FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bender.folder
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1706
Age : 31
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 23/03/2015

MessageSujet: Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation   Mer 18 Mai - 4:44

Bonjour à tous,

entendant souvent parler de la marque de caoutchouc italien j'ai franchi le pas, j'ai déjà testé 4 modèles de la marque.

A savoir, le BC 317 en orange. (le plus épais et approchant d'un isofrane pour son juste équilibre entre résistance à la tension/souplesse)

le nato zuludiver 328 en noir

le modèle BC 300 à boucle déployante (que Stowa et Squale emploient notamment dans leur gamme)

enfin le 281 qui se rapproche le plus du look de l'isofrane.


On trouve tout cela ici : https://www.watchgecko.com/rubber-watch-straps

et là : http://www.watch-band-center.com/shop2/index.php/user/watchstrap/suche/1/suchbegriff/*MySportivo-01*/

Watchbandcenter est moins cher et propose plus de couleurs sur le BC 300. (jamais commandé chez eux) mais le nato uniquement en noir.

Watchgecko si vous commandez pour 50£ mini' ils vous offrent la livraison ultra rapide en 1 ou 2j depuis l'angleterre par DHL, les bracelets sont toujours emballés dans un zip plastique ou emballage oem et des pompes de qualité de la largeur des bracelets commandés offertes. Rien à redire sur eux


Tout d'abord un mot sur le BC 317 épais à brin pleins. Il est d'une souplesse équivalente à l'isofrane, moins respirant car moins perforé, de facto il offre moins de possibilités de réglages. A la boucle une fois fermé il est épais, sur une plongeuse déjà autour de 15mm, ça en fait de la matière en haut et en bas du poignet, à réserver pour la baignade et la saison des manches courtes à mon avis. Je l'ai porté 15j sur la Planet Ocean et l'ai vite remisé du à cette épaisseur. L'isofrane passe mieux de ce coté là, pour le confort c'est équivalent. Enfin inhérent au coloris orange ou non, le rubber se marquait vite de traces noires (facilement lavables).

Je n'ai pas pris la peine de faire des photos des BC 317 et 281.

Le BC 281 qui ressemble comme un frère à l'isofrane maintenant. Extra souple, perforé pareil donc plein de possibilités de réglage possible, du moins pour les poignets de 16,5 et plus je dirais. En dessous vous nagerez...dans le bracelet.

C'est très agréable au poignet, deux bémols toutefois. Sa super souplesse n'inspire pas à long terme niveau résistance et la boucle semble cheap.
Enfin, il n'y a qu'un passant sur le bracelet ce qui fait qu'au regard de sa souplesse, le brin baille et à tendance à sortir du passant durant la journée. En mettre deux comme sur un isofrane serait bien plus judicieux et et là on obtiens une alternative quasi parfaite à un prix bien plus doux.

-----------------------------------------

Le BC300 avec déployante fournie









Vous aimez le caoutchouc des plongeuses et flieger moderne Stowa, le rubber des squale ? Et bien c'est celui là !

Réglage en coupant l'excédant et en ôtant le tube pour y insérer une pompe. 3 micro réglages dans la boucle pour ajuster plus finement.

Belle qualité, n'attrape pas les particules et poussières environnantes comme nombreux bracelets silicone/caoutchouc même des modèles pas donnés (Sinn par exemple.. Col1 )

Très confortable, la boucle est robuste,s'enclenche d'un clic franc et le fermoir également. Perso je porte le coté lisse à l'intérieur et le texturé dehors (désigné pour faire l'inverse je pense) mais je préfère. Le modèle test est une scurfa diver one quartz bien sympa que je vous invite à découvrir. (saphir bombé, lunette céramique avec lume le tout pour moins de 180€ livré pour les curieux)

Pour finir sur ce bracelet, ne pas couper à raz des parties évidées pour insérer une pompe. J'ai vite remarqué qu'on peut rapidement désintégrer l'emplacement et fendre la partie évidée en promenant son cutter trop près du trou. Enfin conseil d'ami, laisser la partie coté micro réglage un cran plus longue quitte à couper plus coté fermoir. Ca forcera l'arche de la déployante à se placer sous le poignet et non à cheval sur le coté ou la courbure n'est pas idéale et trop bombé pour être agréable.

--------------------------------------------

Le nato BC 284 en 22mm noir, boucles brossés :












Test sur une Black bay bleue .

On remarque d'emblée une souplesse très prononcée, les boucles brossées sont bien exécutées mais encore une fois, le matériau employé semble 'léger' et plus proche du plastique que de l'acier.

Mention spéciale au système simple et ingénieux de boucles amovibles dont une qui peut s'incliner. On peut choisir un nato à un ou deux brins (un brin dans mon cas). Et voyez comme la boucle inclinable se plaque une fois l'extrémité du nato rabbatue. Pas trop testé si ça maintient assez en pratique mais c'est sympa pour être souligné.

Par contre on remarque déjà des particules blanches, pour un caoutchouc dit naturel c'est moyen ça je trouve, et le nato n'a été porté que pour la photo pour l'instant. A voir comment il va vieillir. En version mono brin il est d'une finesse agréable par contre au porté, sa souplesse le fait quelque peu naviguer sur le poignet je trouve en version mono brin . Il se tords facilement et la montre se trouve décalée sur le poignet régulièrement.

Enfin le noir tire plus sur le gris, je m'attendais à un noir plus profond comme sur le BC300 à déployante.

Toutefois ça donne une alternative au tissu pour moi qui aime les natos mais me mouille les mains et bras très souvent au boulot. Pour un port occasionnel et un tarif de 35€ ça fait moins mal qu'un caoutchouc Tudor ou Omega par exemple.






Enfin un comparo d'épaisseur du plus au moins épais;

isofrane, BC300 déployante, Hirsch Robby, BC 281 et enfin le nato BC 284. Le modèle 317 que j'évoquais en préambule serait au niveau de l'isofrane en étant toutefois plus épais sur la fin de chaque brin.


Voilà pour mon avis à moi. Ce sont des alternatives somme toute qualitatives au silicone souvent au même prix et en prime ça sent bon la vanille. Pour qui cherche de la couleur, des nato caoutchouc et un bracelet correct sans débourser les sommes pour des premium de grandes marques c'est
une alternative que je recommande.

Bender thumright
Revenir en haut Aller en bas
bender.folder
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1706
Age : 31
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 23/03/2015

MessageSujet: Re: Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation   Jeu 19 Mai - 19:02

MàJ après 2/3j de porté sur le nato BC 284.  

Sa finesse quasi similaire au textile est appréciable mais trop souple. Il se tord régulièrement lorsqu'on bouge le poignet du coup la montre est de travers. Enfin le plus gênant c'est qu'après un certain temps, le caoutchouc se ventouse un poil à la peau et vu que le bracelet n'a aucune aération, on transpire du poignet (pour ma part) ce qui au final est désagréable. L'idée de base est bonne mais il y'a quelques améliorations à faire  à mon avis.

En dehors de l'aspect souple, doux et le séchage plus rapide en milieu aquatique, le nato textile reste une option plus respirante et agréable pour un port d'une journée. Sans doute en plongée ce nato caoutchouc est top mais comme je ne plonge pas.. Mr. Green

Mon coup de coeur reste le BC300 avec sa déployante intégrée, le rapport qualité prix est excellent et le confort génial.
Revenir en haut Aller en bas
Loris
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 183
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation   Jeu 1 Juin - 20:48

Bonjour,

Déjà merci pour cette revue et je sais que je fais un petit déterrage mais un an ça va non ? Mr. Green

Je viens te poser 2/3 questions concernant le 281. je suis intéressé par celui-ci, mais j'ai un poignet de 16cm, tu penses qu'il sera vraiment trop long ? Tu as un poignet de combien toi ? Tu aurais des photos du bracelet porté ?

Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
NaKKdry
Permanent passionné
avatar

Nombre de messages : 2301
Age : 29
Localisation : Liège
Date d'inscription : 11/12/2010

MessageSujet: Re: Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation   Lun 19 Juin - 23:51

Je vais te répondre car je viens d'acheter 2 284 et c'est très long pour mon poignet de 16 cm. Il va falloir soit couper, soit trouver un autre système Pleure 2
Revenir en haut Aller en bas
Loris
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 183
Age : 23
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation   Mar 20 Juin - 22:48

Merci de ton retour, et du coup désolé pour toi Shit

J'ai abandonné l'idée du coup, je vais me prendre une g-shock et garder mon bracelet acier pour ma plongeuse !
Revenir en haut Aller en bas
 
Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caoutchoucs Bonetto Cinturini, revue et retour sur utilisation
» Rampe Evergrow, vos avis et retour.
» Utilisation d'un rameur
» Utilisation des biopellets
» Utilisation de l’acide gibbérellique GA3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: LES RUBRIQUES DE FORUMAMONTRES :: Revues, Vidéos, Photographies, Fiches pratiques...-
Sauter vers: