FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 La douceur du remontage

Aller en bas 
+30
TICTALCOOLIQUE
voxduc25
olh
Duwan
spmpro
levraimatt
km'rol
fabricio
phil_lhote
soprano13
Doc174
toureiffel
Tony
leo
simplicity
ftikai
jff66
cedipro
kaptainkarott
Jeevusk
le plombier
starsky
viggen
DomMars
body_and_soul
thomasm
michelro67
Jason Spring
manu 68
ZEN
34 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:03

On ne remonte une automatique que pour la lancer et les autres chaque jour pour leur donner leur réserve de marche. J'ai du remonter des centaines de modèles différents et si certains sont plus durs, presque croquants, à la limite de l'ampoule au bout des doigts d'autres ont cette infinie douceur, cette délicatesse, cette sensibilité, cette sensualité difficile à décrire.

Foversta expliquait un jour la douceur du remontage de sa 1815 de L&S . C'est vrai dans pas mal de montres. Cet écart, je le constate sur les vingtages comme sur les contemporaines.

Un exemple : La Speedmaster n'a pas la douceur sauf un peu plus pour la 321. Le calibre 135 de ZENITH est doux à pleurer, le 3135 de Rolex a une douceur qui me rappelle celle du Graal.
Dans les goussets, je ne connais pas plus doux que les CCR ou D. L'un a le barillet empierré et pas l'autre. Les Chronomètre de poche ZENITH ont cette qualité et souvent la croix de malte qui fait que le ressort reste assez constant dans sa tension.

Avez-vous déjà constaté ces écarts de résistance au remontage ?

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
manu 68
Animateur Chevronné



Nombre de messages : 1459
Date d'inscription : 28/05/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:09

Le 2804 (version manuelle du 2824) est une vraie horreur à remonter, très dur, le calibre 48 de chez Minerva est assez agréable, quoique qu'un peu "rustique", il date assez bien l'époque du calibre, je trouve, les unitas 6497/98 sont également assez "rustiques", bien dans l'esprit du calibre.

Chose étrange, c'est le remontage du seagull "venus 175" chinois, très doux à remonter, presque pas de résistance.

manu.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Spring
Puits de connaissances
Jason Spring


Nombre de messages : 4915
Date d'inscription : 29/04/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:12

J adore remonter ma omega deville et son calibre 620 d une douceur, ca en deviens presque cochon... humm
Revenir en haut Aller en bas
michelro67
Animateur
michelro67


Nombre de messages : 1219
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 01/12/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:39

plus ou moins bizarrement, le remontage très difficile de la speed pro a fait que je ne me suis pas vraiement attaché à cette montre...

3135 et 3185: un régal

2824: ca me rappelle la speed blackeye

+1 pour le venus 175, douceur surprenante Impec
Revenir en haut Aller en bas
thomasm
Passionné de référence
thomasm


Nombre de messages : 3920
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/04/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:49

En mécanique, ma JLC reverso se remonte sans aucune résistence.. un vrai bonheur! I love you
Revenir en haut Aller en bas
body_and_soul
Nouveau



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/11/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 19:54

Ma JLC ultra thin est également très agréable à remonter, elle est douce avec un petit cliquetis régulier pour accuser réception de la remontée.
Quelque part je trouve même que le remontage est un moyen de rester en contact avec sa montre, ça évite de l'oublier trop vite et en cela je trouve que c'est un charme des montres manuelles. L'automatique ne me manque pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
DomMars
Modérateur
DomMars


Nombre de messages : 2216
Age : 52
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 19/02/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 20:02

La torture chinoise c'est de remonter une Pasha de Cartier
Revenir en haut Aller en bas
viggen
Membre super actif
viggen


Nombre de messages : 404
Localisation : France
Date d'inscription : 05/01/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 20:35

Je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul à être sensible à la douceur du remontage, le bruit en plus en ce qui me concerne.

Un jour un ingénieur automobile m'a précisé que la perception d'une voiture dépend énormément des sensations ressenties lorsque l'on tient la poignée dans la main et que l'on ouvre la porte. Pour une montre, la remonter est pour moi la même chose.

En ce qui me concerne :

- 7750 : dur, rugueux, viril
- 2892 : un bonheur de douceur, trop peu être
- EP : infernal ! (couronne de ma class vraiment trop petite)
- 861 : un juste milieu
Revenir en haut Aller en bas
starsky
Puits de connaissances
starsky


Nombre de messages : 4041
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 22:08

thomasm a écrit:
En mécanique, ma JLC reverso se remonte sans aucune résistence.. un vrai bonheur! I love you

C'est vrai qu'il est très souple.

Le Speed, un des plus dur je confirme. Wink
Revenir en haut Aller en bas
le plombier
Puits de connaissances
le plombier


Nombre de messages : 4402
Age : 50
Date d'inscription : 19/12/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 22:36

Pour le 7750 je pense que cela dépend de la marque qui le monte (et probablement le peaufine) car pour ma part il est asez doux ( Breitling)

Le EP doux lui aussi ,je ne peut pas en dire autant de mon 2894 sur mon Hamilton .

La petite dernière est un vrai bonheur (j'ai pas encore ouvert le paquet : c'est pas Noël) mais à se que j'ai pu tester avant ...
Revenir en haut Aller en bas
Jeevusk
Membre super actif
Jeevusk


Nombre de messages : 349
Date d'inscription : 24/06/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 22:50

deux exemples: mon antea ks: une couronne assez grosse et un peseux. Résultat: un remontage très doux.
Mon apucto: un molnija rugueux au début et de plus en plus doux. Existe-t-il un effet "rodage"?
Revenir en haut Aller en bas
kaptainkarott
Permanent passionné
kaptainkarott


Nombre de messages : 2453
Age : 41
Localisation : charleville
Date d'inscription : 01/11/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 22:55

sur la speed pro c pas trp la joie...

la cyma 459 Impec

la jaeger Ultra thin Very Happy attention à pas trop remonter à fond après c le surrégime....

les calibre 564 auto est très doux
Revenir en haut Aller en bas
body_and_soul
Nouveau



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/11/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 22:57

kaptainkarott a écrit:

la jaeger Ultra thin Very Happy attention à pas trop remonter à fond après c le surrégime....
Very Happy faut bien qu'elle fasse sa trentaine d'heure quand même Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cedipro
Passionné absolu
cedipro


Nombre de messages : 2728
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/05/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyVen 21 Déc 2007, 23:30

Ma Nomos Ludwig Calibre alpha est très agréable à remonter. Par contre ma Zenith vintage est infernale, au moins je me muscle les doigts. Sinon, ma Poljot c'est assez doux mais est très longue à remonter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 00:23

Dans la haute horlogerie, je distingue 2 types de montres à remontage manuel simples :

celles où on sent rien du tout et qui s'arrête net lorsqu'on est au bout du remontage : la 1815, la cabaret, la rolex prince par exemple

celles où on sent les crans tout en étant doux : Simplicity, Zenith 135, Richard Lange.

On remarquera que celles du deuxième groupe sont des montres de type chronomètriques classiques : basse fréquence / gros balancier. Et la sensation est très différente de celles du premier lot à petit balancier (celui de la prince est par exemple minuscule).

Après, d'autres sont influencées par les complications. La 1815 chrono / Le dato ont un remontage qui s'apparente plus aux montres chronomètriques.

Toutes ces montres ont la même caractéristique : une qualité de fabrication et de finition incontestable. La sensation au remontage permet très rapidement de se donner déjà une idée de la qualité d'un calibre.
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 08:27

Intéressante analyse François Xavier et d'ailleurs je pensais comme toi jusqu'à ce que je tombe sur 3 goussets à 18 000, de marques différentes qui n'ont aucun "cran" palpable et sont conçues ainsi.
Comment en arrivent-on là ? Incompréhensible

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Invité
Invité




La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 08:30

Ma préférée au remontage n'est pas une automatique, et ce n'est vraiment pas une montre de prix:
C'est l'unitas 6497 de ma glycine. C'est ferme et doux, ça "clic clic" comme un vieux coffre fort, la couronne est assez grosse et tient bien aux doigts.

Celle que je n'aime pas remonter, c'est le calibre 12 de mon autavia (ce qui m'arrive car bien qu'automatique le micro-rotor n'a pas un très bon rendement): la couronne n'est pas très grande, elle ne "clic clic" pas, elle crac crac", presque.

H3
Revenir en haut Aller en bas
jff66
Membre Hyper actif
jff66


Nombre de messages : 531
Age : 74
Localisation : Pyr. Or.
Date d'inscription : 20/05/2005

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 08:40

Le 3303 d'Omega est très agréable à remonter manuellement, beaucoup plus doux qu'un 7750, lui même plus souple que le 861.
Sur la Speed, la couronne collée au boitier ne falicite pas non plus le remontage manuel.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/jff66/
Invité
Invité




La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 08:50

Fx oublie Vacheron (il le fait exprès rien que pour m'embeter),
le calibre 930 de la deville chronographe m'a bluffer pour une montre de 37 ans, alors que ce meme calibre sur la Rallye est un peu plus sportif bien qu'excellent.
Revenir en haut Aller en bas
le plombier
Puits de connaissances
le plombier


Nombre de messages : 4402
Age : 50
Date d'inscription : 19/12/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 18:15

Il serait interèssant de comparer les mouvement LUC car ceux -ci ont la particularités d'être livré en plusieur finition ,jusqu'au fameux Poinçon de Genève.

Personnelement j'ai testé ce dernier et il est très très doux malgré son double barrillet.



Bizzarement je ne comprend pas comment la taille du balancier peut influencer la douceur du remontage?
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai


Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 22:17

Je suis toujours impressionné par les mamies qui savent reconnaître la qualité de la pastèque juste à l'écoute et aux tapotements des doigts.

Et bien sûr, je suis tout curieux de connaître le prescience de la qualité de la montre en écoutant le ronronnement de son âme via le remontage de sa couronne.
Revenir en haut Aller en bas
ftikai
Puits de connaissances
ftikai


Nombre de messages : 4763
Date d'inscription : 31/07/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 22:19

le plombier a écrit:
Bizzarement je ne comprend pas comment la taille du balancier peut influencer la douceur du remontage?

Peut-être qu'il n'y en a pas du tout (l'influence, je veux dire).
Revenir en haut Aller en bas
simplicity
Membre référent



Nombre de messages : 7287
Age : 43
Localisation : Francilia
Date d'inscription : 20/10/2006

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptySam 22 Déc 2007, 22:26

douceur de remontage incomparable-en tout cas pour les montres que je connais assez bien -:
1 simple , la Piaget Altiplano
1 chrono : le PP 5070,
et la Lange One qui les talonne de près .
Revenir en haut Aller en bas
leo
Puits de connaissances
leo


Nombre de messages : 4719
Localisation : face à l' île de Monte Cristo
Date d'inscription : 11/06/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyDim 23 Déc 2007, 00:06

Pour moi, le remontage de mon omega calibre 30 est un vrai régal : le cliquetis très perceptible et la couronne bien dégagée du boitier, permettant un excellente préhension, c'es vraiment extra surtout que la mamie est née dans les années 40.
Par contre, je confirme que le remontage de ma speedpro de 1998 est nettement plus déroutant : difficile à bien avoir en main la couronne, faiblessse du clic, clic... Ceci étant pas d'accord pour relier systématiquement la douceur du remontage à la qualité du calibre : le lemania 1861, c'est quand même une belle bête, non ???
Revenir en haut Aller en bas
Tony
Modérateur
Tony


Nombre de messages : 7772
Age : 51
Localisation : Jamais très loin
Date d'inscription : 17/06/2007

La douceur du remontage Empty
MessageSujet: Re: La douceur du remontage   La douceur du remontage EmptyDim 23 Déc 2007, 00:41

je cite: "le 3135 de Rolex a une douceur qui me rappelle celle du Graal"

Very Happy

La douceur du remontage Fam1_r10

et bientôt la dayto...
Revenir en haut Aller en bas
 
La douceur du remontage
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Précision remontage manuel contre remontage auto?
» Une petite séquence de douceur....
» Un peu de douceur
» Ca fouine et ça débarque en douceur - Billet
» ma femme est formidable! passage d'année en douceur! ( revue FC inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: