FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
 

 Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?

Aller en bas 
+24
Gadrien
Arthur7
misterb
Alt0201
WilyB
isosta
Grandga
DON
ft1000mp
Jivet
Bourgui
Himal
Foz88
deninou
Ganesh
dante_be
Nouch30
Subta
William21
Raxevis Arcofin
Kerangaro
uncledave44
jacno1977
Ed the Grocer reloaded
28 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3187
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 17:30

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Aqua_t10
Omega Seamaster Aqua Terra, un exemple d'une marque positionnée dans le luxe pour contrer une autre marque



Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?


S'il y a un culte qui voit son influence se répandre sur notre planète, c'est celui de l'instantanéité. Pratiquement tout favorise cette religion d'un genre nouveau : beaucoup se sont mis à révérer le temps court, à adorer l'immédiateté, à s'incliner devant l'éphémère, à "vivre l'instant présent". Pour moi, c'est un Carpe Diem vide d'intelligence car le culte de l'instantanéité est un culte sans mémoire. Je me demande d'ailleurs comment le poète Horace aurait analysé notre époque contemporaine : il se serait peut-être amusé du film Le cercle des poètes disparus de 1989 qui a popularisé son Carpe Diem à travers l'excellent Robin Williams. Mais peut-être il n'aurait pas tant apprécié aujourd'hui le Carpe Diem contemporain qui a été en fait remplacé par le Yolo (you only live once) où l'art de trouver une excuse facile pour abandonner la faculté de penser et faire quelque chose de complètement stupide. Nous le voyons régulièrement dans les comportements dans les réseaux sociaux. Bien sûr, il y a des exceptions et comme toujours elles sont là pour confirmer la règle.

Je ne peux m'empêcher de mettre en rapport le culte de l'instantanéité et l'absence de mémoire (ou de culture) que beaucoup peuvent avoir vis-à-vis des marques horlogères. J'entendais récemment quelques personnes dans une grande boutique et qui travaillent dans le milieu horloger parler des marques. Selon eux, certaines marques atteignent le niveau d'icônes intouchables, incarnations presque divines du luxe. Chaque sortie, chaque lancement serait comme un trait de génie décoché sur nous, pauvres mortels devant lutter à armes inégales pour avoir le droit d'y toucher (sic). Et pour faire bonne mesure et équilibrer les choses, d'autres marques sont apparemment à reléguer à la boue de la populace. Et pourtant sans le savoir, ils venaient de citer des marques qui n'étaient pas si différentes quelques décennies plus tôt. Le vernis ou le glaçage des chaussures ne cachent pas pour autant l'inculture des personnes qui les portent.

Il est nécessaire de rappeler que dans le passé la très grande majorité des marques jouait sur le même terrain. Nous pourrions citer au hasard Omega, Zenith, Longines, Lip ou Hamilton et Rolex qui vendaient des montres au même prix à peu de choses près. En fait, celui qui s'intéresse réellement au vintage - et pas seulement au vintage dit de prestige (comprenez : le vintage qui a prix de la valeur suite à la spéculation organisée autour de marques et de modèles particuliers) - sait que beaucoup de marques vendaient leurs modèles dans plusieurs gammes de prix et l'opération était simple : une bonne partie des modèles (exception faite pour les plongeuses) étaient disponibles en 3 versions :

- Or
- Acier
- Plaqué Or

Ceux qui avaient les moyens s’offraient la version en or, ceux qui en avaient moins prenaient la version plaquée. Et même chez bien des marques il fallait rajouter une version chromée car il faut rappeler qu'à la sortie de la guerre, même l'acier était cher pour des populations appauvries et occupées à reconstruire leurs pays plutôt que de racheter la dernière nouveauté horlogère du moment. Même pendant la période de prospérité qu'ont représentées les années 60, les marques continuèrent globalement à offrir ces différentes versions pour vendre leurs modèles à tous les publics et sans se pincer le nez.

Quand on regarde le prix des montres dans les années 60, on peut remarquer que les prix sont grosso modo les mêmes pour la plupart des marques avec des différences plutôt marginales. Une Lip Genève par exemple pouvait coûter plus cher qu’une Rolex à l’époque, d'ailleurs ce n’était pas du tout étonnant.

La vérité sur le positionnement des marques par rapport à une gamme de prix c'est que les positionnements que nous connaissons aujourd'hui sont venus bien tard dans l'histoire des marques, il faut véritablement attendre la sortie progressive de la crise du quartz pour voir les stratégies des marques diverger fortement au niveau des prix. Certaines ont été positionnées de manière totalement artificielles (du fait de la volonté du groupe les possédant) : ainsi SG a positionné Hamilton sur l’entrée de gamme qui n’était pas son positionnement d’origine, Longines sur le moyen de gamme et Omega sur le haut de gamme. Rolex n’a jamais été une marque cheap mais le positionnement prix a complètement changé avec la volonté claire d’en faire une marque de luxe. On peut continuer la liste : Blancpain est positionnée aujourd’hui sur le luxe (mais est-ce que cela conduit la marque à être rentable ? Je ne suis pas sûr du tout) alors que le positionnement prix était historiquement plus accessible. Et d'ailleurs Breitling et Blancpain collaboraient avec Lip pour pouvoir écouler leurs montres sur le marché français, elles ne se pinçaient pas le nez non plus vu que sur leurs propres cadrans leur nom était - avec leur accord - remplacé par celui de la marque bisontine.

D'ailleurs, si on veut développer sur ce point, on peut rappeler la volonté de Fred Lip : il ne voulait pas dédier sa marque au luxe mais, de même, il refusait d’en faire une marque d’entrée de gamme dans son ensemble. Pour l’entrée de gamme, il y avait d’un côté la gamme Dauphine ainsi que plusieurs marques réunies sous le nom d’Electra (dont Vulcain fut l’une des composantes). A côté de cela, il y avait la gamme « normale » qui se situait dans le moyen de gamme de l’époque. Puis il y avait Lip Souveraine pour le haut de gamme qui fut par la suite remplacée par Lip Genève.

Bien sûr, des marques bien connues ont traversé des crises et des périodes difficiles par la suite. Ainsi, Zenith vit son patrimoine mécanique bazardé, ce dernier fut sauvé partiellement par l’intervention personnelle d’un salarié qui tenta de sauver ce qui était possible. Ulysse Nardin fut fermée et tout ce qui ne fut pas soldé à vil prix fut jeté littéralement à la benne. N'oublions pas que Rolex fut obligée de se mettre au quartz (et passé la crise arrêta le quartz) pour tenir à un moment donné. Les noms comme Lip ou Yema furent utilisés pour des choses qui n’avaient rien à voir avec les anciennes marques avant d’être progressivement redressées et aussi de voir leurs tarifs rehaussés à nouveau, du moins pour une partie des modèles.

Tout cela pour dire que l’Histoire nous montre que les positionnements prix ne sont pas éternels. Certes il est plus facile de décréter qu’une marque normale devienne une marque de luxe par un coup de baguette magique, il suffit alors d'acheter suffisamment d'espaces publicitaires pour faire répéter dans les médias jusqu'à la saturation qu'une marque X est l'incarnation du luxe. Investissez suffisamment pendant des années, faites répéter les perroquets médiatiques et peut-être que vous réussirez le tour de passe passe. Enfin peut-être car si vous n'investissez pas suffisamment et intelligemment dans le produit, le retour de bâton arrivera tôt ou tard comme c'est le cas pour les marques de luxe qui ne rencontrent pas leur public et qui sont les poches percées des grands groupes.   

En définitive, le plus grand allié du marketeur lambda qui tente de faire passer des vessies pour des lanternes, c'est le manque de mémoire de nos contemporains et le désintérêt envers l'Histoire au profit d'une instantanéité qui ne soucie que du buzz éphémère et des coups de communication. Mais l'éphémère ne rend pas éternel, comme aurait pu le dire Monsieur de la Palice, de même que le plomb n'est pas de l'or alors que la mémoire elle peut être réveillée et transmise à travers les générations. C'est ce que faisait remarquablement bien ZEN quand il était parmi nous, en nous racontant les belles histoires des marques du passé.
Copyright Don, tous droits réservés.

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
Ed the Grocer reloaded
Animateur Chevronné
Ed the Grocer reloaded


Nombre de messages : 1439
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/02/2012

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 18:05

Salut DON, et merci pour ce billet, qui donne de la perspective à ce petit monde horloger, qui en manque cruellement.

On pourrait y ajouter l'envol de la notion marketing de manufacture, inexistante dans l'univers horloger pré-quartz. , quand on l'utilisait, c'était plutot un synonyme de trzdition et de  "bienfacture", comme l'utilisation du poinçon de genève chez Patek, mais appliqué à  un calibre Nouvelle Lemania. 

Et pour compléter ton panorama, on pourrait également évoquer des marques comme Hublot, qui n'était vraiment pas grand chose en terme d'image et de marché, et s'est  trouvé propulsé dans l'univers du luxe, grâce au génie de JC Biver. Mais là, l'innovation et la qualité des composants sont il réellement au rendez vous, capable de servir de parachute si la frénésie horlogère venait à baisser ?
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné de référence
jacno1977


Nombre de messages : 3465
Date d'inscription : 15/03/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 18:16

Super billet de DON, merci !
Tu évoques Blancpain or Blancpain "moderne", c'est la première grande prouesse de JC Biver, c'est stupéfiant ce qu'il a fait avec Blancpain, et toute la suite de la carrière de Biver est à l'avenant. Aujourd'hui, plus que jamais, tous ces créateurs de nouvelles marques n'ont qu'un rêve, celui de suivre avec succès les traces de leur maître, Mr Biver.
A l'occasion d'un évènement horloger, je discute avec un créateur français d'une nouvelle marque, je lui demande pour quelles marques il éprouve de l'admiration ? Ce qui l'attire dans l'horlogerie ? .... Il avait bu quelques coupes de champagne,  et de me répondre un peu euphorique, moi c'est Biver que j'admire, pas l'horlogerie, je lui réponds, par conséquent si Biver avait fait fortune avec des vélos, aujourd'hui, vous monteriez une boîte pour fabriquer des vélos ? Mais bien sur Mr !
L'horlogerie telle qu'on l'a connait aujourd'hui, doit presque tout à Biver, en bien parce que Biver a réveillé ce monde qui était en mort clinique, en mal par les excès qu'il a initié.
Ce débat sur le positionnement des marques ne peut se faire sans comprendre l'action de ce personnage majeur de l'horlogerie Suisse et de ses grandes mutations.
Revenir en haut Aller en bas
uncledave44
Membre super actif
uncledave44


Nombre de messages : 303
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 09/11/2021

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 21:18

Bonsoir Don ton billet est fascinant j’ai passé un excellent moment grâce à cette lecture et t’en remercie sincèrement. Ta culture horlogère est admirable et ta volonté de la transmettre tout autant.
Revenir en haut Aller en bas
Kerangaro
Membre référent
Kerangaro


Nombre de messages : 6157
Age : 104
Date d'inscription : 15/09/2009

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 21:54

DON a écrit:

Quand on regarde le prix des montres dans les années 60, on peut remarquer que les prix sont grosso modo les mêmes pour la plupart des marques avec des différences plutôt marginales. Une Lip Genève par exemple pouvait coûter plus cher qu’une Rolex à l’époque, d'ailleurs ce n’était pas du tout étonnant.

C'est pas faux...
Exemple après une petite recherche via google.
Une rolex en or de 1960 (sans doute une oyster?) : environ 120 dollars (canadiens) sur une base en Allemagne (Source ici), Soit environ 62000 anciens francs (source ici)
Une Lip Himalaya 18k 1959, coutait 63000 anciens francs en France à la même époque (source ici).

Rapporté à l'évolution du pouvoir d'achat, ça donnerait quelque chose autour de 1200 dollars canadiens de 2023. (source ici)


Même si la Rolex en or a peut être été achetée hors taxe (base canadienne), les ordres de grandeur ne sont pas si éloignés. Après il faudrait comparer les modèles acier pour vraiment comparer les images de marques.
Revenir en haut Aller en bas
Raxevis Arcofin
Pilier du forum
Raxevis Arcofin


Nombre de messages : 1828
Age : 59
Localisation : Gourmandie
Date d'inscription : 21/07/2019

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyMer 27 Sep 2023, 23:24

En lisant cet excellent et éclairé billet (d'humeur?) je me suis mis à penser à Jacques Brel (qui n'était pas n'importe qui raport à la culture et le sens de la formule) et qui à dit: "Les  gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire"...

Une formule à laquelle je pense souvent en entendant les marqueteux de bacs à sable dont la bouche ne semble contenir que des: On va partir sur... des: Tout à fait... des: Vous êtes dans notre base client? ou encore des: L'article n'est pas en stock mais je vois qu'il est disponible chez notre partenaire...

J'ajouterais à la formule du grand Jacques: ."..ont souvent mauvaise mémoire" et ... peu de culture!

Alors ce soir j'aime bien savoir que j'en sais un peu plus à propos de la légitimité et la façon dont les marques nous proposent de porter leurs "Très Riches Heures" comme aurait dit Stefan Zweig.
Merci de ce Don, &Billet.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
William21
Animateur
William21


Nombre de messages : 1114
Localisation : 21
Date d'inscription : 23/10/2019

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 08:59

16030 achetée 2.864,00 FF en novembre 1980.

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Img_0512


Dernière édition par William21 le Jeu 28 Sep 2023, 09:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Subta
Animateur
Subta


Nombre de messages : 1218
Localisation : Loin des montres
Date d'inscription : 28/10/2006

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 09:03

Merci pour ce billet , le rappel des valeurs "temporelles relatives" des montres est salvateur.

Quand je suis arrivé sur le forum, des grands anciens nous disaient déjà que dans les années 70 une Submariner neuve était au niveau de prix de certaines françaises....

Seiko a probablement toujours cette notion "historique" de montre pour tous, les petits quartz ou auto en début de gamme avec une montée progressive jusqu'à Grand Seiko.


Dernière édition par Subta le Jeu 28 Sep 2023, 09:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ed the Grocer reloaded
Animateur Chevronné
Ed the Grocer reloaded


Nombre de messages : 1439
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/02/2012

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 09:07

Pour moi, le choc culturel a été quand pour la première fois, sur FAM, quelqu'un s'interrogeait sur le choix entre Rolex et Hublot. J'ai alors brutalement compris tout le chemin fait par Hublot en matière de communication grand public. 

Pour moi, ayant en memoire le Hublot historique, et le niveau technique de sa nouvelle production, c'était inimaginable cette comparaison ! Rolex n'étant alors pas vraiment une marque de luxe, mais une marque d'excellence technique ( on trouvait des 14060 à 2000 €)
Revenir en haut Aller en bas
Subta
Animateur
Subta


Nombre de messages : 1218
Localisation : Loin des montres
Date d'inscription : 28/10/2006

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 09:42

Ed the Grocer reloaded, arff ma plus grosse déception déception horlogère, ne pas avoir acheté à l'époque une 14060 à ce prix ou une 5513 dans ces eaux là, guère plus chère....
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné de référence
jacno1977


Nombre de messages : 3465
Date d'inscription : 15/03/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 09:51

Pourquoi la majorité des gens préfèrent se mettre sur liste d'attente pour acheter une Sub Rolex à 9000€ plutôt qu'une aussi excellente Seiko avec son calibre 8L35 à  3000€. disponible en magasin que l'on pourra acquérir le plus souvent avec une petite ristourne de 10%.
Effet James Cameron qui fait actuellement la promo de la Sub ?
Certainement cela, et à mon avis ça ne tient qu'à ça, là on est en plein sujet du positionnement de marque, puisque les produits sont identiques, voir Seiko plus solide en tant que toolwatch.
Revenir en haut Aller en bas
Nouch30
Puits de connaissances
Nouch30


Nombre de messages : 4295
Age : 52
Date d'inscription : 28/12/2010

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 10:00

Bon sujet de discussion 

je trouve que c'est un peu trop axé sur le côté c'est la marque qui décide que...

Pour reprendre Rolex, c'est clairement la qualité des produits qui a fait son succès, la forte demande et du coup une montée en gamme que je qualifierais de progressive.

A l'inverse, des marques comme Blancpain, qui ont été ressuscitées et clairement positionnée d'office haut de gamme

On a aussi les marques qui se positionnent par rapport aux autres: on voit bien que le positionnement d'Omega c'est un peut "suivons Rolex en se maintenant à une courte distance tarifaire"... Ce qui n'enlève rien à la qualité des produits.


je pense, sincèrement, que c'est le client, peut-être plus ou moins influencé par le marketing, qui fera le positionnement final d'une marque.

Si le produit est mauvais, mal placé, ça ne marchera pas.
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné de référence
jacno1977


Nombre de messages : 3465
Date d'inscription : 15/03/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 10:05

Nouch30 a écrit:
Bon sujet de discussion 

je trouve que c'est un peu trop axé sur le côté c'est la marque qui décide que...

Pour reprendre Rolex, c'est clairement la qualité des produits qui a fait son succès, la forte demande et du coup une montée en gamme que je qualifierais de progressive.

A l'inverse, des marques comme Blancpain, qui ont été ressuscitées et clairement positionnée d'office haut de gamme

On a aussi les marques qui se positionnent par rapport aux autres: on voit bien que le positionnement d'Omega c'est un peut "suivons Rolex en se maintenant à une courte distance tarifaire"... Ce qui n'enlève rien à la qualité des produits.


je pense, sincèrement, que c'est le client, peut-être plus ou moins influencé par le marketing, qui fera le positionnement final d'une marque.

Si le produit est mauvais, mal placé, ça ne marchera pas.

Rolex n'a pas de meilleurs produits que Seiko, je parle des toolwatch. (si on compare avec les Seiko haut de gamme avec les 8L35 ou avec les SD)
Entre Rolex et Blancpain, la Sub et la FF, le mouvement de la Sub est basique, purement industriel, prix de revient de fabrication  ... peu de sous.
Le mouvement 1315 de la FF45mm est un must horloger qui vaut très cher, fait l'admiration des horlogers, avec des matériaux d'un prix élevé, la masse oscillante est en or. Malgré cela, par le positionnement des marques, des personnes achèteront plus chers une Sub sur le gris qu'une FF Blancpain en magasin..

Si toutefois on persiste à dire que la Sub vaut vraiment son prix, qu'elle mérite ses 9000 balles sur liste d'attente, parfois ses 13 000 balles, voir plus sur le gris, ça confirme simplement la maestria de la fondation Rolex en terme de positionnement de marque, c'est le coeur du sujet.

Le client n'est pas influencé par le marketing, il en est la victime, le désir autonome et rationnel n'existant pas dans le segment du luxe.

L'incroyable force de Rolex et d'autres comme Biver, c'est d'être parvenu à faire croire que le superflu est nécessaire, ce qui n'est pas anormal en soit puisque le superflu peut avoir du sens, ce qui interroge, ce sont les proportions que ça prend aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
dante_be
Membre Hyper actif



Nombre de messages : 513
Age : 50
Localisation : belgique
Date d'inscription : 03/11/2020

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:15

Je ne pense pas que la force de Rolex ou des marques de la HH par exemple soit d'avoir fait croire que le superflu est nécessaire, ça c'est le propre de n'importe quelle montre en pratique.

Je pense que la force du marketing de ces marques est d'avoir imposé une double prophétie auto réalisatrice:

- "Nos produits conserveront de la valeur" => et ceci est réalisé parce que le client y croit et donc achète plutôt le produit de la marque qu'un autre, et la demande dépasse l'offre, et hop conservation voire hausse de valeur fouetté par le marketing et la politique de restriction.
- "Nos produits sont le reflet de la qualité de votre personnalité et de vos goûts du fait de sa valeur" => et c'est réalisé parce que le client y croit et donc achète plutôt le produit de la marque qu'un autre, ce qui transforme le produit en référence et standard de fait, et donc en "statut social accessible" pour les clients suivants (avec un discours très normatif des amateurs de montres de ce point de vue.

Cette double prophétie étant en plus challengée par la hausse continuelle des prix de manière importante; il n'y a qu'à lire le fil sur "est ce le moment d'acheter de la HH", où toutes les réponses convergent vers "oui fonce fonce avant que ça augmente encore"

J'ai la faiblesse de croire qu'il ne s'agit pas uniquement de gonfler tjs plus la marge mais aussi, bien aidé par la première prophétie, d'une démarche délibérée pour donner un sentiment d'urgence à tout acheteur "tu veux une montre à 15k malheureux fonce demain elle en voudra 20", et ainsi d'assurer un marché aspirant les amateurs en les mettant dans un état d'esprit FOMO.
Revenir en haut Aller en bas
jacno1977
Passionné de référence
jacno1977


Nombre de messages : 3465
Date d'inscription : 15/03/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:25

dante_be a écrit:
Je ne pense pas que la force de Rolex ou des marques de la HH par exemple soit d'avoir fait croire que le superflu est nécessaire, ça c'est le propre de n'importe quelle montre en pratique.

Je pense que la force du marketing de ces marques est d'avoir imposé une double prophétie auto réalisatrice:

- "Nos produits conserveront de la valeur" => et ceci est réalisé parce que le client y croit et donc achète plutôt le produit de la marque qu'un autre, et la demande dépasse l'offre, et hop conservation voire hausse de valeur fouetté par le marketing et la politique de restriction.
- "Nos produits sont le reflet de la qualité de votre personnalité et de vos goûts du fait de sa valeur" => et c'est réalisé parce que le client y croit et donc achète plutôt le produit de la marque qu'un autre, ce qui transforme le produit en référence et standard de fait, et donc en "statut social accessible" pour les clients suivants (avec un discours très normatif des amateurs de montres de ce point de vue.

Cette double prophétie étant en plus challengée par la hausse continuelle des prix de manière importante; il n'y a qu'à lire le fil sur "est ce le moment d'acheter de la HH", où toutes les réponses convergent vers "oui fonce fonce avant que ça augmente encore"

J'ai la faiblesse de croire qu'il ne s'agit pas uniquement de gonfler tjs plus la marge mais aussi, bien aidé par la première prophétie, d'une démarche délibérée pour donner un sentiment d'urgence à tout acheteur "tu veux une montre à 15k malheureux fonce demain elle en voudra 20", et ainsi d'assurer un marché aspirant les amateurs en les mettant dans un état d'esprit FOMO.

Tu as complètement raison, ça ne s'oppose pas à ce que j'ai écrit avant et ce que j'éxprimais sur un autre fil qui traîte de notre passion.
L'horlogerie d'aujourd'hui se caractérise par ce que tu exprimes, et c'est pourquoi ça a attiré beaucoup les resellers, mais ce système semble s'éssoufler, pour les resselers dont certains commencent à boire le bouillon et l'aspect image recherché par l'acheteur, ça se calme aussi, les gens vont préfèrer la tranquillité, la sécurité à l'aspect ostentatoire, pour ma part, dans certains quartiers de Nice, dans certaines circontances, il est souvent préférable de porter une Lip à 400 balles qu'une Blancpain à 15 000.
D'ailleurs là, on cause d'un sujet, presque en inventaire de ce qu'on vient de vivre, comme si on percevait que nous en étions arrivés au terme.
Revenir en haut Aller en bas
Subta
Animateur
Subta


Nombre de messages : 1218
Localisation : Loin des montres
Date d'inscription : 28/10/2006

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:28

William2116030 achetée 2.864,00 FF en novembre 1980.


SMIC en 1980 env 2300 FF je vous laisse faire les conversions pour aujourd'hui, les ordres de grandeur ne sont plus les mêmes. 

Le marketing, les sponsors, les ambassadeurs, les influenceurs ça se paie.....
Revenir en haut Aller en bas
Ganesh
Passionné de référence
Ganesh


Nombre de messages : 3097
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 12/06/2017

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:34

Il y a une chose qui a beaucoup changé, c'est le pouvoir des marques auprès des clients, et la recherche d'un marqueur social associé  a une marque prestigieuse.

Aujourd'hui, les gens veulent se démarquer avec une rolex, un iphone ou une paire de nike. Il suffit pour s'en convaincre de voir le nombre de serveurs de cafés qui ont une rolex au poignet. Ce qui explique la réussite de ces marques, alors que d'autres sont tout autant qualitatives et nettement plus abordables : une oméga n'est pas moins qualitative qu'une rolex, et une paire de baskets décathlon fera le même usage qu'une paire de nike pour 5 fois moins cher.

Il y a 60 ans, le marqueur social était d'avoir une voiture, une machine a laver ou une télé, peu importait la marque. Je pense qu'il en était  de même avec la montre
Revenir en haut Aller en bas
http://ohlesboulaneiges.free.fr
deninou
Permanent passionné
deninou


Nombre de messages : 2255
Localisation : bretagne en rêve
Date d'inscription : 03/07/2011

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:37

jacno1977 a écrit:


Le client n'est pas influencé par le marketing, il en est la victime, le désir autonome et rationnel n'existant pas dans le segment du luxe.

Magique  clown
Revenir en haut Aller en bas
William21
Animateur
William21


Nombre de messages : 1114
Localisation : 21
Date d'inscription : 23/10/2019

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:40

Subta a écrit:
William2116030 achetée 2.864,00 FF en novembre 1980.


SMIC en 1980 env 2300 FF je vous laisse faire les conversions pour aujourd'hui, les ordres de grandeur ne sont plus les mêmes. 

Le marketing, les sponsors, les ambassadeurs, les influenceurs ça se paie.....


A l'époque, Rolex n'était qu'une marque horlogère réputée, mais pas plus. Sa communication était axée sur un partenariat avec des artistes connus,(Karajan, Kiri Te Kanawa), le tout adossé à une fondation qui finançait des projets dans les domaines de l'art, de l'environnement et de la culture. Positionnement sans doute déjà un peu élitiste, mais très éloigné de celui de la marque actuellement. D'ailleurs, Tudor était perçu comme une marque totalement à part et dont l'appartenance à Rolex était soigneusement occultée.
Le segment du "luxe" n'existait pas vraiment dans le sens dans lequel on le connaît aujourd'hui. 
Internet et la "com" tous azimuths en temps réel ont grandement changé la donne.
Revenir en haut Aller en bas
dante_be
Membre Hyper actif



Nombre de messages : 513
Age : 50
Localisation : belgique
Date d'inscription : 03/11/2020

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 11:46

jacno1977 a écrit:


Tu as complètement raison, ça ne s'oppose pas à ce que j'ai écrit avant et ce que j'éxprimais sur un autre fil qui traîte de notre passion.
L'horlogerie d'aujourd'hui se caractérise par ce que tu exprimes, et c'est pourquoi ça a attiré beaucoup les resellers, mais ce système semble s'éssoufler, pour les resselers dont certains commencent à boire le bouillon et l'aspect image recherché par l'acheteur, ça se calme aussi, les gens vont préfèrer la tranquillité, la sécurité à l'aspect ostentatoire, pour ma part, dans certains quartiers de Nice, dans certaines circontances, il est souvent préférable de porter une Lip à 400 balles qu'une Blancpain à 15 000.
D'ailleurs là, on cause d'un sujet, presque en inventaire de ce qu'on vient de vivre, comme si on percevait que nous en étions arrivés au terme.

Oui ce genre de marché attire les spéculateurs comme le sang attire le requin (et encore), accentuant encore sa nature intrinsèquement haussière.

Clairement ça sent pour une partie des amateurs la fin d'un cycle et une sorte de droit d'inventaire avec des gens qui lâchent l'affaire (c'est largement mon cas, désormais je me fais plaisir avec des citizen non spéculatives et ça m'a réconcilié avec les montres..)

Maintenant dur de prédire si le système va juste perdurer en "moins fort", continuer pleine balle sous la pression de tous ceux qui y ont intérêt, ou si un jour, l'horlogerie dans son ensemble sera balayé dans les oubliettes de l'histoire, comme ça a failli lui arriver par le passé, comme tout industrie produisant des choses fondamentalement inutiles en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Foz88
Membre super actif
Foz88


Nombre de messages : 426
Age : 33
Localisation : Montrouge
Date d'inscription : 08/06/2023

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 17:14

Très intéressant, merci thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Himal
Animateur
Himal


Nombre de messages : 1094
Localisation : IdF
Date d'inscription : 18/04/2007

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyJeu 28 Sep 2023, 17:59

jacno1977 a écrit:
[...] dans certains quartiers de Nice, dans certaines circontances, il est souvent préférable de porter une Lip à 400 balles qu'une Blancpain à 15 000. [...]
C'est pour cela que Swatch a fait une Blancpain à 400 balles !  Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  1f60b
Revenir en haut Aller en bas
Bourgui
Membre très actif
Bourgui


Nombre de messages : 258
Date d'inscription : 20/08/2018

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyVen 29 Sep 2023, 07:28

Merci pour l’article Don.
Cela permet de remettre nombre de choses en perspective de savoir que le positionnement s’est fait au fil du temps.
Ce qui est marrant c’est que le fort écart de prix entre les vintages s’est aussi crée avec le temps, le marketing a donc permis de renforcer la desirabilité de la production déjà écoulée.
Revenir en haut Aller en bas
Jivet
Animateur
Jivet


Nombre de messages : 1012
Age : 33
Localisation : CH
Date d'inscription : 23/04/2021

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyVen 29 Sep 2023, 12:32

Bourgui a écrit:

Ce qui est marrant c’est que le fort écart de prix entre les vintages s’est aussi crée avec le temps, le marketing a donc permis de renforcer la desirabilité de la production déjà écoulée.

Très bon point, au final des montres de même positionnement à l'époque sont aujourd'hui très différenciées sur le marché du vintage !


Merci DON pour ton billet très plaisant à lire comme à chaque fois  Chinois
Revenir en haut Aller en bas
DON
Modérateur
DON


Nombre de messages : 3187
Localisation : New York, mais ça c'était avant
Date d'inscription : 02/02/2016

Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  Empty
MessageSujet: Re: Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?    Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?  EmptyDim 01 Oct 2023, 21:35

jacno1977 a écrit:
Super billet de DON, merci !
Tu évoques Blancpain or Blancpain "moderne", c'est la première grande prouesse de JC Biver, c'est stupéfiant ce qu'il a fait avec Blancpain, et toute la suite de la carrière de Biver est à l'avenant. Aujourd'hui, plus que jamais, tous ces créateurs de nouvelles marques n'ont qu'un rêve, celui de suivre avec succès les traces de leur maître, Mr Biver.
A l'occasion d'un évènement horloger, je discute avec un créateur français d'une nouvelle marque, je lui demande pour quelles marques il éprouve de l'admiration ? Ce qui l'attire dans l'horlogerie ? .... Il avait bu quelques coupes de champagne,  et de me répondre un peu euphorique, moi c'est Biver que j'admire, pas l'horlogerie, je lui réponds, par conséquent si Biver avait fait fortune avec des vélos, aujourd'hui, vous monteriez une boîte pour fabriquer des vélos ? Mais bien sur Mr !
L'horlogerie telle qu'on l'a connait aujourd'hui, doit presque tout à Biver, en bien parce que Biver a réveillé ce monde qui était en mort clinique, en mal par les excès qu'il a initié.
Ce débat sur le positionnement des marques ne peut se faire sans comprendre l'action de ce personnage majeur de l'horlogerie Suisse et de ses grandes mutations.

Biver était un patron qui avait la vision nécessaire pour redresser de nombreuses marques. L’impact qu’il a eu sur le secteur horloger a été effectivement comme tu le dis immense.

Je ne suis pourtant pas nécessairement client de Tag ou d’Hublot ou de Blancpain mais il faut avouer que ce patron continue de fasciner par ce qu’il a réalisé dans le secteur. Chinois

_________________
"Le moyen d'avoir raison dans l'avenir est, à certaines heures, de savoir se résigner à être démodé" - Renan
Revenir en haut Aller en bas
 
Billet : le positionnement des marques est-il éternel ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les nouvelles marques dament le pion des marques institutionnelles - Billet
» Positionnement des marques
» Le positionnement des marques
» Positionnement des marques et réalité
» Positionnement des marques suivant les pays ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: