FORUMAMONTRES
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
| |
Partagez | 
 

 La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
zidelu
Animateur
avatar

Nombre de messages : 974
Localisation : SOL III
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Mer 5 Avr - 6:27

Au vu de tout ce qui est écrit,  j'en déduis donc que les blogueurs ( pas tous) sont des lèche -produit.
Je me félicite donc de ne pas les fréquenter et FAM me suffit pour me faire mes propres avis sur les montres qui sont gentiment et aimablement présentées par leurs heureux propriétaires .
Certaines de celles que j'aime seraient loin de plaire à tout le monde mais comme ce sont MES goûts et mes montres , ça me suffit.

Devenir riches en faisant de la pub de Tocantes ( c'est certainement leur propos) , des "amateurs" de Rolex avant 50 ans ont bien réussi , pourquoi pas , mais sans moi  Wink .
Revenir en haut Aller en bas
foversta
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1796
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Mer 5 Avr - 8:20

zidelu a écrit:
Au vu de tout ce qui est écrit,  j'en déduis donc que les blogueurs ( pas tous) sont des lèche -produit.

Je pense que le problème de ce fil de discussion est que tout a été mis dans le même sac. Car au bout du compte, de quoi parlons-nous? Du blogueur amateur et passionné qui paye son billet de train, sa chambre airbnb et qui repart sans montre Oris de Bâle (il s'en remettra...), du blogueur rapace qui chasse les goodies pour les revendre, de magazines digitaux professionnels incontournables, de consultants plus ou moins sérieux qui vendent leurs services, d'instagrameurs sans vergogne qui vendent des packages de photos alors que leurs comptes sont bidons (faux followers, faux likes) etc... Il y a toute une faune qui tourne à Bâle et elle est multiforme. Il est impossible de la résumer à une catégorie.

Il y a toutefois un constat.

La nature ayant horreur du vide, de nombreux acteurs ont occupé la place qu'auraient dû occuper les médias traditionnels s'ils avaient bien compris le virage du digital et les aspirations des lecteurs. Ces derniers, que veulent-ils avant toute chose pendant les Salons? Des photos live, les prix, les principales caractéristiques. Les analyses viendront après (de toutes les façons, la presse en fournit peu...). Les médias traditionnels, coincés dans leurs obligations du print et dans leurs contraintes ont refusé d'investir (ou non pas su investir) dans les réseaux sociaux/digital qui auraient pu servir de vecteur pour la vente des magazines. Les comptes instragram de certains acteurs bien connus sont dramatiques. Photos pourries avec traces de doigt, aucune rigueur, il ne faut pas s'étonner par la suite que toute une nouvelle génération de lecteurs préfère d'autres médias. Et pourtant, tenir un compte Instagram correct, cela ne nécessite pas un investissement redoutable. Encore faut-il un minimum d'organisation et de volonté.

Derrière tout ça, on en revient au modèle de la presse traditionnelle. Mais pourquoi continuer à faire des spécial Bâle, spécial SIHH alors que les magazines ne présentent que ce qui a pu leur être transmis avant les salons soit à peine 30% (et je suis sympa) des nouveautés? Comment lutter contre des acteur digitaux qui sont dans l'instantané avec des photos live? Qui va lire ces mags alors qu'au moment où ils sortent tout le monde a tout vu sur Hodinkee ou ABTW? Je pense que le bon schéma serait d'avoir un vrai magazine d'analyses et de dossiers et une version digitale sur l'immédiateté avec une approche soignée. Certains organes de presse y parviennent heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
http://equationdutemps.blogspot.com
ZEN
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 49077
Date d'inscription : 05/05/2005

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Mer 5 Avr - 9:24

Je suis assez d'accord, il faut différencier ceux qui apportent une plus-value, ceux qui paient tout et ne ramasseront que des  goodies et ceux qui, sous prétexte d'une notoriété, vampirisent les marques. La presse a sa responsabilité car n'a pas souvent su évoluer.

Il reste une pétaudière immense et des salons qui s'asphyxient.

_________________
Contraria contrariis curantur. (Les contraires se guérissent par les contraires).
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/hourconquest/
Biglolle
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 290
Localisation : Au Soleil ☀️
Date d'inscription : 01/09/2016

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Mer 5 Avr - 21:43

Ouais il y a aussi une solution qui est d'arrêté de donner des cadeaux tout simplement . Il faut hêtre honnête ses soi-disant cadeaux non qu'un seul bute, ont le sait c'est de s'acheter les bonnes faveurs ou plutôt les bonnes pages de ce qui les reçoive .

Dans d'autres métiers on appelle pas ça des " cadeaux " et c'est interdit . Et puis sa trompe les lecteurs des sites car il y a des gens naïfs ou pas au courant de ses pratiques de cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas
mertenss
Membre super actif


Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 24/03/2017

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Mer 5 Avr - 23:21

Biglolle a écrit:
Ouais il y a aussi une solution qui est d'arrêté de donner des cadeaux tout simplement . Il faut hêtre honnête ses soi-disant cadeaux non qu'un seul bute, ont le sait c'est de s'acheter les bonnes faveurs ou plutôt les bonnes pages de ce qui les reçoive .

Dans d'autres métiers on appelle pas ça des " cadeaux " et c'est interdit . Et puis sa trompe les lecteurs des sites car il y a des gens naïfs ou pas au courant de ses pratiques de cadeaux.
bah, tous les journalistes sont déjà " corrompus " alors avec leur niches fiscales... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
paysdoufs
Membre très actif


Nombre de messages : 239
Localisation : 74
Date d'inscription : 17/09/2016

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 0:04

Matthieu92 a écrit:
Pas en lien avec les montres mais plutôt pinup ( pig ), pour le coup seul vrai exemple concret que j'ai pu trouver sur les rem instagram à +7M followers


C'est qui, cette dame?

Question subsidiaire : Est-ce que vous pensez que les marques de montres (pour ne citer que ceux-là) aient réellement bien évalué l'impact que FB, Twitter et IG ont réellement auprès de leur clientèle type?

M'est quand même avis que l'acheteur type de montres "de luxe" est plutôt un homme, d'âge plutôt avancé, et actif dans un poste de travail qui ne se résume pas à du "9h to 17h"... La fréquentation des médias sociaux susmentionnés par cette tranche démographique me semble donc plutôt limitée (mais peut-être que j'extrapole trop, là)... (?)


Dernière édition par paysdoufs le Jeu 6 Avr - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
colinbruxelles
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 44
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 0:11

Probable que les marques visent également le long terme, les jeunes qui passent du temps sur les réseaux sociaux et le net seront les consommateurs de demain ;-)
Revenir en haut Aller en bas
paysdoufs
Membre très actif


Nombre de messages : 239
Localisation : 74
Date d'inscription : 17/09/2016

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 0:13

radiomir a écrit:


Là où se plantent les manufactures ama est que les-dits blogueurs n'ont pas tous l'expertise pour se prononcer et émettre un avis pertinent, ils sont plutôt des relais d'opinion (cf. ci-dessus).
Moins chers, plus malléables...
Nous les FAMeurs sommes des utilisateurs-consommateurs.

Merci pour cette distinction et d'accord avec toi: Beaucoup d'investissement dans des relais d'opinion, plutôt que les "vrais" influenceurs. Efficacité donc probablement plus que discutable...

Revenir en haut Aller en bas
LUDOSTER
Membre très actif
avatar

Nombre de messages : 201
Age : 32
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 0:28

Dans un autre exemple, l'automobile, il est difficile de s'investir a "critiquer" une marque ou un modèle sans avoir un retour de bâton (la marque ne vous prête plus de modèles pour essai).
Pour exemple de Chris Harris qui avait à l'époque poussé son coût de gueule contre Ferrari :
http://www.caradisiac.com/Chris-Harris-et-Ferrari-66080.htm

Je suppose également que l'on peut retrouver ce même type de "peur" dans l'horlogerie, l'engagement demande du courage, et je pense que beaucoup de blogueurs préfèrent diffuser des comptes rendus des marques plutôt que d'écrire de vrais articles avec un avis objectifs. Rester à sa place sans faire de vagues permet c'est certain, de ne pas être embêté et de profiter de petits avantages!

J'aimais bien Le Coin des Montres, mais ils ne postent plus rien. Cette vidéo est drôle et tellement réaliste : https://m.youtube.com/watch?v=2Q5A1YorWJc
Revenir en haut Aller en bas
herge81
Animateur Chevronné
avatar

Nombre de messages : 1329
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 1:59

ah les journalistes auto, à mon avis là aussi, on peut se poser la question d'avantages en nature, je serai curieux de savoir la réponse à la question: "les marques vous prêtent t-elle à titre gracieux des véhicules pour votre utilisation privée". Car pour lire certains journalistes, il y en a qui systématiquement massacrent des marques et encensent d'autres que ça devient lassant (les lecteurs s'en aperçoivent)
Revenir en haut Aller en bas
browningt
Passionné de référence
avatar

Nombre de messages : 3317
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 2:43

90% ou plus des blogs tests et comparatifs n'apportent rien.
ce n'est que la fiche produit fournie pas la marque un peut étoffée.


avant d'acheter, je lis beaucoup de comparatifs, de tests.
quasi systématiquement, ce sont toujours les mêmes arguments qui sortent.

alors, quand il est question d'un blog ou une chaîne youtube, 99 fois sur 100 le gars a été payé d'une manière ou d'une autre.
c'est juste une nouvelle forme de pub, plus insidieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Nouch30
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 1731
Age : 45
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 4:03

herge81 a écrit:
ah les journalistes auto, à mon avis là aussi, on peut se poser la question d'avantages en nature, je serai curieux de savoir la réponse à la question: "les marques vous prêtent t-elle à titre gracieux des véhicules pour votre utilisation privée". Car pour lire certains journalistes, il y en a qui systématiquement massacrent des marques et encensent d'autres que ça devient lassant (les lecteurs s'en aperçoivent)

Ma main à couper que les journalistes de Turbal ne payent pas bien cher leurs Audi, tant cette marque est à chaque fois encensée... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
mertenss
Membre super actif


Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 24/03/2017

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 4:12

paysdoufs a écrit:


C'est qui, cette dame?

Question subsidiaire : Est-ce que vous pensez que les marques de montres (pour ne citer que ceux-là) aient réellement bien évalué l'impact que FB, Twitter et IG ont réellement auprès de leur clientèle type?

M'est quand même avis que l'acheteur type de montres "de luxe" est plutôt un homme, d'âge plutôt avancé, et actif dans un poste de travail qui ne se résume pas à du "9h to 17h"... La fréquentation des médias sociaux susmentionnés par cette tranche démographique me semble donc plutôt limitée (mais peut-être que j'extrapole trop, là)... (?)

bah, on parle de montre qui vaut quelques milliers d 'euros..mais pour des voitures à  20 fois le prix de nos tocantes préférés ( là je me base sur du 5 k de moyenne ), ex: Porsches  ou La GTR de Nissan,ils ont fait  appel à des influencer de  moins de 30  ans, et pourtant ,c 'est pour des produits en adéquation avec nos objets préférés .
Et je pense que sile  service marketing de Porsches, Nissan en usent, c'est que ce doit être bénéfique .. Mr. Green
Et là je parle pas de  séjour à Basel avec goodies  Mr. Green
séjour en europe... Ny....
pour les deux cas en question: c est insta à 200 k et youtubeur proche des 1 millions
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
17rubis
Animateur
avatar

Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 09/09/2009

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Jeu 6 Avr - 7:24

herge81 a écrit:
ah les journalistes auto, à mon avis là aussi, on peut se poser la question d'avantages en nature, je serai curieux de savoir la réponse à la question: "les marques vous prêtent t-elle à titre gracieux des véhicules pour votre utilisation privée". Car pour lire certains journalistes, il y en a qui systématiquement massacrent des marques et encensent d'autres que ça devient lassant (les lecteurs s'en aperçoivent)

Au delà des petits cadeaux qui entretiennent l amitié c est la page de pub pour le magazine en deuxième ou quatrième de couverture à la clef d'un bon article à la limite du publi reportage. On ne critique pas la bouche qui vous nourrit.
Revenir en haut Aller en bas
toutatis
Membre référent
avatar

Nombre de messages : 5749
Age : 57
Localisation : Hauts de seine
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.    Ven 7 Avr - 0:21

Un article sur ces bloggers dans "le Monde" :

Des hommes d'influences.

Ils testent de belles cylindrées, dînent dans des restaurants hype, portent les dernières baskets à la mode... dans le sillon de leurs consoeurs, des blogueurs se sont fait une place sur les réseaux sociaux comme prescripteurs de tendances. avec une audience qui séduit de plus en plus les marques.

Ils vont et viennent sur le podium. Pas toujours assurés, presque étonnés d'être là. Ce 14 janvier, pour la Semaine de la mode homme à Milan, Dolce & Gabbana a troqué ses habituels modèles musculeux pour des stars d'Instagram, " les nouveaux princes ", selon les créateurs italiens. Parmi eux, le New-Yorkais Cameron Dallas, 18,8 millions d'abonnés, mais aussi le Français Romain Costa. " L'expérience fut stressante mais valorisante ", juge ce diplômé en architecture de 26 ans.

Dans le milieu de la mode, au côté des blogueuses déjà bien installées, émergent désormais les " influenceurs ". Nicolas Simoes, Valéry Escande, Sébastien Doze... En France, ils sont une vingtaine d'hommes, entre 20 et 30 ans, à exercer cette activité, à temps plein pour la -plupart. Alors que leurs consoeurs en sont déjà aux collections capsule (comme Kenza pour le bijoutier Maty) ou lancent leur propre griffe (Rouje par Jeanne Damas), eux font lentement mais sûrement leur place. Si certains alimentent un blog, c'est surtout " Insta ", comme ils disent, qui leur permet de communiquer avec leurs dizaines, voire centaines, de milliers d'abonnés.

Moins suivis que leurs homologues -féminines, ils conservent néanmoins une audience suffisamment large pour que des marques les enjoignent, contre cadeau en nature et/ou rémunération, à mettre en avant leurs produits. " Il y a cinq ans, quand le phénomène a débuté, peu de maisons disposaient d'un budget spécifique pour eux ", se souvient Camille Clance, en charge du pôle digital de Pop & Partners, l'une des agences de relations publiques qui jouent les intermédiaires. Mais aujourd'hui, du prêt-à-porter grand public aux griffes de luxe, rares sont les marques qui ne font pas appel à eux : pull Asos ou Éric Bompard, baskets Le Coq Sportif, mocassins Tod's, tailleur Massimo Dutti... " Je refuse une pièce si elle est quelconque ou ne correspond pas à mon style ", assure Matthias Cornilleau, qui mise sur son côté esthète pour se distinguer.

" La mode a été la première à les solliciter et aujourd'hui d'autres secteurs lui emboîtent le pas ", observe Agathe Nicolle, -fondatrice de Woô, agence de marketing digital. Car si les influenceuses sont souvent spécialisées (" blogueuse mode ", " beauté ", " food "), les hommes embrassent un art de vivre plus global où se mêlent automobile, gastronomie, tourisme, horlogerie, beauté, technologie... Ils n'hésitent pas à essayer la dernière Audi, à dîner dans un restaurant branché, se photographier dans la baignoire d'un hôtel 4-étoiles, se filmer avec un drone offert par une marque de high-tech, à promouvoir un service de livraison de repas ou à mettre en scène une destination à laquelle un office de tourisme les a conviés. Mais ils refusent de vanter des préservatifs, des sex-toys ou des déodorants intimes.

Élégants mais pas surlookés, concernés mais jamais trop sérieux, nomades et raffinés, ils semblent incarner l'homme parfait du xxie siècle. " Il faut faire rêver les gens pour créer du désir, justifie Raphaël Simacourbe, l'un des poids lourds du milieu. Je passe moi aussi des soirées à manger McDo avec mes amis, mais ce n'est pas cela que je vais montrer. " Doués pour créer des images esthétiques, ils maîtrisent également le jargon marketing - " quali ", " opé ", " premium ", " cible " - que la plupart ont étudié en licence, en école de commerce ou à Sciences Po.

Alors que leurs collègues féminines -engagent des agents pour négocier leurs deals, la majorité des influenceurs gèrent eux-mêmes leurs contrats, qui " peuvent stipuler le nombre de posts à créer, un hashtag particulier à indiquer ou la date et l'horaire de publication ", explique Valentin Lucas, 243 000 abonnés sur Instagram. À la clé : entre 200 et 1 500 euros en moyenne par placement de produit, en fonction du nombre de -followers - soit des chiffres équivalents à leurs consoeurs, plus suivies certes, mais aussi plus concurrencées.

Pas toujours familières de l'environnement digital, les marques tablent sur ces influenceurs pour toucher une nouvelle clientèle : la génération Y (18-35 ans). " Elles comptent sur eux pour donner vie à leurs articles, mais ces posts "placements de produits" donnent l'impression que ces blogueurs sont surtout en quête d'argent et de notoriété, grimace Bertrand Jouvenot, auteur de Mode & Internet. Le marketing épinglé (BookSurge, 2009). Pas sûr que les marques y gagnent en prestige... "

Côté résultats, " elles sont souvent déçues, confie une chargée de clientèle dans une agence parisienne. La photo postée n'engendre pas forcément de vente supplémentaire ", comme cela peut être le cas pour certaines blogueuses bien identifiées. Tout le monde s'accorde à dire qu'à ce jour, les maisons font moins appel aux influenceurs pour vendre leurs produits que par mimétisme : ayant peur de rater le virage du Web, elles calquent leur stratégie sur celle de leurs concurrents.

Autre difficulté : même si, entre garçons, l'ambiance est " meilleure qu'entre filles, où la jalousie joue davantage ", les plus -installés se plaignent de voir débarquer de nouveaux rivaux qui achètent de faux abonnés par milliers et tirent les tarifs à la baisse. En privé s'échangeraient même messages anonymes d'intimidation et menaces. " Jusqu'en 2018, cela devrait rester stable, veut croire David Bellamy, 24 ans. Mais c'est une activité par définition incertaine. " En juin 2016, Romain Costa, Nicolas Simoes, Raphaël Simacourbe et Nicolas Plasmondon ont fait le choix de créer un compte commun -intitulé Ringards, pour lequel ils décrochent des contrats groupés et où ils se mettent en scène façon bande de potes. " Une manière de centraliser les contacts et d'être plus forts face à la concurrence ", reconnaît Nicolas Plasmondon. Au regard de la vulnérabilité du métier, mieux vaut se serrer les coudes.
par valentin pÉrez
Revenir en haut Aller en bas
 
La communication misérable des marques pour acheter des blogueurs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Help : recherche sites pour acheter bracelet 22mm "militaire" nato ou autre
» Connaissez vous un bon site internet pour acheter une Seiko?
» Conseils pour acheter ma première automatique?
» Meilleur site pour acheter une réplique ?
» Site pour acheter des plantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMAMONTRES :: Forum général de discussions horlogères-
Sauter vers: