FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Actu : La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Actu : La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe Empty
MessageSujet: Actu : La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe   Actu : La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe EmptyLun 15 Sep 2008 - 7:30

Citation :
La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe





HORLOGERIE. En avouant déceler des signes de ralentissement sur son marché américain, la multinationale genevoise sème le doute dans l'esprit des investisseurs. Swatch plonge aussi.


Philippe Gumy
Samedi 13 septembre 2008



«L'histoire montre que lorsqu'un ralentissement commence, il peut progresser rapidement. Et les produits haut de gamme - du moins dans l'horlogerie - tendent à se montrer plus volatiles que les autres segments de prix.» Ce commentaire d'Alessandro Migliorini, analyste chez le courtier Helvea, résume à lui seul le sentiment du marché suite à la publication, mercredi, des ventes sur les cinq premiers mois de l'exercice 2008/09 du géant genevois du luxe Richemont.

Douche froide

La multinationale, qui possède les marques Cartier et JaegerLeCoultre, a certes répondu aux attentes en augmentant son chiffre d'affaires de 11% entre avril et août, sur un an, sans donner de chiffres absolus. Mais cette bonne nouvelle a été balayée en raison d'une déclaration lâchée par son président, Johann Rupert. «Le marché américain commence à montrer des signes de tassement», a-t-il déclaré, cité dans un communiqué, ajoutant que «l'impact de la crise financière sur notre domaine d'activité [...] est difficile à prévoir». La bourse a réagi au quart de tour. L'action Richemont a dégringolé de 7,7% mercredi, à 59,65 francs. Elle s'est ensuite stabilisée pour clôturer à 60,10 vendredi soir (+1,3%). Swatch Group a encore plus souffert, le titre a perdu 7,5% mercredi, puis encore 5,2% jeudi. Petite reprise vendredi: le titre a repris 1,6% à 238,90francs. Nicolas Hayek, président du groupe horloger biennois, a pourtant déclaré jeudi dans la Süddeutsche Zeitung que les ventes aux Etats-Unis étaient «étonnamment» bonnes et que certaines marques affichaient même des progressions de ventes supérieures à 30%.

Perception changée

Rien n'y a fait. Les quelques données publiées par le groupe Richemont marquent un tournant. Jusqu'ici, les observateurs assuraient que les groupes de luxe étaient moins exposés que le reste de l'industrie au ralentissement de la croissance américaine. Ils ajoutaient que les marchés émergents, Chine et Moyen-Orient en tête, parviendraient à compenser le tassement. A la mi-août, Swatch Group avait en tout cas convaincu - temporairement - le marché de la plausibilité de ce scénario.

Les propos de Johann Rupert ont en revanche été interprétés comme un avertissement sur les bénéfices du groupe. Et cela même si le président a souligné que ses marques situées dans les plus hauts segments de la gamme, faisant implicitement référence à Cartier ou encore Van Cleef & Arpels, «n'ont pas été affectées par le ralentissement jusqu'à ce jour».

Certains analystes, comme ceux de la banque Wegelin, restent positifs. A leurs yeux, Richemont devrait profiter du raffermissement du dollar, qui redonnera du pouvoir d'achat aux Américains. Chez Helvea, Alessandro Migliorini pense d'ailleurs lui aussi que le cours actuel du groupe tient déjà compte des perspectives négatives.

En 2006/07, Richemont avait dégagé des ventes de 5,3 milliards d'euros (7,4 milliards de francs), pour un bénéfice net de 1,6 milliard d'euros. La multinationale est actuellement en train de se séparer totalement de son pôle tabac, British American Tobacco, qu'elle détient à hauteur de 19,4%.









Festina, acteur majeur de la production de mouvements
La holding SFT, qui chapeaute Soprod, passe dans son escarcelle.
Philippe Gumy
Les déboires financiers du groupe hongkongais Peace Mark, un géant de la distribution en Extrême-Orient, arrangent finalement bien l'ensemble du monde horloger helvétique. Surendettée et placée en liquidation provisoire, la société (5000 employés pour des ventes annuelles 2007/08 de 606 millions de francs) a dû céder jeudi la holding suisse SFT, qui regroupe des fabricants de composants, au groupe catalan Festina, bien implanté en Suisse. Le prix de la transaction n'a pas été divulgué, mais avoisinerait les 80 millions de francs, selon diverses sources.

Exit ainsi nombre de craintes pesant sur une dissémination chinoise du «Swiss made». SFT était tombée dans l'escarcelle de Peace Mark il y a moins d'un an. La holding helvétique produit des mouvements horlogers avec sa société Soprod (implantée aux Reussiles et à Sion) ainsi qu'avec Imm Ineltec à Maîche (France). Elle s'est profilée ces dernières années comme l'une des alternatives au leader des composants horlogers ETA, en mains de Swatch Group, qui cessera d'ailleurs de livrer les assembleurs en composants dès la fin 2011.

Avec SFT, Festina Lotus fait plus que doubler ses effectifs en Suisse. Ils dépassent désormais les 500 personnes. L'entreprise catalane produit environ 4 millions de montres par an, principalement en Chine. La Suisse contribue pour quelque 260000 pièces à ce total, a dit au Temps Jean-Claude Schwarz, directeur général des activités de Festina pour la Suisse. La société est présente en entrée de gamme, avec notamment Candino, mais également dans le moyen/haut de gamme, avec Perrelet. Elle entend entrer dans l'exclusif en 2009, en relançant la marque française Leroy.

Festina se positionne désormais comme un acteur majeur dans les composants. Outre Soprod, le groupe possède DTH, au Sentier (VD), ainsi qu'Astral, à Porrentruy, qui fait des spiraux.



http://www.letemps.ch/template/economie.asp?page=9&article=239645

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Actu : La prudence de Richemont fait trébucher les valeurs du luxe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actu : Les marques de luxe françaises, des valeurs sûres
» Actu : Les valeurs du luxe recèlent un risque de baisse considérable
» Actu : Perspectives encore incertaines pour les valeurs du luxe en 2010
» Actu : Le groupe Richemont se concentre sur le luxe
» Actu: Richemont surfe sur les montres de luxe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: