FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
-Laurent-
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 12113
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 18 Mai - 9:25

patrickN a écrit:
je veux ta Festina  clown 
Pas de bol je l'ai plus  clown 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 18 Mai - 9:43

espèce de voyou !
se séparer d'une telle beauté .. pfffff ! ces jeunes  Rolling Eyes 

 Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
-Laurent-
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 12113
Date d'inscription : 10/09/2011

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 18 Mai - 9:47

Elle est devenue trop petite (en 10ans )  clown 
C'est tout...  
Revenir en haut Aller en bas
senator
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4460
Age : 71
Localisation : IDF EST
Date d'inscription : 28/08/2012

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 18 Mai - 13:57



Ces histoires de phénomène psychologique me gonflent , j'achète mes montres pour le plaisir et puis c'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
lones
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1316
Age : 28
Date d'inscription : 30/01/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Ven 21 Nov - 12:44

Et pourtant beaucoup jouent de leurs montres sans avoir l'air de.Y'a qu'à voir dans le train ou le métro le nombre de bras qui laissent voir les merveilles horlogères et hop le telephone qui sonne et l'essai à lire qui donnent prétexte à faire voir aux yeux de tous l'objet de convoitise Mr. Green (même si 95 % des gens s'en foutent en fait des montres)
Revenir en haut Aller en bas
scOp
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1754
Localisation : Montréal au Canada
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mar 2 Déc - 2:23

Objet affectif car tout a commencé avec la montre de mon père, et puis ensuite la découverte de l'horlogerie.
Peu importe la raison d'aimer, par contre la raison de vouloir posséder en est une autre, et il est toujours agréable de constater qu'une personne sait vraiment pourquoi elle a voulu cette montre et pas une autre.
Après il y a l'achat compulsif, et là peu importe l'objet...
Revenir en haut Aller en bas
LaurL06
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 21/11/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 22 Déc - 1:58

Sujet intéressant que celui de connaître l'origine de notre passion pour les montres. Il y a au moins une raison dans laquelle je ne me reconnais pas, c'est celle du statut social ou du sentiment d'appartenir à une catégorie en portant une montre de luxe. Comme FD le dit très bien, je porte une montre mécanique pour ce que cet objet représente de durable, de travail hérité d'une longue tradition, ou l'esthétisme côtoie la prouesse d'une technologie séculaire, un objet qui a une âme et qui m'accompagne au quotidien, qui passe inaperçu pour 99 % des gens... et accessoirement pour donner l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
lolofurax55
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5400
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Sam 27 Déc - 10:54

lones a écrit:
Et pourtant beaucoup jouent de leurs montres sans avoir l'air de.Y'a qu'à voir dans le train ou le métro le nombre de bras qui laissent voir les merveilles horlogères  et hop le telephone qui sonne et l'essai à lire qui donnent prétexte à faire voir aux yeux de tous l'objet de convoitise Mr. Green  (même si 95 % des gens  s'en foutent en fait des montres)

Tu m'as croisé dans le train ou quoi ? clown
Revenir en haut Aller en bas
Chillou
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 20
Localisation : Vosges, France
Date d'inscription : 24/08/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mar 6 Jan - 1:07

Je fais des études en mécanique. La micro mécanique me passionne...  Du coup je suis accro aux montre.  
De plus c'est quand même le seul bijou utile,  non ?
Revenir en haut Aller en bas
mariemarie
Nouveau


Nombre de messages : 14
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Ven 23 Jan - 4:47

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire toutes ces analyses personnelles de votre passion horlogère.

Arrivée ici depuis quelques semaines par hasard, en cherchant une montre pour mon fiancé (puisque j'ai eu une bague Smile ), j'ai été prise dans les filets de FAM:twisted: . D'ailleurs je l'ai trouvée grâce à vous (Seiko Sarb065) et je dois encore poster les photos de la belle Embarassed .

J'ai toujours été intriguée pas les mécanismes, les fonctionnements. Depuis petite, j'ouvrais tous mes jouets, et d'autres objets aussi (radios, lecteurs CD,...) pour voir ce qu'il y avait dedans, comment ça fonctionnait. Après sont venus les ordinateurs, les smartphones (depuis 1/2 ans) et maintenant je découvre les montres automatiques, surtout celles à mouvement visible.
Je n'ai pas d'explication concrète, mais je ne pense pas que cette "passion" (intérêt?) naissante soit d'ordre sentimental. Mais c'est vrai que je tiens à ma montre (j'ai succombé au charme d'une petite seiko 5 SNK799, ma première montre auto) et je tiendrai sûrement aux futures (et oui!). La prochaine étape pour moi ce sera l'achat de la "Théorie d'horlogerie" et pourquoi pas une formation dans l'horlogerie, plus tard?
Revenir en haut Aller en bas
pz
Membre Actif


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 25 Jan - 6:04

Il y a quand meme un sacré probleme d exhibitionisme dans la plupard des posts que l on peut voir sur ce forum. En dehors de quelques sujets tres interesssants une grande majorité des autres pourrait se resumer à " t as vu la mienne,,elle est plus grosse que la tienne".
Et cela va plus loin qu un theme de collection "normal" car les montres donnent a certains l occasion d exhiber les capacites de leur portefeuille et d une partie de leur anatomie. Donc on n est plus dans l objet seul mais l objet associe a une personne.
Vous remarquez aussi que beaucoup sont tres discrets et comme souvent ce ne sont pas pas ceux qui parlent plus qui en font plus.
Les montres sont de beaux objets avec une qualite percue ou reelle,,mais ce n est qu un objet ,industriel,de surcroit, mais la part affective que beaucoup mettent dedans en dit long sur l interprétation psychanalytique qui pourrait en etre faite.
Revenir en haut Aller en bas
Artemus
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 55
Localisation : 48.0667 N/0.7667 O
Date d'inscription : 13/12/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mer 28 Jan - 4:50

perso ,une montre est un bijou,mais contrairement a une bague, un bracelet ,un collier ,
la montre elle vit ,on la voit bouger, osciller,on l'entend vivre.
bref elle hypnotise . Shocked
Revenir en haut Aller en bas
vuillafans
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 363
Localisation : Châtillon 92
Date d'inscription : 19/01/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mer 28 Jan - 5:07

Ayant vécu mon enfance à Besançon quartier Montrapon à 50 mètres de l'usine Dodane et ayant eu de la famille travaillant chez Lip, je ne pouvais qu'aimer les montres.

Pour moi, les montres sont des bijoux à part entière dont on peut alterner le port suivant son habillement, ses sorties, ses rencontres...






Revenir en haut Aller en bas
struddel
Membre Actif
avatar

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mer 26 Aoû - 9:04

J'aime les montres car c'est un objet intéressant, qui vit, et qui sort du mode de consommation plate et aveugle.

J'aime également la hi-fi et les platines vinyles, les beaux vélos en acier, les machines à café manuelles, le thé en feuille entière dans des théières en terre chinoise, les beaux stylos, les belles chaussures, en fait j'aime ces objets qui traversent le temps et qui savent résister à toutes les nouvelles technologie : la plupart sont parfaitement remplaçables et remplacés :

Aujourd'hui on lit l'heure sur son iphoneⓇ , on écoute des mp3 sur son ipodⓇ , on utilise sa BMWⓇ même pour faire 1 km, on boit du nespressoⓇ  george clooney, on fait du thé LiptonⓇ en sachet dans des mug DisneyⓇ , on écrit sur son PC WindowsⓇ /son macbookⓇ  ou on prend une note rapidement avec son bicⓇ  sur un post-itⓇ , on chausse des nikeⓇ  ou des eramⓇ  "confortables", bref on vit au milieu d'objets de consommation courante sans valeur, sans âme, juste pour consommer et sans véritable choix, sans réfléchir, par confort, mais sans aucune passion.

J'aime savoir pourquoi j'achète un objet, m'intéresser à cet objet, connaître l'histoire de cet objet, son mode et son lieu de fabrication, vouloir cet objet et non l'acheter au milieu d'autres sans faire attention juste pour consommer parce que tout le monde a cet objet ou que la pub m'a dit de l'acheter en m'expliquant que je vivrai mieux avec ces objets fabriqués à pas cher dans les pays du sud et vendus beaucoup trop cher aux pays du nord.

C'est de la consommation, bien évidemment, puisque c'est dépenser beaucoup d'argent pour un objet finalement futile qui ne répond à aucun réel besoin, mais ça sort malgré tout du mode de consommation aveugle de masse.

Quant au statut social, je ne vois pas son intérêt ni l'intérêt de le montrer, c'est quoi un statut social ? Montrer que c'est dans le boulot qu'on s'épanouit ? Si c'est là qu'on trouve son bonheur, tant mieux, mais je pense que ça a aussi peu d'intérêt d'afficher ça que d'afficher qu'on s'affirme dans l'art pour un musicien ou qu'on s'épanouit auprès de sa famille pour un parent au foyer.

Mais en sachant mettre de côté et en gérant au mieux ses priorités et son budget, un smicard qui s'épanouit ailleurs qu'au travail peut parfaitement accéder à certaines montres si c'est là son rêve, pourtant ça n'affichera aucun "statut social", juste une passion pour les belles montres Smile
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël_CH
Passionné absolu
avatar

Nombre de messages : 2620
Localisation : Le pays du chocolat
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Jeu 27 Aoû - 5:51

J'adhère pleinement aux propos de struddel. Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Marzoch1
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 246
Localisation : Namur
Date d'inscription : 24/05/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Jeu 27 Aoû - 8:09

Pareil pour moi. C'est l'amour pour le bel objet qui dure. Je me moque du qu'en dira-t-on, ma montre est autant que possible protégée par mes manches de chemise Wink
Je collectionne aussi les boussoles. Question d'aiguilles clown
Revenir en haut Aller en bas
dat_dot
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Kaer Mohren
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Jeu 27 Aoû - 8:27

Idem.
Il y a quelque chose de magique dans une montre, sa mécanique complexe, le fait qu'elle traverse les ages, qu'elle accompagne les moments importants que ce soit l'histoire avec un grand H ou tout simplement nos moments à nous.
Après, pour le "statut social", libre à chacun de faire ce qu'il veut. Pour ma part, j'estime qu'il n'y a pas besoin d'afficher quoique ce soit lorsqu'on est heureux/épanoui....ca se voit de suite Wink Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Omikron
Puits de connaissances
avatar

Nombre de messages : 4249
Localisation : France
Date d'inscription : 08/10/2014

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Jeu 27 Aoû - 9:04

La passion pour les montres (pas forcément automatiques) m'est venu dans les premières années au collège. Tout le monde avait des swatch.. puis un jour. Un ami de ma mère a le malheur de venir souvent à la maison, et posait toujours sa montre sur le bureau de l'entrée.. puis un jour je lis le nom : Breitling.

Et là... Pleure 2  qu'est-ce-que c'est beau ! J'en ai vu passé des modèles Breitling (et uniquement). Principalement des navitimer, dont un modèle pas encore identifié mais la couronne était entourée de quelque chose de rouge (pour protéger cette dernière).

Après la troisième phase, c'est la mécanique, de savoir tout ce qui peut se passer dans un tout petit boîtier.
Revenir en haut Aller en bas
vince03
Nouveau


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/12/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Mar 15 Déc - 11:23

Vaste sujet!

De manière personnelle, cela m'est venu de petit en voyant la Rolex Oyster Date de mon père. J'ai été fasciné directement par le mouvement de la trotteuse. En effet, elle ne bougeait pas chaque seconde, mais plusieurs fois par seconde. En plus de trouver le mouvement joli et fluide, je me suis rendu compte qu'en fait, l'unité n'est pas la seconde, et qu'en une seconde, il est potentiellement possible de faire pleins de trucs (vous voyez ce que je veux dire? clown ). Et depuis, j'essaie tous les jours d'optimiser le temps, de profiter/tirer parti de chaque instant. Et à chaque fois que je regarde ma montre, cette notion me revient.
Et pour faire le parallèle avec les voitures, comme j'ai vu dans les messages précédents, c'est du même acabit. J'aime la voiture pour la flexibilité, le fait que le temps qu'on mette à parcourir un trajet dépende "presque" uniquement du conducteur et qu'on puisse grapiller du temps..un grand jeu classique: voir le temps d'arrivée estimé par le GPS et systématiquement essayer de faire mieux... affraid du coup j'aime les voitures qui vont vite.Wink

Sans parler en plus de l'objet (à chaque fois que j'en achète une c'est pour une occasion spéciale), qui par un mouvement automatique donne une idée de longévité, qui va traverser les âges et qui durera plus longtemps de nous.

Concernant l'exposition du statut social, pas du tout pour moi. Dans mon cas, c'est plutôt l'extreme opposé (un peu trop même peut être)

Tout ça pour dire que j'aime ce sujet, je suis ce forum pour apprendre un max de trucs, surtout que je suis en recherche d'une nouvelle pour très bientôt! bravohap
Revenir en haut Aller en bas
arbigoud
Membre Hyper actif
avatar

Nombre de messages : 584
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 24/01/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Dim 7 Fév - 5:22

pour ma part, je tente d'afficher non-pas un statut que je n'ai pas, mais mon goût des jolie choses, ça c'est vis à vis de mes contemporains Smile

sinon, vu de mes yeux, j'aime ce que les montres offrent de concentrés (de beauté, d'équilibre, de mécanique, de matériaux), ce côté "miniature" qui en offre tant dans quelques dizaines de millimètre.

Et puis avec le temps, l'histoire des marques et des hommes derrière les marques.

Et puis ... l'incontrôlable influence des autres, ici et ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
reznor6969
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3500
Localisation : Rue du Rhône
Date d'inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 15 Fév - 4:32

En ce qui me concerne, non pas un affichage aux yeux de tous de l'argent que j'ai (de toute façons je n'en ai pas beaucoup...!), mais juste transmettre autant que faire se peut mon idée du style, de la beauté d'un bel objet, fait normalement pour durer...d'une représentation de la vie comme je la conçoit : peu de choses, mais de qualité, réfléchies, avec un certain sens de l'accord (le mien...), faites avec (si possible) passion et portées / utilisées de la même façon.
J'aime aussi l'histoire des objets, leur transmission. L'horlogerie en général répond bien à ces caractéristiques.
Pour moi pas de refuge affectif pour reprendre l'intitulé, mais, dans une conception peut-être surrannée de la famille et de la transmission (hors valeurs bien entendu), j'aurais aimé que mon père me transmette une de ses montres... encore eût-il fallu qu'il aie assez de sous pour s'en offrir une et assez de temps pour s'y intéresser (il était boulanger).
J'ai donc transféré cette envie sur mes amis proches et ma compagne qui m'ont offert mon premier garde temps à 40 ans. L'objet en lui même est alors devenu une petite part de ces amitiés... un souvenir sur le long terme. Pour le coup très affectif !
Amicalement Chinois
Revenir en haut Aller en bas
km'rol
Membre éminent.
avatar

Nombre de messages : 23522
Localisation : Socialie , pays enchanté de la spoliation légale
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 15 Fév - 5:05

Marrant de relire de thread
Six ans après je reconfirme donc ce que j'écrivais : les âneries concernant le pseudo statut social ou l'épaisseur du larfeuille sont nulles , non avenues et témoignent surtout toujours plus d'un esprit sociétal franchouille torturé clown
Des années après , je suis toujours ébahi de l'incommensurable inculture horlogère de mes contemporains .... comment afficher un statut social avec un objet minuscule comme une rolex (par ex) au poignet que personne (hormis certains endroits branchouilles que je ne fréquente pas) ne connait ou reconnait ?
Par contre quand quelqu'un te demande ce que tu as au poignet (trois fois en dix ans) et que tu lui dis le prix , là ok ça en impose mais pas en première intention , en portant naturellement sa montre .
Je crois que ce mythe est entretenu par des fabulateurs ou autres stréssés du bulbe qui pensent que tout le monde regarde leur poignet de partout (gros lol ) .... et surtout qui portent leur montre chère quelque soit la marque de manière à ce qu'on la remarque et qu'ils puissent en parler ... cela fait de manière plus ou moins consciente d'ailleurs .
La vérité confirmée encore et toujours est que tout le monde s'en carre ...
Ceux qui veulent montrer un statut achètent une 991 neuve , une féfé neuve ou parlent de leur dernier séjour au ski à courchevel .
Revenir en haut Aller en bas
reznor6969
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3500
Localisation : Rue du Rhône
Date d'inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 15 Fév - 7:46

Km'rol je trouve ton pamphlet très sympathique. Comme tu dis, il y a peu de gens qui reconnaissent ce que tu portes...et alors... !
Et quand on me demande le prix, je réponds "le prix que cela a à mes yeux".. si tu peux te faire une pannie à 4 k ou une lange à 125 k, peu importe, parce qu'au final tout le monde s'en fiche, à part toi, pour le plaisir que cela t'apporte, pour les regards que tu vas porter à ton poignet ...sans jamais lire l'heure !
En ce qui me concerne j'achète pour moi et surtout pas pour le qu'en dira-t-on... Alors quand je sors avec ma panerai de ma toyota aygo (wahou...!), je me dis que je suis finalement très... normal...pas m'as-tu-vu...
Quant aux personnes qui peuvent exhiber leur magnifique patek au volant de leur panamera et bien tant mieux pour eux... ils ont probablement bcp bossé pour cela. zero jalousie pour moi, mais cela ne me fait pas envie.
J'aime l'idée qu'un plaisir n'en estompe pas un autre. Si j'avais 25 montres, je crois bien que je ne profiterai réellement d'aucune d'elles!
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
smellilo
Animateur
avatar

Nombre de messages : 815
Age : 48
Localisation : LA CIOTAT 13600
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 15 Fév - 9:58

croyez le ou pas, je collectionne les plans de Berlin d'immédiat après-guerre....

Et j'ai plein de montres aussi bien sûr. Et je ne sais pas expliquer bien pourquoi, mais je pense que c'est du même ressort, quelque chose qui a à voir avec le "avant", avec l' esthétique, avec le toucher, avec l'imagination, avec la transmission.
Revenir en haut Aller en bas
Petersham
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1184
Localisation : London
Date d'inscription : 28/04/2015

MessageSujet: Re: La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?    Lun 15 Fév - 10:11

A partir d'un certain seuil d'aisance, il faut bien trouver des trucs a acheter...
Revenir en haut Aller en bas
 
La passion des montres phénomène affectif ou refuge psychologique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passion des Montres de Mai 2008 en PDF
» Belges: ce jeudi 18 octobre 2012, supplément "Passion des Montres" avec Le Soir
» Que serait la passion des montres sans Rolex, Omega, Patek Philippe ...
» D'où vous vient votre passion pour les belles montres ?
» Les montres, passion exclusivement masculine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères :: Les Grandes Heures de FAM-
Sauter vers: