FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Du rêve à la cruelle réalité industrielle

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57508
Date d'inscription : 05/05/2005

Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty
MessageSujet: Du rêve à la cruelle réalité industrielle   Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty10/1/2006, 22:59

Du rêve à la cruelle réalité industrielle

Publié le 10 Janvier 2006



Citation :
Printemps 1990. Fort du succès de la montre Swatch, son inventeur le Suisse Nicolas Hayek, PDG de la société de microélectronique et d'horlogerie (SMH), veut reproduire ce concept dans l'industrie automobile. Un rêve fou : la Swatchmobile doit utiliser des moteurs électriques placés dans les roues et bénéficier de formules révolutionnaires de location. L'aventure est en marche.


Été 1991. Ses cartons sous le bras, Nicolas Hayek tente de convaincre les constructeurs automobiles. Plusieurs, dont PSA et Renault, refusent de conclure l'affaire apparemment trop risquée. Volkswagen relève le gant. Les deux partenaires lancent SwatchVolkswagen.

Janvier 1993. Volkswagen effrayé se retire d'une affaire finalement jugée trop risquée. Nicolas Hayek rencontre le premier constructeur mondial, General Motors, qui décline l'offre. L'horloger est tenace. Le groupe Mercedes Benz qui souhaite produire des voitures plus petites mise sur la Swatchmobile. La coentreprise est détenue à 51% par le groupe allemand et 49% par le groupe horloger suisse. Nicolas Hayek est désormais minoritaire, mais son rêve va se réaliser.


Octobre 1997. Inauguration de l'usine d'Hambach (Moselle) par Jacques Chirac et Helmut Kohl. Nicolas Hayek improvise une conférence de presse à l'entrée de la salle où le patron de DaimlerChrysler tient la sienne. A l'évidence le torchon brûle entre les partenaires du projet.


Juillet 1998. Début de la City-coupé (deux places) qui deviendra plus récemment la Fortwo. La voiture n'est pas aussi révolutionnaire que Nicolas Hayek l'aurait souhaité.

Novembre 1998. DaimlerChrysler prend le contrôle total de MCC. Retrait de Nicolas Hayek. C'est la fin de l'aventure pour le concepteur de la voiture.


Septembre 2002. Lancement du roadster qui vient d'être abandonné après 43 000 modèles seulement. Six mois plus tard la 500 000e Smart sort d'Hambach. En avril 2004 est lancée la version quatre portes (Forfour). Elle est fabriquée en Hollande en collaboration avec Mitsubishi.


Avril 2005. Daimler annonce un plan de réduction de coûts. 700 emplois sont supprimés, soit un tiers des effectifs. Le site d'Hambach est épargné. Sa production sera longuement arrêtée cette année au second semestre afin de préparer la production de la voiture de la dernière chance : la 451. Plus grande que l'actuelle, elle est destinée au marché américain.

Le Figaro

www.lefigaro.fr

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Invité
Invité




Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty
MessageSujet: Re: Du rêve à la cruelle réalité industrielle   Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty10/1/2006, 23:44

C'est triste car c'est une adorable petite bagnole (bon OK, il faut une adorable nénette au volant sinon, ça le fait moins bien).

Mercedes a bousillé le concept économico-commercial de ce petit véhicule urbain qui voulait innover et lutter à la fois contre la pollution mais aussi contre l'encombrement.

Dommage... il n'est pas toujours facile d'avoir raison avant les grands groupes industriels: regardez comme Matra s'est fait "avoir" par Renault.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
yala
Passionné de référence
yala


Nombre de messages : 3114
Date d'inscription : 12/09/2005

Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty
MessageSujet: Re: Du rêve à la cruelle réalité industrielle   Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty11/1/2006, 09:17

C'est dommage car le concept était genial mais elle était beaucoup trop chere...

Mais c'est pas fini, une nouvelle for2 (plus grande rabbit) devrait arriver l'an prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Orni
Membre très actif



Nombre de messages : 189
Age : 46
Date d'inscription : 08/11/2005

Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty
MessageSujet: Re: Du rêve à la cruelle réalité industrielle   Du rêve à la cruelle réalité industrielle Empty11/1/2006, 12:33

La voiture est géniale aussi et elle mérite son prix largement. Je pourrais en discuter des heures tant j'aime cette voiture et tant je ne supporte pas la reaction des gens face à elle. Pour moi cette voiture est un peu le téléphone portable il y a 15 ans.

Tout le monde se foutait de toi avec, tout le monde disait mais non j'en aurai jamais et parfois avec dedain et dégout. Et aujourd'hui tout le monde en as et a comme par hasard oublié les paroles d'antant.

J'avais un portable il y a 15 ans et j'ai une Smart. J'ai l'impression de revivre la meme chose.
Revenir en haut Aller en bas
 
Du rêve à la cruelle réalité industrielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tic de rêve, tac de réalité
» Peindre des aiguilles rêve ou réalité ?
» Enfin le rêve est devenu réalité
» Aujourd'hui le rêve est devenu réalité !
» La vérité industrielle est indiscutable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: