FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Former la relève, c'est assurer l'avenir

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57508
Date d'inscription : 05/05/2005

Former la relève, c'est assurer l'avenir Empty
MessageSujet: Former la relève, c'est assurer l'avenir   Former la relève, c'est assurer l'avenir EmptyVen 08 Sep 2006, 01:33

Citation :

Former la relève, c'est assurer l'avenir

Philippe Oudot

Au même titre que l'horlogerie ou la microtechnique, l'industrie du décolletage est un des fleurons de l'Arc jurassien. Dans ce coin de pays, la précision fait quasiment partie des gênes et on a presque naturellement le micron au bout des doigts. Mais pour que cette belle histoire perdure, l'ensemble de ce secteur doit prendre le taureau par les cornes pour assurer la relève. Car aujourd'hui, c'est là que le bât blesse. Dans une enquête présentée mardi, la Convention patronale de l'industrie horlogère avait déjà dressé un constat clair: d'ici à 2010, la branche aura besoin de 2200 nouveaux professionnels dans les secteurs techniques pour répondre à ses besoins.
Et hier à Tramelan, c'était au tour de l'Association des fabricants de décolletages et de taillages (AFDT) de tirer la sonnette d'alarme en soulignant que sans nouvelles mesures, la relève n'était plus assurée. La faute aux trop nombreux patrons qui renoncent à former les futurs professionnels dont ils auront pourtant besoin demain.
Dans ce contexte, les projets pilotes dévoilés hier arrivent à point nommé. A commencer par celui porté par trois entreprises du Jura bernois, en collaboration avec l'AFDT et le Centre technique de formation de décolletage et de taillage du CIP, et qui vient de démarrer. Pendant deux ans, leurs apprentis seront formés dans un atelier à Tavannes par un professionnel à plein temps. Durant cette période, ils ne passeront que deux mois par an dans leur entreprise, qu'ils rejoindront à plein temps en 3e année. Une formule qui a l'avantage de réduire les coûts de formation pour les partenaires tout en leur assurant des jeunes déjà bien formés et productifs en dernière année.
Sur le même modèle, un projet de formation pour polymécanicien dans le domaine du décolletage devrait démarrer en août 2007. Pour autant que les patrons jouent le jeu. Hier, les responsables de l'AFDT et de la formation ont clairement souligné que la balle était dans leur camp. Ceux qui, jusqu'à présent, prétextaient ne pas avoir le temps ni les moyens d'assurer la formation d'apprentis n'auront plus d'excuse. Il est temps qu'ils saisissent la perche qui leur est tendue. Sous peine de se retrouver demain sans personnel qualifié.

8 septembre 2006

http://www.journaldujura.ch/front_article.cfm?id=190363&kap=bta

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
fly back
Membre référent
fly back


Nombre de messages : 5526
Age : 60
Localisation : ouest
Date d'inscription : 05/09/2006

Former la relève, c'est assurer l'avenir Empty
MessageSujet: Re: Former la relève, c'est assurer l'avenir   Former la relève, c'est assurer l'avenir EmptyVen 08 Sep 2006, 02:22

Citation :
la branche aura besoin de 2200 nouveaux professionnels

j'ai rencontré récemment 2 entreprises de décolletage....

il y a 20 ans un décolleteur ne prennait que des séries de 2 ou 3000 pièces mini en moy pour ceratins débouchés
Aujoud'hui, même pour 500 pièces , ils acceptent le travail.
Et d'après certains , cela ne va pas aller en s'arrangeant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Former la relève, c'est assurer l'avenir Empty
MessageSujet: Re: Former la relève, c'est assurer l'avenir   Former la relève, c'est assurer l'avenir EmptyVen 08 Sep 2006, 03:01

fly back a écrit:
Citation :
la branche aura besoin de 2200 nouveaux professionnels

j'ai rencontré récemment 2 entreprises de décolletage....

il y a 20 ans un décolleteur ne prennait que des séries de 2 ou 3000 pièces mini en moy pour ceratins débouchés
Aujoud'hui, même pour 500 pièces , ils acceptent le travail.
Et d'après certains , cela ne va pas aller en s'arrangeant...

Et c'est bien ou pas bien de prendre des petites séries?
Revenir en haut Aller en bas
fly back
Membre référent
fly back


Nombre de messages : 5526
Age : 60
Localisation : ouest
Date d'inscription : 05/09/2006

Former la relève, c'est assurer l'avenir Empty
MessageSujet: Re: Former la relève, c'est assurer l'avenir   Former la relève, c'est assurer l'avenir EmptyVen 08 Sep 2006, 03:09

un travail de décolletage pour quelques centaines de pièces, nécessite, soit la fabrication de cames ( cas de petits ateliers de décolletage munis de machines entièrement mecaniques), soit le temps de programamtion pour les machines numériques.

Il va de soit, que lorsque la machine est réglée, par exemple pour fabriquer des axes, que l'on en fasse 500 ou 5000, la main oeuvre est quasi identique; il n'y a qu'à s'assurer que la matière première rentre bien( pour les machines récentes le cahrgement est tel que l'on peut presque aller à la peche!) , que la pièce soit parfaite de temps à autre.

Etant donner que les quantités sont à la baisse, et que cela probablement va surtout déranger ceux qui ne se sont pas adaptés à ec régime, je comprends mal ce sondage....
Revenir en haut Aller en bas
 
Former la relève, c'est assurer l'avenir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assurer vos montres ... enfin possible !
» Cest la rentrée, Routine, une nouvelle marque ... française
» La relève arrive !
» [sujet unique] Assurance de vos montres
» [sujet unique] Assurance de vos montres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: