FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49401
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Jeu 9 Fév - 23:01

Plus une marque n'y échappe et la nostalgie du bon vieux temps vient comme une tarte à la crème meubler le désert de la créativité qui a gagné les grandes maisons horlogères ces derniers mois. Dans la série du "C'était mieux avant ou c'était si bon que vous en reprendrez bien un peu", on ne sait plus où donner de la tête puisqu'au delà des marques réputées accessibles comme Longines, le haut de gamme s'est installé dans la thématique nostalgique. La nostalgie ne va toutefois pas jusqu'à pratiquer les tarifs du bon vieux temps et l'on peut facilement au lieu et place du calibre de manufacture de l'époque mais à l'époque, on ne concevait pas d'avoir le même mouvement générique dans toutes les marques, donc au lieu et place du mouvement exclusif, on retrouve des mouvements Sellita et un tarif contemporain. Ajoutez 2 à 4 millimètres de diamètre et un verre saphir et le tour est joué.

La question est de savoir si ces rééditions vont suffire à éblouir le consommateur au point de lui donner envie d'acheter. Là, rien n'est moins sur. Lip ou Yéma rééditant une montre des années 70 avec plus ou moins de bonheur est une chose qui coûte de 6 à 700 euros. Ulysse Nardin plongé dans la même logique en demande 10 fois plus. L'amateur compare et désormais, il sait que le modèle ancien ne décotera pas alors que la version rééditée rejoindra les modèles récents au rang des prochaines soldes, VP ou marché gris.

Au delà d'une image parfois vieillotte car les années 60/70 ont souvent donné lieu à des créations approximatives de montres de communiants ou à des montres excentriques importables, les marques doivent gérer une communication à double vitesse, à la fois ancrée dans la nostalgie mais aussi pleine de modernité. Le problème est qu'elle ne maîtrisent en général ni l'une, ni l'autre et que le discours se résume à "notre modèle iconique, intemporel, notre ADN, nos racines... ". Avec ça, on ne va pas très loin et comme nous ne sommes plus dans les années 60, peu de clients au final ont envie de payer 6 ou 7000 euros et de plus, une montre qu'on aurait pu leur offrir quand ils avaient 12 ans.

L'homme d'aujourd'hui fait du sport, il sort en soirées, bouge et a besoin d'une montre polyvalente qu'il sait ne pas garder à vie. En même temps, il veut quelque chose qui ne soit pas démodé dans 6 mois par un autre modèle de la même marque qui va modifier la collection et fera de sa montre un produit saisonnier périmé. Rolex a très bien compris la chose et garde en collection des modèles qui ont plus de 40 ans tout comme Omega n'en finit plus de rendre hommage à la Speedmaster.  

A côté de cela, beaucoup de rééditions sont simplement ratées, des ersatz de montres, des succédanés de pièces historiques. Personne n'ambitionne de porter un musée au poignet et le seul effet positif pour les amateurs est de faire montrer la cote des pièces anciennes. Une classique Yema Superman qui ne valait pas bien cher à sa sortie dans les années 70 ou une Lip Nautic Ski sont devenues des symboles dont la cote s'enflamme. Une Vacheron & Constantin ou une Jaeger LeCoultre rééditées sont autant de signes envoyés à la mémoire collective qui voudrait que ce fut mieux avant. De fait, c'est toujours mieux quand on est plus jeune que lorsqu'on est plus vieux mais la ficelle de la nostalgie arrive trop tard. Elle a déjà été tirée par les fabricants de biscottes, de poudre chocolatée, de confiserie, de lessive, de bougies déodorantes et pour un produit de luxe comme l'est une montre, c'est un argument bien trop cheap pour séduire les foules.

On ne passe pas de la savonnette à l'horlogerie aussi facilement. Jean-Christophe Babin autrefois "lessivier" a mis quelques années à comprendre l'horlogerie. Contrairement à ce qu'en pensent les actionnaires, la montre n'est pas un produit classique. C'est un produit "affectif" qui traduit beaucoup des caractéristiques de celui qui la porte. Un jeune homme de 25 ou 30 ans n'a aucune nostalgie des années 70 et celui qui a plus de 50 ans, se souvient aussi du premier choc pétrolier de 1973. Bien sur il y a le folklore des pantalons multicolores avec des pattes d'éléphants mais il y avait aussi les premières montres à quartz, les premières pièces à cristaux liquides et le rejet des montres mécaniques. Non décidément trop de vintage "héritage" tue la nostalgie si la communication qui l'accompagne est aussi mauvaise que ce que l'on voit aujourd'hui.

Le sommet du mauvais goût est sans doute ces articles lamentablement mal écrits dans la presse magazine de ces numéros spéciaux des grands titres qui infligent des pages et des pages de montres dites "Héritages" et donnent envie de refuser toute la succession. On peut voir sans aucun doute l'héritage autrement, l'interpréter comme le fruit d'une somme de connaissances accumulées, d'une expérience unique qui conduit à des créations vraies de choses inédites. Cela suppose sans doute que ceux qui pensent aient quelque chose à exprimer...

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
pedro_gugus
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 273
Age : 36
Localisation : Pôle Nord avec mes semblables
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Jeu 9 Fév - 23:19

J'aime bien tes billets Zen, ça me permet d'avoir un avis éclairé pour un noob comme moi clown

Perso je trouve que ces rééditions c'est un peu un truc de gros paresseux amha.
On prend un modèle "iconique" qui n'est plus dans le catalogue, on change un peu la cosmétique on met un mouvement actuel et bim ça fait un nouveau modèle à moindre frais.

Après j'avoue avoir été séduit par la Omega Seamaster 300 mais je trouve qu'elle manquait de présence au poignet à mon goût.


Voila c'était mon avis à 1 cent Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
bill74
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 657
Localisation : Earth
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 1:02

C'est peut-être aussi un aveu de ne pas vouloir prendre de risques, ou alors du syndrome de la "page blanche" de la part du service design r&d ???? Quoi de plus facile, la modification à dose homéopathique d'un modèle mythique sub, explo et probablement une red seadweller pour Bâle 2017 !!!! Mais cela suffira t'il à retenir les passionnés d'une marque ou d'une autre ? À quand la nouvelle icône du XXI siècle, la future speedsubnavitreverso des 50 prochaines années ?
Alors oui épatez nous messieurs les créateurs, il y en a marre vintage look ect ect ...
Ma cela c'est mon ressenti perso, cela fait quelques années que l'horlogerie a du mal à me faire rêver!!!
Bill74
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5497
Age : 38
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 3:54

La plupart des rééditions sont ratées. Chinois
Pour autant l'horlogerie de luxe est pour une bonne part un produit de prestige, et le prestige prend ses racines dans l'histoire.
Perso, ce que je trouve intéressant (entre autres) c'est la réinterprétiation de designs historiques, mais quand ils sont modernisés. La mise à jour d'un patrimoine horloger me semble une démarche qui mérite l'attention, encore faut-il que ce ne soit pas l'entièreté de ce qu'a à offrir une marque ou manufacture.
Ce que font Girard Perregaux, Ulysse Nardin, IWC, ou d'autres me semble intéressant.
Et puis, en fin de compte, c'est ce que fait Rolex, certes mieux que d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
plibou
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2095
Age : 46
Date d'inscription : 08/05/2005

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 4:16

Il y a reedition eT gros raté ...
Pour moi par ex la gagnante de l autavia cup est dans la seconde catégorie
Les tributes Jaeger deep sea eT memovox dans la première . Porter une originale au quotidien ç est chaud donc pourquoi pas avoir la reedition dans ce cas
Longines ... le Longines d aujourd'hui étant à des années lumière du Longines d antant ...
Quant à yema ç est à pisser de rire mettre 1500 € dans un FE lollll

Je regarde amusé la bulle se gonflée ...
Revenir en haut Aller en bas
Zaitseff
Membre Actif


Nombre de messages : 141
Age : 51
Localisation : Châlons en Champagne
Date d'inscription : 14/05/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 5:03

Cette vague du "néo rétro" ou vintage n'est pas propre a l'horlogerie.
On en trouve dans tous les domaines, que ce soit l'automobile (nouvelles méhari chez Citroën), le mobilier (le Formica qui revient à là mode...) la hi-fi (avec le retour du vinyle...).
Et cela renforcé par la mode des hipsters que l'on voit dans toutes les pubs en ce moment.
Comme toutes les modes ça passera.
Revenir en haut Aller en bas
axluba
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3021
Age : 28
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 5:46

Est-ce qu'il serait possible qu'on approche également d'une certaine limite dans les possibilités sur un cadran d'environ 35mm de diamètre avec 1 à 6 aiguilles? Ce qui forcerait les marques à piocher en arrière? Vous avez déjà essayé de dessiner un cadran "original" chez vous pour le fun?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arno
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 18523
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 7:57

axluba a écrit:
Est-ce qu'il serait possible qu'on approche également d'une certaine limite dans les possibilités sur un cadran d'environ 35mm de diamètre avec 1 à 6 aiguilles? Ce qui forcerait les marques à piocher en arrière? Vous avez déjà essayé de dessiner un cadran "original" chez vous pour le fun?

Sept aiguilles et 45 ans ...



Et je me demande à quel prix nos rêveurs du monde horloger, poussés par les marketeux boutonneux, à quel prix ils nous sortiraient un tel chronographe !!!

L'avenir ????
C’était mieux avant !

_________________
« La démocratie, c'est deux loups et un agneau votant ce qu'il y aura au dîner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le scrutin. B.F ...»
Revenir en haut Aller en bas
axluba
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3021
Age : 28
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 8:20

Oui, j'ai donné de une à six aiguilles pour parler d'une majorité. Mon point était plus qu'il me paraît difficile de sortir quelque chose d'original sur un petit bout de métal/plastique/bois d'environ 35 mm de diamètre et avec des configurations plutôt limités après deux siècles d'existence des montres bracelet. Je ne dit pas que certaines marques n'abusent pas de la chose, j'essaie simplement de fournir un argument pour la defense... Sans parler des prix exorbitant pratiqués... Le mot héritage résonne un peu dans ma tête comme un aveu de faiblesse camouflée justement pas un gros baratin et des prix sur-gonflés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
manométre
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2166
Localisation : 83
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 8:56

bill74 a écrit:
À quand la nouvelle icône du XXI siècle, la future speedsubnavitreverso des 50 prochaines années ?

Probablement Jamais !
Ces légendes le sont devenues car elles étaient des instruments.
A l'heure actuelle, face aux Quartz, les montres mécaniques n'ont aucun sens "pratique".
Revenir en haut Aller en bas
airgee
Membre très actif


Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 08/09/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 10:06

axluba a écrit:
Vous avez déjà essayé de dessiner un cadran "original" chez vous pour le fun?

Il y a kickstarter pour ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
airgee
Membre très actif


Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 08/09/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 10:14

manométre a écrit:
A l'heure actuelle, face aux Quartz, les montres mécaniques n'ont aucun sens "pratique".

Dans certains cas extrêmes, si, toujours je crois. Par exemple on sait faire des mécaniques qui fonctionnent à -50° ou par 8000m de fond, là où le quartz a déclaré forfait. Je crois même que c'est la raison pour laquelle les équipes SAR (Search And Rescue) canadiennes en sont toujours équipées.
Revenir en haut Aller en bas
manométre
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2166
Localisation : 83
Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 10:28

airgee a écrit:


Dans certains cas extrêmes, si, toujours je crois. Par exemple on sait faire des mécaniques qui fonctionnent à -50° ou par 8000m de fond, là où le quartz a déclaré forfait. Je crois même que c'est la raison pour laquelle les équipes SAR (Search And Rescue) canadiennes en sont toujours équipées.

Admettons alors, pour quelqu'un qui va bosser par -50 ou par 8000 mètres de fond ... mais pour les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
renaud2
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 47
Localisation : le vert chaudron
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 11:00

bonsoir,

je suis entièrement d'accord avec ZEN, cela fait bien longtemps que mon avis sur les soit-disantes ré-éditions rejoint le sien.

Pour faire court, étant proche de mes sous, et quelque peu cultivé sur le marché de l'horlogerie, je sais qu'il y a des montres dont je peux me passer. La plupart des ré-inventions en font intégralement partie.

Les marques manquent cruellement d'imagination, elles nous prennent trop souvent pour des truffes. C'est insupportable.

J'adore Rolex et seiko, et je sais pourquoi (et j'ai un penchant vers Panerai avéré, mais je me soigne).

Le reste...des bricoles mais dans des budgets raisonnables.
ma dernière:



Oups! Je crois que c'est aussi une ré-édition, pardonnez moi, la chair est faible, mais le prix contenu.

Arno quand je pense à ma Breitling acier des années 50/60 Valjoux 88 la photo de ta Gigandet réveille en moi des souvenirs...pourquoi l'avais-je laissé partir...qu'est-ce qu'on est stupide parfois Wink
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4395
Age : 44
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Dim 12 Fév - 22:41

manométre a écrit:

A l'heure actuelle, face aux Quartz, les montres mécaniques n'ont aucun sens "pratique".

Non, c'est écolo à plus d'un titre !!!
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
Balibran
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5957
Age : 48
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 03/06/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 3:45

airgee a écrit:


Dans certains cas extrêmes, si, toujours je crois. Par exemple on sait faire des mécaniques qui fonctionnent à -50° ou par 8000m de fond, là où le quartz a déclaré forfait. Je crois même que c'est la raison pour laquelle les équipes SAR (Search And Rescue) canadiennes en sont toujours équipées.

Admettons qu'il y ait des "cas extrêmes" ... plutôt extrêment rares, d'ailleurs.
Dans 95% des cas, ces montres n'iront même pas barbotter à la plage et dans certaines "utilisations extrêmes", ne verront même pas le fond de l'évier.

Je trouve surtout que ces rééditions sont un moyen pratique et facile de faire du fric, tout simplement, en surfant sur la nostalgie.
Panne de R&D ?
Pas forcément ... la plupart des maisons horlogères savent "faire du neuf" et le font toujours.
Lorsqu'Arno nous dit "essaie de dessiner un cadran original" ... je réponds que certains y arrivent très bien ... nous avons l'exemple d'Akrone (très présent sur ce forum), mais on peut aussi en voir d'autres sur les sites de financement participatifs. Et ce n'est pas forcément de "l'inspiré" ou "hommage".

Non, je reste surtout convaincu que ce n'est qu'une histoire de fric "facile", rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Vyma
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 3:51

Balibran a écrit:


Non, je reste surtout convaincu que ce n'est qu'une histoire de fric "facile", rien de plus.


Ou peut être que c'est fait pour les gens comme moi qui n'aiment pas acheter d'occas et encore moins les vieilleries des autres.

Ces rééditions sont une très bonne chose amha. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Balibran
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5957
Age : 48
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 03/06/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 3:58

Vyma a écrit:



Ou peut être que c'est fait pour les gens comme moi qui n'aiment pas acheter d'occas et encore moins les vieilleries des autres.

Ces rééditions sont une très bonne chose amha. thumleft

Justement, tu es le "coeur de cible" de ce type de marché, justement.

L'originale = mécanismes usés, marques et rayures, étanchéité aléatoire, etc.
La réédition = mécanismes neuf et moderne, tout beau tout propre ...

Chacun y trouve son compte.
Toi parce que tu portes un modèle iconique sans les inconvénients et la marque parce qu'ils t'ont "fourgué" (souvent un peu plus cher) une montre qui leur a très peu couté en R&D
Revenir en haut Aller en bas
Vyma
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 30/06/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 4:06

Balibran a écrit:


Justement, tu es le "coeur de cible" de ce type de marché, justement.

L'originale = mécanismes usés, marques et rayures, étanchéité aléatoire, etc.
La réédition = mécanismes neuf et moderne, tout beau tout propre ...

Chacun y trouve son compte.
Toi parce que tu portes un modèle iconique sans les inconvénients et la marque parce qu'ils t'ont "fourgué" (souvent un peu plus cher) une montre qui leur a très peu couté en R&D


Et? Incompréhensible

Je ne vois pas où est le problème.L'achat est fait en connaissance de cause.
Revenir en haut Aller en bas
axluba
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3021
Age : 28
Localisation : Kourou, Guyane
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 4:20

Aussi flatté que je sois d'être confondu avec Arno le "essaie de dessiner un cadran original" venait de moi... pas sur qu'il apprécie voir des mots qui ne sont pas les siens mis dans sa bouche. Et côté cadran original je trouve que ca rame un peu.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Balibran
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5957
Age : 48
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 03/06/2015

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 5:15

axluba a écrit:
Aussi flatté que je sois d'être confondu avec Arno le "essaie de dessiner un cadran original" venait de moi... pas sur qu'il apprécie voir des mots qui ne sont pas les siens mis dans sa bouche. Et côté cadran original je trouve que ca rame un peu.

Oops désolé, mal lu.
Bon, après, oui ça rame, mais tellement de choses ont déjà été faites, que effectivement, c'est chaud, mais certains y arrivent.
Alors peut-être pas du très original, mais au moins du très personnel ...
Revenir en haut Aller en bas
Daniel.Lohill
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 319
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/09/2012

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 5:21

Je rejoins Zen sur la facilité qu'ont certaines marques à rééditer certains modèles à des tarifs exorbitants.
Notamment la Superman où Yema joue uniquement sur l'explosion de la côte de la première version...
Pour moi, c'est un camouflet marketing qui n'a pas de sens aux yeux des amateurs qui arrivent à lire entre les lignes.
C'est un moyen de surfer sur les tendances en esperant en tirer un maximum de profits avec le minimum de travail.

D'un autre côté, je suis plutôt sensible à la réinterprétation moderne des courbes du passé. Tudor le fait très bien à mon sens. Grand Seiko aussi s'inspire beaucoup des modèles des années 60 / 70, avec succès.
Revenir en haut Aller en bas
Manivel
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 9154
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 5:22

Zaitseff a écrit:
Cette vague du "néo rétro" ou vintage n'est pas propre a l'horlogerie.
On en trouve dans tous les domaines, que ce soit l'automobile (nouvelles méhari chez Citroën), le mobilier (le Formica qui revient à là mode...) la hi-fi (avec le retour du vinyle...).
Et cela renforcé par la mode des hipsters que l'on voit dans toutes les pubs en ce moment.
Comme toutes les modes ça passera.

Je suis du même avis... en faisant les soldes hier, j'avais l'impression d'explorer la garde robe de mes grands parents.

La mode n'a rien de créatif. Il s'agit juste d’insister les gens a racheter des choses dont ils n'ont pas besoin en recyclant des concepts.

Les derniers salons sont assez éloquents... dans les grandes marques, a part un ou deux coup de barbouille il n'y avait pas grand chose a se mettre sous la dent.

Bah, c'est la tendance actuel, difficile d'y échapper, comme dit ci dessus, c'est dans tout les domaines.

D'ailleurs il y en a a qui sa réussi, Seiko par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
foversta
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1918
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Lun 13 Fév - 6:06

J'ai tout de même un peu de mal à charger les marques uniquement. Il faut aussi balayer devant notre porte, notamment sur les forums horlogers, quels qu'ils soient, où règnent beaucoup de conformisme. C'est comme quand on dit vouloir regarder Arte et que l'on finit devant TF1. Tout le monde veut du créatif, de l'original. Très bien. Il y a des montres originales et créatives tout de même. Est-ce qu'on les voit beaucoup parmi les montres achetées sur les forums? Déjà qu'on a du mal à se positionner sur des marques vaguement exotiques... Je me mets là-dedans moi aussi. Ma Zenith récente préférée est la CP-2! Pas la plus créative !!!

Alors oui, les marques sont paresseuses. Mais faut-il leur en vouloir de minimiser les risques? Et si cette paresse était entretenue par nous, clients? Qu'est-ce Tudor vend concrètement en dehors de son neo-rétro?
Revenir en haut Aller en bas
http://equationdutemps.blogspot.com
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49401
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet    Mar 14 Fév - 22:52

Pas faux. Il est vrai que dès qu'on présente quelque chose de "moins conventionnel" on est souvent interpelés de manière virulente et cela a tendance à lisser les goûts, au moins ceux avoués.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Héritage, vintage: les mamelles de la création - Billet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mamelles gonflées: photo ah!ces hormones!
» mamelles trop lourdes
» quels soins pour les mamelles après sevrage ?
» mamelles plus petites que pendant la gestation
» Salon du Vintage de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: