FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...

Aller en bas 
+19
Yvan
bnotejfunk
Guillaume2406
lameugne
Esteboune
jacotam
Renard
Spock
Saturne
Xaipe
jaeger92
Rotor
squadra
michelro67
ftikai
TheShadow
TheFab
gorgonzola
ZEN
23 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bnotejfunk
Membre super actif
bnotejfunk


Nombre de messages : 317
Age : 54
Localisation : Annemasse - France
Date d'inscription : 04/12/2006

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptyMer 6 Oct 2010 - 15:31

Je suis envieux des chanceux qui ont pu visiter Zenith et passer au poignet la superbe Colomb (dont le guillochage du cadran ainsi que les aiguilles bleutées (sans pomme je sais) me font penser à une Breguet...)

Cela étant, je trouve que cet habit sied à merveille au Zero G, cette pièce est vraiment de toute beauté.

Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Yvan
Animateur
Yvan


Nombre de messages : 1140
Age : 56
Localisation : Dans l'angle mort :-)
Date d'inscription : 16/10/2006

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptyJeu 7 Oct 2010 - 14:17

Pour info Arte avait diffusé en janvier 2005, un excellent documentaire sur John Harrison, modeste horloger écossais qui détermina l'existence de la Longitude.

Et la longitude fut
Documentaire d’Axel Engstfeld (Allemagne, 2002, 52mn), ZDF
Axel Engstfeld, producteur, auteur et réalisateur renommé de Cologne retrace dans ce documentaire une aventure dramatique et une étape de la science qui allait changer l'histoire de la navigation. Des scènes reconstituées, des extraits sur les lieux d'origine en Angleterre et dans les Caraïbes, des prises de vue de bateaux lancés sur une mer déchaînée ainsi que des archives composent une mosaïque passionnante. Une réplique fidèle de la célèbre montre d'Harrison, la H1, a été fabriquée spécialement pour ce film. Aujourd'hui l'heure universelle provient des Etats-Unis. Les satellites du système GPS sont synchronisés depuis la base aérienne Falcon située dans le Colorado

C'est ici -> http://www.arte.tv/fr/Et-la-longitude-fut/737562.html

Pour un capitaine et son équipage, il est vital de connaître en permanence la position de leur navire. Aujourd’hui, les bateaux sont guidés vers leur destination par des satellites. Il y a deux cent cinquante ans, franchir l’océan était une dangereuse aventure. Jusqu’à ce qu’un horloger anglais trouve la solution. Les astronomes de la cour royale, très influents, préfèrent consulter les étoiles pour garantir une navigation sûre. Il est impensable pour eux qu’un simple artisan résolve un des problèmes majeurs de la marine : déterminer la longitude en mer. Pourtant, l’horloger John Harrison relève le défi...

Longtemps, les marins ont vécu dans l’angoisse de se perdre en mer. En effet, jusqu’au XVIIIe siècle, les navigateurs ne savent se diriger que grâce à la latitude, calculée selon la course du soleil. Une coordonnée leur manque toujours : la longitude, pour laquelle personne, pas même Galilée ou Newton, n’est parvenu à établir un mode de calcul. En 1707, une énième catastrophe maritime frappe les esprits : la flotte anglaise de l’amiral Shovell se fracasse contre les rochers des îles Scilly à cause du brouillard. Près de deux mille hommes périssent. Le parlement de la reine Anne d’Angleterre décide d’offrir une récompense de 20 000 livres à celui qui découvrira une méthode fiable pour calculer la longitude. John Harrison, un modeste horloger écossais, a alors l’idée de faire intervenir la mesure du temps. En 1736, il élabore sa première “horloge marine à longitude”, un chronomètre beaucoup plus précis que tous les instruments de l’époque. Expérimentant sa machine à bord des navires et en différents points du globe, il améliore en permanence son dispositif. Malgré la concurrence des savants qui privilégient les données astronomiques, l’horloger finit par remporter le prix du parlement en 1773… À la manière d’un grand récit d’aventures, ce documentaire retrace l’histoire de cette découverte et son utilisation jusqu’à nos jours, mêlant images d’archives et séquences tournées en Angleterre et aux Caraïbes.


A revoir tellement c'est bien.

Chinois
Revenir en haut Aller en bas
NUFAN
Animateur Chevronné
NUFAN


Nombre de messages : 1451
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 07/06/2007

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptyVen 8 Oct 2010 - 12:39

juste en passant, le "sauteur" porte le même nom qu'un des deux membres de Urwerk!
Sinon, concernant la montre, elle a l'air impressionnante dans tous les sens du terme! Côté chic décalé avec la bulle!
Revenir en haut Aller en bas
georges zaslavsky
Puits de connaissances
georges zaslavsky


Nombre de messages : 4803
Age : 45
Date d'inscription : 27/04/2008

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptySam 9 Oct 2010 - 20:42

très bon post bravohap merci pour le partage Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Praline
Nouveau



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/04/2009

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptyMer 20 Oct 2010 - 16:03

Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir appelé cette pièce John Harrison puisqu elle lui rend directement hommage ?
Mais le nom John Harrison est déposé par Girard-Perregaux...aie
Mieux vaut dans ce cas enrober le tout sous Christophe Colomb (bien meilleure notoriété en plus), et pipeauter sur un échappement Colomb sorti de nulle part..., C'est pas grave on racontera l'histoire de John Harrison dans le press release...parce que c'est quand meme lui le père du chronomètre de bord.
Désolé je ne vais pas ce que CC vient faire là dedans, on ferait mieux de le laisser tranquille, on luia déjà collé Depardieu aux fesses !!!
Ca c'est du marketing raffiné !

Yvan a écrit:
Pour info Arte avait diffusé en janvier 2005, un excellent documentaire sur John Harrison, modeste horloger écossais qui détermina l'existence de la Longitude.

Et la longitude fut
Documentaire d’Axel Engstfeld (Allemagne, 2002, 52mn), ZDF
Axel Engstfeld, producteur, auteur et réalisateur renommé de Cologne retrace dans ce documentaire une aventure dramatique et une étape de la science qui allait changer l'histoire de la navigation. Des scènes reconstituées, des extraits sur les lieux d'origine en Angleterre et dans les Caraïbes, des prises de vue de bateaux lancés sur une mer déchaînée ainsi que des archives composent une mosaïque passionnante. Une réplique fidèle de la célèbre montre d'Harrison, la H1, a été fabriquée spécialement pour ce film. Aujourd'hui l'heure universelle provient des Etats-Unis. Les satellites du système GPS sont synchronisés depuis la base aérienne Falcon située dans le Colorado

C'est ici -> http://www.arte.tv/fr/Et-la-longitude-fut/737562.html

Pour un capitaine et son équipage, il est vital de connaître en permanence la position de leur navire. Aujourd’hui, les bateaux sont guidés vers leur destination par des satellites. Il y a deux cent cinquante ans, franchir l’océan était une dangereuse aventure. Jusqu’à ce qu’un horloger anglais trouve la solution. Les astronomes de la cour royale, très influents, préfèrent consulter les étoiles pour garantir une navigation sûre. Il est impensable pour eux qu’un simple artisan résolve un des problèmes majeurs de la marine : déterminer la longitude en mer. Pourtant, l’horloger John Harrison relève le défi...

Longtemps, les marins ont vécu dans l’angoisse de se perdre en mer. En effet, jusqu’au XVIIIe siècle, les navigateurs ne savent se diriger que grâce à la latitude, calculée selon la course du soleil. Une coordonnée leur manque toujours : la longitude, pour laquelle personne, pas même Galilée ou Newton, n’est parvenu à établir un mode de calcul. En 1707, une énième catastrophe maritime frappe les esprits : la flotte anglaise de l’amiral Shovell se fracasse contre les rochers des îles Scilly à cause du brouillard. Près de deux mille hommes périssent. Le parlement de la reine Anne d’Angleterre décide d’offrir une récompense de 20 000 livres à celui qui découvrira une méthode fiable pour calculer la longitude. John Harrison, un modeste horloger écossais, a alors l’idée de faire intervenir la mesure du temps. En 1736, il élabore sa première “horloge marine à longitude”, un chronomètre beaucoup plus précis que tous les instruments de l’époque. Expérimentant sa machine à bord des navires et en différents points du globe, il améliore en permanence son dispositif. Malgré la concurrence des savants qui privilégient les données astronomiques, l’horloger finit par remporter le prix du parlement en 1773… À la manière d’un grand récit d’aventures, ce documentaire retrace l’histoire de cette découverte et son utilisation jusqu’à nos jours, mêlant images d’archives et séquences tournées en Angleterre et aux Caraïbes.


A revoir tellement c'est bien.

Chinois
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptyMer 20 Oct 2010 - 17:29

Praline a écrit:
Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir appelé cette pièce John Harrison puisqu elle lui rend directement hommage ?
Mais le nom John Harrison est déposé par Girard-Perregaux...aie
Mieux vaut dans ce cas enrober le tout sous Christophe Colomb (bien meilleure notoriété en plus), et pipeauter sur un échappement Colomb sorti de nulle part..., C'est pas grave on racontera l'histoire de John Harrison dans le press release...parce que c'est quand meme lui le père du chronomètre de bord.
Désolé je ne vais pas ce que CC vient faire là dedans, on ferait mieux de le laisser tranquille, on luia déjà collé Depardieu aux fesses !!!
Ca c'est du marketing raffiné !


Si la notoriété de John Harrisson touche les passionnés, elle ne dépasse hélas guère un cercle assez restreint. Zenith a donné un nom à une montre qui renferme une invention qui sur le plan horloger est à la hauteur des conquêtes de Christophe Colomb. Ce sont deux siècles de défi horloger que Zenith a réussi à relever.
Pour ce qui est de l'échappement Colomb, il n'a rien de pipeauté puisque d'une part la montre a été primée à Kew Teddington, qu'elle figure à l'inventaire de Zenith et reste aujourd'hui accessible dans les coffres de la manufacture et qu'en outre, cet échappement correspond à une montre de 1916 époque ou Charles Rosat professeur au Technicum du Locle fut Chef d'atelier de la manufacture à Boudry où il travailla sur la chronomètrie. Il est connu pour sa raquette ( que j'ai un peu rendu célébre Chinois ) mais aussi pour l'utilisation de l'Elinvar sur les premiers balanciers monométalliques non coupés sur des chronographes dont j'ai la chance d'avoir retrouvé un exemplaire. Il y a fort à parier qu'en approfondissant la recherche cet échappemant Colomb puisse avoir un lien avec Rosat.

Concernant Harrisson, Zenith ne s'est pas étendu dans son Kit press sur cet horloger ce que j'ai pris la liberté de faire... Mauvaise pioche sur le procès d'intention à la manufacture. Pour ce qui concerne Depardieu, je partage l'analyse et Christophe Colomb mérite mieux que cet acteur imbibé et imbu. Enfin pour revenir au choix de Christophe Colomb pour désigner cette montre, je le trouve judicieux car il y a la cage en forme de globe, le système sur cardan imprégné des montres de bord et à ma connaissance, les montres d'Harrisson cadraient moins avec le Zéro G mis au point par Zenith.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Saturne
Permanent passionné
Saturne


Nombre de messages : 2052
Age : 37
Localisation : Dans les Cévennes
Date d'inscription : 01/02/2008

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptySam 23 Oct 2010 - 12:38

ZEN a écrit:
Zenith a donné un nom à une montre qui renferme une invention qui sur le plan horloger est à la hauteur des conquêtes de Christophe Colomb. Ce sont deux siècles de défi horloger que Zenith a réussi à relever.
Mouais, j'attends de voir si on parle encore du Zéro-G dans 500 ans comme d'une page importante de l'histoire de l'horlogerie ( Laughing ).


ZEN a écrit:
Pour ce qui est de l'échappement Colomb, il n'a rien de pipeauté puisque d'une part la montre a été primée à Kew Teddington, qu'elle figure à l'inventaire de Zenith et reste aujourd'hui accessible dans les coffres de la manufacture et qu'en outre, cet échappement correspond à une montre de 1916 époque ou Charles Rosat professeur au Technicum du Locle fut Chef d'atelier de la manufacture à Boudry où il travailla sur la chronomètrie. Il est connu pour sa raquette ( que j'ai un peu rendu célébre Chinois ) mais aussi pour l'utilisation de l'Elinvar sur les premiers balanciers monométalliques non coupés sur des chronographes dont j'ai la chance d'avoir retrouvé un exemplaire. Il y a fort à parier qu'en approfondissant la recherche cet échappemant Colomb puisse avoir un lien avec Rosat.
Justement, s'il existe bien cet "échappement Colomb" et qu'en plus ils possèdent encore la montre dans leurs coffres: pourquoi ne pas l'avoir exposé à l'occasion de cette soirée. Ça aurait quand même été plus parlant qu'un vieux registre avec écrit en tout petit "échapp. Colomb" sans autres développement sur la nature de cet échappement. Et d'ailleurs à qui faisait référence cette Mention Colomb? Peut-être pas à Christophe mais peut-être un horloger du nom de Colomb qui aurait inventé cet échappemet à moins que la mention "échapp. Colomb" dans le registre ne signifie juste que M. Colomb est l'acheveur/régleur qui s'est chargé du réglage de cette pièce avec un échappement tout à fait traditionnel? Les documents apportés par Zénith sont à mon sens un peu légers pour tenter un quelconque rapprochement avec Le navigateur.
Je trouve personnellement plus ridicule de baser le lien entre la montre et Christophe Colomb sur un mot retrouvé en compulsant des milliers de pages d'archives (sur la quantité, on finit toujours par trouver quelque chose) que s'ils admettaient simplement qu'il n'y a aucun lien objectif mais que Christophe Colomb "ça en jette".

J'ai édité. En relisant le premier post de Zen, il semble que le mouvement avec échappement "Colomb" ait été présenté (M. Dufour le tient dans la main sur la première image). Mais ça ne nous dit rien sur ses caractéristiques.



ZEN a écrit:
Enfin pour revenir au choix de Christophe Colomb pour désigner cette montre, je le trouve judicieux car il y a la cage en forme de globe, le système sur cardan imprégné des montres de bord et à ma connaissance, les montres d'Harrisson cadraient moins avec le Zéro G mis au point par Zenith.
Oui, sauf que Christophe Colomb n'avait pas de montre de bord mais des sabliers. Cependant je suis d'accord avec toi sur un point, les chronomètres de Harrisson ne cadrent pas plus avec le Zéro-G.


Dernière édition par Saturne le Sam 23 Oct 2010 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nermal
Puits de connaissances
nermal


Nombre de messages : 4049
Age : 65
Localisation : I/c\I
Date d'inscription : 01/11/2008

La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...    La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...  - Page 2 EmptySam 23 Oct 2010 - 12:53

Une montre intéressante mécaniquement. A voir de plus près si nouveau concours de chronométrie il y a et si Zénith l'y présente.

Merci à Zen pour les photos des H2 et H4 De Harrisson montrant en 15 années une évolution de taille hallucinante, magique.
Une photo du mécanisme de la H4 dans un coin... je sais que cela n'a rien à voir avec la CC de Zénith.
J'ai trouvé au National Maritime Museum : http://www.nmmprints.com/category.php?catid=8878
Chinois
Revenir en haut Aller en bas
 
La nouvelle Christophe Colomb de Zenith et son histoire...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ZENITH CHRISTOPHE COLOMB
» Comparaison Gyrotourbillon de Jaeger LeCoultre / Christophe Colomb de Zenith
» news: ZENITH Christophe Colomb
» ZENITH : Exclusivité ! La Christophe Colomb en essai libre
» Présentation de la nouvelle Christophe Colomb à Greenwich le 28 septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Forum ZENITH Forum Officiel Francophone-
Sauter vers: