FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Billet : L'essor du Méca-Quartz

Aller en bas 
+33
tactic!
Fazmaster
stanfish
caput
XB4
Nizange
Elbozo
Dang
Pascal S
JM50
Kauwelu
JPC06
jptran
El Retrograde
corsaire75
Cheveche
Raxevis Arcofin
MONTEMONT
azulseco
Cramix
fredched
M ONE HUNDRED
Yajoan
Nap2
Tavon
Eric67
henri27130
jacno1977
Milannimes
nephaste
broncos
Faz
DON
37 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 16:55

L'essor du Méca-Quartz


Billet : L'essor du Méca-Quartz Lip_ra10


Nous avons – presque – tous avoué au moins une quartz.

J’avoue aussi, j’en possède 3. Même si les montres à quartz ne constituent pas la majorité de ma collection, je me souviens encore d’un beau cadeau qui m’avait été offert il y a une dizaine d’années : une Hamilton Ventura, la réédition classique du FAMeux modèle de la fin des années 50 qui fut doté à l’époque du calibre « électrique » d’Hamilton. Si je possède évidemment toujours le modèle réédité à quartz, je me suis mis à dédier une partie de ma collection aux montres électromécaniques d’époque. Ces montres font partie de notre patrimoine horloger et dans ce domaine les États-Unis et la France furent en pointe avec le calibre 500 chez Hamilton et le R27 chez Lip.

Le calibre 500 et le R27 furent des calibres précurseurs, ils étaient clairement en avance par rapport aux productions helvétiques de l’époque dans ce domaine. Ces calibres électromécaniques n’étaient pas exclus de défauts pour autant. Ainsi, si le calibre 500 a équipé de superbes modèles de la marque américaine comme la Ventura mais aussi la Van Horn ou la Titan, il faut avouer que ce calibre s’était avéré assez fragile et non fiabilisé.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Hamilt10
L’Hamilton Titan est ainsi équipée du calibre « électrique » 500, en fait un calibre mêlant mécanique et électrique et sans oscillateur à quartz


Le R27 de Lip a équipé une véritable montre en or offerte au Général de Gaulle – qui d’ailleurs a refait parler d’elle lors de sa vente. Le R27 nécessitait 2 piles pour fonctionner, d’où la forme particulière de son fond de boite.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Lip_r210
Le fond de boite caractéristique d’une Lip R27 en or, comme vous le voyez elle abrite deux piles qui étaient nécessaires pour alimenter ce calibre précurseur à son époque


Les calibres 500 et R27 furent perfectionnés et aboutirent aux calibres 505 pour Hamilton et R148 puis R184 pour Lip. Les calibres électromécaniques présentèrent une (r)évolution en leur temps. Bien que fonctionnant à pile, leur alternance était de 5 par seconde, elles étaient à la pointe de la technologie de l’époque mais l’arrivée des montres bracelets à quartz – avec notamment la Seiko Astron en 1969 – transformèrent les calibres électromécaniques en une parenthèse horlogère et au final ces calibres disparurent presque complètement, comme les mouvements mécaniques, pendant une longue période,, victimes d’un changement de mode complet dans les habitudes de consommation et aussi en cassant les prix et donc les reins de l’industrie horlogère traditionnelle.

Ces calibres électromécaniques sont devenus avec le temps plus difficiles à réviser, les horlogers disent généralement qu’en cumulant deux technologies, l’une mécanique et l’autre électrique, c’était multiplier les problèmes par deux. Avec le temps, le nombre d’horlogers capables – ou qui veulent se donner la peine – d’intervenir sur ces calibres d’époque a beaucoup diminué, les anciennes générations d’horlogers ayant pris progressivement leur retraite. L’histoire pourrait s’arrêter à là mais, depuis une dizaine d’années, et de manière plus marquée ces derniers temps nous voyons se répandre un autre calibre qui pourrait faire figure de cousin éloigné : le Méca-Quartz.


Qu’est-ce que le Méca-Quartz ?

Le Méca-Quartz est en fait arrivé avec le calibre 7A28 qui était un calibre chronographe dans les années 80. C’était un mouvement qui était loin des nombreux calibres quartz bas de gamme d’aujourd’hui que nous pouvons retrouver chez un Daniel Wellington par exemple – calibres très petits et qui nécessitent de gros spacers en plastique singulièrement moches. A contrario, le calibre 7A28 était un calibre décoré et fonctionnait avec 15 rubis.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Mecaqu10
Exemple de calibre 7A28 de Seiko de l’époque. Credits to Moonphase.fr


Pour autant, ce mouvement donnait un ressenti plus proche du quartz normal que du mouvement mécanique avec l'aiguille des secondes qui va se déplacer comme la très grande majorité des mouvements à quartz, à chaque seconde. Puis un mouvement JLC apparut : le 630, ce dernier apporta véritablement la combinaison de la précision du mouvement à quartz et l’impression d’avoir au poignet un mouvement mécanique.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Jlc_6310
Le mouvement JLC 630 présente les caractéristiques d’un mouvement hybride avec les composants issus des mouvements à quartz et des composants mécaniques. Credits to High-Low Wristwatches


Un mouvement Méca-Quartz est en fait un mouvement dont l’énergie est emmagasinée dans une pile et dont l’organe de régulation est un oscillateur à quartz. La différence avec un mouvement à quartz est que cette énergie électrique est distribuée ensuite à des pièces mécaniques qui activent les aiguilles. Dans les mouvements chronographes hybrides Meca-Quartz, l’heure et la date sont fournies par la partie à quartz du mouvement tandis que la fonction chronographe est assurée par un module mécanique : cela se traduit par une fonction départ arrêt et remise à zéro qui fonctionne et donne le ressenti d’un mouvement mécanique. Le calibre 630 de JLC équippera ainsi des chronographes d’IWC dans les années 90.

Si le calibre 630 représentait une évolution intéressante, il a été confronté à deux réalités : le marché des années 90 – qui est un marché qui commençait à retrouver de la vigueur au niveau des mouvements mécaniques – restait dominé en entrée de gamme par l’archi-prépondérance du quartz et dans le haut de gamme par le retour progressif aux modèles mécaniques. Aujourd’hui le quartz continue à être très présent dans l’entrée de gamme et les calibres mécaniques ont poursuivi leur retour complet sur le devant de la scène dans le haut, le moyen et aussi dans l’entrée de gamme. Il y a eu d’autres évolutions bien entendu avec notamment le Spring Drive de Grand Seiko dans le haut de gamme mais ce calibre hybride dit « électromagnétique » reste un cas à part et relativement confidentiel – bien qu’ayant lui aussi beaucoup d’intérêt – il n’a pas renversé la donne dans l’orientation globale du secteur horloger.

En revanche, depuis quelques années, le Méca-Quartz se répand pour occuper un segment légèrement plus haut dans l’entrée de gamme des montres.


Le Méca-Quartz VK64 de Seiko

Billet : L'essor du Méca-Quartz Depanc10
Depancel modèle Stradale équipé du VK64 de Seiko avec un joli cadran vert. D’ailleurs, sur le cadran est affichée la dénomination « Hybrid Chronograph » pour ce modèle en 39mm qui présente une allure néo-rétro inspirée des chronos de rallye d’époque


Si ces calibres hybrides connaissent une certaine éclipse du fait du retour massif des montres mécaniques qui conduisent à délaisser ces chronographes Méca-Quartz en faveur des calibres chronographes mécaniques à remontage automatique comme le 7750, un autre phénomène est intervenu avec le décollage des prix des chronographes mécaniques. Aujourd’hui, pour acquérir un chronographe mécanique doté d’un mouvement suisse, la facture peut s’avérer assez salée surtout pour les personnes souhaitant s’initier à l’horlogerie ou tout simplement pour ceux qui veulent un chrono avec un bon design à un prix accessible.

La première solution des marques située dans l’entrée de gamme a été le quartz qui reste presque omniprésent et archi dominant dans ce segment. Si le prix devient très accessible, le ressenti d’un chronographe à quartz reste celui d’une montre à quartz normale avec un mouvement de la seconde qui manque un peu de subtilité. Seiko se met alors à proposer des calibres Méca-Quartz qui permettent justement de fournir un ressenti différent en « imitant » le ressenti d’un chronographe mécanique tout en recourant à l’énergie d’une pile. La ligne des VK6X s’est répandue progressivement et de plus en plus ces derniers temps avec le VK64 en particulier.
Billet : L'essor du Méca-Quartz Seiko-10
Illustration ave une vue d’un VK64A de Seiko. Credits to Caliber Corner


Pour les marques présentes dans ce segment, l’intérêt de recourir à ces calibres Méca-Quartz est double : fournir une expérience client plus proche de la montre mécanique et aussi de permettre de remonter légèrement en gamme par rapport à une offre composée de chronographes à quartz (d’entrée de gamme). Aussi, j’ai constaté que la marque Lip a remplacé les modèles qui étaient auparavant équipé d’un quartz pour des modèles équipés du VK64 de Seiko.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Lip_ra11
Lip Rallye 41mm Méca-Quartz qui est apparue très récemment dans l’offre de la marque. Le modèle est une réinterprétation plutôt qu’une réédition du modèle d’époque avec comme notable différence le recours à un mouvement Méca-Quartz, un diamètre actualisé et l’apparition de la date à 6h. Pour ma part je préfère utiliser un bracelet de la marque bretonne Avel & Men pour l’associer à la montre


Cela ne concerne pas uniquement Lip –  qui a recommencé également à proposer des chronographes mécaniques à remontage automatique – mais aussi Yema qui propose une Rallygraph équipée du VK64 ou Nivada Grenchen, mais aussi de nombreuses jeunes marques comme Dan Henry aux Etats-Unis ou encore le français Depancel qui propose un joli chrono Méca-Quartz comme le modèle Stradale.

Et au poignet cela donne quoi ?

Ma préférence personnelle a toujours été en faveur des chronographes mécaniques à remontage manuel d’époque. J’aime porter nos vieilles mamies à l’exemple de la Top Time de Breitling (estampillée Lip Genève pour le marché français suite au contrat de distribution qui liait les deux marques à l’époque) – qui d’ailleurs était en fait un modèle destiné à séduire les jeunes adultes des années 60.

J’ai voulu essayer quelques modèles de Méca-Quartz aussi j’ai sélectionné les modèles de deux marques françaises à savoir la Rallye de Lip en Méca-Quartz et le modèle Stradale de Depancel, ce qui nous permet en outre de voir le Méca-Quartz chez deux entreprises : une marque historique célèbre qui est redevenue populaire dans un segment de marché d’entrée de gamme et aussi une jeune start up qui illustre le développement des jeunes marques lancées ces dernières années.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Depanc11
La Depancel Stradale donne le ton en 39mm : pour une jeune marque, je trouve que la réalisation est plus qu’honorable dans son segment : le design de la boite est certes classique avec son côté néo-rétro mais bien exécuté et il y a des touches de modernité notamment avec un cadran soleillé vert avec un dégradé du plus bel effet. Le bracelet est plutôt de bonne qualité alors que l’immense majorité des montres d’entrée de gamme c’est le règne du bracelet qui va du médiocre voir au très mauvais


Mon impression au poignet est que nous sommes dans une amélioration de l’offre disponible dans ce segment de marché. Le charme du mécanique reste et restera toujours prédominant mais, par rapport à un modèle à quartz bon marché, le Méca-Quartz permet d’avoir un ressenti assez proche du mécanique avec la fluidité de l’aiguille très proche des modèles mécaniques.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Lip_ra12
Nous retrouvons un design inspiré du modèle Top Time des Lip Genève de l’époque, il y a un respect global du design de l’époque avec néanmoins un diamètre de 41mm par rapport au 36mm du chrono des années 60. Le 7730 de l’époque avait laissé la place à un calibre quartz ces dernières années et si Lip recourt, comme Yema, au mouvement chrono automatique de Seiko pour ses modèles mécaniques depuis peu, les calibres quartz d’entrée de gamme laissent leur place dans les chronos de la marque au Méca-Quartz. Doit-on en déduire la recherche d’une remontée en gamme pour Lip ?


Si le tic tac plus subtil cher à nos vieilles mécaniques vient à manquer sur un quartz normal, lors de l’activation de la fonction chronographe d’une Méca-Quartz, cela nous permet de ressentir à nouveau l’effet d’un module chronographe mécanique.

Au niveau du design, la Lip Rallye tire évidemment son inspiration des modèles Top Time lié au passé de Lip Genève (qui reste pour moi une grande oubliée de l’histoire horlogère alors que son aventure d’une petite dizaine d’années mériterait justement de redécouvrir davantage le haut de gamme de l’ancien Lip). La marque dispose d’un immense catalogue de montres produites historiquement aussi la marque actuelle propriété de SMB puise principalement dans ce catalogue – nous sommes toutefois davantage dans la réinterprétation que la réédition car il y a des détails qui changent par rapport au passé avec l’apparition de la date sur les chronos, qu’ils soient mécaniques ou en Méca-Quartz, et des diamètres revus à la hausse.

Si c’est un style pleinement rétro pour la Lip, la Depancel tire plutôt vers le néo-rétro avec quelques touches de modernité qui donne du peps à son chrono. Les deux marques proposent leurs modèles à un tarif relativement équivalent avec des modèles affiché à 349 euros pour la Lip avec un bracelet en acier et de 395 euros pour la Depancel. A titre comparaison, le chrono Méca-Quartz de Yema est proposé à 369 euros, l’offre globale pour les chronos Méca-Quartz recourant pratiquement tous au VK64 de Seiko se situe entre 300 et 400 euros. La durée de la pile sur une Méca-Quartz passe à trois ans alors que généralement c’est deux ans pour la durée d’une pile sur un mouvement quartz standard.

Le principal avantage du Méca-Quartz : celui d’offrir à des prix très accessibles des chronos généralement de meilleure qualité que l’offre traditionnelle des modèles équipés d’un mouvement à quartz standard sans pour autant arriver à la gamme tarifaire des chronos mécaniques qui se situe généralement entre 1500 euros pour un chrono équipé d’un Seiko NE86 jusqu’à 2500 et plus pour un chrono équipé d’un mouvement mécanique suisse.

Billet : L'essor du Méca-Quartz Lip_ra13
Ici portée avec un bracelet en textile recyclé Avel & Men pour le confort et lui donner un petit coup de jeunesse à une montre inspirée de son aïeule des années 60 qui fut elle-même un chronographe destiné à un public plus jeune à son époque


Au-delà de ces modèles, il y a évidemment toute une offre qui s’est développée et de manière accélérée ces dernières années. Les jeunes marques sont très actives et ont vu une opportunité pour offrir autre chose que du quartz normal et améliorer leur offre en relevant (légèrement) les prix tout en restant tout de même très abordable. Ce n’est pas une Méca-Quartz d’aujourd’hui qui va certes grever notablement votre budget montre(s). Ceux qui veulent rester sur du mécanique continueront sur le mécanique mais ceux qui veulent s’initier progressivement ou tout simplement avoir une montre usuelle ou pour le plaisir sans débourser un rein disposent de possibilités qui – heureusement – se développent.  

De mon côté, aller sur du Méca-Quartz après avoir gouté au mécanique pourrait avoir moins de sens mais, dans la société dans laquelle nous vivons, il m’arrive aujourd’hui de mettre une quartz lors de certains déplacements dans la capitale. Je me souviens d’ailleurs de notre (très regretté) ZEN qui portait de temps en temps une quartz toute simple, une Seiko vintage si je ne m’abuse, pendant un déplacement par exemple. Aussi, avoir au poignet une Méca-Quartz me semble une bonne alternative ce qui n’empêche pas de retrouver sa collection de chronos mécaniques pour d’autres occasions.


Billet : L'essor du Méca-Quartz Depanc13


Et vous ? Que pensez-vous du Méca-Quartz ? Allez-vous nous en avouer une, d’époque ou récente ?  

En vous souhaitant à toutes et à tous de très bonnes fêtes de Pâques auprès de vos familles et de vos proches  Chinois


NB : Ce sujet n’est évidemment pas un publireportage. Il a été fait pour renouer avec les sujets de fond et dans le respect et la continuité des beaux sujets lancés par le fondateur de FAM.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Faz
Membre éminent.
Faz


Nombre de messages : 10726
Age : 56
Localisation : Le Sud
Date d'inscription : 10/08/2012

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 18:15

Hello,

Sujet intéressant  Chinois



De mon côté j'ai découvert avec plaisir le méca-quartz car il permet enfin d'avoir des chronos de dimensions et surtout d'épaisseur "raisonnables"



Ma Yema Rallygraf avec son mouvement Seiko VK64:

Billet : L'essor du Méca-Quartz 49253643778_a35a910ea6_b
Yema Rallygraf by Faz, sur Flickr





Billet : L'essor du Méca-Quartz 49303700748_570d4207bc_b
Yema Rallygraf by Faz, sur Flickr


Dernière édition par Faz le Lun 10 Avr 2023, 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/128127708@N03/
broncos
Membre éminent.
broncos


Nombre de messages : 24511
Age : 58
Localisation : dans le 76...
Date d'inscription : 15/09/2008

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 18:19

A l'époque, c'était cette IWC fliegerchronograph qui me faisait de l'effet. Il me semble qu'elle embarque le même calibre que la JLC ci-dessus...

Billet : L'essor du Méca-Quartz R18
Revenir en haut Aller en bas
nephaste
Pilier du forum
nephaste


Nombre de messages : 1886
Age : 55
Localisation : A côté de Mickey
Date d'inscription : 28/08/2018

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 18:35

Merci DON pour ce billet encore une fois intéressant.
J'ai également succombé au Meca-quartz. Il s'agit, tout comme Faz, de la YEMA Rallygraph (version panda) que j'attends pour le mois de juin.
Le RQP semble confirmé par les différents propriétaires.
Revenir en haut Aller en bas
Milannimes
Membre éminent.
Milannimes


Nombre de messages : 15668
Localisation : Nîmes, France
Date d'inscription : 18/03/2012

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 18:59

thumright Merci !
Ça change des sempiternels sujets sur les listes Rolex…

Je suis un heureux possesseurs de ces montres (les montres qui font Bbzzz) qui ont précédé et accompagné les quartz avant le retour des mécaniques !
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné de référence
jacno1977


Nombre de messages : 3469
Date d'inscription : 15/03/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 19:10

Merci pour ce billet passionnant.
De plus, les Chronos Lip qui sont en photos, ils sont super beaux !


Dernière édition par jacno1977 le Lun 10 Avr 2023, 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
henri27130
Membre très actif
henri27130


Nombre de messages : 236
Age : 71
Localisation : Sur la frontière Sud de la Normandie
Date d'inscription : 15/02/2022

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 19:12

Bonjour,
OUI, j'avoue avoir un chronographe méca-quartz.

Une Breitling de 1996 qui dérive de 84 secondes par an (ce que je trouve correct pour une mamie dotée d'un quartz des années 90) et dont le chronographe est d'une "fluidité" remarquable.

Voici ma chrono sextant :

Billet : L'essor du Méca-Quartz Img_2093

Le calibre était référencé B 55 chez Breitling qui a utilisé la même référence ensuite pour ses "superquartz".
Il s'agit d'un 1270 Piguet.
(la seconde image vient de ce forum)
Billet : L'essor du Méca-Quartz B5510
Billet : L'essor du Méca-Quartz Dscf0410
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 20:31

Faz a écrit:
De mon côté j'ai découvert avec plaisir le méca-quartz car il permet enfin d'avoir des chronos de dimensions et surtout d'épaisseur "raisonnables"

Je pense aussi que c'est l'une des qualités de ces mouvements. Les mouvements chronographes mécaniques à remontage automatique étant assez épais - à l'exception de ceux qui ne sont pas des mouvements chronographes à la base mais des mouvements automatiques trois aiguilles équipés d'un module chrono qui marchent plutôt bien jusqu'au jour où il faut passer par la case révision - le méca-quartz me semble une bonne option pour s'offrir un petit plaisir horloger sans trop se prendre la tête et bénéficier d'une épaisseur réduite et de dimensions raisonnables.

Chinois

La Yema méca-quartz est sympa !


broncos a écrit:
A l'époque, c'était cette IWC fliegerchronograph qui me faisait de l'effet. Il me semble qu'elle embarque le même calibre que la JLC ci-dessus...

Je pense aussi que la Fliegerchronograph d'IWC était équipée du 630 de JLC cher Broncos Chinois


nephaste a écrit:
Merci DON pour ce billet encore une fois intéressant.
J'ai également succombé au Meca-quartz. Il s'agit, tout comme Faz, de la YEMA Rallygraph (version panda) que j'attends pour le mois de juin.
Le RQP semble confirmé par les différents propriétaires.

Merci beaucoup pour ton commentaire Chinois

Pour ma part, je suis de plus en plus tenté par quelques méca-quartz qui me font de l’œil et qui me permettent de me balader avec sans me prendre la tête surtout dans les transports.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 20:42

Milannimes a écrit:
Je suis un heureux possesseurs de ces montres (les montres qui font Bbzzz) qui ont précédé et accompagné les quartz avant le retour des mécaniques !

Je collectionne aussi quelques montres qui font Bzzzz Wink
J'ai redécouvert il y a quelques années les mouvements diapason de Bulova et ses dérivés et d'ailleurs j'en porte une régulièrement pour la fluidité de l'aiguille Chinois


jacno1977 a écrit:
Merci pour ce billet passionnant.
De plus, les Chronos Lip qui sont en photos, ils sont super beaux !

Merci beaucoup pour ton commentaire. J'étais un peu moins fan des modèles quartz de Lip mais quand j'ai vu leurs nouveaux modèles méca-quartz, je ne pouvais qu'essayer. J'aime beaucoup porter mes Lip du passé alors les chronos méca-quartz ont passé facilement au poignet Chinois


henri27130 a écrit:
Bonjour,
OUI, j'avoue avoir un chronographe méca-quartz.

Une Breitling de 1996 qui dérive de 84 secondes par an (ce que je trouve correct pour une mamie dotée d'un quartz des années 90) et dont le chronographe est d'une "fluidité" remarquable.

Voici ma chrono sextant :

Billet : L'essor du Méca-Quartz Img_2093

Le calibre était référencé B 55 chez Breitling qui a utilisé la même référence ensuite pour ses "superquartz".
Il s'agit d'un 1270 Piguet.

Merci beaucoup pour cette contribution ! Oui, nous pouvons évoquer aussi dans les quartz élaborés le SuperQuartz de Breitling (et aussi du VHP de Longines). Dans le quartz comme dans le mécanique, il peut y avoir de belles choses ou des mouvements dignes d'intérêt Chinois

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Eric67
Membre éminent.



Nombre de messages : 10976
Date d'inscription : 02/10/2011

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 21:26

Pour l'épaisseur des chronos mecaniques automatiques, c'est tout de même à nuancer, il y a des chronos Rolex, Zenith, Piguet... qui parviennent à modérer leur épaisseur... bon c'est pas le même prix.
Revenir en haut Aller en bas
Tavon
Membre Actif



Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 04/11/2019

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 21:41

Trèe bonne revue sur ce mécanisme moderne, j'ai des dificultés à comprendre les différences entre le Bzzz le mégaquartz Oméga et encore le pur Led, 
Je ne sais pas si les photos de mes montres dont certaines sont parties  ci-dessous sont appropriées 
Billet : L'essor du Méca-Quartz Heuer111

Billet : L'essor du Méca-Quartz Starsd10
Billet : L'essor du Méca-Quartz Pc301910
Revenir en haut Aller en bas
Nap2
Animateur
Nap2


Nombre de messages : 1038
Age : 67
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/01/2022

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 22:16

Merci Don pour ce billet. Je n’ai pas de meca-quartz mais j’ai appris plein de choses…C’est grâce à des gens comme toi et à ce genre de post que FAM reste passionnant et continue à (bien) vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Cramix
Permanent passionné
Cramix


Nombre de messages : 2211
Localisation : Namur
Date d'inscription : 18/09/2019

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 22:36

Le Meca-Quartz, j'apprécie !!!
La preuve par l'image:
Billet : L'essor du Méca-Quartz 0127
Billet : L'essor du Méca-Quartz 0224
Billet : L'essor du Méca-Quartz 0712
Revenir en haut Aller en bas
Yajoan
Permanent passionné
Yajoan


Nombre de messages : 2384
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2020

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyLun 10 Avr 2023, 23:49

Merci beaucoup pour ce sujet très intéressant, complet et plaisant à lire. Toute l'horlogerie à sa place sur FAM et c'est tant mieux. 

J'ai une Seiko Spirit équipée d'un 8T63, une sorte de Daytona blue dial du pauvre acquise lors ici même lors d'une broc mensuelle. Pas ma montre de tous les jours mais un vrai petit plaisir au poignet.
Revenir en haut Aller en bas
M ONE HUNDRED
Passionné de référence
M ONE HUNDRED


Nombre de messages : 3860
Age : 51
Localisation : French West Coast
Date d'inscription : 10/10/2006

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 08:15

J’ai eu des modèles quartz, superquartz, mais pas méca-quartz.
Même si je possède un Spring Drive de chez GRAND SEIKO, il est impropre de le qualifier de méca-quartz.
J’ai depuis quelques années bannis les modèles avec mouvement quartz de ma boîte à montres.
Mais l’avantage d’un mouvement quartz / méca-quartz c’est la possibilité d’avoir un boîtier peu épais et d’un diamètre contenu.
A mes yeux, le modèle qui en est la parfaite illustration c’est l’AEROSPACE de BREITLING: montre légère (boitier en titane), d’une faible épaisseur, d’un diamètre contenu.
Revenir en haut Aller en bas
fredched
Animateur
fredched


Nombre de messages : 771
Age : 38
Date d'inscription : 13/10/2008

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 09:00

Merci beaucoup DON pour ce billet.
Comme beaucoup de monde ici, je possède des quartz, j'en ai même offert à des proches. En revanche, je n'ai jamais possédé de Meca-quartz, car je fais partie (à tord ou à raison) de ceux qui pensent que mélanger deux technologies provoque souvent deux fois plus de problèmes.
Si d'aventure des FAMeurs pouvaient livrer plusieurs retours d'expériences, peut-être que mon opinion changerait.
Revenir en haut Aller en bas
Cramix
Permanent passionné
Cramix


Nombre de messages : 2211
Localisation : Namur
Date d'inscription : 18/09/2019

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 09:14

@fredched je suis l'heureux propriétaire d'une Geckota Meca-Quartz (photos ci-dessus).
Elle est équipée d'un Seiko VK64.
La précision du Quartz et la sensation du mécanique pour le chronographe.
Le tout dans un boîtier fort bien réalisé.
Revenir en haut Aller en bas
azulseco
Animateur
azulseco


Nombre de messages : 970
Age : 61
Localisation : Chocolatine city
Date d'inscription : 09/11/2017

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 10:00

Merci pour cet article très bien écrit et présenté et pour l'intérêt que l'on découvre pour ces montres.
A part une Garmin qui a des fonctions que la mécanique ne pourrait apporter, je n'ai pas de quartz dans ma modeste collections et j'avoue que le mécaquartz me laisse dubitatif.
Les montres présentées sont très belles, et françaises, et je m'étais penché sur la Yema, à l'époque ou Faz a acquis la sienne (et dont il a présenté des photos scandaleuses de beauté et de charme Mr. Green ), mais en fait, là ou je ne suis pas client, c'est dans la répartition des mécanismes.
Je ne me sers quasiment jamais de la fonction chrono, par contre, évidement, je regarde l'heure régulièrement.
Du reste, il me semble que la précision est plus nécessaire pour le chrono que pour l'heure.
J'aurais donc préféré un calibre mécanique pour l'heure et quartz pour le chrono, mais bon, j'imagine que c'est compliqué, voire impossible.
Par contre, c'est vrai qu'un calibre 7750, c'est épais.

En résumé, je vais me pencher à nouveau sur ces calibres, malgré mes a priori négatifs.
Revenir en haut Aller en bas
henri27130
Membre très actif
henri27130


Nombre de messages : 236
Age : 71
Localisation : Sur la frontière Sud de la Normandie
Date d'inscription : 15/02/2022

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 12:29

fredched a écrit:
(...)
Si d'aventure des FAMeurs pouvaient livrer plusieurs retours d'expériences, peut-être que mon opinion changerait.

En 1996, une chrono sextant faisait partie des pièces "nobles" chez Breitling.
A l'époque les Breitling n'étaient pas toutes certifiées chronomètre par le COSC et ce mouvement B 55 était un des (sinon le) plus précis de la marque avec ses 0,2 s/d.
Quant à la marche saccadée des secondes, à partir du moment où c'est une "petite seconde" elle ne choque pas à l'œil.

Alimenté par un "moteur électrique", le module chronographe est cependant mécanique donc d'une fluidité et d'une précision dans les mesures identiques aux chronographes automatiques des modèles Chronomat.
Le tout est contenu dans un boitier d'ailleurs identique à celui des Chronomat.
Le verre saphir, la couronne visée, les poussoirs à double joints et le fond vissé offrent une étanchéité à 100 mètres.

Mon retour d'expérience est assez simple.
La Chrono Sextant est simplement une Chronomat qui accepte d'être délaissée pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois et qui est encore à l'heure juste quand on la remet au poignet.
Car, à ce propos, j'ai la faiblesse de trouver que pour une montre des années 90 et dans un pays qui connait des changements d'heure semestriels, une dérive de 42 secondes lors du passage à l'heure d'été/d'hiver est très satisfaisant.
En usage courant sa réserve de marche est de 4 à 5 ans selon l'utilisation que l'on fait du module chronographe.

Quand la pile est "morte", un petit passage par le SAV Breitling permet de conserver l'étanchéité.
Mais si on dispose d'un horloger de confiance près de chez soi on peut se dispenser des services de la marque.

Et, puisque je n'ai absolument rien contre le quartz, j'envisage de lui trouver une "copine".
Maintenant que j'ai enfin une King Quartz à double quartz, une belle oysterquartz ferait bien mon bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 18:33

Cramix a écrit:
Le Meca-Quartz, j'apprécie !!!
La preuve par l'image:

J’aimais bien l’offre de Geckota mais depuis le Brexit, les prix à l’importation de ces montres assemblées au UK a sensiblement augmenté du fait des taxes. Cela reste modeste évidemment pour le prix mais je me suis détourné de WatchGecko depuis Neutral

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMar 11 Avr 2023, 18:47

fredched a écrit:
Merci beaucoup DON pour ce billet.
Comme beaucoup de monde ici, je possède des quartz, j'en ai même offert à des proches. En revanche, je n'ai jamais possédé de Meca-quartz, car je fais partie (à tord ou à raison) de ceux qui pensent que mélanger deux technologies provoque souvent deux fois plus de problèmes.
Si d'aventure des FAMeurs pouvaient livrer plusieurs retours d'expériences, peut-être que mon opinion changerait.

Je ne peux faire de retour que pour le vintage pour les montres électromécaniques (dites électriques à l’époque) : il n’y a pas de problème de fiabilité en soi à l’exception des tous premiers calibres comme le 500 d’Hamilton qui n’était pas fiabilisé à l’époque. Le problème vient souvent après des années quand il faut passer par la case révision aujourd’hui : le nombre d’horlogers qui peuvent ou qui veulent s’en occuper est en chute drastique… il y a notamment un spécialiste situé en Angleterre qui s’en occupe à ma connaissance et il doit y avoir quelques horlogers à la retraite du côté français aussi.

Pour le calibre VK64 actuel, une opération de changement de mouvement pour un neuf devrait solutionner le problème si la montre est hors garantie, le mouvement coûtant une vingtaine d’euros d’après ce que j’ai vu. Il nous faudrait plus de recul sur ces mouvements néanmoins pour voir leur durabilité à l’usage.

Je suis aussi curieux de l’expérience des FAMeurs qui en possèdent depuis plusieurs années Smile

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
MONTEMONT
Membre éminent.
MONTEMONT


Nombre de messages : 10614
Age : 49
Localisation : Le pays des bonbons au sapin
Date d'inscription : 27/06/2010

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyMer 12 Avr 2023, 14:57

Perso, pas de meca-quartz mais une petite Vulcain Electric made in France sortie des ateliers Lip avec leur fameux R148 visible par un fond transparent hesalite, quand Lip faisait des montres pour les Suisses et les allemands car ce calibre s'est retrouvé aussi dans des Stowa ressemblant comme deux gouttes d'eau à des Nautic Ski Fier 2 :

Billet : L'essor du Méca-Quartz 7781869024_7247eca186_b

Billet : L'essor du Méca-Quartz 7781872064_1065ba315b_b

Billet : L'essor du Méca-Quartz 7781871094_ccb7e38850_b

Billet : L'essor du Méca-Quartz 7781870022_3b0636d853_b
Revenir en haut Aller en bas
https://forumamontres.forumactif.com/t106290-message-aux-nouveau
Raxevis Arcofin
Pilier du forum
Raxevis Arcofin


Nombre de messages : 1834
Age : 59
Localisation : Gourmandie
Date d'inscription : 21/07/2019

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyJeu 13 Avr 2023, 15:01

Pas de MécaQuartz dans ma boîte. 

- Des Quartz?
- Oui y'en a.
- Des Mécaniques?
- Y'en a aussi. Et aussi une diapason qui fait Bzzz.

Mais @Don t'as le chic!? Encore un bel hommage. 
Je dirais même: Un vibrant hommage.
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyJeu 13 Avr 2023, 15:37

MONTEMONT a écrit:
Perso, pas de meca-quartz mais une petite Vulcain Electric made in France sortie des ateliers Lip avec leur fameux R148 visible par un fond transparent hesalite, quand Lip faisait des montres pour les Suisses et les allemands car ce calibre s'est retrouvé aussi dans des Stowa ressemblant comme deux gouttes d'eau à des Nautic Ski Fier 2 :

Billet : L'essor du Méca-Quartz 7781869024_7247eca186_b

Merci pour ton post qui permet de rebondir sur les montres électromécaniques de l’époque Chinois

Lip a également fourni en mouvements et même en montres plusieurs marques dont l’outre atlantique ! Ainsi, la marque historique américaine Waltham, fondée en 1850, dont les activités furent transférées en Suisse en 1957 a eu recours aux calibres électromécaniques dont le R184 pour plusieurs de ses modèles. On retrouve même des montres dans les années 60 qui étaient en fait des Lip mais restampillées Waltham sur le cadran Chinois

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3197
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : L'essor du Méca-Quartz Empty
MessageSujet: Re: Billet : L'essor du Méca-Quartz   Billet : L'essor du Méca-Quartz EmptyJeu 13 Avr 2023, 15:40

Raxevis Arcofin a écrit:
Mais @Don t'as le chic!? Encore un bel hommage. 
Je dirais même: Un vibrant hommage.

Merci beaucoup pour ton commentaire.


Pour ma part, je collectionne mécaniques et électromécaniques avec toujours autant de plaisir de les découvrir et de les porter au quotidien Chinois

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
 
Billet : L'essor du Méca-Quartz
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Méca-Quartz
» Quartz Meca
» Changement mvt quartz pour mvt méca?
» Remplacer un mvt quartz par un mvt méca ?
» Une fonction du quartz qui manque aux méca?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: