FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 47772
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 18:37

Qu'est-ce qui peut bien générer une telle affection pour les montres ? Est-ce une affection débordante pour la micro-mécanique ou un refuge psychologique pour adultes en mal d'une société qui les pressure ?

Sans nul doute, la passion horlogère trouve sa source au moins en partie dans notre soif d'éternité et dans notre envie d'adulte de disposer d'objets transitionnels qui nous rassurent. Quelle est l'origine que vous avez identifiée quant à l'origine de votre passion ? Pourquoi et comment en êtes-vous arrivés à la passion des montres ?

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Treizin
Animateur


Nombre de messages : 853
Age : 69
Localisation : VAR
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 19:25

Comme la plupart du temps , les situations, les évènements sont le fruit de plusieurs facteurs dont un élément déclencheur. Pour ma part, un grand-père horloger que je n'ai pas connu (Hélas) et dont j'ai hérité une montre de poche Zénith en or qui me sera volée quelles que temps après. La dessus , vient se brancher un élément déclencheur , il y a cinq ans: une déception , frustration, et je décide alors pour compenser, de retourner dans l'affectif (mon grand-père) et je m'achète une Zénith, une de mes sœurs m'accompagnera !
ZEN ! Tu poses une question , mais j'aimerais bien avoir ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
lithium
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 13270
Age : 42
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 19:54

ZEN a écrit:
Qu'est-ce qui peut bien générer une telle affection pour les montres ? Est-ce une affection débordante pour la micro-mécanique ou un refuge psychologique pour adultes en mal d'une société qui les pressure ?

Excellente question ZEN

On a tendance à dire que, tout comme les voitures de sport, les montres de luxe sont des "jouets pour adultes". Il y a du vrai là dedans mais il y a une très grosse différence. Entre une Ferrari 599 GTB et une Fiat Punto, les accélérations et la vitesse de pointe sont complètement différentes. Par contre, entre une Patek Philippe et in Casio radiopilitée, c'est la Casio qui donne l'heure la plus exacte. Y
Mais bon ceci n'était qu'un exemple.

Plus fondamentalement on peut se demander pourquoi les gens portent des montres de luxe. Je ne donnerai que des hypothèses:
  • comme symbole de leur statut social
  • parceque d'autres le font
  • pour montrer qu'ils ont certaines ressources financières

Je n'ai pas indiqué "car ils aiment l'horlogerie et les beaux mouvements" car dans ce cas ils prendraient tous une Hamilton Khaki King à fond transparent Smile.

Eventuellement on pourrait trouver des hypothèses plus "tristes" comme par exemple le fait d'être "désorienté" ou d'avoir des "difficultés à sadapter" à un monde complexe et surtout à une société déstructurée, sans repéres, sans but et sans valeurs (à part l'argent bien entendu).

Bien entendu tout ceci n'est que mon avis. Smile

Envoyé de mon iPhone.
Revenir en haut Aller en bas
nystagmus
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1825
Localisation : MH 370 Island
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 20:02

Par "Tradition familiale"
Revenir en haut Aller en bas
Kaka
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 20:37

lithium a écrit:

On a tendance à dire que, tout comme les voitures de sport, les montres de luxe sont des "jouets pour adultes". Il y a du vrai là dedans mais il y a une très grosse différence. Entre une Ferrari 599 GTB et une Fiat Punto, les accélérations et la vitesse de pointe sont complètement différentes.

J'ai une Fiat Punto... Neutral Neutral Neutral
...
Non, je plaisante Mr. Green



Plus sérieusement, je pense que 90% des gens (j'aime bien sortir des chiffres comme ça au hasard - ça fait plus "pro") achètent une montre dite de "luxe" afin d'exposer leur rang/statut/niveau social.
Evidemment, c'est fait de manière inconsciente. Quoi que... Incompréhensible
La vraie passion n'existe-t-elle donc pas ? Bien sûr que si. Elle concerne les autres 10%.
Vous me ferez remarquer que la question initiale concernait les montres en général. Et pas uniquement les montres de luxe. Ma réponse ne tient donc pas la route (propulsion sous la pluie, que voulez-vous).

Dans mon cas - et la raison n'est pas plus noble - je pense avoir commencé à me passionner pour les montres par mimétisme. Vous savez, cette période de l'adolescence où l'on cherche des "roles-models".
Mon oncle est fou de montres. Et je voulais ressembler à mon oncle. D'ailleurs, il ne m'a pas initié qu'aux montres...
Suisses comme les montres.
Italiennes comme les voitures (je parle bien sûr de la Punto Smile ).
Ecossais comme le whisky.
Brésiliennes comme les... (à quoi tu penses ?! Twisted Evil )


Ah ! Mon petit déjeuner arrive.
Bon début de semaine à ceux qui n'ont pas la chance d'être en vacances.
Fier 2 Fier 2 Fier 2
Revenir en haut Aller en bas
gap_67
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 20:48

Je suis tombé dans la marmite quand j'été enfant Wink
Revenir en haut Aller en bas
bertou
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 597
Age : 49
Localisation : au pays du fromage de chevre
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 20:50

la passion des montres pour certains:
.afficher un rang social
.essayer de domestiquer le temps qui passe
.posséder tout simplement un bel objet
.passion de la belle mécanique
et la liste n'est pas exhaustive,car on pourra trouver,des milliers de raison à la passion horlogere
Revenir en haut Aller en bas
Tony
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 7769
Age : 45
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 20:53

Une Cartier offerte par tonton Serge (le frère de maman Yvette) alors que je n'avais que 12 ans, je louchais dessus depuis un bon moment avec toujours une excellente excuse pour lui emprunter et la passer à mon minuscule poignet de l'époque.
Au final il n'aura pas résisté à m'en faire cadeau sachant que cet objet serait en de bonnes mains (il avait tort, on est casse cou à cet age Rolling Eyes )

Depuis ça ne s'est jamais arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 21:08

J'ai commencé à lécher les vitrines des horlogers alors que j'avais 10-12 ans. Je ne savais pas trop ce que je regardais, je ne connaissais rien aux marques, rien à la mécanique, mais je trouvais que ces montres faisaient vraiment "homme" et me faisaient autant réver qu'un porsche ou qu'un ferrari, pour les mêmes raisons... Incompréhensible
J'ai acheté ma première belle montre pour féter un cap important dans mes études, et placer mes premiers sous durement gagnés, donc c'est vrai que l'aspect "social" n'y est pas étranger.
Et puis l'horlogerie est un des rares moyens d'accéder à des pièces de légende, des morceaux d'histoire, des valeurs "sures" dans une société de l'éphémère.
Et puis quand je regarde une montre, que je me promène sur FAM, que je regarde toutes ces petites pièces faire leur travail sans relache, j'oublie tous mes soucis l'espace d'un instant, et je rêve...
Et puis tout compte fait, l'horlogerie est une passion financièrement accessible comparé à l'automobile, à la peinture, à l'art (un QP pour le prix d'une golf tdi, elle est pas belle la vie ? Mr. Green )
Et puis voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Brice Bling
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2587
Age : 59
Localisation : Paris - Beijing
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 21:10

Disons que c'est simplement une façon plaisante de dépenser son argent... Smile
C'est moins cher qu'une voiture (enfin, les montres que j'achète !), c'est un bel objet que je peux porter sans affèterie (un "bijou" de bon aloi pour un homme), et c'est la possibilité d'embrasser une passion (pour les montres, pour ceux qui les font, pour ceux qui les portent et pour ceux qui en parlent/écrivent).
Enfin, pour compléter ma réponse à la question initiale, je ne trouve pas "refuge" dans les montres car je ne me sens pas "menacé"... blackeye
Revenir en haut Aller en bas
lor_ent
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1718
Age : 31
Localisation : 974 le retour!
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 22:35

nystagmus a écrit:
Par "Tradition familiale"

Moi idem....mais elle commence avec moi Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
effiks
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1940
Age : 36
Localisation : Lille
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 22:47

nystagmus a écrit:
Par "Tradition familiale"

idem
Papa fou de Rolex !!!
Explo I par exemple, Papy idem avec Omega et Lip ...
Revenir en haut Aller en bas
NUFAN
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1449
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 23:05

J'ai toujours passé beaucoup de temps à regarder les vitrines des horlogers et à essayer les montres dans les aéroports et ce depuis tout petit. J'ai toujours passé des heures à regarder les montres de mes parents et grands-parents. De plus, mon grand-père maternel et mon papa ont travaillés dans le développement micro-mécanique et électro-mécanique (ils faisaient des brevets et des prototypes pour vendre ou louer le brevet aux industries de production de masse dans le domaine des autoradios, GPS et audio-visuel). Lors de leurs voyages, ils partaient avec des protos où l'on voyait l'appareil fonctionner grace à la boîte en plexiglas (travail des rouages, principe de chargement,...). Ils passaient un très long moment à m'expliquer comment le tout fonctionnait (un vrai régal)!
Petit à petit, je me suis tourné vers les montres uniquement pour le fonctionnement, l'interaction et l'entrainement de tous les organes entre eux(remontages, régulations, échappements,...) qui permettaient de donner l'heure. Ce n'est pas, pour moi, un refuge psychologique ou un phénomène affectif avant tout mais bien une passion pour le fonctionnement et le génie des générations antérieures (sérieusement, faire une répétition entièrement avec ses mains et à l'aide d'outils ne disposant pas de la technologie actuelle. Ca m'a toujours étonné.

Bon et pour la petite histoire, l'année de mon bac, je suis partis à Prague en voyage scolaire. Je passais facilement 2 à 3 heures par jour assis sur la place de la vielle-ville afin de scruter l'horloge astronomique avec ses personnages, ... pendant que les autres passaient leur temps libre dans les luna park et autre Mc Do (ouais ils goûtaient les spécialités locales que l'on retrouve partout dans le monde)!
Revenir en haut Aller en bas
loule
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1439
Age : 66
Localisation : HAMMAMET (Tunisie), au pays du jasmin...
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 23:12

lor_ent a écrit:
nystagmus a écrit:
Par "Tradition familiale"

Moi idem....mais elle commence avec moi Mr. Green


Bravo! Mr. Green Chinois
Plus sérieusement et c'est le cas de toutes les "passions", les guillemets étant présents pour indiquer que ce terme est excessif, je pense que l'amour des beaux objets, (car généralement, l'amateur de "belles" apprécie généralement bien d'autres choses que les montres, beaux stylos, jolies autos ou motos à forte personnalité, vieux alcools et vins fins, cigares etc...), revêt trés certainement un sens caché, affectif et rassurant. Le frimeur qui veut étaler son statut social ne va pas passer plusieurs heures par semaine sur FAM, j'en suis persuadé! flower Mon amour des montres est tel que j'en change non seulement selon les circonstances, mais aussi suivant mon humeur. J'aime les arts en général, en particulier la littérature et la musique, et je trouve que l'horlogerie , c'est trés artistique, à tout point de vue...Bref, mes montres me font du bien et j'ai la chance en plus d'avoir un fils qui adore cela aussi! J'ai certainement moins d'argent (quel vilain mot!) au fil de ma vie, mais à bientôt 60 piges, j'ai bien envie de continuer à me faire plaisir, de manière qu reste toutefois fort sage! Si un jour tout va mal, je vendrai ma dernière "belle" pour acheter une corde bien solide ou une grosse dose d'arsenic ! Faut pas se démunir!! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Sym
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1197
Age : 40
Localisation : Gap
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 4 Juil - 23:58

Interessant cette question Incompréhensible

Depuis que l'homme est homme, il utilise des outils fabriqués de ses propres mains....................La montre est outil actuel indispensable (quelque soit sa forme) et la montre mécanique un outil de plaisir et de rêve I love you

L'affectif et le psychologique on tout deux une part dans cette passion AMHA.

Revenir en haut Aller en bas
Cafetao
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 8554
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 0:17

N'ayant a ce sujet ni tradition familiale ni transmission générationnelle de ces belles ... je suis venu a l'horlogerie via ma formation initiale, l'Architecture et le Design ...
Amateur d'arts et belles choses je me suis naturellement orienté vers les objets de mesures du temps .
Par la suite mon métier actuel m'a conduit a travailler avec beaucoup de Maisons spécialisées ou ayant partie dans le domaine, ce qui n'a fait que renforcer mon attrait ...
Ce n'est donc pas un refuge mais plutôt un cheminement affectif et passionnel Chinois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.graciebarra75.com/
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 47772
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 0:25

Ce qui m'a donné envie ? C'est de comprendre cela ... jusqu'au troisème degré.


_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
FD
Membre Actif


Nombre de messages : 131
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 0:55

Parceque ces objets ont une âme, qu'ils sont vivants, qu'il faut en prendre soin.

Parcequ'ils sont l'aboutissement du génie humain où l'intelligence de la conception le dispute à l'habileté du travail manuel.

Parcequ'ils ne sont pas éphémères et ont une histoire, la nôtre.

Parceque dans un monde standardisé et pré-maché ils représentent un bastion de résistance face au jetable et à l'obsolescence rapide.

Parceque je suis souvent seul à savoir ce que je porte au poignet.

Parcequ'ils me renvoient une image favorable de ma petite personne, celle d'un esthète ou d'un homme de goût (forcément puisque j'ai telle montre) en tout cas de quelqu'un qui essaie de se rapprocher du beau.

Mais aussi...

Une image défavorable qui me fait parfois regarder avec condescendance le poignet de beaucoup de mes contemporains et qui me fait penser que je deviens un gros c...

Je suis finalement seul (à savoir ce que je porte au poignet) et tout le monde s'en fout de ce que je porte.

C'est un peu tout ça à la fois, un rapport très complexe avec cet objet que j'aime passionnément, qui me distingue, mais qui, au fur et à mesure de montées en gamme, déforme ma vision du réel et diminue le champs des possibles.

Quel rapport pouvons-nous avoir avec un objet qui représente parfois X mois de smic pour faire vivre une famille ?

C'est aussi de l'esclavage pour savoir quand et comment partir en WE ou en vacances, avec laquelle, où laisser celles qui ne partent pas ? Qu'en faire ?

Finalement, j'ai un problème !
Avez-vous le numéro du psy le plus proche ?

A plus.
Revenir en haut Aller en bas
popopoil
Membre très actif


Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 1:07

Au départ c'est pour savoir l'heure ... Et puis quand vous avez l'heure, il y a plein de gens (et beaucoup plus qu'on ne croit ! ) qui vous demandent l'heure dans la rue.

Et c'est comme qu'on se sent important et pourquoi pas indispensable. cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Philémon
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 710
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 1:28

Un objet se définit par sa fonction. Un livre est fait pour être lu par exemple. En revanche, si j'achète très cher une édition originale que je n'ouvre pas de peur de l'abîmer, la fonction utilitaire du livre disparaît.
C'est la même chose pour nous tous : une montre ne nous sert pas (uniquement) à savoir l'heure. Sinon nous aurions tous une seule montre en notre possession, qui plus est une quartz.
Ma femme est souvent embêtée quand nous sommes en public, car je reste de longues secondes à regarder ma montre. Elle me dit généralement (en souriant, elle me connaît...) : "C'est gênant, les gens autour de nous pensent que tu t'ennuies profondément." Mais elle sait très bien que je ne regarde pas ma montre pour lire l'heure. C'est là tout le problème, et c'est pour ça qu'elle a renoncé à comprendre...
Ma mère me parle encore de la première fois où l'on m'a offert une montre. J'avais 7 ans, c'était une petite Casio et il paraît que je suis resté bloqué un bon moment devant la boîte. C'était le début!
Pour moi, une montre est le seul bijou que je m'autorise. C'est également un objet dont la technique me fascine. Ce sont des critères subjectifs et esthétiques.
Mais il faut souligner que les montres sont également des signes extérieurs de richese. Elles sont alors les symboles d'une réussite sociale. Mais là c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Kaka
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 2:50

Philémon a écrit:
Un livre est fait pour être lu par exemple.

J'aime quand ça commence à parler "Philosophie" Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Philémon
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 710
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 3:00

Kaka a écrit:
Philémon a écrit:
Un livre est fait pour être lu par exemple.

J'aime quand ça commence à parler "Philosophie" Mr. Green

Un livre peut aussi servir à caler un meuble! J'avais oublié!
Revenir en haut Aller en bas
Ada74
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1409
Age : 29
Localisation : Haute-Savoie, j'y suis, j'y reste !
Date d'inscription : 04/07/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 6:28

Pour ma part, je pense que ça vient de mon grand père qui avait toujours la classe et aimait les jolies choses ! Et je pense pas que ça vienne d'un désordre vu que j'aime les montres depuis petit ^^
Revenir en haut Aller en bas
sebastien72
Membre Hyper actif


Nombre de messages : 683
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 6:33

Personnellement, travaillant dans l'informatique, toujours à bidouiller des ordinateurs ou avec une manette à la main, j'ai eu envie un jour de trouver un hobby plus réel et sensuel.

C'est comme cela que je me suis trouvé un jour sur FAM, un peu par hasard... Et c'est aujourd'hui le site que je regarde le plus dans la journée...
Revenir en haut Aller en bas
phasedelune
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 389
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 5 Juil - 11:30

Chinois
L'amour des belles choses, ... Des beaux objets.

Le désir de s'accrocher à quelque de chose futile dans la fonction, mais complexe dans sa réalisation.

Le coté "doudou", ... Comme les téléphones portables.

Le fait de "nager à contre courant", et de penser : Oui, je sais, une daube à 3 euros chez un soldeur fournit le même service, ... Mais pas de la même manière.

L'horreur du fast food, fast time, fast built, fast poubellisable aussi.

Enfin, l'admiration et le respect pour le Génie et l'ingéniosité de l'homme.



Bulles Bulles PDL
Revenir en haut Aller en bas
 
La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passion des Montres de Mai 2008 en PDF
» Belges: ce jeudi 18 octobre 2012, supplément "Passion des Montres" avec Le Soir
» Que serait la passion des montres sans Rolex, Omega, Patek Philippe ...
» D'où vous vient votre passion pour les belles montres ?
» Les montres, passion exclusivement masculine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Grandes Heures de FAM-
Sauter vers: