FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Les calibres automatiques et le remontage

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Les calibres automatiques et le remontage  Empty
MessageSujet: Les calibres automatiques et le remontage    Les calibres automatiques et le remontage  EmptyMer 15 Mai 2019 - 18:45

Je ferai une autre fois un sujet sur les calibres à remontage différentiel mais celui que j'ai fait une fois n'avait pas passionné, pourtant l'efficacité du remontage automatique est un sujet intéressant ainsi que le remontage manuel des calibres automatiques.  



Je viens de tester au cours des 6 derniers mois plusieurs montres avec des mouvements différents. Mon avis n'a pas valeur d'expérience scientifique et encore moins de vérité. Sur le remontage manuel, il faut faire abstraction de la taille de la couronne qui pourtant influence beaucoup le confort du remontage. Un calibre au remontage manuel dur devient facile avec une grosse couronne. Inversement un calibre au remontage manuel souple devient très difficile à remonter avec une couronne trop petite. Pour évaluer le temps de remontage automatique, je suis parti d'un préalable de 3 tours de couronne avant de la porter. ​



Je dois avouer que le remontage des Seiko est impressionnant en moins de 6 heures en bougeant normalement sans moulinets avec le poignet on atteint les 48 h de réserve de marche sur un Calibre 6R27B. Le remontage manuel d'ordinaire plutôt dur est un plaisir avec une couronne conique comme sur les modèles Presage. ​



Un Eta 2824-2 est un peu plus lent. Il faut 8 ou 9 heures pour atteindre les 48 heures. Les derniers H10 et autres sont beaucoup plus performants et on atteint en 7 heures les 80 heures de réserve de marche. Les dernières Hamilton sont exemplaires. Hamilton a l'intérêt d'utiliser des couronnes correctement dimensionnées aux caractéristiques des mouvements.  ​



Le calibre Eterna 3914A de l'Ultramarine est bluffant. En 7 heures, on atteint les 68 heures de réserve et avec un silence du remontage parfait. La couronne polie de la montre ne suffit pas à pondérer l'impression d'un remontage confortable. Ce mouvement décidément s'avère très performant. ​



Le Calibre Zenith Elite est très bon depuis que Zenith a corrigé il y a une dizaine d'années le système d'attache de la masse. Les 55 heures sont atteintes en 7 heures facilement. D'aucuns lui reprochent son bruit mais cela n'est aucunement gênant. Le mouvement est très plat et c'est à noter dans ses qualités. De fait, il a fallu "serrer" et le bruit ne fut pas la priorité. ​



Citizen fait un calibre vendu à LIP notamment dont le remontage est fortement handicapé par la mauvaise qualité des boites LIP et des systèmes de couronne. Un an après, ma Nautic ski reste importable faute de pouvoir revisser les couronnes. Ce serait défavoriser Citizen que de choisir une Lip pour évaluer son calibre. J'ai donc opté pour deux autres montres et clairement c'est un excellent mouvement, un peu bruyant et dont le remontage manuel est très correct et proche de celui des ETA. ​



Rolex enfin avec le 3235 (je n'ai pas testé le 70 h de RdM car je ne l'ai pas). Le remontage automatique est excellent et en moins de 6 heures on atteint les 46/48 h de réserve. Le remontage est silencieux mais est-ce dû à la qualité de la boite ? Le remontage manuel ne m'impressionne pas en revanche et dégage même une impression de fragilité. ​

​​

Voilà pour les calibres testés qui marchent bien. ​



Pour ceux qui me laissent perplexe : ​



Un ETA 2892. La réserve de marche est atteinte en 9 heures de porté. Le remontage manuel semble fragile. J'ai testé sur une Breitling et non, je ne suis pas convaincu. ​



Je me suis fait prêter un Sellita clone du 2824... le remontage est dur en manuel et bruyant en automatique. ​



Un calibre Chopard à micro-rotor. L'impression de fragilité est totale et le bruit en automatique peu rassurant.​



Chez JLC, j'ai aussi ce ressenti de fragilité en manuel mais on atteint les 50 heures en moins de 8 heures, c'est pas mal . ​




J'en ai testé quelques autres, chinois notamment et russes, mais je ne suis pas certain que cela intéresse . ​



Le winner est L'Eterna avec le Elite Zenith ​


Le plus à craindre pour moi est le Sellita.


C'est juste mon test et encore une fois pas le test de 60 millions de consommateurs.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Totocatcho
Membre référent
Totocatcho


Nombre de messages : 7366
Age : 34
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 22/03/2017

Les calibres automatiques et le remontage  Empty
MessageSujet: Re: Les calibres automatiques et le remontage    Les calibres automatiques et le remontage  EmptyMer 15 Mai 2019 - 20:03

Intéressant merci pour ces retours.
Revenir en haut Aller en bas
kohyanga
Membre super actif
kohyanga


Nombre de messages : 458
Age : 58
Date d'inscription : 17/07/2008

Les calibres automatiques et le remontage  Empty
MessageSujet: Re: Les calibres automatiques et le remontage    Les calibres automatiques et le remontage  EmptyMer 15 Mai 2019 - 20:10

Merci pour ce retour Zen.

C'est un sujet qui n'est pas souvent abordé dans mes lectures. Intéressante remarque sur Sellita. C'est vrai que la montre Archimède à base de SW200 demande parfois un poil de remontage manuel, surtout si je ne bouge pas beaucoup mon popotin dans la journée.

Mais comme dirait la fédération française de Cardiologie, il faut rester actif….

Le double barillet du calibre 8500 de chez Omega est donné pour une merveille mais je n'ai pas de point de comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
ZEN
Rang: Administrateur
ZEN


Nombre de messages : 57505
Date d'inscription : 05/05/2005

Les calibres automatiques et le remontage  Empty
MessageSujet: Re: Les calibres automatiques et le remontage    Les calibres automatiques et le remontage  EmptyMer 15 Mai 2019 - 20:45

Je ne l'ai pas pris en compte mais j'en possède deux et ils remontent très bien mais je ne vois pas le plus du double barillet pour une réserve de marche pas exceptionnelle. D'autres font aussi bien avec un simple barillet. Quant à la force constante, je ne suis pas non plus convaincu...

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
fmr
Membre Actif



Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 11/01/2018

Les calibres automatiques et le remontage  Empty
MessageSujet: Re: Les calibres automatiques et le remontage    Les calibres automatiques et le remontage  EmptyJeu 16 Mai 2019 - 0:40

Intéressant, est ce que tu as des infos sur le 1315 de blancpain?
Il s'agit en effet d'un sujet souvent peu abordé et qui finira avec l âge par tous nous concerner...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les calibres automatiques et le remontage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les versions à remontage manuel des calibres automatiques
» Nouveaux calibres Automatiques ETA
» Un débutant découvre les calibres automatiques....
» Calibres à Bumper ( Automatiques à butées)
» Calibres chronographe automatiques miyota

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: