FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace

Aller en bas 
+3
Leopal
Paulo Dulac
ZEN
7 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyLun 29 Oct 2018, 18:13

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace



La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Omega_41




Choisie presque au hasard pour accompagner l'aventure spatiale américaine, l'Omega Speedmaster Professional est 50 ans plus tard un outil toujours incontournable des missions spatiales. Si le terme d'Icone a encore un sens horloger, c'est sans nul doute à la Speedmaster d'Omega qu'il s'applique le mieux. Forte de son expérience, après avoir travaillé avec des astronautes, des cosmonautes et des militaires,  la maison Omega a voulu il y a 20 ans accompagner le projet des missions vers la planète Mars. Son modèle à Quartz Speedmaster Professional X33 est le fruit d'une réflexion commune. La montre a ainsi traversé ces 20 dernières années en équipant les astronautes et cosmonautes de pratiquement tous les pays à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) lancée en 1998, année de la présentation de la montre au public. Elle est aussi devenue un accessoire de bord "officiel" de plusieurs corps militaires de l'aviation américaine
.          

Une filiation lunaire

Au début des années 1990 alors que la conquête spatiale reste marquée par la présence de l'homme sur la lune, la Nasa réfléchit à ce que pourrait être la prochaine étape, un envoi d'humains sur la planète Mars. Ce serait la première conquête interplanétaire et au regard des résultats décevants des missions lunaires qui n'ont pas apporté beaucoup d'informations, le projet n'apparaît pas inaccessible. Omega qui est un partenaire très visible de la NASA a exploité le plus largement possible sa présence sur la lune au poignet des cosmonautes et tient à rester partenaire des Américains au regard de la poussée des ventes que sa présence pour les missions lunaires a permis de cultiver. Un projet de montre est donc mis au point en collaboration avec des professionnels de l'aérospatiale pour succéder dignement à la Speedmaster Professional devenue quasi inséparable de l'image des astronautes des missions Apollo. D'abord baptisée Flighmaster, les premiers prototypes voient le jour en 1995. Fruits d'une collaboration avec des astronautes américains, européens et des cosmonautes russes ainsi que des pilotes civils et militaires, les premiers modèles ont pu être testés et malmenés sur le terrain y compris lors du crash d'un Mig 15. Le nom de X33 inspiré par l'un des équipements de la Nasa, le Lockheed Martin X-33 restera le nom de baptême d'un chronomètre à quartz pas comme les autres.

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Omega_42


La montre est finalement présentée au public en 1998, il aura fallu 5 ans pour la développer, ce qui en matière industrielle est très long. La Speedmaster Professional X 33 se veut d'une utilisation intuitive et facile. La première génération va comporter des défauts très bien corrigés lors de l'apparition de la seconde version notamment en ayant recours à une couronne plus facile à manipuler puisque son secret est de servir soit en pression soit par tirage et non en tournant. Son mouvement est à quartz, le calibre 1666 d'Omega n'a un diamètre que de 30 mm et 9 rubis ce qui est déjà conséquent pour un mouvement à quartz dont le fonctionnement est garanti dans une amplitude de températures de moins 20 degrés Celsius à 70 degrés Celsius.  



Des fonctionnalités mises au point avec des professionnels de l'espace  

L'intérêt du quartz pour un modèle de Speedmaster Professional est de disposer de fonctions qu'une version mécanique ne permet pas de retrouver. Outre l'heure en affichage digital et analogique, la Speedmaster X 33 offre un affichage de calendrier complet perpétuel (jour, date, mois, année), une alarme, une indication de fin de vie de la pile et un rétroéclairage bleu du cadran. Tout cela, rien que pour les fonctions dites de montre.  La Speedmaster X 33 offre en outre des fonctions qu'une pièce mécanique peut difficilement cumuler. C'est sur ces fonctions que la collaboration avec les professionnels de l'espace et du pilotage a été la plus marquée.

La première d'entre elle est la "Mission Elapsed Time". C'est une fonction chronographe de longue durée qui permet de chronométrer la durée d'une mission ou d'une expérience scientifique en jours, heures, minutes et secondes. Dans les missions spatiales, le plan de vol est établi sur la base du Misson Elpased Time. L'outil est donc professionnel avant tout. Il peut trouver également une utilité dans les travaux de laboratoire. Cette fonction est assortie d'une alarme à 80 décibels.  

La seconde fonction est la mesure du temps universel de Greenwich. L'heure GMT (Greenwich Mean Time) permet un repère horaire fiable en temps universel. La fonction peut être détournée de son objet pour offrir par exemple un second fuseau horaire. L'alarme assortie à cette fonction peut ainsi être associée au temps universel ou à un second fuseau.

La troisième fonction est sans doute la plus communément utilisée et celle qu'on s'attend davantage à trouver sur une Speedmaster. C'est celle du chronographe, ici au centième de seconde et qui peut fonctionner dans les deux sens, soit classiquement avec les temps intermédiaires disponibles, on dirait rattrapante sur un modèle mécanique, soit à rebours avec évidemment dans les deux cas une alarme facultative facile à activer.

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace 1999-o10


La montre a une précision supérieure à une dérive d'une seconde par jour et une consommation réduite d'énergie qui avec une pile lithium garantit 2 à 3 ans de fonctionnement selon l'intensité d'utilisation de l'alarme et de l'éclairage. Enfin, elle tolère des chocs jusqu'à 3,5 kilogrammes ce qui est considérable mais indispensable dans l'espace quand l'apesanteur fait voler les objets sans considération de leur éventuelle fragilité. Sa seule faiblesse est sans doute l'étanchéité limitée à 30 mètres sans doute à cause du nombre de poussoirs qui réduisent les possibilités de freiner les entrées d'eau. La douche, la natation, la piscine et la plongée ne sont donc pas adaptées au porté de la X33. Elle résiste toutefois parfaitement à la transpiration et ceux qui se baignent en piscine avec n'ont jamais rencontré de difficultés particulières mais dans son immense prudence, Omega a fixé à 30 mètres le seuil de tolérance.  

Une vocation spatiale et militaire  

De tels atouts ont ouvert à cette Speedmaster Professional les voies d'une utilisation spatiale et militaire. Son succès commercial contenu au regard de son ainée "mécanique" n'a pas nui à un enthousiasme débordant de la part des cosmonautes et astronautes qui l'ont très vite adoptée pour une utilisation quotidienne.  Légère grâce à sa carrure en titane, elle s'oublie très vite au poignet et quel que soit le bracelet choisi en titane, Kevlar à l'origine ou aujourd'hui en toile, cuir, fibre de carbone ou silicone, elle reste un outil d'excellence dont les 40,5 mm sont un gage de confort au porté. L'agence spatiale américaine qui l'a également adoptée a laissé publier de très nombreuses images où la montre apparait clairement avec moult bracelets de tous types y compris en velcro et où les cosmonautes affichent fièrement leur montre. Toutefois, la version mécanique reste la seule autorisée pour les sorties spatiales. Russes comme Américains aiment à porter ce type de montre à bord de la station spatiale.

Les pilotes de chasse ont eux aussi adopté fréquemment cette montre très répandue au poignet des militaires au cours des 15 premières années du 21ème siècle. Le succès fut tel qu'Omega dut proposer d'apposer des logos spécifiques aux corps militaires demandeurs du modèle. L'US Navy et l'US Air Force furent des clients assidus de ce type de pièces également adoptées par les garde-côtes américains.  L'école des pilotes de chasse de l'US Navy équipa ses élèves, le Top Gun portait donc des Omega X 33. En France, une série spéciale fut proposée au GIGN.    

Nombreux sont les militaires qui ont personnalisé les montres par des gravures spéciales sur le fond. L'Omega Speedmaster X 33 est sans nul doute l'une des plus militaires des montres contemporaines. Suivie par d'autres versions puis plus récemment par la Z33, la première version de la Speedmaster Professional X 33 reste aujourd'hui encore au poignet de nombre de professionnels. Thomas Pesquet, l’astronaute français, en a embarqué une à bord de Soyouz MS-03 pour une mission de 6 mois dans la Station Spatiale Internationale (ISS), c'est dire si 20 ans après sa sortie cette montre qui ne figure plus dans le catalogue Omega n'a rien perdu de sa superbe.

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace 800px-10


La Speedmaster Professional X 33 a subi de plein fouet la concurrence des maisons japonaises qui pour quelques dizaines d'euros offraient des montres développant les mêmes fonctionnalités que la montre Omega bien plus chère. Omega en cessa la commercialisation à l'été 2006 après avoir toutefois amélioré son modèle avec une série de seconde génération diffusée à partir de 2001. Les différences "ténues" portaient essentiellement sur la forme de la couronne d'une préhension plus facile, un verre traité antireflet d'un seul coté contre deux dans la version initiale, des poussoirs renforcés, une lunette bidirectionnelle mate et non plus unidirectionnelle brillante, un temps d'éclairage du cadran réduit pour préserver la batterie et une gravure sur le fond ajoutée " NASA approved for manned space missions". Une dernière version avec des fonds "spéciaux" fut enfin diffusée sur le marché américain à destination des militaires. Une quatrième série limitée à 12 exemplaires sans aiguilles fut enfin réservée a l'équipe représentant la nouvelle Zélande dans l'America's Cup en 2003, événement sponsorisé par Omega.    

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace 16809610


La Speedmaster Professional X 33 obtient ainsi en 2018, le titre rare de montre vintage à quartz la plus prisée dans l'espace. Il est difficile de ne pas céder à la tentation de cette montre-outil qui a séduit tant de professionnels. Les collectionneurs le savent, cette pièce est promise à un bel avenir car son prix a cultivé l'envie des amateurs et a entrainé sa rareté alors que ses concurrentes japonaises n'ont pas porté les mêmes rêves même si certaines furent aussi sélectionnées pour les vols spatiaux. Mais ça c'est une autre histoire.


Droits réservés - Forumamontres - Joël Duval - Octobre 2018

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Paulo Dulac
Passionné absolu
Paulo Dulac


Nombre de messages : 2523
Age : 42
Localisation : Mediterranée
Date d'inscription : 19/03/2009

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyLun 29 Oct 2018, 18:52

Article très intéressant, je me rappelle de la X33 à l'époque ou j'avais commencé à caresser l'idée d'acquérir une Speed Professional à la fin des années 90...elle est très typée années 90 et l'exemple du parfait youngtimer horloger qu'il faut acheter maintenant...ce qui pourrait m'inquiéter serait le problème du vieillissement mais elles semblent fiables. J'aime aussi beaucoup l'interprétation actuelle, la Skywalker X33...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Leopal
Membre référent
Leopal


Nombre de messages : 8396
Age : 54
Date d'inscription : 14/10/2011

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyLun 29 Oct 2018, 18:53

Ca me rappelle une lecture récente. Smile

Ceci dit je suis assez peu fan de cette montre, esthétiquement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ultramarine-watches.com/
isosta
Membre référent
isosta


Nombre de messages : 9564
Age : 64
Localisation : Isère
Date d'inscription : 14/03/2009

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyMar 30 Oct 2018, 00:03

j'aime beaucoup cette montre et j'en ai eu une... revendue rapidement car elle a un gros défaut :
aucun système pour arrêter la montre quand elle n'est pas portée !
comme j'ai beaucoup de montres et que je change tous les jours elle tournait toute seule
dans son coin 99 % du temps.

Isosta
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
lolobobo
Membre Hyper actif
lolobobo


Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 12/02/2018

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyMar 30 Oct 2018, 10:30

Pourquoi  2 montres ???

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace 16809610
Revenir en haut Aller en bas
IronMan
Pilier du forum
IronMan


Nombre de messages : 1714
Localisation : LYON
Date d'inscription : 16/05/2016

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyMar 30 Oct 2018, 10:51

Bin une pour lire l'heure dans l'espace, et une pour lire l'heure dans la navette  clown
Revenir en haut Aller en bas
JJLH
Permanent passionné
JJLH


Nombre de messages : 2048
Date d'inscription : 12/01/2018

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyMar 30 Oct 2018, 13:14

lolobobo a écrit:
Pourquoi  2 montres ???

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace 16809610

"Toutefois, la version mécanique reste la seule autorisée pour les sorties spatiales. Russes comme Américains aiment à porter ce type de montre à bord de la station spatiale."

Toi, t'as survolé l'article Mr. Green .
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace Empty
MessageSujet: Re: La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace   La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace EmptyMar 30 Oct 2018, 13:51

L'une est au poignet pour l'intérieur de la station et l'autre sur la combinaison pour les sorties. Le paradoxe de cette X33 est qu'elle fut conçue avec des professionnels de l'espace et finalement victime en quelque sorte des restrictions sur les programmes. En 1998 quand elle est sortie, on se voyait sur Mars en 2010 ... Il est devenu peu probable que l'on y pose le pied avant 2060.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
La Speedmaster Professional X 33 à la conquête de l'espace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zenith 36 000 VPH Vs Omega Speedmaster Professional
» La Speedmaster pro et la conquète spaciale
» Speedmaster Professional
» Speedmaster Professional ou Navitimer 01?
» [Podcast FAM] L'histoire de l'Omega Speedmaster Professional X33

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: