FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?

Aller en bas 
+3
jonath
proto*bruno
ZEN
7 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyJeu 30 Juin 2011 - 19:02

Facebook, Twitter, Google + les réseaux sociaux se multiplient sans toutefois ni concurrencer les forums ni les égaler sur le contenu. Jusqu'où les marques peuvent-elles aller pour encourager les consommateurs à aller sur ces réseaux et ne rien perdre en étant présent sur chacun. On sait que Apple prépare un très gros projet, que Facebook tend à s'essouffler, que Twitter draine des gens d'un niveau un peu supérieur, que Google+ va faire l'objet de gros investissements et que Microsoft va aussi tenter avec des atouts assez intelligents d'hébergement de logiciels.

Jusqu'où une marque peut-elle diversifier ses présences sur ces réseaux sans altérer son propre site et ces réesaux contribuent-ils réellement à améliorer l'image des marques ?


_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
proto*bruno
Membre référent
proto*bruno


Nombre de messages : 6373
Age : 50
Localisation : Seine Maritime (76)
Date d'inscription : 29/05/2011

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyJeu 30 Juin 2011 - 19:34

Je suis peut-être un peu old-style mais j'ai peu confiance en ces medias,personnellement j'ai les noms de mes contacts
sur un calepin genre Moleskine que je range soigneusement dans la poche arrière de mon jean:c'est mon fesse-book!
Quand je vois certaines marques qui offrent des montres quand on diffuse des commentaires positifs sur eux via les reseaux sociaux,je suis perplexe.Ce sont des methodes de marchands de soupe!
Revenir en haut Aller en bas
jonath
Pilier du forum
jonath


Nombre de messages : 1809
Localisation : UK
Date d'inscription : 03/03/2008

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyJeu 30 Juin 2011 - 20:42

Pour les marques le constat est clair, on parle d'elles sur Internet via différents canaux (les forums, les blogs, les sites persos, Facebook, Twitter, YouTube etc...).

Elles doivent donc se poser des questions sur la manière de réagir face à ces flux de messages. Elles peuvent décider de ne rien dire et de laisser parler (ex: Rolex ou Apple pour prendre l'exemple d'un autre secteur) ou bien vouloir forcer les utilisateurs à consulter des informations uniquement sur leur site (vision réductrice du web amha, surtout lorsque l'on voit la qualité de nombreux sites de marques horlogères). La solution idéale (ou la moins pire selon le point de vue) est d'accompagner le client en échangeant avec lui sur les espaces qu'ils consultent (Facebook, Twitter, Forums etc...), l'idée étant d'offrir une bonne expérience de la marque quelle que soit l'environnement web (via la gestion de la "communauté").

Les marques horlogères semblent découvrir ce type de problématique mais d'autres secteurs ont déjà une longueur d'avance dans le domaine. Par exemple, dans les jeux vidéo (secteur ou les clients s'expriment beaucoup), des marques ont des équipes dédiées, des processus, des outils de mesure et de veille depuis le milieu des années 2000! Dans l'horlogerie, Hublot semble le modèle à suivre sur le papier (je ne connais pas la réalité à l'intérieure de l'entreprise). Vacheron fait aussi un travail formidable avec The Hour Lounge et la présence online de MB&F est impressionnante pour une marque indépendante.

Le plus important dans ce type d'approche est de bien définir ses objectifs et d'avoir une vision de long terme (Facebook peut disparaître demain mais les gens iront toujours sur Internet pour communiquer, seul le site changera). Générer des fans sur Facebook pour faire des fans n'a aucun sens.

En ce qui concerne l'image de marque/les résultats etc... Il existe de nombreuses solutions (études en ligne, web analytic, suivi des ventes) pour suivre les résultats d'une campagne. Il suffit simplement de mettre les budgets et de travailler avec des spécialistes.

my 2 cents

Revenir en haut Aller en bas
http://www.jaimelesmontres.com/
Maël56
Pilier du forum
Maël56


Nombre de messages : 1768
Age : 43
Localisation : BZH
Date d'inscription : 04/03/2011

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyVen 1 Juil 2011 - 18:05

il semble que les blogs soient le canal privilégié par les internautes passionnés d'horlogerie, du fait de "leur accés plus aisé aux nouveautés et à l'information" Ariel Adams, et de fait, les blogs ou forums les plus lus bénéficient de photoreportage exclusif et de liens étroits avec certaines marques afin de faire profiter leurs lecteurs qui pourront à leur tour relayer ces infos sur les divers forums (dont le notre!).

Ainsi, si FAM à l'honneur de posséder des espaces officiels reconnus par les marques, d'autres forums ne sont alimenter que par une poignée d'irréductible bloger, qui se retrouvent bien souvent face à une poignée de lecteurs plus ou moins "acquis à leur cause" à l'exception notable de nouveaux ou anciens membres passionnés et ayant une liberté de ton rendant certains débats plus que passionnant!!

Force est donc de constater que les blogs sont privilégiés par les marques, devant les FB, et autres réseaux sociaux..., peut-être cette situation est elle due à une certaine forme d'incompétence des marques dans ce domaine qui auraient tout intérêt à se doter de personnel qualifié sachant faire vivre une manufacture au travers des nouveaux moyens de communication et d'information...
Revenir en haut Aller en bas
LeGarsQuiAimeÇa
Pilier du forum
LeGarsQuiAimeÇa


Nombre de messages : 1802
Date d'inscription : 14/11/2010

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyVen 1 Juil 2011 - 19:43

Maël56 a écrit:
…Force est donc de constater que les blogs sont privilégiés par les marques, devant les FB, et autres réseaux sociaux..., peut-être cette situation est elle due à une certaine forme d'incompétence des marques dans ce domaine qui auraient tout intérêt à se doter de personnel qualifié sachant faire vivre une manufacture au travers des nouveaux moyens de communication et d'information...
Le problème c'est que la communication web est instantanée, contrairement aux supports "traditionnels" qui ont toujours dans leur process une phase de validation par le N+1.
Imaginez un Surbiquet à la tête de la comm web de chaque grand groupe… les dérapages pourraient être fréquent et au final, ce que l'on voit comme une bonne idée, un bon médium, se transforme en une arme redoutable… retournée vers son porteur.
Revenir en haut Aller en bas
Boc21
Animateur



Nombre de messages : 874
Date d'inscription : 30/09/2010

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptyVen 1 Juil 2011 - 21:15

Je peux me tromper, je me trompe du reste assez souvent, mais je pense que toute présence sur les réseaux sociaux se soldera au final par un désastre, si ce n'est pour les grandes maisons horlogères, tout du moins pour l'horlogerie.
Tout le monde sait bien ce qui se passe dans une société (généralement mal en point) lorsqu'on laisse le chargé de com ou le responsable marketing prend les commandes jusqu'à se mêler de la phase de conception produit pour qu'elle colle au mieux "aux attentes des clients". Généralement il s'agit d'impasses techniques ou humaines impossibles à résoudre, exigences foireuses et irréalistes et chaos (puis KO) technique pour la société à très court terme.
L'idée de recourir aux réseaux sociaux en guise de pub n'est pas si bête dans l'absolu : en ces temps de crise et de paranoïa, les gens se fient bien plus aux "avis et opinions" de consommateurs sur les forum qu'à la pub.
De plus, cela ne coute rien ou presque, le paradis...
L'ennui c'est qu'avec la découverte de l'interactivité, les biquets et surbiquets vont se retrouver harcelés par des demandes toujours plus débiles les unes que les autres, révélant une "demande client" plus grotesque encore que ce qui pourrait germer dans leur petites têtes de com.
Pourvu qu'ils ne soient pas écoutés...

Revenir en haut Aller en bas
chri5
Membre Actif
chri5


Nombre de messages : 129
Age : 41
Localisation : .Be
Date d'inscription : 07/03/2010

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptySam 9 Juil 2011 - 12:50

légèrement hors sujet mais pas trop ... ceux qui sont intéressés par une invit google+, PM me
Revenir en haut Aller en bas
Maël56
Pilier du forum
Maël56


Nombre de messages : 1768
Age : 43
Localisation : BZH
Date d'inscription : 04/03/2011

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptySam 9 Juil 2011 - 16:42

Boc21 a écrit:
Je peux me tromper, je me trompe du reste assez souvent, mais je pense que toute présence sur les réseaux sociaux se soldera au final par un désastre, si ce n'est pour les grandes maisons horlogères, tout du moins pour l'horlogerie.
Tout le monde sait bien ce qui se passe dans une société (généralement mal en point) lorsqu'on laisse le chargé de com ou le responsable marketing prend les commandes jusqu'à se mêler de la phase de conception produit pour qu'elle colle au mieux "aux attentes des clients". Généralement il s'agit d'impasses techniques ou humaines impossibles à résoudre, exigences foireuses et irréalistes et chaos (puis KO) technique pour la société à très court terme.
L'idée de recourir aux réseaux sociaux en guise de pub n'est pas si bête dans l'absolu : en ces temps de crise et de paranoïa, les gens se fient bien plus aux "avis et opinions" de consommateurs sur les forum qu'à la pub.
De plus, cela ne coute rien ou presque, le paradis...
L'ennui c'est qu'avec la découverte de l'interactivité, les biquets et surbiquets vont se retrouver harcelés par des demandes toujours plus débiles les unes que les autres, révélant une "demande client" plus grotesque encore que ce qui pourrait germer dans leur petites têtes de com.
Pourvu qu'ils ne soient pas écoutés...


Comment crois tu que l'Horlogerie a pu progresser aussi vite, c'est en répondant à des demandes spécifiques de clients, des commandes spéciales de l'armée, marine, armée de l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Boc21
Animateur



Nombre de messages : 874
Date d'inscription : 30/09/2010

Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  Empty
MessageSujet: Re: Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?    Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?  EmptySam 9 Juil 2011 - 19:43

Oui Maël, entièrement d'accord avec ce que tu écris ici : mais là on parle de demandes de clients, ancrées dans la réalité et ayant à formuler des besoins spécifiques et des demandes réalistes.
Avec Facebook, n'importe qui pourra raconter et demander absolument n'importe quoi...
Il y a déjà eu une société, celle commercialisant le monopoly qui a eu cette idée : vu le niveau des "demandes client" sur Facebook, la société a sagement décidé de faire machine arrière.
Revenir en haut Aller en bas
 
Après Facebook, Google + Mais quid de l'horlogerie ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dodane....mais quid des DOD ?
» Quid de l'après crise de l'Euro sur le marché de l'horlogerie en Europe ?
» Avant mais suis pas sur du après
» Après une Max Bill mais en plus sportif..?
» Drôles d'idées ! ... Les folies que vous font faire vos montres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: