FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez
 

 Tag Heuer

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54456
Date d'inscription : 05/05/2005

Tag Heuer  Empty
MessageSujet: Tag Heuer    Tag Heuer  EmptyDim 23 Avr - 4:37

Sujets Tag Heuer

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54456
Date d'inscription : 05/05/2005

Tag Heuer  Empty
MessageSujet: 160 ans d'histoire : Heuer et ses chronographes    Tag Heuer  EmptyDim 23 Avr - 5:11

160 ans d'expérience, c'est un patrimoine immense. Quand Edouard Heuer ouvre son petit atelier d'horlogerie à Saint-Imier, dans le Jura suisse, il pense offrir son savoir faire à la mesure du temps mais n'imagine pas le traverser de générations en générations et ne projette sûrement pas que ses créations horlogères deviendront des références de haut niveau dans le chronométrage sportif.


Tag Heuer  1860-e10

Le dix-neuvième siècle est exceptionnellement riche dans l'histoire de l'horlogerie. Les mouvements à ancre remplacent progressivement les calibres à cylindre dont la précision est des plus aléatoire et la clé qui permet la mise à l'heure et le remontage cèdent la place à un système de remontage au pendant intégré à la montre. Heuer est totalement impliqué dans cette modernisation "définitive" des montres et dépose un brevet dès 1869.

Comme il est inconcevable de fabriquer des montres sans se préoccuper de leur commercialisation, non seulement Edouard Heuer doit exercer son talent dans la conception des montres, mais il doit aussi s'impliquer directement dans la création de filiales qui vont lui ouvrir les portes du monde. Il crée en 1876 une filiale à Londres, l'année même où à Philadelphie, l'exposition universelle fait la démonstration de la dynamique commerciale de l'industrie horlogère américaine. Horlogeries suisse et américaine vont devoir se livrer à une concurrence frontale où la créativité, l'inventivité et la fiabilité dans la mesure du temps seront des enjeux industriels fondamentaux pour l'avenir des manufactures horlogères. Edouard Heuer dépose le premier brevet pour un mécanisme de chronographe en 1882, c'est le début d'une longue histoire entre Heuer et les chronographes.  

Heuer va devoir être partout à la fois. Il décroche en 1883, une médaille d'argent à l'Exposition Internationale d'Amsterdam et il parcourt le monde pour placer ses montres sur les marchés où il fait face à la concurrence américaine et suisse. Son fils Jules-Edouard rejoint la Direction d'Heuer en 1887, l'année même où la manufacture dépose un brevet pour ce qui va constituer une avancée majeure dans l'évolution des chronographes. Heuer invente en effet le pignon oscillant et en dépose le brevet qui aujourd'hui encore, est utilisé pour la production de chronographes mécaniques par de nombreux fabricants. Il est en particulier intégré au Calibre 1887, quatrième mouvement développé et produit en interne par TAG Heuer.

La manufacture en 1887 présente un calibre de chronographe à rattrapante. Un mouvement d'une exceptionnelle qualité qui permet de mesurer plusieurs temps courts simultanément et d'en afficher la comparaison par une double aiguille commandée par un poussoir. A l'heure où la concurrence d'Heuer balbutie sur des calibres de chronographes classiques, Heuer, porté par Jules-Edouard, développe des complications rares. Ainsi en 1888, celui-ci fait enregistrer un brevet pour une montre à répétition avec sonnerie automatique.

Tag Heuer  1887-e10



Citation :
Focus : La rattrapante d'Heuer      C'est l'un des chronographes les plus difficiles à trouver. Le chronographe à rattrapante d'Heuer fait partie de ces perles rares de l'horlogerie rarement mises sur le chemin des collectionneurs. Cet exemplaire en parfait état a profité d'une restauration par l'un des meilleurs horlogers français, capable de fabriquer une pièce sur mesure à l'identique de ce qu'elle était et bénéficiant d'un stock de pièces détachées parmi les plus importants connus. Jean-François Moinet a su rendre en 2017 à ce chronographe son âme et ses caractéristiques à l'état neuf pour un véritable voyage à travers le temps comme Edouard Heuer fondateur de la manufacture Heuer l'aurait aimé. 

 
Tag Heuer  Heuer_11

Tag Heuer  Heuer_10

Tag Heuer  Heuer_12



Heuer fait partie des grandes manufactures, celles qui développent des mouvements complexes et exclusifs. Ses chronographes deviennent des références incontournables là où la mesure de temps courts est essentielle. La manufacture obtient une médaille d'argent à l'Exposition Universelle de Paris pour sa collection de chronographes de poche. Les ingénieurs de l'industrie qui mesurent les temps de production avec une heure décimale, les automobilistes qui veulent calculer leur vitesse moyenne avec un tachymètre, les médecins qui utilisent les pulsomètres, les militaires qui exploitent des télémètres notamment pour l'artillerie deviennent des adeptes des chronographes Heuer.

Edouard Heuer disparaît en 1892. Il a alors seulement 52 ans. Jules-Edouard et Charles-Auguste Heuer succèdent alors à leur père.

Tag Heuer  1892-e10

Cela ne freine pas la manufacture dans son élan créatif. Les inventions vont se succéder, confortant la position d'Heuer dans la maîtrise des chronographes. La firme invente la boite étanche en 1895...

Tag Heuer  1895-p10

Heuer obtient en 1908 un brevet pour un cadran d'un pulsomètre pour les médecins. Puis la manufacture part à la conquête du marché d'Amérique du Nord en 1910, année où Henri Freund & Bros. prend en charge la distribution des créations de la manufacture Heuer sur le marché américain. La manufacture est alors à la pointe de la technologie et de l'innovation en matière de chronographes. L'aviation s'équipe en chronographes de bord Heuer. En 1911, TAG Heuer obtient un brevet pour le « Time of Trip », premier chronographe destiné aux tableaux de bord, qu'il s'agisse des aéronefs ou des automobiles. Le diamètre de l'instrument n'est que de 11 centimètres. Au centre du cadran, les grandes aiguilles indiquent l'heure. Deux petites aiguilles positionnées à 12 heures affichent la durée du trajet (pas plus de 12 heures). Un bouton unique permet de démarrer, de stopper et de remettre à zéro le chronographe. Une petite fenêtre à 3 heures permet de contrôler le bon fonctionnement de l'instrument

Tag Heuer  1911-t10

Dès 1914, Heuer propose des chronographes de poignet. Les militaires en auront besoin. En 1916, la manufacture innove encore avec le « Mikrograph » et le « Microsplit », les premiers chronomètres sportifs au monde à afficher une précision au 1/100e de seconde ! La version « Microsplit » peut chronométrer deux événements simultanément grâce à son aiguille rattrapante. Ces nouveaux développements ont révolutionné la science, l'industrie et l'horlogerie et ont permis à TAG Heuer de s'imposer comme fournisseur officiel d'instruments de chronométrage pour les Jeux Olympiques d'Anvers en 1920, Paris en 1924, Amsterdam en 1928 puis en 1978 Lake Placid et Moscou.  

Tag Heuer  1916-m10

En 1916, Heuer présente le « Semikrograph » et le « Semicrosplit » qui mesurent des temps avec une précision au 1/50e de seconde. La version « Semicrosplit » peut chronométrer deux événements simultanément grâce à son aiguille rattrapante. Heuer maîtrise si bien la technologie "rattrapante" que ses concurrents tentent de rattraper la manufacture sur ce terrain mais la firme créée par Edouard Heuer a en la matière une immense avance. En 1919, le Zeppelin R 34, avec un Time of Trip à son bord, accomplit le premier vol au-dessus de l'Atlantique Nord.



Les générations de chronographes s'enchainent et la dynastie des Heuer, génération après génération, pilote la manufacture. Hubert Heuer, le plus jeune fils de Charles-Auguste Heuer qui avait intégré la manufacture en 1891, rejoint la société en début d'année au poste de directeur commercial pour le marché nord-Américain. Heuer s'impose partout et notamment auprès des aviateurs militaires et civils. L'Autavia est en 1933 un superbe chronographe de tableau de bord.

Tag Heuer  1933-c10

Les montres Heuer sont modernes et les chronographes de poignet deviennent étanches en 1939. Ils font de nombreux adeptes dont le général Eisenhower. En 1958, la compagnie présente son compteur de bord, le Rally-Master, composé d’une Master-Time (montre disposant de huit jours de réserve de marche) et d’un Monte-Carlo (compteur de douze heures). L’année suivante, Hubert Heuer et son neveu Jack Heuer, le fils de Charles-Edouard, fondent Heuer Time Corporation, une nouvelle succursale américaine basée à New York.


Heuer sera la première marque suisse à aller dans l'espace en 1962 au poignet de John Glenn lors d'une mission qui réalise trois orbites autour de la Terre en cinq heures. L'année 1963 voit naître la Carrera très vite emblématique de la marque. En 1964, Jack Heuer passionné par le sport automobile, lance la montre Heuer Carrera, hommage à la Carrera Panamericana des années 1950. Cette montre sera un succès auprès de très nombreux pilotes de course et donne naissance à l'une des collections les plus emblématiques de la marque. Heuer va être chargé de réaliser la montre de la Bundeswehr dans le cadre des missions conduites par la Luftwaffe, armée de l’air allemande pour l’OTAN.  


Tag Heuer  Bund_o10


Ce chronographe militaire deviendra une icône pour les collectionneurs. Le modèle restera exploité de 1964 à 1986.

En 1965, Jack Heuer présente un prototype du Slalom Timer à la Foire horlogère de Bâle. Il s’agit du premier instrument de chronométrage électronique, précis au 1/100e de seconde. En 1969, c'est l'Autavia qui est présentée.

Tag Heuer  1963-l10Tag Heuer  1969-a10


Les chronographes sont alors dotés de système de remontage automatique. C'est une véritable révolution. Heuer parie alors sur une omniprésence sur les circuits automobiles. L'idée est lumineuse. Steve Mac Queen contribue énormément au succès de la Monaco, modèle carré emblématique de la marque.  

Tag Heuer  1970-s10

Tag Heuer enchaine les succès et les chronos Tag Heuer sont au poignets des plus grands, Ayrton Senna, Chris Dyckson, Gilles Villeneuve, Niki Lauda, Alain Prost, Mika Häkkinen ou Jody Scheckter et beaucoup d'autres. Le nom de Tag Heuer est attaché pour l'éternité à l'histoire des chronographes et la complication rattrapante est au moins aussi importante dans celle-ci que l'évolution de la fréquence des mouvements. En 1985, La mesure des temps sportifs dans les sports de rapidité et notamment l'automobile mais aussi celle où l'homme se dépasse physiquement pour élever ses performances est gravée dans l'esprit de Tag Heuer à un point qu'Edouard Heuer ne pouvait anticiper. TAG Heuer s'associe avec McLaren-Mercedes, et forme l'un des plus longs partenariats, mais aussi l'un des plus réussis, de l'histoire de la Formule 1. Tous les chronographes modernes quels qu'ils soient ont quelque chose des innovations apportées par Heuer et cela restera vrai encore longtemps.

À l'occasion de son 150e anniversaire, TAG Heuer présente son innovation la plus audacieuse depuis le chronographe mécanique précis au 1/100e de seconde. En 2004, la société dévoilait la concept watch Monaco V4, première montre au monde munie de courroies, d’une masse linéaire et de roulements à billes. Deux fois brevetée, entièrement fabriquée par TAG Heuer, la Monaco V4 est une illustration de l'audace qui n'a jamais quitté Tag Heuer.


Tag Heuer  2009-t10


En 2013, Tag Heuer innove encore avec le PREMIER DOUBLE TOURBILLON MAGNÉTIQUE AU MONDE.  Le TAG Heuer Carrera MikroPendulumS reprend la technologie du TAG Heuer Carrera MikrotourbillonS en remplaçant le spiral par 2 Pendulums magnétiques, le premier servant à donner l’heure et le second étant dévolu au chronométrage.

Tag Heuer  2013-t10


Composé de 454 composants et adossé à la technologie brevetée unique de TAG Heuer, le TAG Heuer Carrera MikroPendulumS possède une chaîne oscillant à 12 hertz pour la montre et une chaîne cadencée à 50 hertz assortie d’une réserve de marche de 60 minutes pour le chronographe. Le tourbillon du chronographe, doté d’une vitesse inégalée, contrôle la mesure des 1/100e de seconde, oscille à 360 000 alternances par heure et effectue 12 rotations par minute.


Tag Heuer est aujourd'hui l'une des marques du pôle horloger de LVMH et c'est Jean-Claude Biver qui en est le CEO et préside à sa destinée. La firme a renoué avec le succès et détient toujours des partenariats de choix avec le milieu de la compétition automobile et de la Formule 1.
Edouard Heuer ne renierait rien de ce que sa maison est devenue.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54456
Date d'inscription : 05/05/2005

Tag Heuer  Empty
MessageSujet: La Bund d’Heuer : Une légende militaire   Tag Heuer  EmptyDim 23 Avr - 5:15

La Bund d’Heuer : Une légende militaire



Tag Heuer  Bund_o10


Connue également sous la marque Léonidas mais diffusée de manière plus large par Heuer, la Bund, montre conçue pour la Bundeswehr dans le cadre des missions conduites par la Luftwaffe, armée de l’air allemande pour l’OTAN, est devenue un mythe horloger. Plus qu’une montre militaire de pilote, la Bund est devenue une pièce de collection et une inspiratrice pour nombre de montres d’essence militaire. Sans prendre une ride, elle est un marqueur du temps qui fait appel à une mécanique sophistiquée et fiable qui la rend intemporelle. La meilleure preuve en est qu’elle sert encore de référence à de nouveaux modèles.

Fondée en 1860 par Edouard Heuer, la société Heuer fut un fer de lance de l'horlogerie multipliant les innovations et faisant évoluer ses mouvements avec une dynamique hors du commun. Au-delà des montres classiques, la manufacture se spécialisa dans les chronographes parmi les plus réputés tant pour leur fiabilité que pour l'intelligence de l'architecture des mouvements. D'abord attachée aux chronographes de poche, la firme s'orienta rapidement dans les années 1920 vers la production de chronographes bracelets qui dix ans plus tard étaient sa spécialité et dans laquelle elle était leader. L'histoire d'Heuer s'est bâtie sur sa capacité à se placer à l'avant-garde des modes et des besoins. Choisissant les meilleures ébauches pour ses chronographes chez Valjoux, Venus ou Lémania, Heuer fut très rapidement la marque la plus prisée dans le monde de la compétition automobile. Elle en devint un partenaire incontournable et les pilotes attachés à leurs montres et aux qualités de leurs chronos Heuer, continuaient à porter leurs montres Heuer hors des circuits et firent ainsi la promotion spontanée de la marque. Grand spécialiste historique du chronométrage sportif et de l'aviation, Heuer s'est ancré dans la mémoire de l'horlogerie comme une référence exceptionnelle. Il était donc logique que les armées s'intéressent à la production d'Heuer pour équiper leurs pilotes.    


Tag Heuer  Bund_c10

   

Date de naissance : 1964


C'est en 1964 que les marques Heuer et Leonidas, alors concurrentes se lièrent pour fonder une nouvelle marque à leurs deux noms Heuer Leonidas SA. La firme qui produisait principalement des pièces de type militaire et sportif fut sollicitée en 1967 pour réaliser un chronographe militaire pour la Bundeswehr, armée nationale de la République fédérale d’Allemagne depuis 1955. L'objectif de celle-ci est d'équiper la Force aérienne allemande de l'ouest de chronographes de haute qualité. Ainsi de 1967 au début des années 1970, Heuer Léonidas SA furent un fournisseur officiel de la Luftwaffe, force aérienne de l'armée allemande.

La Luftwaffe entame en effet en 1967 une importante réorganisation de ses forces opérationnelles. Ses deux commandements opérationnels ont été dissouts et les quatre divisions de la Force aérienne mixte ont été divisées en deux divisions de vol et deux divisions de défense aérienne. Les autres unités ont été divisées en commandements fonctionnels avec :


- la " Luftwaffenführungsdienstkommando" comprenant les régiments de signaux, le radar, et les unités de renseignement des signaux

- la Luftwaffe Nausbildungs Kommando, avec les écoles et les régiments de formation

- la  Luftwaffenunterstützungskommando, avec toutes les unités de maintenance et de réparation logistiques, et le Bureau Matériel de l'Armée de l'Air

- la Lufttransport Kommando, avec les escadrons de transport aérien.


La Luftwaffe reçoit lors de cette réorganisation des nouveaux équipements de tous ordres et notamment des C-160 qui sont les premiers avions de transport Transall et des chronographes Heuer, lesquels entrent pleinement dans le programme de rééquipement complet des forces aériennes.    

Des versions multiples au service d’une seule éthique

Les chronos livrés dans pas moins d'une douzaine de versions de cadrans et d'une trentaine de variantes plus ou moins décelables furent équipés de trois calibres Valjoux différents 22, 220 et 230 à remontage manuel, tous Flyback pour répondre au cahier des charges militaire allemand. Le fond est vissé et gravé au nom de la Bundeswehr assorti d'un ou plusieurs numéros d'inventaires. Toutes ces versions sont aussi "authentiques" les unes que les autres à la différence des rééditions postérieures non marquées et souvent proposées par d'autres marques, à l'exception de Sinn qui fut l'un des fournisseurs de Heuer et qui produisait encore la pièce à des fins civiles et commerciales dans les années 1990.  

Tag Heuer  Bund_f10

Certains cadrans outre la marque Heuer à midi sont dotés d'une mention cerclée "3H" à 6 heures, abréviation qui renvoie à "3 Hydrogènes", référence au matériau luminescent  des aiguilles et du cadran qui fait appel au Tritium, matière radioactive. Tous les cadrans ne sont toutefois pas marqués de la lettre T au-dessus de 6 heures et cela dépend des livraisons. La construction de la montre est particulière en ce que les vis qui fixent le fond servent aussi à fixer la lunette, ce qui lors de la maintenance de la montre réduit considérablement les temps d'intervention et assure à l'ensemble une solidité supérieure.

Avec un diamètre de 42 mm hors couronne, une épaisseur de 12 mm et une cadran largement ouvert, une lunette recouverte de PVD très résistant et des poussoirs longs dont la tige est intégrée au fond, une couronne bien détachée pour faciliter la manipulation avec des gants, la Bund est sans doute avec la Cairelli, montre créée pour l'aviation militaire italienne par Universal Genève puis reprise par Zenith, l'un des modèles de chronographes militaires d'après-guerre les plus emblématiques.

Les caractéristiques et qualités de la Bund tiennent notamment à sa lisibilité cultivée à l'extrême et à la fiabilité de son calibre. Les différentes versions des calibres à roue à colonnes, offrent un départ net de la fonction chrono et une remise à zéro parfaite et instantanée. On évite le saut d'aiguille au départ et les aléas de mesures qui en découlent. Même après 50 ans, les montres restent parfaitement adaptées aux fonctions pour lesquelles elles ont été conçues.


Tag Heuer  Bund_c11


Aucune erreur de lecture n'est possible, celle-ci est aussi intuitive qu'instantanée. la forme des aiguilles aussi bien pour donner l'heure que dans les fonctions de chronométrage sont particulièrement réfléchies pour qu'aucun doute ne pèse. La flèche triangulaire en tête d'aiguille de chrono ne peut être assimilée à celle des minutes. Un coup d'œil donne instantanément au pilote une information fiable sans qu'il ait à mobiliser son attention pour lire l'heure. La Bund est sans doute à ce titre, l'un des meilleurs chronographes d'aviation militaire de l'histoire.

Le dépouillement du cadran et la présence des chiffres pour chaque heure sont incomparablement pratiques. Le sablage du boitier évite tout reflet intempestif qui pourrait être une gêne pour le pilote. C’est là une caractéristique rare qui tranche avec des montres militaires emboitées dans des carrures brillantes. La Heuer Bund a suscité beaucoup de littérature à l’adresse des collectionneurs vu le nombre de variations enregistrées dans sa fabrication. Quelle que soit la version, elle est une valeur sûre dans une collection et sa cote a grimpé de plus de 40% en moins de 7 ans. Il faut toutefois se méfier lors de l’achat car les révisions ont parfois été faites dans des conditions rustiques et un bel aspect extérieur ne traduit pas nécessairement une mécanique irréprochable.    


Droits réservés - Forumamontres - Octobre 2016

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN

Nombre de messages : 54456
Date d'inscription : 05/05/2005

Tag Heuer  Empty
MessageSujet: Chronographes : Charles Edouard Heuer, un pilier de l'horlogerie moderne    Tag Heuer  EmptyJeu 1 Juin - 18:55

Charles Edouard Heuer a fondé son entreprise Saint-Imier en 1860. Son atelier se situe à quelques centaines de mètres de Longines. Sept ans plus tard, il transfère son entreprise à Bienne où les avantages fiscaux sont bien plus intéressants. Dès son entrée dans l'industrie horlogère, Heuer s'avère être un brillant gestionnaire et dès 1878, il va s'associer à Fritz Lambelet, un marchand en pierres précieuses. C'est l'occasion de baptiser son entreprise Heuer-Lambelet et Cie.

Tag Heuer  1860-e11


Edouard Heuer comprend rapidement l'intérêt de développer des chronographes. Il perçoit à quel point ce type de pièces particulières va intéresser et accompagner le développement de l'industrie notamment automobile. Si en matière de production de pièces en série, Waltham en 1876 aux Etats-Unis et Longines en Suisse l'ont précédé en 1878, il fait le pari en 1882 de proposer un chronographe à une clientèle encore balbutiante dans l'industrie, l'automobile et l'armée. L'aviation viendra plus tard.  Heuer précède de 3 ans Omega. En effet, la maison de Louis Brandt ne présentera son chronoscope qu'en 1885. Cette même année, Lambelet se sépare d'Heuer et Edouard Heuer donne son nom à l'entreprise. Il entreprend de moderniser et de réduire le coût de fabrication des chronographes.

*La roue de champ, a des dents parallèles à son axe au lieu d'être perpendiculaires. Elles s'élèvent perpendiculairement sur le plan de son cercle. Cette forme permet d'engrener dans le pignon de roue de rencontre, dont la tige perpendiculaire à celle du balancier est posée parallèlement aux platines.



Il dépose en 1887 pour la France et l'Allemagne, un brevet de pignon oscillant qui permet la suppression de la roue de champ* et de la roue intermédiaire. Cette singularité reprise ensuite par d'autres fabricants est un apport immense dans la construction des chronographes modernes.

Heuer ne s'arrête pas là et s'intéresse aux montres à complications telles la grandes sonnerie ou la répétition des minutes. La concurrence est particulièrement importante en ce domaine où l'inventivité et la créativité sont essentielles. Ainsi parmi d'autres, les chronographes Lecoultre, Barbezart Baillot (Le Phare) et Louis Audemars (Audemars Frères) sont très prisés.

Edouard Heuer décéde en 1892 à l'âge de 52 ans. Ses fils vont lui succéder d'abord avec Jules-Edouard puis Charles Auguste qui se concentrera sur la commercialisation aux Etats-Unis. A partir de 1894, la manufacture Heuer se met à vendre ses calibres seuls avec des cadrans anonymes à des emboîteurs. Heuer est ainsi en concurrence directe avec d'autres fabricants d'ébauches et mouvements terminés. La qualité des mouvements est constante et les chronographes Heuer sont reconnus comme étant parmi les meilleurs. Cette diffusion des mouvements en qualité de fournisseur fait que l'on retrouve les montres avec des cadrans anonymes et des boites non signées. Toutefois, les caractéristiques des mouvements font des chronographes Heuer des pièces "reconnaissables" parmi d'autres.  

Si Heuer prend la précaution de numéroter ses calibres avec un numéro de série en général sur le pont d'ancre, la diffusion commerciale des calibres montés en montres n'est plus chronologique. Ainsi un mouvement de 1892 peut n'être assemblé dans une montre que 10 ou 15 ans plus tard au moment où d'autres mouvements à peine fabriqués vont immédiatement être intégrés dans des montres immédiatement mise dans le commerce.


Tag Heuer  Heuer_13

Tag Heuer  Heuer_14

Tag Heuer  Heuer_15


On observera la complexité induite par la fabrication des deux roues à colonnes qui impliquent une fabrication dans la masse d'acier à la fois dans un axe perpendiculaire à l'axe de la roue mais aussi dans un axe parallèle. Les deux roues sont différentes.  

Tag Heuer  Heuer_16

Tag Heuer  Heuer_17

La finesse des dents de la roue de centre et la fourchette de rattrapante laisse imaginer la légèreté du contact entre la roue et celle-ci. Le réglage devient alors un art. Une trop forte pression arrête le mécanisme et une trop légère pression n'engrène pas. Ici, la subtilité de l'horloger est mise à rude épreuve.  

Tag Heuer  Heuer_18

Ce type de chronographe est fort rare. Il ne fut pas produit en grandes quantités et il en reste aujourd'hui fort peu. Ces chronographes étaient à l'époque plutôt assez chers et leur entretien n'était pas à la portée du premier horloger. N'ont traversé le temps que des pièces que leurs propriétaires ont renoncé à réparer mais ont conservées dans un tiroir et celles qui en état de fonctionnement étaient peu utilisées. Les experts ont coutume de considérer que sur un siècle, il ne subsiste qu'environ 10% des pièces fabriquées.


Pour aller plus loin :

http://forumamontres.forumactif.com/t160647-lhistoire-exceptionnelle-des-premiers-chronographes-de-serie

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Tag Heuer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heuer Chronosplit LED - post long
» G. Monnin/ Heuer
» (Avis) - Achat 1ère automatique - Hésitation M. Lacroix / TAG Heuer
» Une carrée, Tag heuer monaco ou..........
» Chrono Heuer Camaro 45 vintage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Thèmes de l'Admin-
Sauter vers: