant varier la proportion gaz-liquide dans les loges de la coquille, les nautiles peuvent s'enfoncer ou s'élever dans l'eau.
Les lieux où l'on trouve les nautiles sont : certaines îles du Pacifique, et au large des côtes australiennes. Ils abondent à environ 400 mètres de profondeur. Ils se nourrissent de déchets organiques.
Ces animaux ont peu évolué depuis 400 millions d'années.

Source Wikipédia.

C’est aussi le célèbre sous marin de 20.000 lieues sous les mers.

Sa forme aussi rappelle celle d’un hublot avec ses charnières de part et d’autre, et les teintes incroyablement changeantes de son cadran qui passe du bleu au noir font penser à un petit océan au poignet.

Sa grande taille qui apparaissait à l’époque comme une bizarrerie, est devenue un atout sur le marché actuel où elle jouit toujours d’une très forte cote d’amour.

La première référence fut la 3700/1A, étanche à 120 mètres et surnommée « Jumbo »justement en raison de sa grande taille (42mm de part et d’autres des deux charnières). Sa production fut arrêtée en 1990. On, en trouve parfois.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A 3700

Elles se négocient plus chère que les modèles contemporains et sont très appréciées des collectionneurs.

Entre temps, une taille medium avait pris le relais à partir de 1981 (3800/1A) puis fut arrêtée en 2006.

La taille jumbo est réapparue 1998 avec la 3710/1A (présente sur le forum : Fatalitas, si tu nous entends), mais avec chiffres romains, un cadran lisse et une indication de la réserve de marche. C’est un modèle rare car la production a été stoppée en 2006 et controversé en raison de ses chiffres romains.

En 2005 est lancée la première Nautilus avec complication : la 3712/1A.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A 3712-1

Elle ressemble à l’actuelle 5712/1A mais fait 1mm de moins et sa RDM comporte 3 points rouges et non 4 points rouges comme sur l’actuelle 5712/1A.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A 3712-2

Patek Philippe Nautilus 5711/1A 3712-3

C’est un modèle extrêmement rare, produit pendant une année seulement (avec micro rotor).

Le prix à l’époque

Patek Philippe Nautilus 5711/1A Prix
Ce modèle annonçait le grand renouvèlement de la gamme qui suivit l’année suivante.

C’est en effet en 2006, pour fêter les 30 ans de la Nautilus, que toute une nouvelle collection à été lancée. C’est la gamme que nous connaissons actuellement en boutique.
Mais au dernier salon de Bâle, des modifications sont intervenues dans la gamme :
Disparition des modèles 3 aiguilles + date sur cuir : 5711G (or gris sur cuir), 5711J (or jaune sur cuir) et 5711R (or rose sur cuir).
Apparition des modèles 5726A (Quantième annuel or gris sur cuir), 5980R (Chrono or rose sur cuir) et 5980/1A (chrono acier/acier avec nouveau cadran gris)

Heureusement, la 5711/1A et la 5712/1A qui sont pour moi les plus désirables sont toujours là….

Différences entre la 3700/1A de 1976 et la 5711/1A actuelle :

La nouvelle gamme lancée en 2006 a beaucoup fait évoluer la 5711/1A :

- La couronne est plus grande et mieux protégée dans la charnière de droite
- Les charnières de part et d’autre du boitier ont été arrondies ce qui se traduit par 1mm d’embonpoint (on est à 43mm de charnière à charnière, hors couronne). 40mm pour la diagonale 10h-16h00.
- Les aiguilles et les index ont été redessinés, allongés et très élargis
- Une grande seconde a été ajoutée
- Un fond saphir a fait son apparition
- La boîte est désormais construite en 3 parties, avec fond et couronne vissée, au lieu de deux
- Le bracelet a été revu dans ses proportions et dans sa finition
- Le mouvement n’est bien sûr plus le même (28-255C à l’origine) 324SC maintenant.
- L’épaisseur a légèrement augmentée (on est à un poil au-dessus de 8mm alors que le modèle d’origine était un poil en dessous).

Pour avoir eu la chance de manipuler les deux en même temps, la différence de ressenti est assez importante. Il se dégage du nouveau modèle un sentiment de robustesse que n’a pas le modèle d’origine qui semble plus frêle. Plus fin, la couronne plus petite, mais avec un bracelet pas vraiment à la hauteur, la 3710 est probablement un peu plus épuré avec ses aiguilles fines.

Cependant la version actuelle reste d’une élégance totale tout en (me) mettant largement plus en confiance.

Les évolutions dont la 5711 bénéficie par rapport au modèle d’origine peuvent faire penser aux différences qu’il y a entre une RO 15202 dite Jumbo et une 15300 (ajout de la grande seconde, index et aiguilles modifiés, bracelet modifié, couronne plus large et vissée….)
La RO jumbo actuelle est restée relativement fidèle au modèle d’origine (quelques modifications sur le cadran quand même).
En effet, les évolutions les plus importantes (qu’elles plaisent ou non) ont été appliquées à un nouveau modèle : la 15300. Il y a donc bien deux modèles différents qui cohabitent.

Pour la Nautilus, les choses sont différentes. Les évolutions ont été apportées sur le même modèle.
Et je trouve donc qu’il y a finalement pas mal de différences entre une 3700 et une 5711.


Rareté :
La Nautilus est une montre chère, et même très chère pour une 3 aiguilles en acier.
C’était même l’un des arguments publicitaire à son lancement :

Patek Philippe Nautilus 5711/1A Chreenacier

Mais au-delà de cette limite de taille, il en existe une autre largement plus séduisante : sa très faible production.
D’après les informations que j’ai pu recouper, PP en produit entre 250 et 300 par an pour le monde. Etant donné le gros succès de ce modèle devenu culte (succès d’ailleurs entretenu par sa rareté), inutile de vous dire qu’il est assez difficile de s’en procurer une. Les « occasions » non portées se vendent plus chères que chez PP et les secondes mains âgées de deux ou 3 ans se négocient en Allemagne ou en Italie quasiment au prix du neuf chez PP (et plus chères que neuves chez les marchands d’occasion à Paris)

Il ya donc un réel plaisir de chasseur avec cette montre qui hante vos nuits quand vous commencez à vouloir en trouver une…


5711/1A VS 5712/1A

La 5711/1A a bien sûr un côté plus fidèle au modèle original mais ce n’est pas cet aspect des choses qui a guidé mon choix.
L’argument décisif a été son côté plus épuré qui me correspond mieux. Le côté plus sophistiqué, plus précieux, plus bijoux de la 5712 correspond moins à l’usage que je vais en faire et aux montres que j’aime porter au quotidien.
L’un des points forts de la Nautilus est la palette de couleurs que prend le cadran en fonction de la lumière. Sur ce modèle on profite à 100 % de cette qualité.

Reste le micro rotor de la 5712/1A…. Et là, il n’y a pas photo.
Bien sûr le 324SC de la 5711 est très bien. Mais pour profiter régulièrement d’un micro rotor avec la LUC, c’est franchement le top.

On a tous les avantages de l’automatique avec la beauté du manuel.
La version idéale pour moi serrait en fait une 5711/1A avec micro rotor….

Allez, trêve de bla bla, voilà quelques photos :

Ce qui frappe d’emblais, c’est la très grande finesse pour une montre sport

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4049bis

Du coup, elle reste très élégante et passe sous les manches avec la plus grande facilité.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4044recadre

Les aiguilles et les index sont en or blanc et pourvus de matière luminescente très efficace.
Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4062

On retrouve cette forme d’aiguilles que j’aime beaucoup dans plusieurs créations de Genta dont la RO.
Il y a 3 formes d’index différentes car un biseau est nécessaire suivant leur position sur le cadran.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4061

Les minutes y sont matérialisées par des petits points blancs.

Le rehaut me plait beaucoup : satiné et très droit, il donne énormément de profondeur à la montre. Et le traitement anti reflet étant vraiment de très grande qualité, on a le sentiment d’être au bord d’une falaise, prêt à plonger dans l’océan :

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4045grosplan

L’aiguille des secondes de type lance est polie miroir comme le bord de des index et le bord des aiguilles H et M ce qui permet des changements de couleurs et des reflets très agréables.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4059

Le bleu/noir du cadran est difficile à rendre en photos (bravo à jakyssime pour les siennes. Difficile de faire mieux dans le genre bravohap ). Tous ceux qui ont eu l’occasion de le voir en live vous diront que les changements et reflets sont incroyables. On a vraiment le sentiment d’avoir plusieurs montres en une. La profondeur et les reflets sont accentués par les lignes horizontales.

Ce cadran incroyable est pour beaucoup dans le succès de cette montre et cela me semble justifié.

La date à passage rapide est bien intégrée et très lisible. Personnellement, j’ai réglé ce problème il ya à déjà longtemps : j’aime avoir la date sur mes montres et un guichet, même avec disque blanc sur cadran foncé ne me gène absolument pas.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4060

Le système de fermeture du boitier reprend l’idée du hublot et se fait par des vis horizontales ce qui est très original et particulièrement esthétique :

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4040recadre

La lunette à 3 pans est soulignée par le noir profond du joint qui assure l’étanchéité.

La montre alterne le poli et le satiné sur la boite et le bracelet.

Le bracelet est particulièrement confortable.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4045

Une fois refermé, la partie papillon étant très fine, il n’y a pas de sur épaisseur comme avec une 15300.
La finesse générale n’est donc pas altérée par cette très belle boucle papillon.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4067

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4068

La fermeture du bracelet est sécurisée par un petit capot frappé de la croix de Calatrava, comme la couronne.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4065

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4063


Les finitions du bracelet sont superbes et j’adore son élargissement progressif pour rejoindre la boite.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4051

L’intégration bracelet / montre parfaitement réussie est bien évidement l’un des atouts de cette montre.

La couronne est vissée et bien protégée dans la charnière de droite.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4073

Le calibre 324 SC (désormais estampillé du poinçon PP et non plus de Genève) fait 27mm de diamètre pour 3.3mm d’épaisseur.
Il est composé de 213 pièces, bat à 28.800 alternances par heure et possède une réserve de marche de 45heures.
La masse oscillent est en or 21K. Elle tourne très facilement et c’est un bonheur de l’entendre s’affoler ce qui arrive au moindre mouvement rapide.

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4070

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4071

Patek Philippe Nautilus 5711/1A IMG_4069


C’est une modèle qui ne laisse pas indifférent et que beaucoup trouvent ingrat, sans intérêt, trop typé 70’s… Par contre, ceux qui sont sensibles à ses charmes sont en général raide dingues.

Le seul conseil que je peux donner à ceux qui veulent vraiement se rendre compte est d’aller plus loin que les photos. La magie opère lorsqu’elle est à votre poignet avec son cadran aux nuances incroyables, sa finesse (à peine 8mm), sa façon de se positionner sur le poignet,…
Malgré le sentiment de solidité qui se dégage, elle est d’une incroyable élégance grâce à sa sobriété et à sa finesse.

Chinois

Si vous souhaitez laisser un commentaire :

https://forumamontres.forumactif.com/forum-general-de-discussions-horlogeres-f1/revue-patek-philippe-nautilus-5711-1a-t83555.htm



Revenir en haut Aller en bas
 
Patek Philippe Nautilus 5711/1A
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Revue] Ma Patek Nautilus 5711
» Patek Philippe Nautilus 5711: question sur calibre
» Patek Philippe Nautilus 5711/A vs Audemars Piguet Royal Oak Jumbo
» Patek Philippe Nautilus 5711/A vs Audemars Piguet RO Chrono or rose
» Quelle Patek Philippe Nautilus et Comparatif Nautilus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: