FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Les belles mécaniques adoptent un design plus épuré

Aller en bas 
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57508
Date d'inscription : 05/05/2005

Les belles mécaniques adoptent un design plus épuré Empty
MessageSujet: Les belles mécaniques adoptent un design plus épuré   Les belles mécaniques adoptent un design plus épuré EmptyMar 17 Avr 2007 - 7:28

Citation :
Les belles mécaniques adoptent un design de plus en plus épuré

17 avril 2007


Réunis à Bâle où se tient le Salon mondial de l'horlogerie jusqu'au jeudi 19 avril, les professionnels du secteur sont ravis : l'industrie horlogère suisse se porte à merveille. "Il n'y a jamais eu autant d'argent en circulation dans le monde", résume Jacques Duchêne, président du comité des exposants de cette édition de Baselworld.


Une nouvelle clientèle aisée originaire de Chine, d'Inde et de Russie se précipite sur les montres "Swiss Made", dont les modèles de luxe représentent désormais 80 % des 25 millions de pièces exportées chaque année.

Mais François Thiébaud, de la marque Tissot ainsi que du comité des exposants suisses, met en garde : "Le prix de certaines montres est abusif. Le client peut se faire piéger une fois, pas deux. Lorsqu'on vend une montre à 100 000 francs suisses (environ 61 000 euros), la valeur intrinsèque du produit doit impérativement suivre."

A Bâle, mais aussi à Genève, où se tient jusqu'au 21 avril le Salon international de la haute horlogerie avec la présence de marques haut de gamme dont celles du groupe Richemont (Jaeger-LeCoultre, Panerai, Baume & Mercier, Cartier, entre autres), plusieurs tendances se confirment. Face à la déferlante du quartz dans les années 1970-1980, l'horlogerie mécanique semblait condamnée. La modernité au poignet s'annonçait sans complications et les montres en plastique à quartz, les Casio, Citizen et Seiko inondaient la planète, accompagnées des célèbres Swatch.


MATÉRIAUX PROMETTEURS


Aujourd'hui, le marché s'est inversé : nouveaux calibres, nouveaux brevets, miniaturisations de mécanismes complexes. Les belles mécaniques sont de nouveau majoritaires. Nicolas Hayek, patron visionnaire du groupe Swatch, réalise près de 70 % de ses bénéfices grâce aux marques... de luxe qu'il a rachetées ces dernières années comme Omega ou Blancpain.

Autre tendance du marché : le retour à des montres au cadran épuré, sans artifices. Une clientèle de plus en plus nombreuse souhaite revenir à un certain classicisme élégant, à des montres extra-plates, "patrimoniales", ressemblant à celle du grand-père. De célèbres modèles comme l'Altiplano de Piaget (8 300 euros pour celui en or blanc), ou la Patrimony de Vacheron-Constantin (aux alentours de 10 000 euros) sont emblématiques de ce retour au style épuré. Tout comme la L.U.C XP de Chopard, Prix de la montre extra-plate 2006 à Genève. Et une marque de luxe comme Jacquet Droz a bâti sa réputation sur la sobriété de ses modèles. Même des boîtiers, aux profils plus "sportifs" comme la Tambour de Louis Vuitton ou l'étonnante Avalanche extrême d'Alpina, avec son cadran décentré, jouent la carte d'une certaine sobriété sur fond noir.

La popularité des montres de grandes tailles ne se dément pas. Au milieu des années 1950, les modèles masculins faisaient en moyenne 30 mm de diamètre ; aujourd'hui, le nouveau standard est de 42 mm. Les boîtiers XXL, d'abord popularisés par les montres de plongée de la marque italienne Panerai, sont devenus communs. Même une marque comme le français Cartier, habituée à des modèles de taille relativement réduite, s'est lancée dans la bataille avec son imposante Rotonde et ses 43,5 mm.

Inconvénient de ces grands boîtiers : leur poids, la masse étant d'autant plus importante que le diamètre est grand. Mais les nombreuses recherches entreprises pour trouver de nouveaux matériaux sont prometteuses. Le silicium, par exemple, très léger, résiste à la corrosion. Le zénithium combine les avantages de légèreté du titane, de l'aluminium et du niobium. L'alusic (alliage d'aluminium, de silicium et de carbone) permet également d'alléger le poids des modèles. Mais avant que ces matériaux futuristes ne soient utilisés dans la fabrication des modèles de grande série, il faudra patienter encore un peu.

Alain Constant

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-896674@51-896781,0.html

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
 
Les belles mécaniques adoptent un design plus épuré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une montre au design épuré pour 500-600€ max.
» Quel design pour les montres mécaniques du troisième millénaire?
» article sur les belles mécaniques
» Amateurs de belles mécaniques
» De l'utilité des belles mécaniques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: