FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Horlogerie. le début de la fin ?

Aller en bas 
+16
onon
pam63
4top
Amator
Panama
Vulcain
jemfi
fdm44
PIFPAF
Tokage
desouche
Did666
GMT
Arno
ZEN
Boogie
20 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Boogie
Membre référent
Boogie


Nombre de messages : 6611
Age : 62
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/11/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 9:50

Il y a sans doute eu des topics consacrés aux problèmes actuels de l'horlogerie, mais j'ai participé ici jusqu'en janvier, et ensuite, j'en avais tellement marre de ce domaine que je suis parti

Aujourd'hui, on parle surtout de l'excellente santé du monde de l'horlogerie, qui exerce un attrait, un intérêt comme sans doute jamais auparavant.
Il en résulte, commercialement parlant, des résultats records, des progressions à 2 chiffres, voire parfois plus, et pour les amateurs éclairés, de plus ou moins bonnes nouvelles/découvertes, sorties de nouveautés, l'inspiration, les idées ne manquent pas, c'est une évidence.

En tant que passionnés, vous êtes sûrement en relation avec des détaillants qui vous présentent en priorité leurs nouveautés les plus intéressantes, ou les plus rares, et si vous n'avez personne dans votre région, internet est là pour y suppléer.

Cela signifie que quand vous avez fixé votre choix, à quelques exceptions près, vous pouvez oobtenir rapidement l'objet convoité, j'imagine.

il est cependant une autre réalité, que vous connaissez, mais que j'aimerais bien traiter avec vous aujourd'hui.

je vous rappelle ici que je suis détaillant en Suisse romande, et que je vends TAG et Breitling, pour ne citer que deux de mes marques.

Celles-ci présentent comme toutes les autres des nouveautés, mais de nouveau comme les autres, n'arrivent pas à les livrer.
Conséquence de cette situation, les stocks baissent.
Si les stocks baissent, la visibilité de la marque en est altérée, et les dirigeants n'aiment pas ce fait.
Ainsi, ils nous obligent à acheter les rares références livvrables, mais peu demandées, et pour cause.

Je subis donc actuellement des pressions terribles qui me mettent les nerfs en boule, parce que d'un côté j'ai des demandes de clients pour le chrono Carrera tachy ou les Navitimer, et je ne peux même pas donner de délais, rien, on ne sait rien, à l'usine..

D'un autre côté, il y a cette réalité qu'il faut en faire toujours plus, année après année, qu'il serait incompréhensible que les chiffres baissent alors que nous évoluons dans un marché en progression, et c'est pourquoi on me demande de la pub.

De la pub oui, mais qui illustrent justement les produits que je ne reçois pas !!! Evil or Very Mad

Où est la logique dans cette situation ??? et combien de temps cela peut-il tenir ??

J'avais il y a quelques semaines un client belge, qui recherchait une montre d'une marque que je ne citerai pas, qu'il ne trouvait pas au Benelux, dont l'importateur était incapable de lui prononcer un délai, et il s'y est pris trop tard avec moi pour que je puisse la livrer pour la date de son anniversaire.

Le grand public, le consommateur horloger lambda va finir par se lasser de cette situation ,et dépenser son argent pour autre chose que les montres, les voyages, par exemple.Il ne consacrera à l'horlogerie que des sommes modestes, en rapport avec les produits qu'il a trouvés et qui ne répondent que juste à ses besoins, mais sans en avoir vraiment le plaisir, c'est dommage.

je pense pour ma part que l'horlogerie est en train de creuser sa tombe, déjà à cause de Hayek, et avec sa plotique de distibution des ébauches de plus en plus restreintes.

A la foire de Bâle, je discutais avec le vice-président de Breitling, qui m'expliquait que tout le jeu consistait à prévoir de manière la plus précise possible la quantité de mouvements dont la marque a besoin, sachant qu'année après année, ces contingents étaient baissé de 10 % et que viendrait donc un jour où il fallait trouver une solution à l'interne, ce à quoi ils s'employaient actuellement, et que nous n'avions pas de soucis à nous faire au sujet de la pérennité de la marque dans le paysage horloger.

En revanche, TAG-heuer, marque qui éalbore le calibre 360 pour sa Carrera, n'en est encore pas à sa première monre acier livrée, alors que j'avais soufflé l'annonce à l'oreille de Zen à l'époque du forum Worldtempus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Combien d'années a-t-il fallut, et on est encore pas rendus ??
Et ils parlent de la V4, de la Monaco 360.
La Grand Carrera est en train de sortir, alors que son lancement a été retardé plusieurs fois, de même que pour la calibre S à quartz.

Vacheron vient de recevoir le prix de la montre de l'année, mais annonçait à l'époque du SIHH des carnets de commande pleins pour 2 ans, que feront-ils au SIHH 2008, si ils n'ont pas encore fini de livrer les commande du salon 2007 ??? accumuler les retards ? Ca rime à quoi, tout ça ???

Messieurs les dirigeants de marques horlogères qui nous lisez, je vous dis attention !!! il ne sert à rien de se pencher sur des chiffres qui donnent le tournis, des progressions de part de marché incroyables si derrière il n'y a pas la volonté de traiter les problèmes qui seront à l'origine de la prochaine chute. Car chute il y aura, ce n'est pas possible de continuer comme cela, même si de grands marchés se sont ouvberts et ne demandent qu'à être exploités, il faut pouvoir assurer, derrière, la clientèle d'aujourd'hui devient exigeante à tout point de vue, et elle a bien raison, vu les tarifs pratiqués...
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 10:14

Salut Target

Post très intéressant qui démontre que du coté des grandes maisons on oublie un peu les gens de terrain que sont les détaillants.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Arno
Modérateur
Arno


Nombre de messages : 21277
Date d'inscription : 05/05/2005

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 10:21

Salut Target,

Je vois que du coté de certaines marques, rien n'a bougé !!!
Pourquoi ne te spécialises tu pas dans le vintage de qualité ???
Tu es à la source, dans une ville sympa et tt aussi internationale que Genéve.
Il te faut juste un excellent horloger, et une ouverture sur les fournitures anciennes.
Ouverture que tu as depuis longtemps.
Et l'horloger aussi.
Amitiés.

_________________
"Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais ce dont je suis sûr, c´est que la quatrième guerre mondiale se résoudra à coups de bâtons et de silex" A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
GMT


Nombre de messages : 4806
Age : 51
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 28/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 10:34

Le problème soulevé est réel, mais plutôt que de subir sort des sentiers battus. En effet, beaucoup de petites marques sont très mal distribuées alors que les produits sont supers et les stocks certainement pas problèmatiques !!!

Pour exemple, il me semble que VULCAIN n'est pas sur Genève, mais seulement dans une boutique à Lausanne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
Did666
Modérateur



Nombre de messages : 37819
Date d'inscription : 20/04/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 10:35

N'ont ils pas dans leur objectif d'ouvrir leurs propres point de vente ?
Revenir en haut Aller en bas
desouche
Membre très actif
desouche


Nombre de messages : 187
Localisation : charly
Date d'inscription : 02/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 11:39

un truc qui est clair c'est que certain groupe affiche des résultats délirant et pour cause ce sont les boutiques qui encaissent les ventes avec des grosses remises aux clients . dans tous ça on si perd car au final la réalité sur le terrain est tout autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tokage
Membre référent
Tokage


Nombre de messages : 8715
Localisation : Brüsel
Date d'inscription : 22/05/2005

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 11:43

Cela me fait penser à la situation absurde de Breitling à Bruxelles : impossible de voir une Navitimer en vitrine...

Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
PIFPAF
Membre référent
PIFPAF


Nombre de messages : 5332
Age : 46
Localisation : parc de sceaux, avec les écureuils, dans le maquis...
Date d'inscription : 24/04/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 12:06

Target
Citation :
Messieurs les dirigeants de marques horlogères qui nous lisez, je vous dis attention !!! il ne sert à rien de se pencher sur des chiffres qui donnent le tournis, des progressions de part de marché incroyables si derrière il n'y a pas la volonté de traiter les problèmes qui seront à l'origine de la prochaine chute. Car chute il y aura, ce n'est pas possible de continuer comme cela, même si de grands marchés se sont ouvberts et ne demandent qu'à être exploités, il faut pouvoir assurer, derrière, la clientèle d'aujourd'hui devient exigeante à tout point de vue, et elle a bien raison, vu les tarifs pratiqués...

Je suis assez d'accord avec le topic.

Meme si aujourd'hui l'hrologerie enregistre de bons résultats, une politique de fuite en avant semble caractériser la politique de production et tarifaire des marques...

Effectivement le client lambda, n'as pas envie de se faire traire indéfiniment. Les passionés c'est autre chose, mais ils ont les moyens de contourner dans une certaines mesure le problème.

Plus un produit est rare, plus il est désirable, plus on peux augmenter sont
cout.
C'est la politiques des fabricants.
Mais ils ont oubliés que les histoire d'amour finisse mal (en général) et que la patiente et le désir des clients n'a qu'un temps.

Peut étre qu'effectivement d'autres produits viendront raffler le segment luxe masculin (le gros de la clientèle est plutot masculine je présume)...

Des devellopements technologiques innatendus ou un retour de mode d'un produit tombé en désuétude (comme les montres il y à quelques années) risque de porter le coup de grace à la bulle horlogère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bashfr.org/?sort=latest , www.paraletpiped.info/10.ht
Boogie
Membre référent
Boogie


Nombre de messages : 6611
Age : 62
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/11/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 13:35

Merci tous pour vos réactions à ce topic qui me tient à coeur depuis longtemps, et je salue amicalement au passage tous mes anciens amis de WT, Zen, Arno, etc...et tous ceux que je ne connais pas encore.

Vous ouvrez des pistes de réflexion intéressantes, mais en ce qui concerne le vintage de qualité, l'obstacle sur lequel je butte toujours, c'est la concurrence des maisons de ventes aux enchères de Genève, et ce n'est même pas une question de prix insuffisant que je paie, mais qu'on ne vient même pas me voir pour me permettre de faire au moins une offre...

D'autre part, il y a beaucoup de pièces trafiquées qui circulent, des pièces volées, des demandes de prix absolument délirantes.
Tenez, mais tenez-vous bien: on m'a montré cette année une Rolex or jaune, des années '50, automatique, triple date phases de lune, cadran avec les étoiles, pour laquelle le quidam espérait en obtenir 300.000 francs suisses, soit environ 183.000 euros !!! Shocked Shocked

Vous voulez dire quoi à ces gens ???

Pour revenir à mon topic de départ, il n'y a pas que les disponibilités qui sont problématiques, mais je trouve que la qualité pâtit également de cette frénésie pour livrer coûte que coûte, ce qui est hautement dangereux pour la réputation des marques en question.

D'autre part, je trouve que l'horlogerie actuelle se dévergonde, est en pleine décadence: il y a des gens dans le monde qui sont de nouveaux riches, et qui tiennent absolument à se démarquer des autres. Il faut que la montre suisse qu'ils acquièrent soit la plus extravagante possible, on devra bientôt avoir un mode d'emploi non seulement pour régler les indications, mais comment et surtout où lit-on l'heure.

Tous les goûts sont dans la nature, et il en faut pour tout le monde, j'en conviens, mais le plus beau, c'est une montre d'une grande sobriété, qui va droit à l'essentiel, soit indiquer l'heure, mais qui laisse voir au dos pourquoi elle coûte si cher, c'est-à-dire son mouvement, et tout le soin et l'amour du travail bien fait que l'horloger a apporté à son assemblage et sa mise au point, c'est cela l'essentiel...non ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 13:41

"Vous voulez dire quoi à ces gens ??? "

bah par exemple :

"acceptez vous les tickets restau ?"

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Boogie
Membre référent
Boogie


Nombre de messages : 6611
Age : 62
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/11/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 13:43

Colonia a écrit:
"Vous voulez dire quoi à ces gens ??? "

bah par exemple :

"acceptez vous les tickets restau ?"

Mr. Green

OOOoouuuaaaiis, j'pourrais aussi dire, si c'est UNE cliente, vous avez un ticket avec moi... lol!
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
GMT


Nombre de messages : 4806
Age : 51
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 28/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 13:43

Le problème vient certainement du fait que ce sont ces pièces uniques et extraordinaires qui font vivre bon nombre de maisons horlogères ... alors que l'essentiel est dans la qualité.

Les deux pourraient très bien coexister: des montres des vrais pour les amateurs et des pièces "bling bling" pour la rentabilité Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
Boogie
Membre référent
Boogie


Nombre de messages : 6611
Age : 62
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/11/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 13:59

Si je reprends le cas de TAG-Heuer, pour ne parler que de cette marque, je m'aperçois que le problème de disponibilité est terrible à propos de la Carrera tachy chrono.

Il n'y a jamais rien à vendre, parce que c'est le cas du 7750 qui pose problème, qu'ils n'obtiennent qu'en petites quantités.
C'est donc idem en ce qui concerne les Link ou les chronos auto Aquaracer, mais le problème est vraiment aigu avec la Carrera, qui rencontre un succès inespéré, mais qui risque de souffrir de la riposte du Swatch Group, par le biais de Longines, qui a sorti quelque chose de très ressemblant.

Donc, quand je commande ces modèles, le délai se chiffre en mois, les clients perdent patience, la marque me demande de stocker des pièces dame serties de brillants, que je vendrais plus difficilement, et donc le stock baisse, ce qui les fait enrager.

Comme je l'expliquais hier à ma tendre moitié, j'ai l'impression actuellement d'être coincé, de subir une pression terrible, un diktat pour la pub ( inutile, puisque pas de stock ) et acheter des pièces bien moins demandées.

Je cite donc là le cas de TAG, mais c'est la même chose en ce qui concerne d'autres marques, j'ai assez de contacts avec des collègues pour savoir de quoi il en retourne ailleurs.

Et il reste encore le cas du SAV de toutes ces marques, de celles que je représente, et des autres, et là, il y aurait tout un chapitre à écrire, des heures de débat.

Pour faire court, je me suis aperçu que Rolex mettait maintenant les freins sur les éparations des pièces de plus de 20-25 ans d'âge, qu'ils sont d'accord de les faire, mais sous réserve que, et de toute façon, sans plus ocroyer de garantie.

Donc, c'est par ici la monnaie, mais pour vous les risques, si vraiment vous y tenez.


Il y a Audemars-Piguet qui, pour une pièce Royal Oak auto de 1981, ne donne plus non plus de garantie, établit un devis qui serait payant en cas de refus, et si il est accepté mais qu'au cours du travail, ils se rendent compte que ce n'est pas possible de cotinuer et de le mener à bien, ils remontent tout, renvoient au magasin, et font payer les frais !!!! Shocked

On parlera d'autres cas plus tard, parce que je pourrais écrire un livre à ce propos, mais diable, que c'est compliqué aujourd'hui de travailler dans un domaine où l'on dit pourtant qu'il a le vent en poupe et que c'est une mine d'or.

Monsieur Biver, j'admire votre enthousiasme, votre dynamisme, votre envie d'aller de l'avant et vous avez l'esprit d'un jeune, qui ne doute de rien, c'est pour cela que je vous admire Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
fdm44
Membre éminent.
fdm44


Nombre de messages : 24633
Age : 57
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 18/03/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 15:18

Et là, vous ne parlez que de ventes, Boogie/Target !!!

Que dire si en plus on aborde le sujet du SAV !!!

Non seulement il vous faut attendre un délai indéterminé pour avoir la montre de vos rêves mais en plus vous devez attendre un autre délai indéterminé (deux mois minimum de toute façon) pour avoir 2 malheureux maillons supplémentaires ou le remplacement d'un fermoir cassé sous garantie. (2 cas récents personnellement vécus dans les 6 derniers mois)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 15:39

Boogie a écrit:
que c'est compliqué aujourd'hui de travailler dans un domaine où l'on dit pourtant qu'il a le vent en poupe et que c'est une mine d'or.

C'est une mine d'or parceque certaines marques appliquent le "tant que je gagne je joue", c.a.d, tirent sur les outils et les personnels, jusqu'à la limite de rupture. Les investissements sont dans la comm et le design plus que dans les moteurs et les outils... une vision à court terme qui va se payer.

En fin de chaîne, le détaillant prend en frontal le client qui râle, et la marque qui presse pour fourguer ses daubes invendables en communiquant sur le ou les modèles que les clients attendent... Pensent-ils vraiment que les clients vont faire de l'achat de substitution jusqu'à écouler leurs stocks de caillasses ?

Si Tag se vautre par appât du gain immédiat, je dirais: "bien fait ! " rambo Il faut être sacrément mauvais gestionnaire pour ne pas voir ce qui se passe.
Je souhaite, par contre, à Breitling de s'en sortir avec du mouvement in house ou exclusif. Au moins, ils n'ont pas annoncé la lune sans rien sortir...

Quand au "vintage", l'attitude de Rolex confirme ce que nous sentons venir depuis quelque temps. C'est une marque de volume industriel, pas de conservation du patrimoine. Se précipiter sur des pièces anciennes Rolex sans un bon horloger avec du stock revient à se tirer une balle dans le peton. violon pour le particulier lambda.

Les gros clients auront un accès privilégié et les pièces sont dorénavant en cours de blocage pour faire le stock ultime, la poire pour la soif.

AP, le sav a toujours été une pompe à $... avec des prix de malades ! qu'en dire de plus ? Ils ne tiennent pas à assumer la fiabilité relative de leurs productions et n'ont pas de stock important sur les (un peu) anciennes. On va se rendre compte que c'est de la jetable sur 30 ans...

Å flower
Revenir en haut Aller en bas
jemfi
Membre super actif



Nombre de messages : 409
Localisation : genève
Date d'inscription : 31/08/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 15:44

Très bonne réflexion....
Mais en même temps quel autre exemple moderne d'industrie mécanique de masse propose un service à trente ans??

quid 2

jemfi
Revenir en haut Aller en bas
Vulcain
Passionné de référence
Vulcain


Nombre de messages : 3108
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/06/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 15:44

Post trés interessant, merci.
Pour le SAV des vintages Rolex, ils ont trouvé à Paris un moyen pratique d'envoyer les collectionneurs se faire voir ailleurs en imposant le changement systématique des aiguilles par de nouvelles pour toute révision (et sans rendre les anciennes, bien sûr), ce qu'aucun d'entre nous ne veut bien evidemment..... yeux

Quand on pense que jusqu'à l'année dernière, ils rendaient les pièces (cadrans etc...) qu'ils remplacaient....

Cdt.
Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:15

jemfi a écrit:
Très bonne réflexion....
Mais en même temps quel autre exemple moderne d'industrie mécanique de masse propose un service à trente ans??

quid 2

jemfi

Quel autre exemple moderne d'industrie mécanique de masse communique sur la transmission à ses héritiers ?
sur la tradition centenaire ?
sur la mécanique traditionnelle ?
sur les bons vieux principes du temps passé...

Å Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:18

je crois bien que les marque de voiture de luxe style ferrari ont des departement vintage qui prend en charge les voitures de plus de 30 ans.
Surtout comme le dit memete si l on surcommunique la dessus..Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
GMT
Puits de connaissances
GMT


Nombre de messages : 4806
Age : 51
Localisation : Mont-Blanc
Date d'inscription : 28/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:24

En effet l'automobile de luxe développe des "business unit" sur l'ancien ... aucun stock, mais les plans de tous les modèles pour réusiner les pièces manquantes ... tout est question de prix et de temps Incompréhensible
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cronovestis.com
Panama
Membre super actif
Panama


Nombre de messages : 350
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:26

Exact! L'atelier réparation vintage de Ferrari France est impressionant de par le nombre de pièces stockées et par les 2 ouvriers qui refont des pièces de main de maître-artisan! Et puis le client peut venir les voir travailler et admirer les pièces qui vont redonner vie à son moteur.

Panama
Revenir en haut Aller en bas
Arno
Modérateur
Arno


Nombre de messages : 21277
Date d'inscription : 05/05/2005

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:26

jemfi a écrit:
Très bonne réflexion....
Mais en même temps quel autre exemple moderne d'industrie mécanique de masse propose un service à trente ans??

quid 2

jemfi

Leica
Et beaucoup plus que 30 ans.
Zeiss, et plus que 30 ans.
Rolleiflex aussi.

_________________
"Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais ce dont je suis sûr, c´est que la quatrième guerre mondiale se résoudra à coups de bâtons et de silex" A. Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Panama
Membre super actif
Panama


Nombre de messages : 350
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 16:29

Leica, oui, mais avec des délais absolument interminables (plus d'un an) et un réseau de revendeurs qui de ce fait est frileux à envoyer les pièces en réparation...

Panama
Revenir en haut Aller en bas
Boogie
Membre référent
Boogie


Nombre de messages : 6611
Age : 62
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 17/11/2006

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 18:05

Merci beaucoup pour vos commentaires relatifs à ce topic, c'est vraiment intéressant de vous lire.

dans le cas de la AP, que je vends d'occasion, je me suis fait un peu avoir: je la prends en dépôt-vente, et la donne au SAV quand j'ai un acompte dessus, comme je fais d'habitude.

Là où je ne me suis pas méfié, c'est justement par rapport à l'âge de la montre, et au fait que je savais déjà que Rolex ne donnait plus de garantie sur les pièces anciennes, j'aurais dû réfléchir.

Aujourd'hui, mon client hésite, tergiverse, à propos de l'achat de cette pièce : il voulait une garantie AP, et je ne peux pas la lui donner, parce que je fais faire finalement la révision par un horloger indépendant, qui travaille à domicile, et qui est super-bon. Seulement voilà, il n'est pas employé par AP, et n^'est pas agréé non plus, ce qui fait qu'il ne peut délivrer de garantie officielle, ce que mon client exigeà juste titre, d'ailleurs.
Pour l'arranger, je lui ai proposé de venir voir la belle quand elle serait prête, et qu'il déciderait ensuite ce qu'il veut faire: si il ne la veut pas, c'est OK, soit je le rembourse intégralement pour les acomptes déjà versés, ou si il l'accepte, il prend autre chose, de la même valeur, tout est ouvert, je ne veux pas me chicaner avec lui.

Mais à propos de cette AP, et là, je crois qu'il y a suffisamment de fins connaisseurs pour confirmer ou infirmer ce que je vais écrire : une AP de 1981, Royal Oak auto, taille moyenne, vraisemblablement la plus petite RO auto, n'est-ce pas un mouvement JLC à l'intérieur ???

Et toujours à propos du SAV de grandes marques, vous le savez ou ne le savez pas, mais je l'apprends aux personnes de la deuxième catégorie: bien des révisions de vintage ne sont pas faites in-house, mais externalisées pour les confier à des horlogers compétents, travaillant à domicile...et qui sont en général surchargés, parce qu'ils travaillent pour plusieurs marques à la fois, et donc voilà la raison des longs délais dont certains parlent ici....

Enfin, pour finir ce soir, des marques comme Omega ne livrent plus aucune fourniture à qui que ce soit, tout doit revenir à Bienne, chez eux, afin que le travail soit fait in-house....parce que justement ces fournitures sont de plus en plus rares, et il arrivera un jour où de belles vintages ne seront plus réparables, à moins d'être en mesure de refaire des pièces , ce qui n'est pas le plus facile....
Revenir en haut Aller en bas
Amator
Membre super actif



Nombre de messages : 423
Date d'inscription : 05/08/2007

Horlogerie. le début de la fin ? Empty
MessageSujet: Re: Horlogerie. le début de la fin ?   Horlogerie. le début de la fin ? EmptyLun 5 Nov - 18:39

Panama a écrit:
Leica, oui, mais avec des délais absolument interminables (plus d'un an) et un réseau de revendeurs qui de ce fait est frileux à envoyer les pièces en réparation...
Je crois que les délais très longs ne concernent que la restauration des antiquités. Quant aux opérations d'entretien, elles peuvent aussi être confiées à des réparateurs indépendants.
Revenir en haut Aller en bas
 
Horlogerie. le début de la fin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Prix d'horlogerie ... Le cinéma inspire l'horlogerie
» Actu: L’horlogerie entrevoit un début de redressement
» Bon début d'année 2006 pour l'horlogerie Suisse
» Comment sortir l'horlogerie de la crise? Début de réponse avec le maître...
» Un début d'année 2019 très contrasté pour l'horlogerie Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: